Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

UNION EUROPÉENNE : ÉLARGISSEMENT VERS L'EST (repères chronologiques)

11-12 décembre 1992 Le Conseil européen d'Édimbourg annonce que des décisions vont être prises « afin de préparer les pays associés à l'adhésion à l'Union ».

22-23 juin 1993 Le Conseil européen de Copenhague précise que les pays associés devront remplir trois critères s'ils désirent devenir membres de l'UE : présenter les caractéristiques d'une économie de marché viable capable de soutenir la concurrence, être dotés d'institutions démocratiques, être en mesure de reprendre l'intégralité de l'acquis communautaire.

1993-1995 Les accords d'association sont ratifiés avec la Hongrie et la Pologne (décembre 1993), la Bulgarie, la Roumanie, la République tchèque, la Slovaquie (décembre 1994), les trois États Baltes durant l'année 1995. Ces accords instaurent une libéralisation progressive des échanges, y compris mais avec certaines restrictions, pour les secteurs sensibles (textiles, acier, agroalimentaire).

24-25 juin 1994 Le Conseil européen de Corfou demande à la Commission de définir une stratégie de préparation à l'adhésion pour les pays candidats. L'ouverture des négociations n'interviendra qu'après la tenue de la Conférence intergouvernementale (CIG) qui doit s'ouvrir en 1996.

1994-1996 Dépôt des candidatures d'adhésion (Pologne et Hongrie, juin 1994 ; Roumanie et Slovaquie, juin 1995 ; Lettonie, octobre 1995 ; Estonie, novembre 1995, Lituanie et Bulgarie, décembre 1995 ; République tchèque, janvier 1996 ; Slovénie, juin 1996).

26-27 juin 1995 Le Conseil européen de Cannes valide le « Livre blanc » qui traite de l'intégration des pays d’Europe centrale et orientale (PECO) au marché intérieur et indique les éléments clés de l'acquis à intégrer par secteur.

15-16 décembre 1995 Conseil européen de Madrid. L'UE se prononce sur le calendrier et les modalités d'élargissement.

18 juillet 1997 Communication des dix évaluations et avis établis par la Commission européenne dans le cadre de l'« Agenda 2000 ».

12-13 décembre 1997 Le Conseil européen de Luxembourg décide d'entamer les négociations avec une « première vague » de pays (les 5 + 1 : Hongrie, Pologne, République tchèque, Estonie, Slovénie et Chypre). Mise en place de la stratégie de pré-adhésion sous la forme de « partenariats pour l'adhésion ».

10-11 décembre 1999 Le Conseil européen d'Helsinki annonce l'ouverture des négociations bilatérales avec les cinq autres candidats officiels : la Roumanie, la Bulgarie, la Lituanie, la Lettonie et la Slovaquie.

13 décembre 2002 Le Conseil européen de Copenhague officialise l'entrée dans l'Union de huit pays d'Europe centrale et orientale (l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Slovénie et la Slovaquie) ainsi que de Malte et Chypre. Il reporte à 2007 l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie.

16 avril 2003 Signature du traité d'adhésion des nouveaux membres.

1er mai 2004 Entrée dans l'Union européenne de l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Slovénie et la Slovaquie, ainsi que de Malte et Chypre.

17 juin 2004 L'Union européenne accorde le statut de pays candidat à la Croatie ; les négociations commenceront le 3 octobre 2005.

15-16 décembre 2005 Le Conseil européen de Bruxelles accorde le statut de pays candidat à la Macédoine.

1er janvier 2007 Entrée dans l'Union européenne de la Bulgarie et de la Roumanie.

17 décembre 2010 Le Conseil européen de Bruxelles accorde le statut de pays candidat au Monténégro ; les négociations commenceront en juin 2012.

1er mars 2012 Le Conseil européen de Bruxelles accorde le statut de pays candidat à la Serbie ; les négociations commenceront en juin 2014.

1er juillet 2013 Entrée dans l'Union[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : chargée de cours à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris-VIII, analyste-rédactrice aux éditions de la Documentation française

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CRISE DE L'UNION EUROPÉENNE

    • Écrit par Universalis
    • 312 mots

    Au printemps de 2005, l'Union européenne entre dans une crise politique grave, d'autant plus marquante que cette dernière vient contredire une dynamique apparemment irrésistible. Un an plus tôt, en effet, l'U.E. semblait être parvenue à mener de front les processus d'élargissement et d'approfondissement,...

  • UNION EUROPÉENNE (UE), chronologie contemporaine

    • Écrit par Universalis
  • BÂLE ACCORDS DE (1972)

    • Écrit par Marie-France BAUD-BABIC
    • 303 mots

    Le 24 avril 1972, les accords monétaires de Bâle sont signés. Ils mettent en place l'une des propositions du plan rédigé par l'équipe réunie autour de Pierre Werner, Premier ministre luxembourgeois de l'époque, proposant de parvenir par étapes à la création d'une Union économique et monétaire....

  • ACIER - Économie

    • Écrit par Franco MANNATO
    • 10 178 mots
    Au sein de l'O.C.D.E.,l'Union européenne des Quinze, traitée comme un bloc à la suite du plan Davignon et parce qu'il s'agit d'une entité réelle en termes de sidérurgie, est restée leader de la production d'acier jusqu'en 2000, mais avec une production toujours comprise entre 140 et 160 millions...
  • AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

    • Écrit par Marcel MAZOYER, Laurence ROUDART
    • 9 998 mots
    • 2 médias
    Seule une minorité d'exploitations ont franchi toutes les étapes de ce développement, qui a été activement promu par des politiques publiques.Par exemple, dans les pays de la Communauté puis de l'Union européenne, jusqu'en 1992, la politique agricole commune a été protectionniste pour de nombreux...
  • AGRICULTURE - Politiques agricoles et négociations internationales

    • Écrit par Laurence ROUDART
    • 10 574 mots
    • 6 médias
    ...premières agricoles, a entraîné une accumulation d’excédents agricoles et une forte baisse des prix internationaux. Ainsi, les années 1980 ont été marquées par la guerre commerciale entre les États-Unis et la Communauté européenne pour gagner des marchés agricoles à l’exportation, par l’augmentation considérable...
  • Afficher les 210 références

Voir aussi