PHELPS MICHAEL (1985- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Certes, une formule journalistique éculée vient rappeler que tous les records sont faits pour être battus. Néanmoins, personne ne pensait que la performance réalisée aux Jeux de Munich en 1972 par le nageur américain Mark Spitz (7 courses, 7 médailles d'or, 7 records du monde) puisse un jour être mise à mal. Pourtant, les images de l'homme au slip de bain en Nylon-élasthanne aux couleurs du drapeau américain, à la généreuse moustache et à la chevelure en broussaille diffusées dans toutes les rétrospectives consacrées à l'histoire des jeux Olympiques ont soudain pâli. À l'issue des Jeux de Pékin, en 2008, l'archétype de l'homme-poisson portait pantalon moulant ou combinaison aérodynamique futuriste et bonnet de bain noir ; il ne se nommait plus Mark Spitz, mais s'appelait Michael Phelps. Ce dernier avait fait mieux que son compatriote : huit courses, huit médailles d'or, assorties de sept records du monde.

Michael Phelps, 2016

Photographie : Michael Phelps, 2016

L'Américain Michael Phelps est le nageur le plus titré de l'histoire de l'olympisme avec vingt-huit médailles, dont vingt-trois en or. Il a marqué de son empreinte les jeux Olympiques de Rio au cours desquels il a remporté six médailles, dont cinq en or (ici lors de la finale du relais 4... 

Crédits : Rob Carr/ Getty Images

Afficher

Des qualités physiques exceptionnelles et un mental d'acier lui ont permis de relever son formidable défi. Michael Phelps présente en effet la morphologie idéale du nageur. Grand (1,93 m), il se distingue par un long torse, qui lui permet de « glisser » sur l'eau, et par une envergure de bras (2 m) supérieure à sa taille, qui l'autorise à aller « chercher l'eau » plus loin que d'autres. Un torse légèrement concave, un dos un peu courbé, une grande flexibilité des épaules, des coudes et des chevilles, et il peut réaliser des virages parfaits et d'étonnantes coulées sous-marines. En outre, sa capacité de récupération à l'issue d'un effort violent (17 minutes pour revenir à la normale) est digne de celle des plus grands champions cyclistes. Quant à son mental, il s'appuie sur le culte de la victoire, une concentration absolue à l'approche de chaque course, qu'il gère méthodiquement comme une routine forgée au fil des années. Enfin, il semble ne s'épanouir que dans la démesure : il voulait, selon ses propres termes, « nager contre les meilleurs du monde à chaque épreuve et enchaîner les courses comme jamais personne ne l'a essayé avant ».

La formation d’un champion, les premières réussites

Michael Phelps, dernier d'une famille de trois enfants, est né le 30 juin 1985 à Baltimore (Maryland). Rien ne le prédisposait à devenir un jour un dieu de l'Olympe. En effet, l'enfant souffre d'un trouble de l'attention et d'hyperactivité. De longs bras, des grandes oreilles, tout concourt à complexer le gamin, couvé par sa mère, Debbie, une principale de collège quelque peu attristée à la lecture de chacun des bulletins scolaires de son rejeton ; pour certains de ses camarades de classe, il devient même une tête de Turc idéale ; en outre, il a... peur de l'eau. Pourtant, dans ces souffrances, le futur champion va se forger un mental d'airain. Le gamin se lève tous les jours à quatre heures du matin pour suivre ses sœurs aînées, Hilary et Withney, de bonnes nageuses qui s'entraînent au North Baltimore Athletic Club et ambitionnent de participer aux Jeux d'Atlanta en 1996. Pour Michael, l'objectif est de vaincre son aversion pour l'élément liquide, afin de se livrer à une activité physique régulière et de pouvoir s'affranchir de son traitement au Ritalin®.

Une rencontre va sceller son destin : Bob Bowman, coach au North Baltimore Athletic Club, a détecté un immense potentiel chez cet enfant de onze ans au torse long, et décide de le prendre sous son aile. D'emblée, il propose à Debbie un plan de carrière pour son fils qui s'étend jusqu'à... 2008 ! Bowman devient aussi une figure paternelle de substitution – le père a quitté la maison familiale alors que Michael avait sept ans. Phelps et Bowman vont dès lors former un indissociable binôme. Néanmoins, les rapports entre un coach connu pour ses colères et un préadolescent maladroit et peu assidu à l'entraînement donnent lieu à quelques affrontements mémorables. Cependant, à l'issue d'une de ces querelles, les deux comprennent leur attachement mutuel et décident de mettre en marche pour de bon la révolution aquatique.

Phelps se concentre d'abord sur le papillon, qui semble une technique innée chez lui. Les résultats sont rapides. Le 30 mars 2001, il bat le record du monde du 200 mètres papillon et devient, à quinze ans et neuf mois, le plus jeune nageur de l'histoire à établir un record du monde. Le 24 juillet 2001, à Fukuoka, il est champion du monde du 200 mètres papillon. Michael Phelps décide alors d [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  PHELPS MICHAEL (1985- )  » est également traité dans :

ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [2004] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 5 200 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « 14 août »  : […] Au stand de Markopoulo, la première médaille d'or des Jeux revient à la Chinoise Du Li, gagnante du tir à la carabine à 10 mètres. Début des compétitions de natation, au centre olympique aquatique d'Athènes : l'Américain Michael Phelps remporte le 400 mètres quatre nages (4 min 8,26 s, record du monde) ; comme en 2000, l'Australien Ian Thorpe gagne le 400 mètres (3 min 43,10 s), devançant de peu […] Lire la suite

JEUX OLYMPIQUES

  • Écrit par 
  • Jean DURRY, 
  • Pierre LAGRUE, 
  • Alain LUNZENFICHTER
  • , Universalis
  •  • 15 087 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « 2008. Pékin »  : […] Le 13 juillet 2001, le CIO avait confié, à une large majorité, l'organisation des XXVI es  jeux Olympiques d'été à Pékin. On pouvait certes estimer qu'un pays qui rassemble un quart de la population de la planète était digne d'organiser les Jeux. Mais on aurait aussi pu penser qu'un État qui vivait au rythme de la campagne Yan da (« Frapper fort »), orchestrée par le Parti communiste, avec ses de […] Lire la suite

LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 965 mots

Dans le chapitre « 31 juillet »  : […] Tony Estanguet, déterminé, précis et rapide, maîtrise la rivière tourmentée tracée dans le Lee Valley White Water Centre : il remporte le slalom, en canoë monoplace, devant le jeune Allemand Sideris Tasiadis et son éternel rival, le Slovaque Michal Martikán. Déjà titré en 2000 et en 2004, il devient le premier Français médaillé d'or dans trois éditions différentes des Jeux. Le concours complet équ […] Lire la suite

PÉKIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [2008] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 5 923 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « 10 août »  : […] Première médaille pour la France : Virginie Arnold, Sophie Dodemont et Bérengère Schuh obtiennent le bronze dans l'épreuve de tir à l'arc par équipes. La médaille d'or va aux Sud-Coréennes. Au Centre national de natation, surnommé le « cube d'eau », Michael Phelps remporte le 400 mètres quatre nages (4 min 3,84 s, record du monde), alors que le Sud-Coréen Park Tae-hwan gagne le 400 mètres nage li […] Lire la suite

SPORT - L'année 2016

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 7 837 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Jeux Olympiques d’été : Bolt et Phelps géants des Jeux »  : […] Du 5 au 21 août 2016, les XXVIII es  jeux Olympiques d'été se sont tenus à Rio de Janeiro. C’est la première fois que le continent sud-américain accueillait l’événement majeur du sport mondial. Tous les regards étaient donc de nouveau tournés vers le Brésil, deux ans après la Coupe du monde de football, dont l’organisation fut considérée comme une réussite après avoir suscité de nombreuses crainte […] Lire la suite

SPORT - L'année 2015

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 6 927 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Natation : quelles perspectives olympiques ? »  : […] Dresser un bilan collectif pour un sport individuel paraît incongru, mais l’exercice est incontournable depuis des décennies, notamment à l’occasion de la confrontation olympique. Tentons donc de tirer les enseignements des Championnats du monde de natation, qui se sont tenus à Kazan (Russie) du 2 au 9 août 2015, dans une perspective olympique. Les États-Unis occupent, comme toujours, la première […] Lire la suite

SPORT - L'année 2008

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 998 mots

Dans le chapitre « Jeux Olympiques d'été : le triomphe chinois »  : […] Les Jeux de Pékin ont vu le triomphe de la Chine sur tous les plans – diplomatique, politique, sportif. Alors que, en mars 2008, la répression féroce par les autorités de Pékin des manifestations tibétaines à Lhassa avait engendré une éphémère mobilisation internationale, laissant augurer sinon le boycottage des Jeux, du moins quelques mouvements d'humeur venus des hommes politiques, des organisa […] Lire la suite

SPORT - L'année 2007

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 915 mots

Dans le chapitre « Natation »  : […] Les États-Unis ont écrasé les Championnats du monde, à Melbourne (17 mars-1 er  avril 2007). Ils récoltent en effet la moitié des médailles d'or distribuées (17 sur un total de 34). Il est vrai qu'ils bénéficiaient d'un incroyable moteur : Michael Phelps, qui disputait sept courses et les a toutes remportées, établissant cinq records du monde prestigieux (200 m, 1 min 43,96 s ; 200 m papillon, 1 […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « PHELPS MICHAEL (1985- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-phelps/