SPORTL'année 2011

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rugby : les All Blacks étaient en mission...

Le lendemain de la victoire des All Blacks sur le XV de France en finale de la Coupe du monde de rugby (8-7), un demi-million de Néo-Zélandais convergèrent vers le centre-ville d'Auckland pour célébrer Richie McCaw et ses coéquipiers, promenés dans des pick-up pour une parade plus folklorique que grandiose : cet engouement reflète l'importance du second titre mondial de la Nouvelle-Zélande au pays du Long Nuage blanc, lequel mettait fin à près d'un quart de siècle de disette. Jamais sans doute une équipe de rugby – sauf peut-être les Springboks en 1995, qui devaient souder la nation arc-en-ciel naissante de Nelson Mandela – n'avait suscité une telle attente. Ces All Blacks, qui ne présentaient pourtant pas la meilleure formation de leur histoire, loin de là, semblaient en mission, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, ce pays où le rugby est le sport-roi, meurtri dans sa chair par le tremblement de terre de Christchurch du 22 février 2011, souillé par une marée noire en octobre, frappé durement par la crise économique, trouvait l'occasion de « communier » grâce à cette Coupe du monde organisée sur son sol. Ensuite, depuis toujours, les All Blacks dominent le rugby mondial ; or, depuis la première Coupe du monde, déjà organisée sur son sol en 1987, la Nouvelle-Zélande n'était plus parvenue à remporter le trophée William-Webb-Ellis : il s'agissait donc de réparer une « erreur » de l'histoire du rugby. Enfin, une victoire néo-zélandaise paraissait cruciale pour l'économie du rugby international : à l'heure où le rugby du Nord, en France notamment, s'appuie sur une solide assise financière, celui du Sud connaît des difficultés, voire une crise ; dans ces conditions, seule la « marque All Blacks » semble pouvoir encore générer des recettes substantielles (tournées, maillots, produits dérivés, etc.), mais cette « marque » n'aurait sans doute pas pu conserver sa vitalité si les hommes à la fougère avaient une nouvelle fois échoué dans la conquête du titre. Les All Blacks ont donc mené à bien leur « mission », leur victoire réjo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2011 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport/