Philosophie de l'histoire


DES DIFFICULTÉS AVEC LA PHILOSOPHIE DE L'HISTOIRE (O. Marquard)

  • Écrit par 
  • Francis AFFERGAN
  •  • 894 mots

La philosophie de l'histoire est un poison qu'il importerait, d'urgence, d'épargner au monde. Tels sont les premiers mots du livre d'Odo Marquard, Des difficultés avec la philosophie de l'histoire (Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2002), dont la radicalité n'entame en rien une érudition d'autant plus originale qu' […] Lire la suite

HISTOIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 161 mots

Tandis que la physique étudie le monde sensible ou la chimie la transformation de la matière, l’histoire (mot issu d’un vocable grec signifiant « enquête ») étudie... l’histoire. La plupart des langues européennes désignent également par un même mot l’étude et l’objet de l’étude. Est-ce là une imperfection de nos langues ? De nombreux philosophes pensent le contraire : le lien entre l’étude du […] Lire la suite

MARXISME - Le matérialisme dialectique

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 6 395 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Matérialisme dialectique, matérialisme historique et conception prolétariennedu monde »  : […] La doctrine marxiste est d'abord une science à laquelle Marx a donné le nom de matérialisme historique. Cette science, dont Le Capital présente la première réalisation objective, sous une forme d'exposition systématique, est science au sens strict, bien qu'en un sens absolument inédit : elle se définit par rapport à un objet matériel ; elle détermine les limites et les lois qui […] Lire la suite

ORIGINE

  • Écrit par 
  • Pierre-François MOREAU
  •  • 2 740 mots

L'âge classique et l'époque des Lumières ont mis au point une démarche consistant à aborder les objets de leur réflexion à partir de leur origine : origine de la société, origine des connaissances, origine des langues, origine de l'inégalité parmi les hommes. La question est de savoir s'il s'agit l […] Lire la suite

PROGRÈS

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 8 628 mots
  •  • 2 médias

Notion complexe indéfiniment différenciable, le progrès a été le plus souvent traité comme s'il était global et simple, univoque et linéaire. Ainsi réduite à un schéma grossier, l'idée de progrès s'est trouvée dérivée en une idéologie qui a connu son apogée en Europe, au xixe siècle. Mythe aujourd'hui dénoncé […] Lire la suite

SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 9 306 mots

Dans le chapitre « De l'origine de la société »  : […] L'objet étudié par le sociologue, que ce soit un système de relations, un groupe ou même une société globale, est construit à partir d'un horizon qui, pour n'être pas précisément dessiné ni peut-être même aperçu, n'en est pas moins la condition transcendantale de sa constitution. Et c'est cet horizon que vise la question : « Qu'est-ce que la société ? » […] Lire la suite

TOYNBEE ARNOLD JOSEPH (1889-1975)

  • Écrit par 
  • Alain PONS
  •  • 1 615 mots

Genre mal défini et peu rigoureux, la « philosophie de l'histoire » suscite la méfiance des historiens, des sociologues, des anthropologues, des épistémologues des sciences humaines, mais elle garde tout son pouvoir d'attraction sur un vaste public que le malaise du présent pousse à chercher dans le passé le secret de l'avenir. Helléniste, historien, diplomate, Toynbee a mis sa culture et son expé […] Lire la suite