RUDISHA DAVID (1988- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vainqueur du 800 mètres en battant le record du monde, le Kenyan David Rudisha a réalisé l'exploit athlétique majeur des jeux Olympiques de Londres, en 2012. Il est déjà considéré par ses pairs comme le plus talentueux champion de tous les temps sur cette épreuve.

David Lekuta Rudisha, sixième d'une famille de sept enfants, est né le 17 septembre 1988 à Kilgoris, dans la vallée du Rift. Sa mère est une chanteuse folk populaire au Kenya, alors que son père, Daniel Rudisha, fut médaillé d'argent dans le relais 4 fois 400 mètres aux jeux Olympiques de Mexico en 1968. Pour l'enfant, ce père est un modèle, et faire une carrière d'athlète de haut niveau devient vite son obsession. Une rencontre scelle son destin : frère Colm O'Connell, un missionnaire irlandais truculent aux joues rebondies, amateur de bière à l'occasion, installé au Kenya depuis 1976 où il forme les coureurs de demi-fond dans son école Saint-Patrick, à Iten, l'invite à rejoindre son groupe alors que David a seize ans.

Frère Colm O'Connell sait qu'il vient de dénicher une nouvelle pépite : l'ample foulée naturelle de ce Massaï doit lui permettre d'atteindre le plus haut niveau. « Je connaissais son père. Je me suis dit : „bons gènes“ », déclarera-t-il plus tard. David Rudisha se fait remarquer dès 2006, aux Championnats du monde junior de Pékin, où il remporte le 800 mètres et obtient la médaille d'argent dans le relais 4 fois 400 mètres. En 2008, il gagne le 800 mètres des Championnats d'Afrique d'Addis-Abeba. Mais, blessé, il ne peut pas participer aux jeux Olympiques de Pékin.

Frère Colm O'Connell et son élève continuent de travailler. Les deux hommes visionnent les vidéos qui montrent Sebastian Coe ou Wilson Kipketer – l'idole de David qui, gamin, l'avait rencontré – battre le record du monde du 800 mètres, et l'athlète se convainc peu à peu qu'il pourra réaliser le même exploit. En 2010, David Rudisha est au sommet : il bat par deux fois le record du monde de Wilson Kipketer (1 min 41,09 s, puis 1 min 41,01 s). Cette année-là, il est élu athlète de l'année par la Fédération internationale d'athlétisme (I.A.A.F.). En 2011, à Daegu (Corée du Sud), il devient champion du monde du 800 mètres avec une grande facilité.

Aux jeux Olympiques de Londres, en 2012, David Rudisha réalise l'exploit majeur de sa jeune carrière. Alors que les courses de demi-fond sont le plus souvent tactiques dans les rendez-vous importants, le grand et fin Kenyan (1,90 m) prend la tête dès le début, et imprime un rythme incroyable, passant en 49,28 s aux 400 mètres ; il ne faiblit pas, accélère encore près de l'arrivée, et remporte le 800 mètres en améliorant le record du monde (1 min 40,91 s). Pour souligner la portée de l'exploit, rappelons que le record du monde du 800 mètres n'avait plus été battu aux Jeux depuis 1976, année de la victoire du Cubain Alberto Juantorena. Mais David Rudisha ne voulait pas se contenter de la médaille d'or qui lui était promise, il souhaitait marquer l'histoire : « En me levant, j'ai vu qu'il faisait beau. Je me suis mis à espérer une course rapide. [...] J'ai vu 1 min 14 s aux 600 mètres et je me suis dit qu'il fallait que je pousse les 200 derniers mètres. La foule était fantastique et m'a aidé. » Il reçoit l'hommage de Sebastian Coe : « Cette course entre dans la légende des jeux Olympiques. Je me sens privilégié d'avoir pu en être témoin ici, à Londres. » Quant à frère Colm O'Connell, qui fuit l'agitation des grands stades, il a regardé son champion à la télévision, dans son école Saint-Patrick.

David Rudisha a déjà révolutionné le 800 mètres, qui avec lui s'apparente à du sprint long plutôt qu'à du demi-fond court. Sa foulée, ample et souple, tout en douceur, lui permet de caresser la piste ; aucune trace de souffrance ne se lit sur son visage, quand ses concurrents grimacent de douleur. Nul ne sait encore à quel niveau il portera le record du monde dans les temps qui viennent, car il a bien sûr établi sa magnifique performance à Londres sans l'aide d'un « lièvre » – un concurrent payé pour imprimer une allure soutenue –, contrairement à ce qu'il se passe dans tous les meetings.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  RUDISHA DAVID (1988- )  » est également traité dans :

LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 965 mots

Dans le chapitre « 9 août »  : […] Le Kenyan David Rudisha réalise sans doute l'exploit athlétique de ces Jeux : dans le 800 mètres, il part tel un sprinter, imprime un rythme fou à la course, accélère encore et s'impose en établissant un fantastique record du monde (1 min 40,91 s) ; il entraîne dans sa foulée ses concurrents, qui réalisent tous moins de 1 min 44 s – du jamais vu aux Jeux. Mais, quelques minutes plus tard, Usain B […] Lire la suite

SPORT - L'année 2015

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 6 927 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Athlétisme : les enseignements des Championnats du monde de Pékin »  : […] Stars au rendez-vous et nouveaux venus ; grandes performances et hiérarchie curieusement bousculée : dresser le bilan des quinzièmes Championnats du monde d’ athlétisme, qui se sont tenus du 22 au 30 août 2015 à Pékin, peut se faire sous des angles divers. Dans le « nid d’oiseau », la plupart des immenses vedettes de l’athlétisme ont tenu leur rang, et tout d’abord Usain Bolt. De nouveau vainqueu […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « RUDISHA DAVID (1988- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/david-rudisha/