ISINBAEVA ELENA (1982- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète russe née le 3 juin 1982 à Volgograd, spécialiste du saut à la perche. La perche féminine n'est discipline olympique que depuis 2000. À l'époque, une femme domine toutes les compétitions : l'Américaine Stacy Dragila, qui obtient facilement la médaille d'or à Sydney en franchissant 4,60 m. Quatre ans plus tard, la discipline est sortie de la confidentialité, et le concours d'Athènes a constitué l'un des sommets des Jeux en 2004. Il faut dire que, entre-temps, deux jeunes Russes sont arrivées sur le devant de la scène : Svetlana Feofanova (née le 16 juillet 1980 à Moscou), puis Elena Isinbaeva. Svetlana Feofanova fut la première à contester à Stacy Dragila le leadership de la spécialité : en 2001, lors des Championnats du monde d'Edmonton, la lutte entre les deux femmes fut spectaculaire, et, si le titre revint à Dragila, les deux perchistes ont franchi 4,75 m et se sont attaquées au record du monde (4,80 m).

Elena Isinbaeva

Elena Isinbaeva

Photographie

La perchiste russe Elena Isinbaeva, ici en 2009, année où elle portera le record du monde à 5,06 mètres. Elena Isinbaeva fut championne olympique en 2004 et en 2008 ; elle devint, le 22 juillet 2005, la première femme à franchir une barre située à 5 mètres de hauteur. Le saut à la... 

Crédits : Alexander Hassenstein/ Bongarts/ Getty Images

Afficher

Elena Isinbaeva a commencé le sport en pratiquant la gymnastique, puis, à quinze ans, s'est essayée au saut à la perche sur les conseils d'Evgueni Trofimov. Le public découvre son talent en 2003 : le 13 juillet à Gateshead (Grande-Bretagne), elle bat le record du monde (4,82 m). Il s'agit du premier d'une longue série. Lors des Championnats du monde qui se déroulent au Stade de France à Saint-Denis, Svetlana Feofanova s'impose grâce à sa plus grande expérience : elle franchit 4,75 m et obtient la médaille d'or ; Elena Isinbaeva (4,65 m) n'est que troisième. La saison 2004 voit la rivalité entre les deux jeunes femmes – qui se vouent une haine tenace – s'exacerber, et le record du monde tombe régulièrement. Elena Isinbaeva franchit 4,83 m le 15 février à Donetsk. Svetlana Feofanova lui répond : elle passe 4,85 m le 22 février à Athènes. Selon une stratégie mise en œuvre naguère pour lui-même par Sergueï Bubka, c'est centimètre par centimètre que le record progresse (n'oublions pas que les organisateurs des meetings offrent une prime pour chaque record du monde battu). Avant les Jeux d'Athènes, le record tombe [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  ISINBAEVA ELENA (1982- )  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 647 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « La perche »  : […] La perche est sans doute la discipline athlétique dont l'évolution est le plus étroitement liée aux progrès de la technique. Jusqu'en 1889, les perchistes sont nommés climbers (grimpeurs) : ils emploient une sorte de mât en bois de plus de 10 kilogrammes qu'ils plantent dans le sol et gravissent pour franchir la barre. L'invention, en 1904, de la perche en bambou révolutionne la discipline ; cett […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ISINBAEVA ELENA (1982- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elena-isinbaeva/