DOUGLAS KIRK (1916- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Harry James et Kirk Douglas

Harry James et Kirk Douglas
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Histoire de détective, de William Wyler

Histoire de détective, de William Wyler
Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Spartacus, S. Kubrick

Spartacus, S. Kubrick
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Kirk Douglas, de son vrai nom Issur Danielovitch Demsky, est né le 9 décembre 1916 à Amsterdam dans l'État de New York. Fils d'immigrés juifs russes, il travaille comme portier, groom, serveur et catcheur professionnel tout en étudiant à la Saint Lawrence University de Canton dans l'État de New York (il obtient un bachelor en 1939), puis à l'American Academy of Dramatic Art (1939-1941) à New York. C'est surtout au théâtre qu'il joue de petits rôles avant et après son service militaire dans la marine (1943-1944). Puis Hollywood l'attire. Après son premier film, The Strange Love of Martha Ivers (L'Emprise du crime, 1946) avec Barbara Stanwyck, il décroche des seconds rôles dans plusieurs films remarquables, dont Out of the Past (La Griffe du passé, 1947), Mourning Becomes Electra (Le deuil sied à Electre, 1947) et I Walk Alone (L'Homme aux abois, 1948). Son rôle de boxeur impitoyable dans Champion (Le Champion, 1949), qui lui vaut une nomination aux oscars, le propulse au rang de star. Avec ce film, Douglas se façonne une image de personnage impudent, intense et égocentrique. Grâce à son charisme, il devient la coqueluche du public, malgré de nombreux rôles d'hommes imparfaits. « J'ai fait carrière en jouant des fils de pute », dit-il un jour.

Robuste et athlétique, doté d'une profonde fossette au menton et d'une voix particulière, souvent imitée, il tourne avec des grands maîtres dans certains des films les plus estimés des années 1950. Il interprète le rôle d'un musicien de jazz autodestructeur, librement inspiré du cornettiste Bix Beiderbecke, dans le film Young Man with a Horn (La Femme aux chimères, 1950) de Michael Curtiz ; un reporter peu scrupuleux qui tente de tirer profit d'un drame individuel dans Ace in the Hole/The Big Carnaval (Le Gouffre aux chimères, 1951) de Billy Wilder ; un shérif rongé par la culpabilité à la suite de la mort de son père dans Along the Great Divide (Le Désert de la peur/Une corde pour te pendre, 1951) de Raoul Walsh ; un « flic » instable et [...]

Harry James et Kirk Douglas

Harry James et Kirk Douglas

Photographie

Pour les besoins du film de Michael Cutiz Young Man with a Horn (1950), l'acteur Kirk Douglas prend des leçons de trompette auprès du musicien de jazz Harry James. 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  DOUGLAS KIRK (1916- )  » est également traité dans :

KUBRICK STANLEY

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 2 908 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des débuts difficiles »  : […] Né le 26 juillet 1928 à New York, dans le quartier populaire du Bronx, Stanley Kubrick a d'abord été journaliste, notamment pour le magazine Life . Très tôt passionné de photo, il tourne avant 1953 des courts métrages d'amateur, puis « fait la quête » autour de lui et rassemble 50 000 dollars pour produire son premier vrai film, joué par des acteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-kubrick/#i_90898

MINNELLI VINCENTE (1903-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 693 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La « tentation du rêve » et la menace de la folie »  : […] Minnelli a déclaré qu'il adoptait la même approche pour un drame que pour une comédie musicale. Ce parti pris permet de mieux comprendre l'ensemble de ses films comme une « peinture de la vie rêvée ». Ses héros transforment leur existence en rêve vécu (ainsi Madame Bovary ) ou ils tentent de le faire, par l'art notamment (ainsi dans Lust for Life , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincente-minnelli/#i_90898

Pour citer l’article

« DOUGLAS KIRK (1916- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kirk-douglas/