UNIVERSAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Laupheim, dans le sud de l'Allemagne – une petite ville dont il sera le bienfaiteur jusqu'à l'avènement du nazisme –, Carl Laemmle (1867-1939) ouvre son premier nickel-odeon à Chicago en 1906, et constitue rapidement un réseau de salles, complété par une agence de location de films. Il crée ensuite une société de production, Independent Motion Picture, dont le premier film, Hiawatha, dure onze minutes. Passé au long-métrage, il embauche à grand frais quelques actrices populaires, et regroupe plusieurs producteurs indépendants au sein d'une structure de distribution commune, qu'il nomme Universal. Après en avoir pris le contrôle, il s'installe près de Los Angeles. Là, sur une centaine d'hectares, il construit en 1915 un grand studio qui a continué d'exister jusqu'à nos jours, avec une superficie encore plus grande. C'est Universal City, devenue bien vite une attraction touristique.

Universal est la première grande compagnie intégrée, la première « major », une de celles qui dominent le marché cinématographique des années 1920. Elle inaugure une série de films d'horreur avec Lon Chaney (Le Bossu de Notre-Dame, Le Fantôme de l'Opéra et bien d'autres), qui travaille pour la firme jusqu'en 1925. Cette veine se prolonge dans les années 1930 avec la fameuse collection de films gothiques sur les thèmes de Frankenstein, de Dracula, de l'homme invisible ou du loup-garou. Universal cultive également le western à petits budgets avec sa vedette Tom Mix, auquel succède Buck Jones au temps du parlant, et plus tard Ronald Reagan. À de rares exceptions (Folies de femmes d'Eric von Stroheim, vite congédié, ou À l'Ouest rien de nouveau, produit sur l'initiative de Carl Laemmle Jr.), les productions sont peu coûteuses et peu ambitieuses : comédies musicales en noir et blanc avec Deanna Durbin, séries comiques avec Abbott et Costello (connus en France comme « les deux nigauds »), serials adaptés de bandes dessinées (Flash Gordon) ou de romans populai [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  UNIVERSAL  » est également traité dans :

CARRADINE JOHN (1906-1988)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 492 mots

Certains réalisateurs souhaitent constituer, à l'instar d'une troupe de répertoire théâtral, une famille d'acteurs qui les accompagnera tout au long de leur carrière cinématographique. Aux États-Unis, John Ford engageait ainsi, aux côtés des vedettes, des acteurs assez typés, tels Ward Bond ou John Carradine, Richmond Reed Carradine de son vrai nom. Né à New York en 1906, cet ancien acteur de thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-carradine/#i_37575

GARDNER AVA (1922-1990)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 650 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une présence singulière »  : […] Née le 24 décembre 1922, dans une plantation de tabac de Caroline du Nord, à Grabtown, Ava Gardner y grandit en garçon manqué, crapahutant partout pieds nus. Son beau-frère, photographe, affiche à la vitrine de son magasin un portrait qu'il a fait de la jeune fille de dix-huit ans. Un « découvreur de talents » de la M.G.M. le remarque et fait engager Ava, qui va alors suivre le parcours du combatt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ava-gardner/#i_37575

HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël AUGROS, 
  • Francis BORDAT
  •  • 7 744 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une ère nouvelle de l’image »  : […] Le début du xxi e   siècle est caractérisé par plusieurs tendances lourdes : la baisse du marché vidéo, le renforcement de l’oligopole des majors, la numérisation de l’ensemble des médias et la montée en puissance des marchés étrangers, notamment chinois. À partir de 2007, le marché vidéo entame une phase de décroissance que ne compense pas le développement du marché de la vidéo en ligne. L’oligo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/#i_37575

Pour citer l’article

Daniel SAUVAGET, « UNIVERSAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/universal/