HESSEL STÉPHANE (1917-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Diplomate et personnalité éminente de la Résistance et de la gauche françaises, Stéphane Hessel naît le 20 octobre 1917, à Berlin. Ses parents, Helen Grund et Franz Hessel, tous deux allemands, bourgeois bohêmes proches du milieu artistique et intellectuel parisien d’avant la Première Guerre mondiale, ont accepté la liberté dans leur amour. À l’âge de sept ans, Stéphane Hessel quitte l’Allemagne avec son frère aîné pour suivre leur mère, qui est décidée à rejoindre son amant, Henri-Pierre Roché, à Paris. Ami de leur père, ce dernier s’est inspiré de cette situation pour écrire, en 1953, un roman semi-autobiographique Jules et Jim, admirablement adapté au cinéma par François Truffaut, en 1962. Reçu au concours de l’École normale supérieure en juillet 1937, le jeune Hessel obtient la nationalité française quelques mois plus tard. Mobilisé en 1939, l’humiliation de la défaite et de l’armistice le détermine à rejoindre, via l’Afrique du Nord et le Portugal, les Français libres rassemblés à Londres par le général de Gaulle. Envoyé en France en mars 1944 pour une mission pour le compte du B.C.R.A. (Bureau central de renseignement et d’action), il y est arrêté, torturé et transféré aux camps de concentration de Buchenwald puis de Dora, d’où il tente à plusieurs reprises de s’échapper, jusqu’à y parvenir, en avril 1945.

Stéphane Hessel

Photographie : Stéphane Hessel

Il y avait chez Stéphane Hessel une éloquence, une élégance et un flegme employés dans ses combats qui séduisaient irrésistiblement. 

Crédits : Eric Fougere/ VIP Images/ Corbis Historical/ Getty Images

Afficher

Après la guerre, il passe le concours du Quai d’Orsay et occupe plusieurs postes diplomatiques auprès des Nations unies : à New York, où il est directeur de cabinet d’Henri Laugier (alors secrétaire général adjoint et chef du département des affaires sociales), puis à Saigon, en 1955, où il veille à l’application des accords de Genève négociés par Pierre Mendès France, enfin à Alger en 1964, où il œuvre au maintien de l [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  HESSEL STÉPHANE (1917-2013)  » est également traité dans :

CORDIER DANIEL (1920-2020)

  • Écrit par 
  • Bénédicte VERGEZ-CHAIGNON
  •  • 1 449 mots
  •  • 1 média

Daniel Cordier eut plusieurs vies successives, qui finirent par s’emboîter. Militant nationaliste, secrétaire puis biographe de Jean Moulin, collectionneur, galeriste, globe-trotter, historien, mémorialiste et finalement « grand témoin », il aura toujours été un homme d’engagements, de combats et de passions . Daniel Bouyjou est né dans la bourgeoisie commerçante de Bordeaux le 10 août 1920. Le ma […] Lire la suite

Les derniers événements

11-28 octobre 2012 France. Harlem Désir élu premier secrétaire du Parti socialiste

Stéphane Hessel crée la surprise en remportant 11,8 p. 100 des suffrages. La participation est estimée à 50 p. 100. Le 18, Harlem Désir est élu premier secrétaire face à Emmanuel Maurel, avec 72,5 p. 100 des suffrages pour une participation d'à peine 47 p. 100. Du 26 au 28, lors du 76e congrès du P.S. qui se tient à Toulouse, Harlem Désir est officiellement […] Lire la suite

22 août 1982 France. Nomination des membres de la Haute Autorité audiovisuelle

Stéphane Hessel, ambassadeur de France, les autres personnalités sont également des professionnels de la communication. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« HESSEL STÉPHANE - (1917-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-hessel/