TRAGÉDIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La tragédie au XVIIe siècle français

Genèse et évolution

Quand l'essentiel du théâtre sérieux était représenté en France par les mystères et les moralités, le terme même de tragédie n'évoquait pas autre chose que le récit, sous quelque forme littéraire que ce fût, d'histoires tragiques, consacrées au meurtre, au viol, aux horreurs de la guerre. La tragédie française est née vers 1550 de la conjonction de plusieurs influences : théâtre scolaire néo-latin des Muret et des Buchanan, redécouverte des œuvres et des thèmes de l'Antiquité, soit à travers Sénèque (dont l'influence restera prépondérante jusqu'en plein xviie siècle), soit grâce aux adaptations humanistes, en latin ou en français, de quelques tragédies de Sophocle et d'Euripide, prestige, enfin, de la tragédie italienne, représentée particulièrement par Luigi Alamanni, et des théoriciens italiens du genre, Vida et Trissino, en attendant les commentaires célèbres d'Aristote, dus à Scaliger et à Castelvetro. De la Cléopâtre de Jodelle (1552) aux Juives de Robert Garnier (1583), la tragédie de la Renaissance française demeure consacrée aux infortunes des grands de ce monde, qui, ainsi que l'écrit Vauquelin de La Fresnaye vers 1570, usurpent la louange « aux dieux appartenante » et se trouvent précipités d'une grandeur excessive à une misère insupportable ou à la mort. Le succès du thème des Troyennes, repris notamment en 1579 par Garnier, atteste le goût des hommes de ce temps pour les drames les plus sombres.

Dès les dernières années du xvie siècle, ce type de tragédie a traversé une crise où le genre a failli mourir. Malgré les mérites de l'œuvre mi-humaniste, mi-maniériste d'Antoine de Montchrestien, ou ceux d'Alexandre Hardy qui, malgré ses outrances, demeurait un fervent disciple de la Pléiade, la tragédie tendait alors à se confondre soit avec un drame multiforme mais toujours violent, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages



Médias de l’article

Albert Camus

Albert Camus
Crédits : Kurt Hutton/ Getty Images

photographie

Beckett

Beckett
Crédits : Rosemarie Clausen/ ullstein bild/ Getty Images

photographie





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle (études théâtrales), professeur au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (dramaturgie)
  • : auteur
  • : professeur honoraire au Collège de France

Classification


Autres références

«  TRAGÉDIE  » est également traité dans :

ALFIERI VITTORIO (1749-1803)

  • Écrit par 
  • Jacques JOLY
  •  • 2 595 mots
  •  • 1 média

Vittorio Alfieri , dramaturge et poète italien, est né à Asti (Piémont) en 1749 et mort à Florence en 1803. Descendant d'une ancienne famille de la noblesse piémontaise, il abandonne à dix-sept ans la carrière militaire pour courir l'Europe. Paris, La Haye, Vienne, Berlin, Saint-Pétersbourg, Londres, Lisbonne ouvrent son esprit au mouvement des « Lumières », en même temps qu'ils lui découvrent ce […] Lire la suite

ATHALIE, Jean Racine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 174 mots

À Versailles, devant Louis XIV et le dauphin, le 5 janvier 1691, on vit pour la première fois Athalie , tragédie en cinq actes et en vers de Jean Racine (1639-1699). Sans costumes ni décor, cette tragédie biblique inspirée du Livre des Rois et du Livre des Chroniques fut représentée par les demoiselles de Saint-Cyr, chères à madame de Maintenon, l'épouse morganatique et dévote du roi vieillissant […] Lire la suite

BAJAZET, Jean Racine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 447 mots

Britannicus (1669) était, selon certains, trop immoral et trop complexe, Bérénice (1670) trop élégiaque et trop simple. Bajazet (1672) sera violent, sans abandonner ni le romanesque ni le goût galant. Racine (1639-1699), adulé par le public mondain, finalement reconnu par les dramaturges, écrit maintenant une pièce par an sur le modèle qu'il a lui-même défini comme « un tragique qui naît du gal […] Lire la suite

BARKER HOWARD (1946- )

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ
  •  • 785 mots
  •  • 1 média

Né à Dulwich en 1946, en Angleterre, Howard Barker est l'auteur d'une œuvre impressionnante : plus de cinquante pièces de théâtre, des recueils de poèmes, des ouvrages théoriques (notamment Arguments fo r a Theatre , 1989), des livrets d’opéra, une pièce pour marionnettes, deux films. Il n'a que peu marché sur les traces de ses aînés, Edward Bond, John Arden ou encore Harold Pinter. Bien que nourr […] Lire la suite

BÉRÉNICE, Jean Racine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 968 mots
  •  • 1 média

Concurrent de Pierre Corneille – qui, au même moment, écrit Tite et Bérénice  –, Jean Racine (1639-1699) signe avec Bérénice (1670) l'un de ses plus grands succès. L'œuvre est une tragédie expérimentale : peu de vers (1 506), peu de scènes (29), trois personnages majeurs, une intrigue qui trouve sa source chez Suétone : «  dimisit invitus invitam  » (« il la renvoya malgré lui, malgré elle »). […] Lire la suite

GENRES DRAMATIQUES

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 1 607 mots

Dans le chapitre « Une distinction première »  : […] Cet horizon d'attente est particulièrement prégnant dans les genres dramatiques, en raison de la distinction fondatrice entre la comédie et la tragédie. Dans sa Poétique (env. 340 av. J.-C.), Aristote pose en effet une bipartition entre deux genres, selon le type d'action et de personnages qu'ils imitent. La tragédie représente en effet une action noble, où les personnages sont généralement de ha […] Lire la suite

BOND EDWARD (1934- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 243 mots

Dans le chapitre « Un théâtre du cataclysme »  : […] Edward Bond est né en 1934 à Holloway. Lié dans un premier temps au Royal Court Theatre de Londres, connu comme un laboratoire d'avant-garde, Bond fut associé au Royal Court Writer's Group. Il y acquit, au contact de metteurs en scène comme William Gaskill ou George Devine, une expérience concrète de la scène et du jeu théâtral, dimension qu'il développera par la suite au cours de nombreux atelie […] Lire la suite

OTHELLO, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 328 mots
  •  • 1 média

Jouée pour la première fois sans doute en 1604 et publiée en 1622, cette tragédie de William Shakespeare (1564-1616) emprunte les éléments principaux de son intrigue à une nouvelle italienne du xvi e  siècle parue à Venise en 1565. Il semble impossible de déterminer si le dramaturge anglais avait eu connaissance de l'original italien, paru dans De gli Ecatommiti de Giambattista Giraldi Cinthio, o […] Lire la suite

BRECHT BERTOLT

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 5 503 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Genèse du théâtre épique »  : […] Le théâtre épique n'est pas sorti tout armé du cerveau de son auteur. D'œuvre en œuvre s'annonce, s'enrichit, se complète et se diversifie une révolution qui marquera profondément l'histoire du théâtre européen. Dans Édouard II (1924), adapté de Marlowe, Brecht tente de hisser son ambition au niveau de l'histoire, tout en désacralisant le théâtre pseudo-moyenâgeux, cher à la tradition romantique. […] Lire la suite

BRITANNICUS, Jean Racine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 138 mots

Joué pour la première fois à l'Hôtel de Bourgogne, le 13 décembre 1669, Britannicus , tragédie en cinq actes et en vers de Jean Racine (1639-1699), est une réflexion sur l’histoire, la politique, les calculs de cour, autrement dit un texte qui rencontre directement les questions de légitimité, de souveraineté, et de tyrannie. Britannicus est d’abord l’histoire d’un « monstre naissant », Néron, em […] Lire la suite

BÜCHNER GEORG (1813-1837)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 263 mots

Dans le chapitre « « Woyzeck » »  : […] Si, dans La Mort de Danton , la Révolution s'enrichit de tragiques résonances, dans Woyzeck (1836), la tragédie n'est pas dépourvue d'accents révolutionnaires. Si, dans La Mort de Danton , révolution rime avec prostitution et décomposition, si la raison est à chaque instant menacée par le dérèglement sexuel et l'attrait de la mort, inversement, dans Woyzeck , la passion aveugle et sourde ébranle l […] Lire la suite

BUERO VALLEJO ANTONIO (1916-2000)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 760 mots

Né le 29 septembre 1916, à Guadalajara, membre de la Real Academia Española (1971), lauréat du prix Cervantès (1986), Antonio Buero Vallejo fut l'auteur dramatique le plus représentatif du théâtre, en Espagne, dans la seconde moitié du xx e  siècle. On peut le considérer comme le chef de file de la « génération réaliste » (A. Sastre, J. M. Rodriguez Méndez, C. Muñiz, J. M.Recuerdas), soucieuse de […] Lire la suite

CERVANTÈS MIGUEL DE (1547-1616)

  • Écrit par 
  • Jean CANAVAGGIO
  •  • 5 492 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'appel des muses »  : […] La poésie de Cervantès a été éclipsée par sa prose. Pourtant sa vocation de poète ne s'est jamais démentie, pas même au cours des années pendant lesquelles il a paru renoncer à ses premières ambitions. Nombre de ses compositions, répandues par des copies manuscrites ou publiées anonymement dans des recueils collectifs, sont aujourd'hui perdues ou, à tout le moins, impossibles à identifier. Demeure […] Lire la suite

CERVANTÈS, 450 ANS APRÈS

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 462 mots

En 1997, l'Espagne a célébré avec éclat le quatre cent cinquantième anniversaire de la naissance de Miguel de Cervantès, le 29 septembre (?) 1547, à Alcalá de Henares (Castille). Une exposition, dans cette ville, a évoqué « Cervantès et le monde cervantin dans l'imagination romantique ». La vénération des Espagnols pour leur « évangile » a donné lieu à une manifestation originale : la lecture pub […] Lire la suite

CHETTLE HENRY (1560 env.-1607)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 694 mots

Fils d'un teinturier de la cité de Londres, Chettle travaille comme apprenti chez un imprimeur en 1577. On le retrouve, quelque dix ans plus tard, associé de l'imprimeur John Danter. L'imprimerie était un lieu de rencontre des university wits et des dramaturges. Danter ayant fait faillite, l'imprimeur Chettle se mit à écrire des pièces pour Philip Henslowe, entrepreneur de spectacles et construct […] Lire la suite

LE CID, Pierre Corneille - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 274 mots

D'abord joué en janvier 1637 sous la bannière de la tragi-comédie, Le Cid de Pierre Corneille (1606-1684) connaît immédiatement un grand succès au théâtre du Marais. La « Querelle du Cid  » s'ouvre quelques semaines après la première représentation, en avril 1637, avec les Observations sur « Le Cid » du dramaturge et académicien Georges de Scudéry (1601-1667), et se poursuit jusqu'en 1660. Corne […] Lire la suite

CINNA, Pierre Corneille - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 073 mots

Après la querelle du Cid (1637) et un silence de trois années, Corneille (1606-1684) composa coup sur coup Horace et Cinna (dont les premières représentations eurent lieu en 1640 ou 1641), deux pièces romaines à fin heureuse. Il ne fit éditer Cinna qu'en 1642, pour éviter qu'elle ne tombe trop vite dans le domaine public, mais dut surseoir à la publication jusqu'au 18 janvier 1643 : il était e […] Lire la suite

CORNEILLE PIERRE

  • Écrit par 
  • Paul BÉNICHOU
  •  • 5 555 mots

Dans le chapitre « Corneille et le genre tragique »  : […] Corneille était certainement convaincu de l'excellence de la tragédie régulière ; son théâtre a marqué un moment dans le triomphe progressif des règles. On n'en trouve pas moins chez lui, de façon latente, une résistance à la régularisation du poème tragique. Il hésitait, à ses débuts, entre le goût moderne et la discipline des doctes. Le Cid est une tragi-comédie médiocrement régulière ; mais, […] Lire la suite

CRÉBILLON PROSPER (1674-1762) & CLAUDE PROSPER (1707-1777)

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 882 mots

« Jamais la nature ne fit deux êtres plus voisins et plus dissemblables. » Le jugement est tranché, que Louis Sébastien Mercier, dans le Tableau de Paris , porte sur les deux Crébillon, père et fils, à la veille de la Révolution. Le premier aurait traité son fils du « plus mauvais de ses ouvrages » et le second confié à Mercier qu'il n'avait jamais pu achever la lecture des tragédies de son père. […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

25-31 juillet 2019 • Roumanie • Démission du ministre de l’Intérieur.

, le ministre de l’Intérieur Nicolae Moga limoge le chef de la police, trois responsables de la police locale et le préfet du département où a eu lieu l’enlèvement. De son côté, le président Klaus Iohannis – qui est dans l’opposition – accuse le gouvernement d’être « l’auteur moral de cette tragédie ». Le 31, Nicolae Moga annonce sa démission.  [...] Lire la suite

29 octobre 2018 • Tunisie • Attentat-suicide à Tunis.

. Le président Béji Caïd Essebsi qualifie l’attentat de « tragédie », tandis que le Premier ministre Youssef Chahed, en conflit avec ce dernier, en minimise la portée.  [...] Lire la suite

23 avril 2014 • Turquie • Condoléances du gouvernement pour les massacres d'Arméniens en 1915.

siècle ». Cette reconnaissance des massacres de près d'un million d'Arméniens en 1915 est publiée la veille du jour de la commémoration annuelle de cette tragédie. Toutefois, ni le caractère génocidaire ni les responsabilités de ces massacres ne sont évoqués.  [...] Lire la suite

1er-27 avril 2014 • Israël - Autorité palestinienne • Accord de réconciliation interpalestinien et faillite des négociations de paix.

concret, devaient s'achever le 29. Le 27, Mahmoud Abbas déclare, à la faveur de la commémoration du souvenir de l'Holocauste, que cette tragédie constitue « le crime le plus odieux que l'humanité ait connu au cours de l'ère moderne », exprimant ainsi la position la plus nette jamais prise par un responsable palestinien à ce sujet.  [...] Lire la suite

17 octobre 2012 • France • Reconnaissance officielle du massacre d’Algériens en octobre 1961.

Le 17, le président François Hollande déclare dans un communiqué: « Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance ont été tués lors d'une sanglante répression. La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends [...] Lire la suite

8-12 janvier 2011 • États-Unis • Attentat lors d'un meeting politique.

d'extrême droite, qui avait fait cent soixante-huit morts. Le 12, lors de la cérémonie à la mémoire des victimes, à Tucson, le président Obama ne fait aucune allusion au climat politique, déclarant: « Ce que nous ne pouvons pas faire, c'est utiliser cette tragédie pour nous tourner les uns contre les autres. »  [...] Lire la suite

7 juin - 15 juillet 2009 • Nigeria • Tentative d'un règlement négocié dans la guerre du pétrole.

rebelles s'ils déposent les armes d'ici au 4 octobre. Le 30, Amnesty International publie et présente à Abuja, la capitale nigériane, un rapport accablant sur la pollution du delta du Niger provoquée par l'exploitation pétrolière, notamment opérée par Shell, et « la tragédie en matière de droits de l'homme [...] Lire la suite

12 juillet 2006 • France • Hommage au capitaine Alfred Dreyfus.

été réhabilité le 12 juillet 1906 après que son innocence a été établie. « La tragédie du capitaine Dreyfus fut un moment de la conscience humaine », déclare Jacques Chirac. « Après avoir divisé le pays, elle a contribué à fortifier la République. Elle fut le creuset où finirent de s'élaborer les valeurs [...] Lire la suite

8 octobre 2005 • Pakistan • Séisme dévastateur.

mois plus tard, à quelque soixante-quinze mille morts et des millions de sans-abri. Le président Pervez Moucharraf évoque « la plus importante tragédie » de l'histoire du pays et lance un appel à l'aide internationale. L'Inde, qui dispute ce territoire au Pakistan depuis 1947, offre aussitôt [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard DORT, Jacques MOREL, Jean-Pierre VERNANT, « TRAGÉDIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tragedie/