ISINBAEVA ELENA (1982-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète russe née le 3 juin 1982 à Volgograd, spécialiste du saut à la perche. La perche féminine n'est discipline olympique que depuis 2000. À l'époque, une femme domine toutes les compétitions : l'Américaine Stacy Dragila, qui obtient facilement la médaille d'or à Sydney en franchissant 4,60 m. Quatre ans plus tard, la discipline est sortie de la confidentialité, et le concours d'Athènes a constitué l'un des sommets des Jeux en 2004. Il faut dire que, entre-temps, deux jeunes Russes sont arrivées sur le devant de la scène : Svetlana Feofanova (née le 16 juillet 1980 à Moscou), puis Elena Isinbaeva. Svetlana Feofanova fut la première à contester à Stacy Dragila le leadership de la spécialité : en 2001, lors des Championnats du monde d'Edmonton, la lutte entre les deux femmes fut spectaculaire, et, si le titre revint à Dragila, les deux perchistes ont franchi 4,75 m et se sont attaquées au record du monde (4,80 m).

Elena Isinbaeva

Elena Isinbaeva

photographie

La perchiste russe Elena Isinbaeva, ici en 2009, année où elle portera le record du monde à 5,06 mètres. Elena Isinbaeva fut championne olympique en 2004 et en 2008 ; elle devint, le 22 juillet 2005, la première femme à franchir une barre située à 5 mètres de hauteur. Le saut à la... 

Crédits : Alexander Hassenstein/ Bongarts/ Getty Images

Afficher

Elena Isinbaeva a commencé le sport en pratiquant la gymnastique, puis, à quinze ans, s'est essayée au saut à la perche sur les conseils d'Evgueni Trofimov. Le public découvre son talent en 2003 : le 13 juillet à Gateshead (Grande-Bretagne), elle bat le record du monde (4,82 m). Il s'agit du premier d'une longue série. Lors des Championnats du monde qui se déroulent au Stade de France à Saint-Denis, Svetlana Feofanova s'impose grâce à sa plus grande expérience : elle franchit 4,75 m et obtient la médaille d'or ; Elena Isinbaeva (4,65 m) n'est que troisième. La saison 2004 voit la rivalité entre les deux jeunes femmes – qui se vouent une haine tenace – s'exacerber, et le record du monde tombe régulièrement. Elena Isinbaeva franchit 4,83 m le 15 février à Donetsk. Svetlana Feofanova lui répond : elle passe 4,85 m le 22 février à Athènes. Selon une stratégie mise en œuvre naguère pour lui-même par Sergueï Bubka, c'est centimètre par centimètre que le record progresse (n'oublions pas que les organisateurs des meetings offrent une prime pour chaque record du m [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  ISINBAEVA ELENA (1982- )  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 657 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « La perche »  : […] olympique que depuis 2000 (victoire de l'Américaine Stacy Dragila). Championne olympique à Athènes en 2004 puis à Pékin en 2008, la Russe Elena Isinbaeva, qui bat le record du monde à plusieurs reprises, s'affirme comme la première vedette de cette discipline neuve. Elle entre dans l'histoire de l'athlétisme en franchissant 5 mètres en 2005 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-l-athletisme/#i_38114

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ISINBAEVA ELENA (1982-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elena-isinbaeva/