SERLIO SEBASTIANO (1475-env. 1554)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte et théoricien de l'architecture italien. Il fut l'élève à Rome de Baldassare Peruzzi qui lui légua ses notes et ses dessins. À Venise, où il se rendit sans doute après le sac de Rome de 1527, Serlio fut bien accueilli dans le milieu savant de Trissino, d'Alvise Cornaro, de Titien ; on le consultait comme un expert ; l'Arétin l'admirait sans réserve. Sur la foi de sa réputation, François Ier l'attira en France où il se rendit vers 1541. Cellini, qui l'y rencontra, le mentionna plus tard dans son traité sur l'architecture, mais en le donnant pour un plagiaire sans envergure. L'accusation fit long feu et reparut, particulièrement virulente, sous la plume de Lomazzo (Idea del tempio della pittura, 1590, chap. iv). Quant à Vasari, il a gardé sur Serlio un étrange silence. Les Français — Delorme, Philandrier, Goujon — le citent respectueusement mais brièvement. Serlio d'ailleurs s'est plaint lui-même qu'à la cour de France on n'ait eu guère recours à ses lumières. Il mourut à Fontainebleau, après une vieillesse difficile : quelques années auparavant, à Lyon, il avait dû vendre des fragments encore inédits de son traité sur l'architecture.

On signale peu de réalisations à l'actif de Serlio : quelques travaux à Venise, au palais Zeno (1531) et dans la salle du scrutin du palais des Doges (un plafond disparu), à Vicence au palais Migliorini ainsi qu'à la Casa Porto, où il édifia en 1539 un théâtre provisoire ; à Thiene, on lui doit le campanile du Dôme ; en France, il donna des dessins pour l'hôtel de Ferrare à Fontainebleau et pour le château d'Ancy-le-Franc (env. 1546). Son traité demeure l'essentiel de son œuvre. Il en commença la publication à Venise en 1537 et ne cessa d'y travailler jusqu'à sa mort. La forme en était très neuve : au lieu d'un discours suivi, accessoirement illustré de quelques planches, c'est une s [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : conservateur des Musées nationaux, attachée de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  SERLIO SEBASTIANO (1475-env. 1554)  » est également traité dans :

ANDROUET DU CERCEAU JACQUES (1520-1586)

  • Écrit par 
  • Jean GUILLAUME
  •  • 968 mots

Jacques Androuet du Cerceau (appelé le plus souvent « Du Cerceau », dû au motif de l'enseigne de la boutique de son père qui était marchand de vin) fut à la fois un graveur, un dessinateur, un créateur d'ornements, un inventeur d'architectures réelles ou imaginaires et l'auteur du premier ouvrage consacré aux « plus excellents bâtiments » de la France. Son œuvre immense (1 700 gravures, 1 200 des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/androuet-du-cerceau-jacques-1520-1586/#i_41958

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'évolution du statut de l'architecte en France »  : […] Le mot architecte figure dans le Dictionnaire français-latin de Robert Estienne (1549). À l'époque où certains souverains, comme Catherine de Médicis, se piquent de connaissances en architecture et où de savants gentilshommes, issus comme Pierre Lescot d'une famille de hauts fonctionnaires, font une brillante carrière d'architecte, les termes courants, « maître-niveleur », « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_41958

LESCOT PIERRE (1510 env.-1578)

  • Écrit par 
  • Yves PAUWELS
  •  • 876 mots

Parmi les trois grands architectes français de la Renaissance classique, Pierre Lescot occupe une place à part, dans la mesure où, contrairement à Delorme et à Bullant, il n'est pas issu d'une famille de maçons. Bourgeois aisé à la vie sans heurts, Lescot fut un amateur éclairé et savant, féru de théorie architecturale, mais aussi peintre et dessinateur. Loué par Du Bellay, ami de Ronsard, il fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lescot/#i_41958

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 398 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le langage des ordres : rhétorique et symbolique »  : […] Outil plastique, à la fois structural et ornemental, l'ordre est redevenu l'un des fondements du langage architectural. Certaines ordonnances dérivent directement des ordonnances antiques : portiques à la manière des frontispices de temples comme le Panthéon (chapelle de la villa Maser, villas Rotonda et Malcontenta, façade sur cour de la chapelle de la Sorbonne), ou ordres adossés à des arcades […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_41958

PALLADIO ANDREA (1508-1580)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 4 310 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'art de la variation »  : […] Tout un vocabulaire spécifique est attaché à l'architecture de Palladio et à ses applications ultérieures que les historiens de l'art ont consacré par un terme, devenu international, le palladianisme. Ce vocabulaire comporte des motifs et des membres architectoniques empruntés par Palladio et par ses émules à la double tradition antique et vénitienne de la Renaissance. Mais la manière très person […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-palladio/#i_41958

PHILANDRIER GUILLAUME dit PHILANDER (1505-1565)

  • Écrit par 
  • Frédérique LEMERLE
  •  • 924 mots

La notoriété de Guillaume Philandrier n'eût sans doute dépassé les cercles humanistes (il fut l'ami de Rabelais) s'il n'avait publié en 1544, à Rome, des annotations sur le De architectura de Vitruve, In decem libros M. Vitruvii Pollionis de architectura annotationes . L'ouvrage n'est pas seulement un commentaire vitruvien illustré — le second après cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philandrier-philander/#i_41958

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 522 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Renouer avec le modèle antique »  : […] Le premier grand tournant de la scénographie du théâtre occidental se situe à la Renaissance, avec l'avènement de la salle et de la scène à l'italienne. Dans le courant de théories artistiques préconisant de renouer avec l'inspiration des Anciens, la publication en 1486, par Sulpizio di Veroli, des traités de Vitruve, ingénieur et architecte romain du siècle d'Auguste, sera influente. Ces concept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie/#i_41958

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] L'Europe, de nom, est encore la Chrétienté. Cependant, l'Église romaine, si elle n'a pas renoncé à sa vocation œcuménique, est trop affaiblie par le schisme pour tenir d'une main ferme les clefs de la civilisation. Grandes découvertes, grandes inventions, révolution copernicienne, restitution des lettres antiques, tout semble se liguer contre la conception théocentrique de l'univers. C'est l' Ital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_41958

THÉÂTRE OCCIDENTAL - De la salle de spectacle au monument urbain

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 5 080 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Illusions scéniques et vie urbaine »  : […] « Nous sommes accoutumés aujourd'hui à connaître des distractions régulières et tarifées qui prennent place entre le travail, le sommeil et la nourriture en des temps et des lieux habituels. Il en allait tout autrement jadis pour la célébration des fêtes. Celles-ci ne représentaient pas comme pour nous un élément nécessaire et hebdomadaire de l'organisation sociale » (P. Sonrel). C'est le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-de-la-salle-de-spectacle-au-monument-urbain/#i_41958

Pour citer l’article

Sylvia PRESSOUYRE, « SERLIO SEBASTIANO (1475-env. 1554) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastiano-serlio/