MESSI LIONEL (1987- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un lutin de 1,69 mètre règne sur la planète football au début des années 2010. En effet, la quasi-totalité des prestations de l'Argentin Lionel Messi, un pur gaucher qui évolue sur tout le front de l’attaque, se trouvent marquées par le génie individuel et le sceau du talent collectif. Une extraordinaire souplesse de la cheville gauche qui lui permet de jouer à une touche de balle, de remiser, de changer de direction en un dixième de seconde, une capacité d'accélération dévastatrice, une inédite faculté à conserver le ballon « collé » au pied, des appuis déroutants, un dribble court qui peut éliminer plusieurs adversaires dans un périmètre réduit : « Leo » Messi maîtrise tout l’arsenal offensif du footballeur.

Lionel Messi

Photographie : Lionel Messi

Le 2 mai 2009, le F.C. Barcelone humilie son grand rival, le Real Madrid, sur son propre terrain (6-2). Le petit Argentin Lionel Messi, merveilleux soliste, est aussi un incomparable chef d'orchestre sous le maillot du « Barça ». 

Crédits : J. Juinen/ Getty Images Sport/ AFP

Afficher

Lionel Messi

Photographie : Lionel Messi

Le 2 mai 2009, le F.C. Barcelone humilie son grand rival, le Real Madrid, sur son propre terrain (6-2). Le petit Argentin Lionel Messi, merveilleux soliste, est aussi un incomparable chef d'orchestre sous le maillot du « Barça ». 

Crédits : J. Juinen/ Getty Images Sport/ AFP

Afficher

Lionel Messi est né le 24 juin 1987 à Rosario, dans la province de Santa Fe. Comme tous les gamins, taper dans un ballon est son occupation favorite. À cinq ans, sa grand-mère l'amène passer des tests dans un club de quartier, Grandoli. Immédiatement, ses dribbles – son arme favorite, sorte de laissez-passer nécessaire car ses partenaires et adversaires ont cinq ans de plus que lui, et ses rivaux cherchent constamment à le stopper par quelque méchant tacle – font merveille. Dès 1995, l'enfant intègre le grand club de la ville de Rosario, les Newell's Old Boys, que quittait à ce moment-là une idole en déchéance, Diego Maradona – faire le parallèle entre les deux surdoués deviendra une constante.

Mais les rêves de Lionel Messi semblent s'écrouler. Les médecins ont en effet décelé une maladie hormonale qui nuit à sa croissance et, sans un traitement approprié, il n'aurait sans doute pas dépassé 1,50 mètre à l'âge adulte. Or ce traitement coûte quelque 750 euros par mois, et les Newell's Old Boys refusent de le prendre en charge. Poussés à la fois par la crise économique argentine et le désir de permettre à leur enfant de faire carrière dans le football, les parents de Lionel Messi décident de rejoindre l'Espagne. Le jeune garçon est présenté aux recruteurs du FC Barcelone en 2000. Carles Rexach, alors directeur sportif du club, est immédiatement séduit : il gribouille sur un morceau de papier un document qui servira de contrat, et Lionel Messi intègre la Masia, le centre de formation du club catalan, qui prend en charge le traitement du garçon. Messi devient rapidement titulaire au sein de l'Infantil B, l'équipe de jeunes du « Barça », puis fait ses débuts en Liga à l'automne de 2004. Sa progression ne s'arrêtera plus.

Dès 2005, Lionel Messi joue régulièrement avec l'équipe première du Barça. Le 2 juillet 2005, il remporte le Championnat du monde des moins de vingt ans organisé aux Pays-Bas : il a inscrit les deux buts de la victoire argentine en finale face au Nigeria (2-1), est le meilleur buteur de la compétition (6 buts) et se voit élu meilleur joueur du tournoi. Toujours en 2005, il fait ses débuts avec l'équipe nationale argentine senior.

Néanmoins, la plus belle des trajectoires ne saurait être linéaire. Alors que l'Europe entière découvre son talent en 2006 à l'occasion des matchs de la Ligue des champions, l'entraîneur du Barça, Frank Rijkaard, le jugeant mal rétabli d'une blessure, ne le titularise pas pour disputer la finale de cette compétition face à Arsenal. Après la victoire catalane (2-1), Messi ne pose pas sur la photo souvenir – une attitude qu'il regrettera. Dans la foulée, la Coupe du monde en Allemagne constitue une nouvelle déception : le sélectionneur José Pekerman ne lui accorde pas sa pleine confiance, et « Leo », remplaçant, assiste sur le banc de touche à l'élimination de l'Argentine par l'Allemagne en quart de finale. Après cet échec, le nouveau sélectionneur, Alfio Basile, fait de lui le leader de la formation albiceleste – une confiance que lui conserveront Diego Maradona, nommé sélectionneur à la fin de 2008, puis Alejandro Sabella, désigné en 2011. En août 2008, Messi est ainsi le principal artisan du succès de l'Argentine aux jeux Olympiques de Pékin, offrant notamment, d'une passe décisive, à Ángel Di Maria le but de la victoire en finale face au Nigeria (1-0).

La saison 2008-2009 est celle de tous les triomphes de Messi avec le Barça. L'équipe de l'entraîneur « Pep » Guardiola, qui enchante l'Europe en déployant un football chatoyant, remporte le Championnat d'Espagne, la Coupe du roi (Coupe d’Espagne) et, enfin, la Ligue des champions. En décembre, il est logiquement élu Ballon d'or. En sep [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  MESSI LIONEL (1987- )  » est également traité dans :

SPORT - L'année 2015

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 6 927 mots
  •  • 7 médias

Sur le plan sportif, l’année 2015 pourrait être caractérisée par l’expression « oui, mais… ». Oui, l’équipe de France masculine de handball continue de dominer son sujet ; mais la présence, en finale mondiale, du Qatar, qui avait constitué une équipe formée de joueurs naturalisés, interroge. Oui, Jean-Baptiste Grange a réussi un formidable exploit en remportant le slalom des Championnats du monde […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MESSI LIONEL (1987- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lionel-messi/