SPORTL'année 2011

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Formule 1 : Sebastian Vettel parti pour un long règne ?

Devenu champion du monde en 2010 à l'issue d'un incroyable scénario qui lui fut très favorable, Sebastian Vettel se devait de confirmer en 2011. Il l'a fait de belle manière. Le jeune Allemand, brillant sur tous les circuits et dans toutes les circonstances, a écrasé la concurrence : il a remporté onze des dix-neuf courses de la saison, montant dix-sept fois sur le podium ; il a réalisé la pole-position à quinze reprises (battant le record détenu par Nigel Mansell) ; il était mathématiquement assuré du titre alors que quatre grands prix étaient encore au programme ; il a relégué son dauphin, le Britannique Jenson Button, à 122 points ! Seul Michael Schumacher, à sa grande époque chez Ferrari, a pu afficher de telles statistiques. Devenu le plus jeune champion du monde en 2010, Vettel est devenu en 2011 le plus jeune double champion du monde. Et son règne pourrait durer longtemps. Il disposait certes, avec la Red Bull-Renault, de la meilleure monoplace ; encore fallait-il savoir l'exploiter – son coéquipier, Mark Webber, n'a gagné qu'une course. En outre, le plateau était un des plus relevé de l'histoire (cinq champions du monde figuraient sur les grilles de départ).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2011 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport/