SELDJOUKIDES(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fin du xe siècle Seldjouk, chef éponyme de la tribu, est contraint d'émigrer des rives du Syr-Daria vers la Transoxiane et Boukhara. Islamisation des Seldjoukides.

1035 Premier embryon d'un État seldjoukide musulman au nord du Khorasan et du Djurdjan.

1038-1052 Toghroul Beg, petit-fils de Seldjouk, s'empare de l'Afghanistan, de l'Iran, du Tabaristan et du Djurdjan.

1042 Qawurd, fils de Tchaghri Beg et neveu de Toghroul Beg, s'installe à Bardasir, capitale du Kirman où il fonde une dynastie seldjoukide indépendante.

1054 L'Irak et la Mésopotamie syrienne (Djézireh) doivent se soumettre à Toghroul Beg.

1055 Toghroul Beg entre dans Bagdad et se pose comme le défenseur du sunnisme, incarné par le calife abbasside de Bagdad. Il prend le titre inédit de « très exalté Pouvoir » (Sultān al-Mu'azzam).

1063 Mort de Toghroul Beg. Son neveu Alp Arslan, frère de Qawurd, lui succède comme sultan. Il nomme le Persan Nizam al-Mulk vizir.

1064 Alp Arslan occupe l'Arménie, puis Antioche et Édesse (1066), Césarée de Cappadoce (1067) et Alep (1070).

1071 Victoire éclatante de Mantzikert sur les troupes byzantines du basileus Romain IV Diogène.

1072 Mort d'Alp Arslan. Son fils Malik shah lui succède.

1092 À la mort de Malik shah, l'Empire seldjoukide est démembré en quatre principautés territoriales indépendantes : Irak et Khorasan jusqu'en 1194, Kirman jusqu'en 1187, Syrie jusqu'en 1117 et, depuis 1077, Anatolie ou Roum, avec Konya pour capitale.

1176 Victoire à Myriokephalon du Seldjoukide Kilidj-Arslan II d'Anatolie (1155-1192) sur les Byzantins.

1243 Défaite des Seldjoukides de Roum à Kösé Dagh (26 juin) face aux Mongols d'Iran. Lente agonie du sultanat d'Anatolie.

1307 Mort de Mas'oud III, dernier sultan seldjoukide d'une Anatolie sous emprise mongole.

—  Pascal BURESI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SELDJOUKIDES ou SALDJUQIDES ou SELDJOUQIDES  » est également traité dans :

SELDJOUKIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 837 mots
  •  • 2 médias

Le nom de Seldjoukides (ou Saldjuqides) désigne les membres d'une tribu d'origine turque appartenant à la branche des Oghouz qui, prenant le relais des Ghaznévides, a émigré du Turkestan vers le Proche-Orient et a établi son pouvoir sur l'Iran, l'Irak et l'Asie Mineure du milieu du xi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seldjoukides-saldjuqides-seldjouqides/

ABBASSIDES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 429 mots

750 Une révolution soutenue par les clients persans de l'empire et par les Alides renverse la dynastie omeyyade de Damas et donne le pouvoir à al-Saffāh, descendant d'al-‘Abbās, oncle de Mahomet : début de la dynastie abbasside. 762 Création d'une nouvelle capitale, la ville Ronde de Madīnat al-Salām (« ville du salut »), aussi appelée Bagdad. 786-809 Règne du célèbre Hārūn al-Rashīd, héros lé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbasides-abbassides-reperes-chronologiques/#i_26189

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La domination turque »  : […] Avec la disparition des Samanides, le pouvoir passa de nouveau aux mains des Turcs, venus des steppes du Nord en quête de pâturages. Leur modèle s'imposa encore une fois, mais heureusement la destruction, au moins en Afghanistan, resta limitée. Car les nouveaux conquérants, qui avant d'arriver au pouvoir avaient passé quelque temps au service des Samanides, avaient non seulement adhéré à l'islam, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_26189

ALP ARSLAN (1030 env.-1072) sultan seldjoukide (1063-1072)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 327 mots

Après avoir montré ses qualités militaires dans des campagnes victorieuses en Afghanistan et en Iran, Alp Arslan succède vers 1060 à son père Tchaghri Beg au Khorassan, puis en 1063 à son oncle Toghroul Beg en Iran et en Irak. Ayant réussi à éliminer ses oncles et cousins, reconnu comme sultan par le calife abbasside al-Qā'im, il est avant tout l'artisan de la progression turque vers l'ouest, s'at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alp-arslan/#i_26189

ATABEG ou ATABEK

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 234 mots

Titre turc, composé des mots ata , « père », et beg , « seigneur », qui apparaît pour la première fois chez les Saldjūqides, porté par le vizir Niẓām al-Mulk : il correspond à une sorte de délégation à un haut personnage de l'autorité paternelle auprès d'un jeune prince ou même d'un jeune souverain saldjūqide. Par la suite, ce titre est conféré à des militaires exclusivement turcs, et la présence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atabeg-atabek/#i_26189

BOUYIDES ou BUYIDES LES (935-1055)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 654 mots

La plus puissante des dynasties qui aient gouverné l'Irān islamisé avant la conquête des Turcs saldjūqides au xi e siècle. Elle tient son nom de Buwayh (ou Būyeh), le père des trois frères fondateurs, ‘Alī, al-Ḥasan et Aḥmad. Ces chefs de guerre, d'origine modeste, sont des montagnards du Daylam (au sud-ouest de la mer Caspienne), qui s'engagent alors massivement dans les armées musulmanes. Ils f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouyides-buyides/#i_26189

CALIFAT FATIMIDE DU CAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 339 mots

969 Djawhar conquiert l'Égypte pour le compte d'al-Mu‘izz, calife fatimide de Kairouan. Il fonde al-Qāhira (« la Victorieuse », Le Caire). 972 La Grande Mosquée d'al-Azhar, au Caire, est achevée. 973 Arrivée du calife et installation dans la nouvelle ville palatiale du Caire. 1001 Pour la première fois depuis leur installation en Égypte, les Fatimides signent une trêve avec les Byzantins. 1009 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/califat-fatimide-du-caire-reperes-chronologiques/#i_26189

CROISADES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 148 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les origines de l'idée de croisade »  : […] Il est possible que les circonstances économiques (on a parlé de la surpopulation de l'Occident), politiques ou psychologiques aient contribué au déclenchement des croisades. Mais, depuis le ix e  siècle, la défense des chrétiens menacés par les infidèles était considérée comme une œuvre salutaire : le pape Jean VIII avait accordé l'absolution aux guerriers qui mouraient en défendant les chrétiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisades/#i_26189

DANICHMENDIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 656 mots

Tribu turcomane, les Danichmendides ont établi leur autorité sur l'Asie Mineure centre-orientale durant un siècle, de 1080 à 1180 environ. Leur fondateur et éponyme, l'émir Malik Danichmend, apparaît en Cappadoce vers 1080-1085 ; il a été mêlé aux événements dus au passage de la Première Croisade en Asie Mineure, mais dans l'ensemble sa biographie est mal connue ; elle a été l'objet de récits et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danichmendides/#i_26189

ÉGYPTE - L'Égypte arabe

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 8 895 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le califat de Mustansir »  : […] On arrive ainsi au plus long règne du califat fatimide, et même de toute l'histoire de l'islam, celui de Mustansir (1036-1094). Il offre une série de contrastes frappants . C'est d'abord l'antithèse de la misère et du luxe : la famine dite de Mustansir rappelle par sa durée et son intensité les vaches maigres du songe de Joseph, mais le palais califien renferme des trésors fabuleux. L'instabilité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-arabe/#i_26189

GHAZĀLĪ AL- (1058-1111)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 442 mots

Dans le chapitre « Le mystère de Ghazālī »  : […] Abū Ḥāmid Muḥammad al-Tūsī b. Muḥammad al-Ghazālī (ou Ghazzālī) naquit en 450/1058 à Tūs dans l'est de l'Iran ; il y mourut en 505/1111. Il fit ses études à Nīshāpūr, ville où le premier prince saldjuqide Tughril avait établi sa résidence en 1037. Il y fut distingué par Djuwaynī, dit Imām al-Haramayn, l'un des grands théologiens de l'école ash‘arite. À cette époque, les ash‘arites, principaux rep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-ghazali/#i_26189

GHAZNÉVIDES LES (977-1186)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 821 mots

Répandue depuis le milieu du ix e  siècle surtout à Bagdad, siège du califat, la coutume d'utiliser des régiments d'esclaves turcs ( gholām ) fut adoptée par les Samanides qui espéraient ainsi contrebalancer la puissance militaire de leurs seigneurs ruraux ( dehqān ) iraniens. Ce calcul se révéla faux ; à la mort de l'émir samanide Abd al-Malek en 961, le gholām turc Alp-tegin, commandant des for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ghaznevides/#i_26189

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 419 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les rapports avec les Turcs »  : […] Les Grecs connaissaient bien leur voisins turcs, depuis qu'au xi e  siècle ces derniers avaient conquis l'Asie Mineure. En 1081, l'année où Robert Guiscard, depuis l'Italie, attaqua l'Illyrie, l'empereur byzantin signa un accord avec le premier souverain des Turcs selçukides de Rum, Süleyman, qui venait de s'emparer de Nicée ; il lui reconnut le droit de faire de cette ville, située à cent kilo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_26189

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 444 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le tournant du XIe siècle »  : […] La voie ouverte par les Turcs ghaznévides est bientôt suivie, au Khorasan et en Iran central, par d'autres tribus turques d'Asie centrale qui font leur entrée dans le monde musulman, se mettent au service de différents souverains et émirs et, le cas échéant, prennent le pouvoir ou imposent leur autorité : tel est le cas des Turcs seldjoukides qui, après avoir défait et rejeté vers l'est les Ghazn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_26189

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les Saldjoukides (XIe et XIIe s.) »  : […] En tant qu'esclaves militaires, les Turcs firent tôt leur apparition dans l'empire arabo-islamique. Les premiers États turco-islamiques ne se constituèrent cependant qu'à partir de la fin du x e  siècle (ce sont essentiellement les Qarakhanides, les Ghaznévides et, plus tard, les Saldjoukides). Les Saldjoukides, sunnites, s'installèrent à Bagdad en 1055 et établirent un vaste État strictement org […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_26189

ISPAHAN

  • Écrit par 
  • Jean AUBIN, 
  • Universalis
  •  • 2 727 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'époque seldjoukide »  : […] Dans les premiers siècles de l'Islam, Ispahan connut la vie économique et intellectuelle brillante d'une métropole régionale, mais sans se distinguer d'autres centres provinciaux de l'empire des califes. Avec la résurgence des particularismes locaux qui, au x e  siècle, affaiblissent l'autorité de ceux-ci, commencent ses vicissitudes et ses chances. Elle devient un enjeu de la compétition pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ispahan/#i_26189

KARAMANIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 1 164 mots

D'origine turcomane, la dynastie des Karamanides gouverna l'Anatolie centrale, de Konya à Nigdè et au Taurus cilicien, du début du xiv e siècle à la fin du xv e siècle et constitua le plus important rival de la dynastie ottomane. Venue probablement d'Asie centrale à la suite des Seldjoukides ou chassée vers l'ouest par les troupes de Gengis Khan au début du xiii e siècle, cette tribu s'est inst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karamanides/#i_26189

KAYKĀ'OUS Ier (mort en 1221)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 289 mots

Successeur de son père Kaykhosraw I er , ‘Izz al-din Kaykā'ous fut sultan seldjoukide d'Asie Mineure (ou de Roum) de 1211 à 1220. Il dut affronter la rivalité de ses frères qui, vaincus, se soumirent et n'opposèrent plus de résistance. Il s'attacha ensuite à établir de bons rapports avec Théodore Lascaris, empereur byzantin de Nicée, avec les souverains d'Erzindjan et d'Erzouroum, ses voisins orie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kayka-ous-ier/#i_26189

KAYKHOSRAW Ier ou KEYHÜSREV (mort en 1211)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 424 mots

Fils du sultan Kilidj-Arslan II et d'une mère chrétienne, Ghiyath al-din Kaykhosraw reçut de son père, qui avait partagé l'État seldjoukide entre ses onze fils, le territoire de Sozopolis (Uluborlu), à la frontière de l'Empire byzantin. Venu au secours de son père, démis par certains de ses fils, et ayant réussi à le rétablir à la tête du sultanat en 1187, il vécut auprès de lui jusqu'à sa mort en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaykhosraw-ier-keyhusrev/#i_26189

KAYQOBAD Ier (mort en 1237)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 489 mots

Fils du sultan Kaykhosraw (Keyhüsrev) I er , et successeur en 1221 de son frère Kaykā'ous I er , ‘Alā' al-din Kayqobad (Keykubad) s'est d'abord attaché à étendre le territoire seldjoukide au sud par la conquête du Taurus cilicien et celle du port de Kalonoros, rebaptisé ‘Ala'iyya (actuelle Alanya), au nord par des expéditions dans la région du Pont (franchissant la mer Noire, il a même instauré un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kayqobad-ier/#i_26189

KAYSERI

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 995 mots
  •  • 1 média

Le nom moderne de Kayseri désigne l'ancienne capitale de la Cappadoce, baptisée Qaysariyya (Césarée) sous Tibère. Placée au carrefour des routes reliant les ports de la mer Noire et de l'Égée aux pays de l'Euphrate, elle est située à 1 071 mètres d'altitude au cœur de l'Anatolie, sur un plateau fertile au nord de l'Erciyas Dag, l'antique mont Argée. La ville compte plus d'un million d'habitants (2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kayseri/#i_26189

KHĀN ou CARAVANSÉRAIL

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 770 mots
  •  • 1 média

Le khān ou caravansérail est une institution en relation avec l'organisation commerciale dans les pays islamiques. On en connaît fort mal l'évolution, car les khāns sont situés bien souvent loin des routes actuelles. Le khān naquit du besoin de se protéger contre le pillage dans des régions où nomades et montagnards faisaient régner l'insécurité. Distants en général d'une journée de marche, les kh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khan-caravanserail/#i_26189

KILIDJ-ARSLAN Ier (mort en 1107)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 388 mots

Lorsque son père Sulayman ibn Qoutloumouch, fondateur de l'État turc-seldjoukide d'Asie Mineure (ou de Roum), est vaincu et tué au cours de sa campagne en Syrie du Nord (1086), Kilidj-Arslan, alors tout jeune, est emmené en Iran où il vécut jusqu'à la mort du sultan Grand Seldjoukide Malik Chah (1092), cependant que l'État créé par Sulayman se disloquait. Libéré, Kilidj-Arslan rentre alors en Asie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilidj-arslan-ier/#i_26189

KILIDJ-ARSLAN II (mort en 1192)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 297 mots

Fils du sultan Mas'oud (1116-1155) qui a été, après Kilidj-Arslan I er , le constructeur du sultanat seldjoukide, Kilidj-Arslan II doit faire face, dès le début de son règne (1155), aux émirs turcs danichmendides, à l'empereur byzantin Manuel I er Comnène, au souverain arménien Thoros et à son propre frère Chahinchah. Vaincu par l'empereur Manuel I er , il doit reconnaître la suzeraineté de celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilidj-arslan-ii/#i_26189

KONYA ou KONIA, anc. ICONIUM

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 1 029 mots
  •  • 1 média

La ville de Konya, ou Konia, est l'ancienne Iconium, dont l'étymologie est incertaine. Elle est située en Anatolie méridionale, à 1 026 mètres d'altitude sur le plateau des steppes arides de la Lycaonie. Dans cette importante région céréalière, le climat est typiquement continental. Si l'on en croit une légende phrygienne, Konya aurait été la première ville à émerger après le Déluge. Sur l'actuel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konya-konia-iconium/#i_26189

MADRASA

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 711 mots

Le terme de madrasa désigne d'abord tout lieu d'enseignement puis plus spécialement un édifice ou un local aménagé pour les cours. Des madrasas privées au domicile des professeurs se multiplient dans la partie orientale de l'Empire ‘abbāsside dès le x e siècle. L'idée d'utiliser cette institution comme instrument de propagande politique et religieuse est due à Nizam al-Mulk (mort en 1092), vizir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madrasa/#i_26189

MALIK SHĀH (1055-1092) sultan seldjoukide (1072-1092)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 239 mots

Fils et successeur du sultan saldjūkide Alp Arslān, Malik shāh a régné à partir de 1072 et a bénéficié de l'appui du tout-puissant vizir Nizām al-Mulk. Bien que la victoire remportée en 1071 par Alp Arslān sur les Byzantins à Mantzikert ait ouvert aux Turcs la voie de l'Asie Mineure, Malik shāh n'en a pas profité et a laissé le soin de la pénétration dans ce pays à une branche mineure des Saldjūki […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malik-shah/#i_26189

MANTZIKERT BATAILLE DE (1071)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 239 mots

Le 26 août 1071, à Mantzikert (Malazgird), une petite localité d'Anatolie orientale située au nord du lac de Van, Alp Arslan (1063-1072), deuxième sultan des Turcs Seldjoukides, bat les troupes réunies et dirigées par l'empereur byzantin Romain IV Diogène, qu'il fait prisonnier. Cette victoire éclatante assure la gloire personnelle d'Alp Arslan, ouvre une décennie de luttes pour le pouvoir impéria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-mantzikert/#i_26189

MANUEL Ier COMNÈNE (1118 env.-1180) empereur d'Orient (1143-1180)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 495 mots

Empereur d'Orient (1143-1180), né le 28 novembre 1118, mort le 24 septembre 1180. Fils de Jean II Comnène (r. 1118-1143) et de la princesse hongroise Irène, Manuel I er transforme la cour austère et conservatrice de son père en un lieu où sont organisés tournois et autres festivités tout droit venus de l'Europe médiévale. Très attiré par l'Occident au début de son règne et ignorant la menace turq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-ier-comnene/#i_26189

MOSQUÉE

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 3 680 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La mosquée à maqsūra monumentale, à iwans et à minaret cylindrique »  : […] L'arrivée au pouvoir des Saldjoukides, au xi e  siècle, apporte un souffle nouveau à l'architecture religieuse. La puissance et la politique architecturale des Saldjoukides assurent une propagation large, rapide et durable à la coupole et à l'iwan, qui avaient fait leur apparition auparavant dans quelques mosquées orientales du x e  siècle. La nouvelle grande mosquée saldjoukide, qui deviendra le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosquee/#i_26189

MOU'ĪN AL-DIN SULAYMĀN PERVĀNÈ (mort en 1277)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 466 mots

Fils d'un vizir du sultan seldjoukide Kaykhosraw II (1237-1246), Mou'īn al-din Sulaymān occupe très tôt des postes importants et est gouverneur de la province de Tokat, puis de celle d'Erzindjan ; il reçoit en 1256 le titre de Pervānè, correspondant à peu près à celui de grand vizir : de fait, durant cette période où les trois fils de Kaykhosraw se disputent sa succession, Mou'īn al-din assure la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mou-in-al-din-sulayman-pervane/#i_26189

MYRIOKEPHALON BATAILLE DE (17 sept. 1176)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 320 mots

Victoire des Turcs Seldjoukides de Kilidj-Arslan II sur l'armée byzantine de Manuel I er Comnène dans un défilé situé aux environs de la forteresse de Myriokephalon, en Phrygie (au sud-est de l'actuelle Ankara, en Turquie). L'empereur Manuel Comnène avait décidé de restaurer son pouvoir sur les territoires d'Anatolie perdus par Byzance depuis la bataille de Mantzikert (1071), en prenant Iconion ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-myriokephalon/#i_26189

NIGDÉ

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 986 mots

La ville de Nigdé est bâtie sur le plateau anatolien à près de 1 200 mètres d'altitude, au bord oriental de la steppe centrale. Le site tient son importance de la colline sur laquelle est construite la citadelle. Celle-ci, en effet, permet de contrôler le débouché d'une voie de commerce et d'invasion : la route qui, par les Pyles ciliciennes du Taurus — qui culmine dans ce secteur à 3 734 mètres — […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigde/#i_26189

NIẒĀM AL-MULK (1018-1092)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 195 mots

Homme d'État iranien qui joue un rôle considérable auprès des premiers sultans grands-saldjūqides comme vizir, c'est-à-dire comme chef de l'administration civile. Né dans une famille du Khurāsān, Niẓām al-Mulk rallie les Saldjūqides vers le milieu du xi e  siècle, devient gouverneur du Khurāsān en 1059 et, à l'avènement du sultan Alp-Arslān, est nommé vizir (1063) ; il administre les affaires inté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nizam-al-mulk/#i_26189

OGHOUZ

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 289 mots

Ensemble de tribus turques que l'on considère comme étant le rameau d'origine des Turcs établis actuellement en Asie occidentale, de la Turquie à l'Iran occidental. La première mention des Oghouz apparaît dans une inscription du Ienisseï, au vii e siècle, suivant laquelle six tribus oghouz vivaient sur les rives du fleuve Barlik ; on les trouve ensuite mentionnées dans les inscriptions de l'Orkho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oghouz/#i_26189

PACHA

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 218 mots

Titre turc dont l'origine est incertaine. Il apparaît au xiii e  siècle ajouté au nom de personnalités religieuses jouant un rôle militaire chez les Saldjūqides d'Anatolie. Un peu plus tard, les beys indépendants d'Anatolie utilisent ce titre ou le confèrent à des membres de leur famille. Chez les Ottomans, il a été donné d'abord à un fils d'Osman I er , puis à un fils d'Orkhan ; il devint assez v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pacha/#i_26189

PERSE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD, 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 8 041 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La domination turque »  : […] Devenus de plus en plus influents dans les provinces, les Gholām (appelés ailleurs Mamlūk ) finirent par créer des États. D'abord au service des Sāmānides, les Turcs ghaznévides (977-1186) ouvrirent l'Afghānistān et l'Inde occidentale à la culture néo-persane. Ils furent battus au Khorāsān par les Seldjoukides (Saldjūqides), chefs d'un clan turc oghūz du Nord-Est qui, après avoir pris Bagdad aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/#i_26189

POTERIE

  • Écrit par 
  • Colette CROUZET, 
  • Jeanne GIACOMOTTI, 
  • Henri MORISSON
  •  • 9 198 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le monde islamique »  : […] L'islam n'est pas seulement une religion, c'est une civilisation apportée par les Arabes aussi bien chez les Persans que chez les Turcs et les Berbères. Des artistes venus de différents pays appartenant à différentes religions ont créé des formes d'art qui présentent une unité, celle de l'islam, et une diversité où l'on retrouve le souvenir des civilisations antérieures. Dans les arts musulmans, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poterie/#i_26189

SULAYMAN IBN QOUTLOUMOUCH (mort en 1086)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 292 mots

La défaite et la capture de l'empereur byzantin Romain Diogène à Mantzikert en 1071 devant le sultan seldjoukide d'Irak, Alp Arslan, a eu deux conséquences : la pénétration désormais possible des Turcs en Asie Mineure et la lutte pour la conquête du trône byzantin par plusieurs candidats au service desquels se mirent diverses tribus turques comme celles des Seldjoukides ou des Danichmendides. Sula […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulayman-ibn-qoutloumouch/#i_26189

SULTAN

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 354 mots

Mot qui vient de l'arabe sulṭān, lui-même probablement d'origine syriaque. On peut distinguer trois acceptions de ce terme : d'abord, « pouvoir », « autorité » ; c'est ainsi qu'il est employé dans le Coran, à la sourate xv , verset 42 : « Tu ne disposes d'aucun pouvoir sur Mes serviteurs » ; ensuite, le « détenteur d'un pouvoir, d'une autorité », acception attestée dès le premier siècle de l'islam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sultan/#i_26189

THÉODORE Ier LASCARIS (1174 env.-1222) empereur d'Orient (1208-1222)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Premier empereur de Nicée (1208-1222), né vers 1174, mort en 1222 à Nicée (auj. Iznik, en Turquie). Gendre et héritier d'Alexis III Ange, Théodore I er Lascaris est élu empereur byzantin quelques heures avant la prise de Constantinople par les croisés en 1204. Fuyant en Anatolie, il rassemble un groupe de réfugiés à Bursa, puis à Nicée, de l'autre côté du Bosphore. Il forme ainsi un nouvel État, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-ier-lascaris/#i_26189

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 657 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Tissus musulmans »  : […] Après la victoire des Arabes sur les Perses en 642, l' Islam établit sa suprématie sur l'Iran ainsi que sur les territoires voisins, la Syrie et l'ancienne Mésopotamie. Sans doute la production reste-t-elle plus ou moins inchangée dans les centres qui existaient déjà avant l'invasion, sans que nous possédions beaucoup de renseignements précis sur cette première période. À partir du x e  siècle, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-d-art/#i_26189

TOGHROUL BEG (993 env.-1063) sultan seldjoukide (1038-1063)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 297 mots

À la mort de leur grand-père, Seldjouk, éponyme de la tribu et du futur sultanat (début du xi e siècle), Tchaghri Beg et son frère Toghroul Beg quittent l'Asie centrale, passent en Transoxiane, puis se heurtent aux Ghaznévides qui, vaincus, abandonnent le Khorassan et les régions limitrophes à Tchaghri Beg (1035), tandis que Toghroul poursuit sa marche vers l'ouest, s'empare de Nichapour (1038), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toghroul-beg/#i_26189

TURCS

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 052 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premiers contacts avec l'Islam »  : […] C'est dans le courant du x e  siècle que le mouvement de conversion à l'islam est né et s'est développé chez les Turcs du Khwārezm, de Transoxiane et des régions comprises entre la mer Caspienne et l'Oural ; les conversions étaient surtout dues au fait que nombre de Turcs furent pris comme esclaves ou recrutés comme soldats dans l'armée des Samanides de Transoxiane. Le premier État turc musulman a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turcs/#i_26189

VICTOIRE DU KHAREZM SUR LES SELDJOUKIDES D'IRAN

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 198 mots

Tekish, issu d'une dynastie turque, est devenu shah du Kharezm ou Khwarazm (au sud de la mer d'Aral) en 1172, avec l'appui des Qara-Kitai du Turkestan oriental. Au début de 1194, il annexe le Khorasan et s'attaque aussitôt au dernier sultan seldjoukide d'Iran, Toghroul III, vaincu et tué le 19 mars près de Rey. Il se trouve alors à la tête d'un empire allant du Tigre au Syr-Daria et comprenant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victoire-du-kharezm-sur-les-seldjoukides-d-iran/#i_26189

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « SELDJOUKIDES - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/seldjoukides-saldjuqides-seldjouqides-reperes-chronologiques/