SYNTHÈSE CHIMIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chronologie des synthèses importantes

Chronologie des synthèses importantes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Chronologie des synthèses confirmant des structures

Chronologie des synthèses confirmant des structures
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Chronologie de produits naturels fabriqués par synthèse

Chronologie de produits naturels fabriqués par synthèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Chronologie de produits industriels artificiels

Chronologie de produits industriels artificiels
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


On définit la synthèse chimique comme l'obtention d'une espèce chimique composée à partir des corps simples. Le composé obtenu peut être soumis, dans une étape ultérieure, à une autre réaction, avec pour résultat une espèce chimique encore plus complexe. L'opération inverse est l'analyse, qui consiste à dégrader un corps composé pour obtenir des produits moins complexes et, finalement, des corps simples.

En chimie minérale, les méthodes de synthèse ne posent généralement que des problèmes techniques. Ainsi, le principe de la synthèse de l'acide nitrique à partir de l'azote atmosphérique n'avait jamais été mis en doute, mais de longs efforts ont été nécessaires pour mettre au point son application industrielle. Le développement actuel de la synthèse de composés organométalliques pose également de nombreux problèmes techniques, liés, entre autres, à l'instabilité de ces composés vis-à-vis de l'oxygène ou de l'humidité.

En chimie organique, en raison de la complexité des structures à obtenir, se posent également des problèmes techniques délicats. Des problèmes de principe sont venus s'ajouter. Ils ont fait l'objet d'âpres discussions pendant près d'un demi-siècle et n'ont été surmontés que depuis une centaine d'années. En effet, de par sa définition initiale, la chimie organique consistait en l'étude des espèces chimiques se rencontrant dans les êtres vivants et la synthèse de ces espèces a été longtemps considérée comme impossible autrement que par la prétendue « force vitale ». La célèbre synthèse de l'urée par F. Wöhler, à partir du cyanate d'ammonium (1828), a permis d'ébranler sérieusement cette doctrine.

Chronologie des synthèses importantes

Chronologie des synthèses importantes

Tableau

Chronologie des synthèses d'importance historique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La synthèse organique

À cet intérêt historique de la synthèse organique est venu se substituer son rôle dans la vérification des structures de produits naturels. Le développement des méthodes spectroscopiques a progressivement effacé ce [...]

Chronologie des synthèses confirmant des structures

Chronologie des synthèses confirmant des structures

Tableau

Principales synthèses confirmant des structures. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SYNTHÈSE CHIMIQUE  » est également traité dans :

ACÉTALS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 868 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Préparations et modes de formation »  : […] La méthode la plus générale de préparation des acétals d'aldéhydes et d'alcools primaires et secondaires est l'action d'une quantité catalytique d'acide chlorhydrique gazeux et sec sur une solution de l'aldéhyde dans un excès d'alcool. Cette synthèse échoue dans le cas des cétones pour lesquelles les équilibres sont défavorables. Une autre méthode est la transéthérification mettant en œuvre, en ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acetals/#i_24713

ACÉTYLACÉTIQUE ESTER

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 1 352 mots

Dans le chapitre « Synthèses acétylacétiques et autres réactions »  : […] L'anion énolate est un nucléophile ambident, mou au niveau du carbone, dur au niveau de l'oxygène. Ses réactions sont nombreuses : il est alkylé au carbone par les halogénures d'alkyle – électrophiles mous – (réaction 7 a) ; l'ester alkylé obtenu peut réagir à nouveau dans les mêmes conditions et conduire au dérivé dialkylé (réaction 7 b). L'hydrolyse acide de ces esters donne l'acide acétylacétiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ester-acetylacetique/#i_24713

ACÉTYLÈNE

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 093 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Productions et utilisations »  : […] Le développement considérable des utilisations de l'acétylène qui avait rendu nécessaire l'obtention de ce gaz par craquage du méthane a été interrompu en raison de la concurrence de l'éthylène, que des installations de plus en plus nombreuses, opérant par craquage des essences légères, fournissent à un prix plus avantageux. C'est ainsi qu'aux États-Unis, qui ont été longtemps le plus important pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acetylene/#i_24713

ALCALOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques E. POISSON
  •  • 5 684 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Synthèse »  : […] Comme pour beaucoup de produits naturels, les édifices moléculaires des alcaloïdes sont assez complexes (strychnine, aconitine, ergotamine, etc.) et leur reconstitution représente pour les chimistes organiciens un défi qu'ils n'ont pas manqué de relever. À l'origine, il s'agissait surtout de vérifier des structures établies non sans mal et parfois contestables : le premier exemple est celui de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcaloides/#i_24713

ALCANES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 653 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « État naturel et préparations »  : […] Le constituant principal du gaz naturel est le méthane, mais il est accompagné d'éthane, de propane et de butanes. Les pétroles sont des mélanges d'un grand nombre d'hydrocarbures, où les alcanes, notamment linéaires, prédominent, et de molécules fonctionnelles en petit nombre. Soumis aux opérations de raffinage, ils sont séparés par distillation fractionnée en coupes conten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcanes/#i_24713

ALCÈNES ou OLÉFINES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 677 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Méthodes synthétiques »  : […] L' action d'un organomagnésien mixte sur le bromure d'allyle permet la formation d'une α-oléfine, sans isomérisation : La réaction sur un dérivé carbonylé d'un ylure de phosphonium a été découverte par G. Wittig. Celle-ci met en œuvre une phosphine, un halogénure d'alkyle primaire ou secondaire, un dérivé carbonylé et une base très forte comme le phényllithium. Le bilan de cette réaction est la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcenes-olefines/#i_24713

ALCOOL ÉTHYLIQUE ou ÉTHANOL

  • Écrit par 
  • Fernand COUSSEMANT
  •  • 701 mots

Alcool primaire, liquide incolore, d'odeur agréable, miscible à l'eau en toutes proportions, miscible à de nombreux solvants organiques, l'éthanol ou alcool éthylique, CH 3 —CH 2 OH, a les caractéristiques suivantes : Masse moléculaire : 46,07 g Masse spécifique : 0,789 3 g.cm —3 à 20  0 C Température de fusion : —114,1  0 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcool-ethylique-ethanol/#i_24713

ALCOOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 5 863 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hydrolyse de dérivés fonctionnels monovalents »  : […] L'eau, réactif nucléophile, ou sa base conjuguée HO - qui est présente dans des bases alcalines NaOH et KOH, réagit sur les substrats porteurs de groupements fonctionnels comme les halogénures et les esters. La réaction est une substitution nucléophile, généralement bimoléculaire (SN 2 ), sauf dans le cas des halogénures tertiaires et des esters d'alcools tertiaires où le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcools/#i_24713

ALCYNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 321 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Méthodes synthétiques »  : […] Le point de départ est l' acétylène : on fait barboter le gaz pur et sec dans la solution bleue résultant de la dissolution du sodium ou du lithium dans l'ammoniac liquide : en effet, l'hydrogène libéré par la métallation se fixe, en partie du moins, sur l'acétylène. À l'acétylène monosodé on oppose un bromure, un sulfate ou un sulfonate d'alkyle : L'acétylénique vrai R−C≡C−H est sodé à l'amidure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcynes/#i_24713

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 354 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] Le développement de la chimie extractive et préparative a permis d'obtenir un nombre considérable de dérivés carbonylés : l'aldéhyde benzoïque provenant de l'essence d'amandes amères, le citral issu de l'écorce des agrumes, l'acroléine résultant de la déshydratation de la glycérine, pour citer quelques aldéhydes ; la menthone, la pulégone, la carvone, le camphre, l'acétophénone, pour énumérer quel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_24713

ALDER KURT (1902-1958)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 221 mots

Chimiste allemand né à Königshütte (aujourd'hui Chorzów, en Pologne), décédé à Cologne. Après des études de chimie à l'université de Berlin, Kurt Alder prépare à Kiel, sous la direction d'Otto Paul Hermann Diels, sa thèse de doctorat qu'il soutient en 1926. Il continue ensuite son travail à Kiel où il est nommé maître de conférences en 1930 et professeur en 1934. De 1936 à 1940, il est directeur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-alder/#i_24713

AMIDES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 1 924 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Applications »  : […] La fonction amide permet un nombre limité de synthèses pratiques : la dégradation de Hofmann qui donne les amines primaires ; la synthèse d'acides encombrés par diazo-hydrolyse des amides primaires, obtenus par hydratation des nitriles encombrés, d'accès facile ; la synthèse organomagnésienne des aldéhydes, à partir du diéthylformamide. Toutefois, l'acétylation des arylamines constitue une assez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amides/#i_24713

AMMONIAC

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 051 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Production d'ammoniac »  : […] L'ammoniac, fixé à l'état de sulfate ou de phosphate d'ammonium lors du traitement des gaz de fours à coke, ne représente qu'un faible pourcentage de l'ammoniac préparé par synthèse directe ; celui-ci constitue donc la base de l'industrie des engrais azotés. Il s'agit là d'une fabrication très importante et en pleine expansion ; sa production annuelle mondiale était en effet de l'ordre de 100 mil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammoniac/#i_24713

ANALYSE ET SYNTHÈSE, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 522 mots
  •  • 1 média

Ces deux notions, en principe complémentaires et réciproques, ne le sont pas en fait. Certes, les deux tendances à l'analyse et à la synthèse s'opposent, la première visant à couper les entités chimiques en petits morceaux et la seconde se donnant pour objectif la reconstruction des ensembles mis à mal par l'analyse. Mais il faut examiner les deux ensembles de pratiques qu'elles recouvrent. Les a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-et-synthese-chimie/#i_24713

ANILINE

  • Écrit par 
  • Alain TRINQUIER
  •  • 1 380 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] Les utilisations industrielles de l'aniline sont nombreuses . Elle permet la synthèse de produits pharmaceutiques, comme l'acétanilide (a), analgésique ; ou l'atoxyl, sel de sodium de l'acide anilarsinique (b), utilisé dans le traitement de la maladie du sommeil et de la syphilis ; ou d'intermédiaires comme la phénylhydrazine (c), préparée par hydrogénation du diazoïque de l'aniline, et servant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aniline/#i_24713

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 938 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Antibiotiques de synthèse »  : […] Par suite de la grande complexité de la plupart de ces molécules, la détermination des structures chimiques et a fortiori la synthèse totale des antibiotiques furent de grandes prouesses de la part des chimistes. En fait, le premier antibiotique majeur produit de façon rentable par synthèse totale est le chloramphénicol. Tous les autres sont produits par fermentation ou par hémisynthèse. L'hémisyn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_24713

ASTROCHIMIE

  • Écrit par 
  • David FOSSÉ, 
  • Maryvonne GERIN
  •  • 4 379 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La chimie sur les grains de poussière interstellaire »  : […] En plus des PAH, il existe dans l'espace toute une gamme de particules solides contenant du carbone. Fullerènes, graphite, suies, nanotubes et même diamants (de quelques nanomètres) constituent probablement une partie des poussières interstellaires (cf. figure) . Les grains de silicates, formés dans les enveloppes d'étoiles en fin de vie, riches en oxygène, sont au moins aussi importants. Le rôle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrochimie/#i_24713

BERTHELOT MARCELIN (1827-1907)

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 605 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La synthèse organique »  : […] Si Berthelot n'est pas le fondateur de la synthèse, il a développé et systématisé en 1860, dans sa Chimie organique fondée sur la synthèse , les essais dispersés de ses prédécesseurs et leur a donné une forte consistance doctrinale. Durant la première moitié du siècle, la chimie organique procédait essentiellement par voie analytique. Les chimistes s'appliquaient surtout à i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcelin-berthelot/#i_24713

BOROPHÈNE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 986 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Synthèse du borophène »  : […] La synthèse du borophène a été réalisée en 2015 par une équipe menée par Nathan Guisinger avec des physiciens américains du laboratoire national d’Argonne et de l’université Northwestern, assistée par les simulations numériques effectuées par des théoriciens de l’université de New York à Stony Brook. La technique utilisée, l’évaporation par faisceau d’électrons, consiste à vaporiser un échantillo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/borophene/#i_24713

BOSCH CARL (1874-1940)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 461 mots

Chimiste allemand né à Cologne et décédé à Heidelberg. Après des études d'ingénieur en métallurgie et en mécanique, Bosch entreprend à Leipzig des études de chimie et obtient en 1898 un doctorat en chimie organique sous la direction de Johannes Wislicenus. Nommé assistant, Bosch souhaite entreprendre une carrière universitaire, mais son père le persuade de s'engager dans l'industrie chimique et il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-bosch/#i_24713

CARO HEINRICH (1834-1910)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 398 mots

Chimiste allemand né à Poznań et mort à Dresde. Heinrich Caro suit à Berlin un enseignement professionnel qui forme des spécialistes des matières colorantes ; il suit également les cours de chimie de l'université de Berlin. En 1855, il obtient son premier poste dans une firme de matières colorantes à Mülheim, et son employeur l'envoie en 1857 se perfectionner en Angleterre, où William Henry Perki […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-caro/#i_24713

CATALYSE - Généralités

  • Écrit par 
  • Henri Jean-Marie DOU, 
  • Jean-Eugène GERMAIN
  •  • 8 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Catalyse par transfert de phase »  : […] La catalyse par transfert de phase est une méthode de synthèse permettant de réaliser, dans un milieu biphasé (liquide-liquide ou liquide-solide), des réactions de substitution nucléophile impossibles ou difficiles à réaliser en milieu monophasé. Le principe de cette méthode repose sur le fait qu'un réactif nucléophile anionique, formé en milieu aqueux par action d'une base forte sur un acide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse-generalites/#i_24713

CATALYSE - Catalyse homogène

  • Écrit par 
  • Igor TKATCHENKO
  •  • 5 930 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Aspects industriels et économiques »  : […] Un procédé de synthèse chimique peut être représenté schématiquement par la séquence : Un bon procédé nécessite une haute efficacité dans chacune de ses étapes. En outre, l'industrie chimique contemporaine doit faire face à des contraintes imposées par les facteurs économiques et les dispositions législatives. Parmi ces contraintes, on citera l'utilisation d'énergie, la valorisation ou l'emploi d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse-catalyse-homogene/#i_24713

CATALYSEURS MÉTALLOCÈNES

  • Écrit par 
  • Roger SPITZ
  •  • 2 049 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La chimie de la polymérisation »  : […] Les polymères produits par réactions en chaîne, en particulier l'essentiel des polymères thermoplastiques, se sont développés en deux temps : il a fallu tout d'abord connaître les réactions, puis les contrôler parfaitement. Pour la polymérisation, on peut utiliser les outils de base de la synthèse organique, par exemple en faisant interagir une espèce électrophile, pauvre en électrons, et une espè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyseurs-metallocenes/#i_24713

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 163 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La chimie moléculaire et la biochimie »  : […] La chimie organique traditionnelle s'est fortement élargie et s'étend aussi bien aux molécules biologiques complexes qu'aux molécules inorganiques ou aux macromolécules. Elle crée des édifices plus ou moins complexes et explique leurs propriétés. Outre les composés organiques classiques, on prépare et on étudie des molécules dans lesquelles le squelette organique est lié à des atomes métalliques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-histoire/#i_24713

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 832 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chimie biomimétique »  : […] Le champ disciplinaire de la chimie biomimétique relève d'une chimie bio-organique. Son rôle est celui du passeur. Pont du naturel vers l'artificiel, cette chimie transpose surtout des réactions enzymatiques à la chimie organique de synthèse. Les enzymes catalysent des réactions qui se font en milieu aqueux avec des rendements élevés (jusqu'à 100 p. 100) et d'impressionnantes sélectivités de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-chimie-aujourd-hui/#i_24713

CHIMIE - Chimie durable

  • Écrit par 
  • Hagop DEMIRDJIAN
  •  • 2 940 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une approche méthodologique : l'économie d'atomes »  : […] L' économie d'atomes est une méthodologie de synthèse qui consiste à maximiser le nombre d'atomes de réactifs transformés en produit (celui souhaité) au cours de la synthèse. Barry M. Trost (né en 1941), de l'université de Stanford (États-Unis), l'a introduite en 1991, et a défini le pourcentage d'économie d'atomes (PÉA) par la formule : PÉA = (masse molaire totale des atomes utilisés/masse molair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-chimie-durable/#i_24713

CHIMIE COMBINATOIRE, en bref

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  •  • 217 mots

Développée dans les années 1990, la chimie combinatoire est une technique qui permet aux chimistes de synthétiser rapidement et simultanément de grandes quantités de composés différents, grâce à des procédés informatisés et automatisés. Auparavant, les chercheurs devaient synthétiser un par un les composés destinés à leurs essais. Cette méthode consiste, à partir d'éléments de base, correspondant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-combinatoire-en-bref/#i_24713

CHIMIE COMBINATOIRE

  • Écrit par 
  • Rebecca POULAIN, 
  • André TARTAR
  •  • 1 773 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Criblage à haut débit et découverte des médicaments »  : […] Avec le séquençage systématique du génome humain et de plusieurs agents pathogènes, le nombre de cibles potentielles de médicaments a augmenté de manière exponentielle au cours des années 1990. Paradoxalement, les informations disponibles pour chacune de ces nouvelles cibles (récepteurs, enzymes ou éléments de régulation de l'expression des gènes) sont peu nombreuses. Dans certains cas, elles peuv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-combinatoire/#i_24713

COLORANTS

  • Écrit par 
  • Daniel FUES
  •  • 6 753 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les colorants anthraquinoniques »  : […] Ce sont, d'un point de vue commercial, les plus importants après les colorants azoïques, qui couvrent avantageusement la gamme de nuances jaune-orange-rouge. En revanche, dans le bleu et le turquoise, les colorants anthraquinoniques conduisent à de meilleures caractéristiques de solidité à la lumière et de vivacité des coloris. Ainsi, ces deux classes de colorants se complètent idéalement pour co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colorants/#i_24713

COORDINATION (chimie) - Chimie de coordination

  • Écrit par 
  • René POILBLANC
  •  • 4 033 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les synthèses »  : […] Une grande partie des progrès de la chimie des complexes, en particulier dans le domaine des composés organométalliques, repose sur le développement de méthodes synthétiques fines, tel l'emploi des milieux rigoureusement inertes et celui des basses températures. Les méthodes de séparation sont également d'une grande importance, en particulier les méthodes de chromatographie sur plaque et de chrom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-chimie-de-coordination/#i_24713

COREY ELIAS JAMES (1928- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 517 mots

Chimiste américain né le 12 juillet 1928 à Methuen (Massachusetts), Elias James Corey fait ses études au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T., Cambridge), où il obtient un doctorat en 1950. L'année suivante, il est assistant à l'université de l'Illinois à Urbana ; il y est promu professeur adjoint en 1954, puis professeur en 1956, alors qu'il n'a que vingt-sept ans. En 1959, il rejoint l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elias-james-corey/#i_24713

DIELS OTTO PAUL HERMANN (1876-1954)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 282 mots

Chimiste allemand né à Hambourg, décédé à Kiel. Diels soutient en 1899 sa thèse de doctorat préparée à l'université de Berlin où il reste en poste jusqu'en 1916 : assistant dès 1899, il y est maître de conférences en 1904, directeur du département de chimie en 1913 et professeur associé en 1914. En 1916, il est nommé professeur et directeur de l'Institut de chimie à Kiel, postes qu'il va occuper j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-paul-hermann-diels/#i_24713

DIÈNES & POLYÈNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 2 253 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diènes éloignés »  : […] Ce sont des diènes dont les doubles liaisons sont séparées. Leur préparation fait intervenir les méthodes classiques de synthèse. Un exemple particulier est celui de la synthèse du pentadiène-1,5 par la réaction de Wurtz appliquée au bromure d'allyle : Les diènes éloignés ne présentent aucune anomalie physique ni chimique, les doubles liaisons réagissant de façon indépendante. Seuls les diènes-1,5 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dienes-et-polyenes/#i_24713

ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS, 
  • Françoise KATZANEVAS
  •  • 7 909 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les différentes familles d'élastomères »  : […] On compte une vingtaine de familles d'élastomères et dans certaines de ces familles dix à vingt grades différents. C'est dire que les méthodes actuelles de polymérisation permettent, de plus en plus, la fabrication de produits sur mesure répondant à la fois aux problèmes de mise en œuvre et aux propriétés recherchées. La classification courante consiste à séparer les caoutchoucs en trois catégorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastomeres-caoutchoucs/#i_24713

EXTRÉMOPHILES

  • Écrit par 
  • Jacques DIETRICH, 
  • Jean GUEZENNEC
  •  • 2 850 mots

Dans le chapitre « Produits chimiques et pharmaceutiques »  : […] L' utilisation d'enzymes pour la synthèse de composés chimiques variés présente certains avantages par rapport à la synthèse chimique : procédé moins polluant – mais qui doit être mis en œuvre en présence de solvants non aqueux – et plus grande spécificité d'action. Un exemple de l'utilisation des enzymes pour la synthèse de composés pharmaceutiques est celui de l'acide 6-aminopénicillanique (6-AP […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extremophiles/#i_24713

GÉNOMIQUE - Génome artificiel

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 140 mots

Dans le chapitre « La synthèse chimique de petits fragments d'ADN »  : […] Le support matériel de l'hérédité de tous les organismes vivants est un acide nucléique, l'ADN (acide désoxyribonucléique) dans le cas le plus général. Les gènes, alignés le long de la molécule d'ADN des chromosomes, sont des séquences issues de l'assemblage de quatre bases azotées : l'adénine (A), la cytosine (C), la guanine (G) et la thymine (T). L'ordre dans lequel ces bases (on parle plus vol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genome-artificiel/#i_24713

GRIGNARD VICTOR (1871-1935)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 155 mots

Chimiste français, né à Cherbourg, Victor Grignard étudie d'abord les mathématiques à Lyon, puis se tourne vers la chimie. En 1900-1901, exploitant une idée ébauchée par son professeur P. A. Barbier, il met au point et développe une réaction, dite depuis réaction de Grignard, qui revêt une très grande importance pour la synthèse de composés organiques : par action de composés organomagnésiens (réa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-grignard/#i_24713

HABER FRITZ (1868-1934)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 477 mots

Chimiste allemand né à Breslau et mort à Bâle. Haber suit à Berlin les cours du physicien Hermann von Helmholtz et du chimiste August W. von Hofmann puis à Heidelberg ceux du chimiste Robert W. Bunsen. De retour à Berlin, il prépare et soutient en 1891 une thèse de doctorat en chimie organique. En 1894, il obtient un poste de chargé de cours à l'université de Karlsruhe, y est nommé professeur en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-haber/#i_24713

HÉTÉROCYCLES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 4 693 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Préparation »  : […] Les méthodes de synthèse dépendent du nombre et de la position relative des hétéroatomes. Lorsque les deux hétéroatomes sont en position-1,2 : on condense un dérivé γ-difonctionnel avec un réactif qui apporte les deux hétéroatomes (hydrazine, hydroxylamine, eau oxygénée). La cyclisation de Diels Alder peut également être réalisée sur un diénophile bihétéroatomique (azoïque, dérivé nitrosé). Lorsqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heterocycles/#i_24713

HYDROCARBURES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 4 540 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une chimie brillante »  : […] L'hydrocarbure le plus simple, ayant un atome de carbone et un atome d'hydrogène, est la molécule CH. Elle est très instable et ne survit qu'à l'état isolé, dans l'espace interstellaire en particulier. La molécule CH 2 , nommée méthylène, est le prototype des carbènes, très réactifs. L'atome de carbone y porte deux électrons de valence, non liés aux hydrogènes. Selon qu'ils sont appariés ou non, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrocarbures/#i_24713

HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 3 566 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Action de l'hydrogène sur les composés organiques »  : […] L'hydrogène est utilisé en synthèse organique dans les réactions les plus diverses : fixation sur les doubles liaisons, élimination d'oxygène sous forme d'eau, de chlore sous forme de gaz chlorhydrique, d'azote avec formation d'ammoniac. Ces réactions s'effectuent le plus souvent en présence de catalyseur. L'industrie organique fait largement appel à l'hydrogène : synthèse du méthanol par action s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrogene/#i_24713

KNOWLES WILLIAM (1917-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 304 mots
  •  • 1 média

Le chimiste américain William Knowles partagea, avec Noyori Ryoji et Karl Barry Sharpless, le prix Nobel de chimie en 2001 pour ses travaux sur la synthèse des molécules chirales. William Standish Knowles naît le 1 er  juin 1917 à Taunton (Massachusetts). Après avoir obtenu une licence en chimie à l'université Harvard en 1939, il passe un doctorat en chimie des stéroïdes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-knowles/#i_24713

KOLBE HERMANN (1818-1884)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 290 mots

Le chimiste allemand Adolph Wilhelm Hermann Kolbe est né le 27 septembre 1818 à Elliehausen, près de Göttingen (Basse-Saxe). Il fut le premier à réaliser la synthèse d'un composé organique à partir de substances inorganiques. Après avoir étudié la chimie avec Friedrich Wöhler, Kolbe devint assistant de Robert Bunsen à l'université de Marbourg en 1842 et assista Lyon Playfair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-kolbe/#i_24713

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Réactions de polymérisation »  : […] Il existe deux grandes familles de polymérisations : les polymérisations par étapes (dont les polycondensations constituent la majorité) et les polymérisations en chaîne, qui ont acquis une importance majeure dans l'industrie chimique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_24713

MARQUEURS PAR RADIOFRÉQUENCE

  • Écrit par 
  • Rebecca POULAIN, 
  • André TARTAR
  •  • 249 mots

La multiplication des échantillons en chimie combinatoire s'est traduite par le développement de méthodes pour les identifier tout au long des étapes de synthèse. Les méthodes d'étiquetage chimique (oligonucléotides, peptides, amines secondaires, isotopes...) ne sont pas toujours compatibles avec les conditions réactionnelles de synthèse des composés. De nombreux laboratoires se sont donc intéress […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marqueurs-par-radiofrequence/#i_24713

MÉDICAMENTS

  • Écrit par 
  • Paul-Étienne BARRAL, 
  • Hélène MOYSE, 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Michel PARIS, 
  • René Raymond PARIS
  • , Universalis
  •  • 9 748 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Médicaments de synthèse »  : […] Le médecin allemand Paul Ehrlich (1854-1915) est considéré comme le père de la chimiothérapie grâce à la découverte d'arsenicaux de synthèse efficaces contre la syphilis et la maladie du sommeil. La chimie de synthèse s'est surtout développée dans les dernières décennies : sulfamides actifs contre de nombreuses bactéries (travaux de l'Institut Pasteur : E. Fourneau, J. Tréfouel et T. Tréfouel, F.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medicaments/#i_24713

MERRIFIELD ROBERT BRUCE (1921-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 942 mots

Les grands scientifiques inventent ou découvrent. Le chimiste américain Robert Bruce Merrifield, né à Fort Worth (Texas) le 15 juillet 1921, fut un inventeur. Ses études universitaires se déroulèrent à l'université de Californie, à Los Angeles, où il obtint son Ph.D. en 1949. Puis il reçut immédiatement un engagement dans le laboratoire du Dr. D. W. Woolley à l'Institut Rockefeller de recherches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-bruce-merrifield/#i_24713

MICRO-ONDES

  • Écrit par 
  • André LOUPY
  •  • 700 mots

La découverte du phénomène d'échauffement par rayonnement micro-onde remonte aux années 1950, lorsqu'il a été constaté que des objets, situés à proximité d'antennes utilisées en télédétection radar, connaissaient un échauffement intense et en profondeur sous l'effet des rayonnements électromagnétiques à très haute fréquence. Dans les fours à micro-ondes, les fréquences usuelles sont situées entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micro-ondes/#i_24713

MICROSYSTÈMES, technologie

  • Écrit par 
  • Daniel HAUDEN
  •  • 3 750 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'explosion des applications des microsystèmes »  : […] Devant le succès des applications citées précédemment, d'autres secteurs industriels ont rapidement pris en compte, dans leurs technologies, les approches de la miniaturisation et de l'intégration des systèmes avec des concepts nouveaux remplaçant la conception « homothétique » actuelle des systèmes ( scaling-up ) par une approche multiplicative à partir de microsystèmes élém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microsystemes-technologie/#i_24713

NANOPARTICULES

  • Écrit par 
  • Pierre-Gilles DE GENNES, 
  • Madeleine VEYSSIÉ
  •  • 1 980 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Préparer, stabiliser et calibrer les nanoparticules »  : […] Les premières nanoparticules ont été étudiées scientifiquement par Michael Faraday en 1857 : ce sont les mythiques « sols d'or », l'or potable des alchimistes. Ses observations illustrent parfaitement l'ensemble des étapes – et des avatars – qu'implique l'obtention de matière ultra-finement divisée : sur une solution limpide de chlorure de sodium, on fait agir un agent réducteur ; le milieu réact […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanoparticules/#i_24713

NITRILES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 1 801 mots
  •  • 1 média

On désigne sous le nom de nitriles les composés organiques dont la formule renferme le groupe fonctionnel C≡N relié à un groupe hydrocarboné quelconque. Les nitriles n'existent guère à l'état naturel, en dehors de certains glucosides tels que l'amygdamine de l'huile d'amande amère, qui est une cyanhydrine du benzaldéhyde combinée à un disaccharide, le gentiobiose : C 6 H 5 −CH(OC 12 H 21 O 10 )−C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nitriles/#i_24713

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 449 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Synthèse totale des acides nucléiques »  : […] Les principes fondamentaux des synthèses de nucléosides et nucléotides furent décrits par Todd et ses collaborateurs avec pour point culminant la synthèse totale de l'adénosine triphosphate, l'ATP, en 1948. La synthèse de dinucléotides, donc l'obtention contrôlée de la liaison internucléotidique 3′, 5′-phosphodiester devait suivre grâce aux efforts indépendants de l'école de Todd et de celle de K […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_24713

OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE

  • Écrit par 
  • Pascale JOLINAT
  •  • 1 687 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La technologie organique »  : […] La synthèse chimique permet de produire une grande variété de matériaux luminescents, émettant dans différentes régions du spectre visible sous l’action d’une excitation lumineuse (photoluminescence) ou électrique (électroluminescence). Une diode électroluminescente organique est constituée d’une (ou de plusieurs) couche(s) luminescente(s), dont l’épaisseur totale est de l’ordre de 100 nanomètres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oled-diode-electroluminescente-organique/#i_24713

ORGANIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 7 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les opérations de la chimie organique »  : […] La synthèse repose principalement sur deux opérations fondamentales : les transformations fonctionnelles et les réactions proprement synthétiques, c'est-à-dire qu'elles se traduisent par un allongement de la chaîne purement carbonée. Les modalités sont détaillées dans les articles relatifs aux diverses fonctions ( alcanes, alcènes, etc.) ; on se bornera ici à quelques g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-organique/#i_24713

ORGANOMÉTALLIQUES COMPOSÉS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 4 235 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le réactif de Grignard »  : […] V. Grignard constata vers 1900 qu'une solution de bromure d'éthyle dans l'éther anhydre dissout des copeaux de magnésium de pureté suffisante par une réaction exothermique qui porte le solvant à une vive ébullition. Le grand mérite de ce savant fut d'utiliser la solution ainsi préparée pour des synthèses sans chercher à en isoler les constituants. Cette découverte devait, dans les années qui suivi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/composes-organometalliques/#i_24713

PARFUMS

  • Écrit par 
  • Brigitte MUNIER, 
  • Paul TEISSEIRE
  •  • 5 931 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire des parfums »  : […] Les étapes de la création de l'industrie des parfums ont été parcourues lentement. Les premiers à les manipuler furent les thérapeutes, qui utilisèrent les ressources immédiates des produits naturels ; puis, profitant de l'expérience ainsi recueillie, l'industrie des aromates, déjà profane, se développa et ouvrit la voie aux techniques des parfumeurs. Dans les civilisations anciennes, les parfums […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parfums/#i_24713

PÉTROLE - Le raffinage

  • Écrit par 
  • René DAUDIN
  •  • 5 409 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La synthèse des gaz »  : […] La synthèse des gaz de pétrole en carburants liquides revêt plusieurs formes, notamment la polymérisation et l'alcoylation (ou alkylation). La polymérisation, qui est la réunion de plusieurs molécules non saturées, est pratiquée en raffinerie sur les gaz de craquage catalytique car leur teneur en oléfines (molécules non saturées) est importante. Si l'on chauffe ensemble ces gaz à une température […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-le-raffinage/#i_24713

PHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES, 
  • Jérôme BARRE, 
  • Pierre BECHTEL, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Georges HOUIN, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Jean-Paul TILLEMENT
  •  • 20 274 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Modélisation moléculaire et calcul »  : […] La finalité de cette méthode est de se représenter et de prévoir par le calcul la structure 3D qu'une molécule doit avoir pour interagir avec un récepteur donné. Cette méthode peut donc s'appliquer soit pour optimiser des molécules connues, soit pour concevoir, ab initio , de nouvelles molécules. La technique de base de cette approche est la mécanique moléculaire par laquelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacologie/#i_24713

POLYMÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 5 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premières synthèses de polymères »  : […] En 1926-1927, Charles Milton Altland Stine (1882-1954), qui dirigeait alors les recherches de DuPont de Nemours, convainquit les dirigeants de cette firme d'investir dans la recherche fondamentale, comme le faisaient déjà General Electric et Bell Labs. Au début de 1928, il parvint à recruter l'un des jeunes chimistes américains les plus brillants, Wallace Hume Carothers (1896-1937), alors enseign […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymeres/#i_24713

REPPE WALTER (1892-1969)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 399 mots

Chimiste allemand, né à Goringen, Walter Reppe est le fondateur d'une branche de la chimie dite « chimie de Reppe » (synthèses à partir de l'acétylène). Après des études couronnées en 1920 par une thèse de doctorat ès sciences soutenue à l'université de Munich, il entre au laboratoire central de la Badische Anilin und Sodafabrik (B.A.S.F.). Pendant plusieurs années il travaille sur les colorants a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-reppe/#i_24713

ROBINSON ROBERT (1886-1975)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 570 mots
  •  • 1 média

Chimiste britannique né à Rufford, près de Chesterfield, mort à Great Missenden, près de Londres. En 1902, Robinson commence ses études à l'université de Manchester, où il obtient en 1909 son doctorat. En 1912, il est nommé professeur à l'université de Sydney, en Australie. Il revient en Grande-Bretagne en 1915 et occupe successivement les chaires de chimie organique dans les universités de Liver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-robinson/#i_24713

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 516 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre « Une mission exceptionnelle »  : […] Le 15 octobre 1997, une fusée Titan IVB-Centaur décollait de Cape Canaveral, en Floride, emportant dans sa coiffe la sonde Cassini de la N.A.S.A. et la sonde Huygens de l'Agence spatiale européenne (E.S.A.). Une masse de 5,7 t – la plus élevée dans l'histoire des missions interplanétaires – s'élançait vers Saturne. Le 1 er  juillet 2004, après sept ans de voyage, le compos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_24713

SILICIUM

  • Écrit par 
  • Jacques DUNOGUÈS, 
  • Michel POUCHARD
  •  • 5 600 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Généralités »  : […] En raison de sa structure électronique 1s 2 , 2s 2 , 2p 6 , 3s 2 , 3p 2 , 3d 0 , le silicium se situe juste sous le carbone dans la classification périodique. Il est normalement tétravalent, mais la spécificité du silicium entraîne des différences im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silicium/#i_24713

SODIUM

  • Écrit par 
  • Luc AUFFRET, 
  • Albert HÉROLD, 
  • André METROT, 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 688 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Synthèse organique »  : […] Le plomb tétraéthyle , antidétonant employé pour améliorer l'indice d'octane des carburants, représente une production de 120 000 t dans le monde et est obtenu par l'action d'un alliage plomb-sodium sur le chlorure d'éthyle : De nombreux alcools gras , matières premières dans la synthèse des détergents, sont obtenus en réduisant par le sodium des esters […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sodium/#i_24713

SOLVANTS

  • Écrit par 
  • Jacques DEVYNCK
  •  • 1 795 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les techniques de séparation »  : […] Les techniques de séparation constituent un domaine où l'utilisation des solvants continue d'apporter des progrès importants, sur le plan analytique comme sur le plan préparatif. Dans l' extraction liquide-liquide, on met en contact deux solutions non miscibles, l'une étant en général une solution aqueuse et l'autre une solution dans un solvant peu dissociant. Chaque soluté à extraire se partage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solvants/#i_24713

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

  • Écrit par 
  • Henri B. KAGAN, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 14 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Divers types de synthèse asymétrique selon l'auxiliaire chiral »  : […] La préparation d'un énantiomère pur peut se faire par deux méthodes, qui font chacune appel à un auxiliaire chiral Z*. Si on dispose du composé sous forme d'un mélange racémique (énantiomères R et S en quantités égales), il est possible de séparer l'antipode désiré, R (ou S ′) grâce à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-organique/#i_24713

STÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET, 
  • Daniel PHILIBERT
  •  • 7 595 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Synthèse totale »  : […] En synthèse totale, on a recours à de petites molécules élémentaires disponibles en quantité sur le marché des produits chimiques. Elle présente donc l'avantage, par rapport à l'hémisynthèse, de ne pas être soumise aux contraintes liées à l'approvisionnement en matières premières d'origine naturelle (fluctuations de prix, quantités disponibles limitées, qualité non constante). Encore plus que l'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steroides/#i_24713

SUPPORTS MINÉRAUX, chimie

  • Écrit par 
  • André LOUPY
  •  • 342 mots

De nombreux oxydes minéraux naturels tels que les alumines, les argiles et les silices sont utilisés en lieu et place des solvants dans de nombreux procédés de synthèse organique. Grâce aux éléments présents dans leurs structures, notamment des sites oxygénés basiques et des sites métalliques ou acides, et du fait des valeurs élevées des surfaces spécifiques de ces supports (jusqu'à 500 m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supports-mineraux-chimie/#i_24713

SUPRAMOLÉCULAIRE (CHIMIE)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie LEHN
  •  • 9 092 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La catalyse supramoléculaire »  : […] Des récepteurs moléculaires portant des groupes fonctionnels appropriés peuvent fixer un substrat, réagir avec lui et relâcher les produits. On pourrait parler de catalyse supramoléculaire, une catalyse au sein d'une supramolécule . L'élaboration de catalyseurs moléculaires efficaces et sélectifs peut nous éclairer sur les mécanismes mis en jeu dans les étapes élémentaires de la catalyse, conduire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supramoleculaire-chimie/#i_24713

SYNTHÈSE CHIMIQUE PAR MICRO-ONDES

  • Écrit par 
  • Jack HAMELIN, 
  • Françoise TEXIER-BOULLET
  •  • 388 mots

Bien connu du public, le chauffage par micro-ondes est utilisé pour la cuisson, le séchage, la stérilisation, l'élaboration de matériaux et de polymères, la vulcanisation du caoutchouc, etc. De nombreuses réactions de synthèse organique sont plus rapidement effectuées dans des fours à micro-ondes domestiques que dans des fours classiques, à température identique, soit en quelques minutes au lieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synthese-chimique-par-micro-ondes/#i_24713

SYNTHÈSE DE L'URÉE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 192 mots

En 1828, le jeune chimiste allemand Friedrich Wöhler (1800-1882) réussit à obtenir de l'urée, une molécule « organique », terme qui, à l'époque, définissait une molécule produite par le monde vivant (ici, le monde animal). Pour cela, il utilise un composé minéral, le cyanate de plomb, de l'ammoniac et de l'eau : Pb(OCN) 2 [cyanate de plomb] + 2H 2 O [eau] + 2NH 3 [ammoniac] → 2H 2 N-CO-NH 2 [ur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synthese-de-l-uree/#i_24713

SYNTHÈSE SUR SUPPORT SOLIDE

  • Écrit par 
  • Rebecca POULAIN, 
  • André TARTAR
  •  • 200 mots

Introduite en 1963 par R. B. Merrifield pour préparer des peptides, la synthèse sur support solide n'a été exploitée en synthèse organique qu'au cours des années 1990. Elle met en jeu un support constitué par de petites billes d'un polymère (P) insoluble, inerte dans les conditions de la synthèse. En revanche, ces polymères ont la particularité de gonfler dans les solvants utilisés, ce qui assure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synthese-sur-support-solide/#i_24713

TEXTILE

  • Écrit par 
  • Eugène AMOUROUX, 
  • Jean-Yves DRÉAN, 
  • Claude FAUQUE, 
  • André PARISOT, 
  • Marc RENNER, 
  • Richard A. SCHUTZ
  •  • 23 393 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fibres synthétiques »  : […] La synthèse de macromolécules linéaires pour la fabrication de fibres a été essentiellement développée par Carothers. En faisant réagir entre elles de petites molécules linéaires comportant deux fonctions réactives, il se forme des enchaînements linéaires réguliers d'éléments de structure identique (« motifs de base ») avec un degré de polymérisation réglé par les conditions de la réaction. La na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/textile/#i_24713

WOODWARD ROBERT BURNS (1917-1979)

  • Écrit par 
  • Leo B. SLATER
  • , Universalis
  •  • 796 mots

Chimiste américain, né le 10 avril 1917 à Boston, mort le 8 juillet 1979 à Cambridge (Massachusetts). Autodidacte, Robert Burns Woodward se passionne très tôt pour la chimie. Il entre au Massachusetts Institute of Technology en 1933 mais, déçu par la routine universitaire, abandonne très vite ses études. Refusant de perdre un étudiant aussi talentueux, l'un de ses professeurs retrouve sa trace et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-burns-woodward/#i_24713

WURTZ CHARLES ADOLPHE (1817-1884)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 210 mots

Chimiste et professeur français, célèbre par ses recherches sur les composés organiques. Après des études de médecine, il enseigna à Giessen (Allemagne), puis à Strasbourg (1843), sa ville natale. En 1845, il devint assistant de Jean-Baptiste Dumas auquel il succédera à l'École de médecine en 1852. En 1875, il sera le premier à occuper la chaire de chimie organique à la Sorbonne. Wurtz se consacra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-adolphe-wurtz/#i_24713

XYLÈNES

  • Écrit par 
  • Fernand COUSSEMANT
  •  • 295 mots

Les xylènes ou diméthylbenzènes (CH 3 —C 6 H 4 —CH 3 ) existent sous trois formes isomères suivant la position relative des deux substituants méthyle sur le cycle benzénique ; ils sont obtenus initialement en mélange avec un quatrième isomère, l'éthylbenzène. Chimiquement, ils présentent les propriétés typiques des noyaux aromatiques, d'une part, des groupes alkyle fixés sur ces noyaux, d'autre pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylenes/#i_24713

ZÉOLITES

  • Écrit par 
  • Pierre Auguste JACOBS
  •  • 3 541 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Zéolites synthétiques »  : […] Les zéolites naturelles ont été trouvées dans des roches basaltiques ou dans des sédiments comme produits d'altération. Elles s'y forment selon un processus hydrothermal qui a été étudié et reproduit en vue d'obtenir des variétés synthétiques. La synthèse hydrothermale consiste en la cristallisation d'une zéolite à partir d'un mélange ternaire contenant l'eau comme solvant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zeolites/#i_24713

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marie SURZUR, « SYNTHÈSE CHIMIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/synthese-chimique/