TILLION GERMAINE (1907-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ethnologue et résistante, Germaine Tillion est la fille d'un magistrat mort jeune et d'une éditrice de la librairie Hachette. Elle est née le 20 mai 1907 à Allègre (Haute-Loire). Formée par deux professeurs du Collège de France, Louis Massignon, islamologue, et Marcel Mauss, anthropologue, elle enseigna de 1957 à 1980 à l'École pratique des hautes études et y dirigea le département d'ethnographie arabo-berbère. Cette intellectuelle, vouée à la justice et à la vérité, est morte le 19 avril 2008, à Saint-Mandé (Val-de-Marne).

À partir de 1934, Germaine Tillion s'immerge en Algérie parmi les pauvres des Aurès, où elle étudie la société chaouïa. Jusqu'en mai 1940, au long de quatre missions, ses échanges avec les femmes et les « Grands-Vieux » lui permettent de comprendre les structures sociales comme le poids des cousins paternels, de l'endogamie et de l'honneur. Ses capacités de médiatrice la font alors appeler tamgart (« la vieille »), « ce qui, en ce lieu-là, en ce temps-là, représentait le plus haut degré de la considération ».

Rentrée en France en juin 1940, elle est vite exaspérée « par les avanies de la défaite et les pleurnicheries de Radio-Vichy » mais constate que, dans son milieu, des noyaux de résistance se multiplient « à la vitesse des infusoires dans une eau tropicale ». Active au sein de ce qui deviendra le réseau du musée de l'Homme, trahie par un prêtre, elle est emprisonnée à Fresnes en 1942, déportée en 1943 à Ravensbrück où sa mère mourra gazée. Germaine Tillion a survécu grâce « au hasard, à la colère, à la volonté de dévoiler ces crimes, à une coalition de l'amitié ». Voulant faire surgir un peu d'humour dans l'horreur du camp, elle y avait écrit Le Verfügbar aux enfers, livret d'une opérette qui fut créée en 2007.

Déportée Nacht und Nebel (Nuit et Brouillard), vouée à disparaître sans laisser de traces, Germaine Tillion analysa en ethnologue, dès 1946, le système concentrationnaire. Dans Ravensbrück, elle montre ses rouages solidaires qui tenden [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

Classification

Pour citer l’article

Charles-Louis FOULON, « TILLION GERMAINE - (1907-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-tillion/