ATABEG ou ATABEK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Titre turc, composé des mots ata, « père », et beg, « seigneur », qui apparaît pour la première fois chez les Saldjūqides, porté par le vizir Niẓām al-Mulk : il correspond à une sorte de délégation à un haut personnage de l'autorité paternelle auprès d'un jeune prince ou même d'un jeune souverain saldjūqide. Par la suite, ce titre est conféré à des militaires exclusivement turcs, et la présence d'un atabek auprès des princes devient de règle : il a pour tâche de protéger le prince et d'exercer le pouvoir conjointement avec lui ; lorsque le prince est devenu adulte, l'atabek se retire ou occupe un poste de conseiller. Plus tard, les atabek ont accru leur autorité et sont devenus les véritables chefs du gouvernement dans les provinces dont les princes qu'ils secondent sont théoriquement les chefs ; ils ont même réussi à rendre leur pouvoir héréditaire et ont créé de véritables dynasties, éliminant au besoin princes et même sultans (par exemple, à Damas au début du xiie siècle, et surtout à Mosūl et en Irān central au milieu du xiie siècle). Chez les Saldjūqides et au Khwārizm, les souverains n'ont cependant pas laissé aux atabek la possibilité de jouer un grand rôle. Le titre apparaît encore chez les Mamlūk, mais a été totalement ignoré par les Ottomans.

—  Robert MANTRAN

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

Classification

Pour citer l’article

Robert MANTRAN, « ATABEG ou ATABEK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atabeg-atabek/