BOUKHARA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Ouzbékistan : carte administrative

Ouzbékistan : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Le minaret Kalyan

Le minaret Kalyan
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Chef-lieu de la région homonyme de la république d'Ouzbékistan, Boukhara (Bukhārā) est située dans le delta du Zeravchan (Zarafshān), sur le canal de Shākrūd. La région de Boukhara (1 534 900 hab. en 2002), qui comprend la vallée inférieure du Zeravchan et une partie du désert du Kimirekkum, est bien reliée au reste du pays. Son économie repose sur l'agriculture (coton, fruits, sériciculture), sur l'élevage (moutons karakul, bovins) et sur l'industrie légère (tanneries, filatures, habillement) ou lourde (le complexe de Boukhara-Khiva exploite le gaz naturel, qui est envoyé par gazoducs vers l'Oural, la Russie centrale et les États voisins). L'artisanat local (tapis, broderies, dinanderie) se maintient. La légende attribue la fondation de Boukhara à l'antique roi-héros iranien Syāvouch, dont le culte est attesté à haute époque. Avant de devenir le khānat de Boukhara au xvie siècle, la région (antique Sogdiane, puis Transoxiane) avait été habitée par les Saka, puis occupée tour à tour par les Yuezhi, les Huns Hephtalites et les Turcs. Centre religieux iranien important surtout pour son accueil aux réfugiés persécutés par les Sassanides (chrétiens, bouddhistes, manichéens), la région devint un foyer de vie intellectuelle à l'époque islamique, d'abord sous les Sāmānides (xe s.) puis sous les Turcs Qarakhānides (xie-xiie s.) Après une nette régression à l'époque mongole, elle se releva sous les Tīmūrides et connut sa plus grande importance sous les Ouzbek Shaybānides (xvie). Elle ne retomba pour un temps dans l'orbite persane au xviiie siècle que pour devenir l'objet de la rivalité anglo-russe au xixe siècle et finir par être englobée dans l'Empire tsariste, puis dans l'U.R.S.S. (République populaire, en 1920 ; soviétique, en 1924), avant de devenir un État indépendant en 1991. De nombreux témoins de la gloire passée de la ville de Boukhara sont encore visibles (mausolée d'Ismā‘īl Sāmānī, minaret Kalyān, les madresā Ulugh Beg et ‘Abd al-‘Azīz, etc.). Sa population très mélangée (prédominance d'Ouzbek, minorités de Tadjik, de Russes et de Juifs), s'élevait à 237 900 habitants en 1999.

Ouzbékistan : carte administrative

Ouzbékistan : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Ouzbékistan. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le minaret Kalyan

Le minaret Kalyan

photographie

Le minaret Kalyan (1127), à Boukhara, Ouzbékistan. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Jean CALMARD

Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  BOUKHARA  » est également traité dans :

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Islam et athéisme »  : […] Être musulman dans la théorie politique soviétique, c'était détenir sur ses pièces d'identité la mention de l'appartenance à une nation/nationalité/groupe ethnique qui constituait, à l'époque tsariste, un peuple enregistré officiellement comme musulman. Il en découlait la reconnaissance, plus ou moins souple selon les méandres de la politique moscovite, d'une culture spirituelle et matérielle spéc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_39120

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'art des provinces orientales »  : […] Dans les provinces orientales, l'héritage sassanide et iranien reste vigoureux en s'adaptant d'abord à des plans de type omeyyade. Toutefois, l'architecture du x e  siècle paraît plus novatrice et annonciatrice de formes et de décors qui s'imposeront définitivement à partir du xi e  siècle : les é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_39120

NAQSHABANDIYYA

  • Écrit par 
  • Vincent MONTEIL
  •  • 355 mots

Confrérie religieuse musulmane, centrée sur la ville de Bokhārā (en Ouzbékistan soviétique), où le fondateur est mort et fut enterré en 1388, la Naqshabandiyya est un ordre asiatique — à l'exception des Comores (Anjouan) et, à partir du xvi e  siècle, des Serbes islamisés de Yougoslavie — qui est représenté en Turquie (soixante couvents ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naqshabandiyya/#i_39120

OUZBÉKISTAN

  • Écrit par 
  • Edward ALLWORTH, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Julien THOREZ, 
  • Anne TOURNEVILLE
  • , Universalis
  •  • 7 650 mots

Dans le chapitre « Les premiers Ouzbeks »  : […] Dans la seconde partie du xv e et au début du xvi e  siècle, une grande vague d'immigration, qui modifia substantiellement la démographie régionale, introduisit l'ethnonyme « Ouzbek » au cœur de ce territoire. Les tribus turco-mongoles qui se désignaient ainsi venaient du nord-ouest de la Sibéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouzbekistan/#i_39120

SAMARCANDE

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 3 714 mots
  •  • 2 médias

Samarcande (Samarkand) est née à peu près en même temps que Rome, au viii e  siècle av. J.-C., et pour une gloire presque égale à celle de la Ville éternelle. Elle se dresse à la limite nord-est du monde iranien, à la rencontre des peuples de langue turque (depuis le vi e  siècle au moins) et iran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samarcande/#i_39120

TADJIKISTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 5 828 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] Les Tadjiks sont les descendants directs de peuples iraniens dont la présence continue est attestée en Asie centrale et dans le nord de l'Afghanistan à partir du milieu du I er  millénaire avant notre ère. Les ancêtres des Tadjiks constituaient le noyau de l'ancienne population du Khorezm et de la Bactriane, qui faisait partie de la Transoxiane (Sogdiane). Ils furent engl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadjikistan/#i_39120

TURKESTAN RUSSE

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 647 mots

La région d'Asie centrale, qui est limitée au nord par la Sibérie, au sud par l'Iran, l'Afghanistan, l'Inde et le Tibet, à l'ouest par la mer Caspienne, à l'est par la Mongolie et le désert de Gobi, et qui est peuplée en majorité de musulmans turcs, est appelée Turkestan, une dénomination conventionnelle. Sa partie orientale est le Xinjiang, ou Turkestan chinois. Sa partie occidentale forme le Tur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turkestan-russe/#i_39120

TURKMÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard DUPAIGNE
  •  • 1 785 mots

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Au xviii e  siècle et au début du xix e , les Turkmènes sont encore principalement éleveurs et en lutte contre les seigneurs uzbeks des oasis de Khiva, de Merv et de Boukhara. Les différents groupes turkmènes sont eux-mêmes en rivalité constante les uns contre les autres. Khiva et Merv vivent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turkmenes/#i_39120

ZERAVCHAN

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 398 mots

Fleuve de montagne, le Zeravchan prend naissance à 2 600 mètres d'altitude sur le front du glacier de vallée qui porte le même nom dans les montagnes de l'Alaï. Sur les premiers trois cents kilomètres de son cours, le Zeravchan est un torrent de haute montagne coulant au fond de gorges fort étroites que dominent des crêtes s'élevant jusqu'à 5 500 mètres d'altitude. Après avoir traversé le Tadjikis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zeravchan/#i_39120

Pour citer l’article

Jean CALMARD, « BOUKHARA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boukhara/