Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SELDJOUKIDES (repères chronologiques)

Fin du xe siècle Seldjouk, chef éponyme de la tribu, est contraint d'émigrer des rives du Syr-Daria vers la Transoxiane et Boukhara. Islamisation des Seldjoukides.

1035 Premier embryon d'un État seldjoukide musulman au nord du Khorasan et du Djurdjan.

1038-1052 Toghroul Beg, petit-fils de Seldjouk, s'empare de l'Afghanistan, de l'Iran, du Tabaristan et du Djurdjan.

1042 Qawurd, fils de Tchaghri Beg et neveu de Toghroul Beg, s'installe à Bardasir, capitale du Kirman où il fonde une dynastie seldjoukide indépendante.

1054 L'Irak et la Mésopotamie syrienne (Djézireh) doivent se soumettre à Toghroul Beg.

1055 Toghroul Beg entre dans Bagdad et se pose comme le défenseur du sunnisme, incarné par le calife abbasside de Bagdad. Il prend le titre inédit de « très exalté Pouvoir » (Sultān al-Mu'azzam).

1063 Mort de Toghroul Beg. Son neveu Alp Arslan, frère de Qawurd, lui succède comme sultan. Il nomme le Persan Nizam al-Mulk vizir.

1064 Alp Arslan occupe l'Arménie, puis Antioche et Édesse (1066), Césarée de Cappadoce (1067) et Alep (1070).

1071 Victoire éclatante de Mantzikert sur les troupes byzantines du basileus Romain IV Diogène.

1072 Mort d'Alp Arslan. Son fils Malik shah lui succède.

1092 À la mort de Malik shah, l'Empire seldjoukide est démembré en quatre principautés territoriales indépendantes : Irak et Khorasan jusqu'en 1194, Kirman jusqu'en 1187, Syrie jusqu'en 1117 et, depuis 1077, Anatolie ou Roum, avec Konya pour capitale.

1176 Victoire à Myriokephalon du Seldjoukide Kilidj-Arslan II d'Anatolie (1155-1192) sur les Byzantins.

1243 Défaite des Seldjoukides de Roum à Kösé Dagh (26 juin) face aux Mongols d'Iran. Lente agonie du sultanat d'Anatolie.

1307 Mort de Mas'oud III, dernier sultan seldjoukide d'une Anatolie sous emprise mongole.

— Pascal BURESI

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ABBASSIDES - (repères chronologiques)

    • Écrit par Pascal BURESI
    • 420 mots

    750 Une révolution soutenue par les clients persans de l'empire et par les Alides renverse la dynastie omeyyade de Damas et donne le pouvoir à al-Saffāh, descendant d'al-‘Abbās, oncle de Mahomet : début de la dynastie abbasside.

    762 Création d'une nouvelle capitale, la ville Ronde...

  • AFGHANISTAN

    • Écrit par Daniel BALLAND, Gilles DORRONSORO, Universalis, Mir Mohammad Sediq FARHANG, Pierre GENTELLE, Sayed Qassem RESHTIA, Olivier ROY, Francine TISSOT
    • 37 316 mots
    • 19 médias
    Les Ghuz établirent la dynastie des Seldjoukides, qui régna surtout en Iran, tandis qu'en Afghanistan le pouvoir affaibli des Ghaznévides subit en 1150 l'assaut du terrible Alauddin de Ghur, qui reçut le surnom de Djahan Soz ou « incendiaire du monde » à cause de la destruction totale de...
  • ALP ARSLAN (1030 env.-1072) sultan seldjoukide (1063-1072)

    • Écrit par Robert MANTRAN
    • 328 mots

    Après avoir montré ses qualités militaires dans des campagnes victorieuses en Afghanistan et en Iran, Alp Arslan succède vers 1060 à son père Tchaghri Beg au Khorassan, puis en 1063 à son oncle Toghroul Beg en Iran et en Irak. Ayant réussi à éliminer ses oncles et cousins, reconnu comme ...

  • ATABEG ou ATABEK

    • Écrit par Robert MANTRAN
    • 232 mots

    Titre turc, composé des mots ata, « père », et beg, « seigneur », qui apparaît pour la première fois chez les Saldjūqides, porté par le vizir Niẓām al-Mulk : il correspond à une sorte de délégation à un haut personnage de l'autorité paternelle auprès d'un jeune prince ou même d'un jeune souverain...

  • Afficher les 44 références

Voir aussi