ROMAN POPULAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est au moment où la narration hésite entre différentes formes d'expression que s'effectue un retour aux sources populaires, à cette littérature qui privilégia l'imagination aux dépens de l'intelligence, le style direct contre le langage obscur, le respect des valeurs établies face à la remise en question de la société.

Cette infralittérature, selon l'expression péjorative de la critique contemporaine, obéit à des lois, respecte des traditions et répond à des normes fixées autant par les éditeurs que par les goûts du public.

Le roman populaire n'est certes pas une invention du xixe siècle, mais la diffusion de l'instruction a hâté son essor et favorisé son apogée vers 1914, avant que de nouveaux médias, fondés sur l'audio-visuel, n'en précipitent le déclin.

Histoire du roman populaire

Aux origines du roman populaire il y a la littérature de colportage – celle de la Bibliothèque bleue notamment – constituée de livres sans auteurs avoués, destinés à la « populace », qui, souvent illettrée, se les faisait lire le soir, à la veillée, par des conteurs ou des enfants. Transportés dans des besaces, où ils voisinaient avec des images pieuses ou guerrières, ces ouvrages offraient à l'imagination de leurs acheteurs des adaptations des contes de Perrault ou les exploits embellis de brigands illustres, Cartouche et Mandrin. On y remarque déjà deux constantes : le fantastique et le crime, qui alimenteront les deux branches les plus fécondes du roman populaire.

Les sombres péripéties du roman gothique anglais (Udolpho, Le Moine et Melmoth), pleins de fantômes et de démons, puis les inépuisables aventures d'enfants trouvés ou perdus chères à Ducray-Duminil, à Pigault-Lebrun ou au vicomte d'Arlincourt ont eu une influence décisive sur la genèse du roman populaire. C'est avec l'avènement du feuilleton, en 1836, dans La Presse, puis dans Le Siècle, que le genre prend consistance. Frédéric Soulié, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  ROMAN POPULAIRE  » est également traité dans :

ABOUT EDMOND (1828-1885)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 387 mots

Romancier, essayiste et surtout publiciste, Edmond About fait un séjour à l'École française d'Athènes à sa sortie de l'École normale supérieure. À son retour, il fait paraître La Grèce contemporaine (1855), une satire peu complaisante du régime de ce pays, et un roman, Talla , qui lui donne une rapide renommée : on l'accuse en effet de plagiat. Il tente alors sa chance au théâtre, sans grand succè […] Lire la suite

AIMARD GUSTAVE (1818-1883)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 110 mots

Romancier populaire français. De son véritable nom Olivier Gloux, Gustave Aimard est l'auteur de nombreux romans d'aventures. Les Trappeurs de l'Arkansas (1858) constitue le premier d'une longue série de livres dont l'Ouest américain est le cadre. Par là, Aimard se trouve être un précurseur de la diffusion de toute une mythologie du western. Ses œuvres, qui connurent longtemps les honneurs des ré […] Lire la suite

ARNAUD GEORGES-JEAN (1928- )

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 770 mots

Georges-Jean Arnaud est encore étudiant lorsqu'il écrit son premier manuscrit, Ne tirez pas sur l'inspecteur . Il l'adresse au secrétariat du Prix du Quai des Orfèvres et remporte le prix (1952). Pour le publier, il utilise le pseudonyme de Saint-Gilles (son village natal dans le Gard) car à l'époque, un autre Georges Arnaud (de son vrai nom Henri Girard) connaît un franc succès avec Le Salaire d […] Lire la suite

BAUM VICKI (1888-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 318 mots

Romancière américaine d'origine autrichienne née le 24 janvier 1888 à Vienne, morte le 29 août 1960 à Hollywood. Après avoir étudié la musique au Conservatoire de Vienne, Vicki Baum (de son vrai nom Hedwig Baum) se tourne vers l'écriture à l'adolescence. Un mariage raté plus tard (avec le chef d'orchestre Richard Lert), c'est pratiquement sans le sou qu'elle quitte Vienne pour Darmstadt, puis Berl […] Lire la suite

BENOIT PIERRE (1886-1962)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 356 mots

Tous les livres de Pierre Benoit ont obtenu un vif succès pendant l'entre-deux-guerres et sont encore lus aujourd'hui par un vaste public. Il débute en 1918 avec Kœnigsmark  ; sa méthode est déjà au point et il excelle dans ce genre du roman de voyages qu'il remet à la mode. Il situe chacune de ses intrigues dans une province française ou un pays lointain dans lequel il voyage afin d'avoir une con […] Lire la suite

BEST-SELLER

  • Écrit par 
  • Pierre NORA
  •  • 3 400 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le best-seller et l'édition »  : […] Dans le cas de cette nouvelle forme de « littérature populaire » qu'est le best-seller, l'intéressant est de suivre, à la faveur de l'indifférenciation sociale qui caractérise les sociétés démocratiques de masse et qui réunit des publics autrefois séparés, la métamorphose contemporaine de toutes les formes du magique autrefois présentes dans le roman-feuilleton ou la littérature de colportage, […] Lire la suite

BOUSSENARD LOUIS (1847-1910)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 190 mots
  •  • 1 média

Romancier populaire français, Louis Boussenard est, avec des auteurs comme Paul d'Ivoi, le capitaine Danrit, René Thévenin, l'un des piliers de la revue pour la jeunesse que fut Le Journal des voyages (fondé en 1877). Outre Le Tour du monde d'un gamin de Paris (publié en feuilleton de 1878 à 1880), il a écrit plusieurs romans d'aventures qui, sans être à proprement parler d'anticipation, ont par […] Lire la suite

CARTLAND BARBARA (1901-2000)

  • Écrit par 
  • Claude COMBET
  •  • 490 mots

Barbara Cartland fut la reine du roman sentimental. Dame of the British Empire depuis 1991, fut un auteur prolifique et sa longévité n'a d'égal que son succès. Elle a signé plus de 723 ouvrages, dont 460 romans, traduits en 36 langues et dépassant le milliard de ventes dans le monde. Bien que sa production compte déjà cinquante romans en 1950, c'est dans les années 1970 que son succès s'avère le p […] Lire la suite

COLPORTAGE LITTÉRATURE DE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 2 022 mots

Dans le chapitre « Triomphe, mort et transfiguration du colportage »  : […] Au xix e siècle, le développement rapide de la librairie (système des représentants, des commis, puis des grossistes) exclut les colporteurs de la ville, ou limite leur rôle à la criée des journaux et des images satiriques. En revanche, on assiste à une considérable expansion du colportage dans les campagnes, là où une librairie ne serait pas rentable mais où existe, malgré tout, une demande pot […] Lire la suite

LE COMTE DE MONTE-CRISTO, Alexandre Dumas - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 091 mots
  •  • 1 média

Le Comte de Monte-Cristo est sans doute, avec Les Trois Mousquetaires , le roman le plus célèbre d'Alexandre Dumas (1802-1870) . Popularisé tout au long du xx e  siècle par le cinéma – près d'une trentaine d'adaptations, de 1907 à 1971 – il appartient depuis longtemps aux grandes mythologies de la littérature française moderne : beaucoup ne l'ont pas lu, rares sont ceux qui en ignorent l'histoire, […] Lire la suite

DANRIT ÉMILE DRIANT dit (1855-1916)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 111 mots

Officier de carrière, tué au combat pendant la Première Guerre mondiale. Auteur prolifique de romans guerriers destinés à la jeunesse. Leur idéologie belliciste et xénophobe les rend à peu près illisibles aujourd'hui, malgré la présence, de-ci de-là, de certaines intuitions vérifiées par l'évolution des techniques : Danrit est ainsi l'un des premiers à avoir annoncé le rôle fondamental que l'avion […] Lire la suite

DARD FRÉDÉRIC (1921-2000)

  • Écrit par 
  • Raymond MILÉSI
  •  • 760 mots

Né à Jallieu (Isère) le 29 juin 1921, Frédéric Dard, peu enclin aux études, fait ses premières armes littéraires dans la revue Le Mois à Lyon . Ses publications ne tardent guère : La Peuchère, M. Joos (1941). Il se marie en 1942. Durant la guerre et l'après-guerre, Dard publie chroniques, articles, nouvelles ainsi que ses premiers « polars », très recherchés par les collectionneurs, parmi lesquel […] Lire la suite

DIME NOVEL, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 295 mots

Prendre quelques écrivains mineurs très prolifiques, beaucoup de papier recyclé, choisir des titres évocateurs, imprimer des couvertures illustrées d'images simples qui parlent au cœur en harmonie avec le contenu sentimental ou mélodramatique du texte et vendre ces romans chez l'épicier du coin pour le prix d'une bouchée de pain, le dixième d'un dollar. Cette recette fonctionne toujours, depuis la […] Lire la suite

FAIT DIVERS

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 2 304 mots

Dans le chapitre « Définition et typologie »  : […] Le fait divers est le plus souvent défini aujourd'hui par la négative ; il ne relève d'aucune actualité, ni politique, ni économique, ni sociale, ni culturelle... Il peut néanmoins illustrer à l'occasion un fait de société. Cette conception doit beaucoup à la définition que Roland Barthes en a donnée en 1966 dans ses Essais critiques  : « Le fait divers procéderait d'un classement de l'inclassable […] Lire la suite

FANTÔMAS

  • Écrit par 
  • Michel LEBRUN
  •  • 280 mots

Créé en 1911 par Pierre Souvestre et Marcel Allain, lancé à grand renfort de publicité par l'éditeur Fayard, Fantômas , gigantesque cycle romanesque de trente-deux volumes, connaît un fabuleux succès jusqu'à la guerre de 1914. Fantômas, bandit sans visage, accumule les crimes monstrueux et lance des défis à la police, représentée par l'inspecteur Juve. Flanqué du journaliste Jérôme Fandor et de sa […] Lire la suite

FEUILLETON

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 2 485 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle littérature populaire »  : […] C'est dans de telles conditions qu'un art de masse voit le jour. Il met en œuvre de nouveaux supports d'expression, de nouveaux modes de diffusion. Lorsqu'il s'affirme à l'époque romantique, il n'est pas d'emblée distinct d'une littérature plus reconnue. Ainsi, Charles Dickens ou Honoré de Balzac jouent sur plusieurs registres littéraires et s'adressent à des publics encore mal définis. Cette phas […] Lire la suite

FÉVAL PAUL, dit FÉVAL PÈRE (1817-1887)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 458 mots

Issu d'une famille de magistrats assez peu fortunée, Paul Féval fut l'un des auteurs de romans-feuilletons les plus productifs et les plus célèbres du xix e siècle. À treize ans, il passe une année dans un mystérieux manoir du Morbihan, refuge de conspirateurs chouans, et il restera fortement imprégné de folklore breton. Après une licence de droit, il embrasse la carrière d'avocat, qu'il abandonn […] Lire la suite

FLEMING IAN (1908-1964)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 836 mots

Écrivain anglais, né le 28 mai 1908 à Londres, mort le 12 août 1964 à Canterbury, dans le Kent. Fils d'un parlementaire du parti conservateur et petit-fils d'un banquier écossais, Ian Lancaster Fleming voit le jour dans une famille nantie et privilégiée et reçoit son instruction en Angleterre, en Allemagne et en Suisse. Il est tour à tour journaliste à Moscou (1929-1933), banquier et agent de cha […] Lire la suite

GUARESCHI GIOVANNI (1908-1968)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 182 mots

C'est par une série de romans humoristiques que se distingue Giovanni Guareschi. Don Camillo, personnage central de ces récits, est le cliché de l'homme d'Église italien dans le monde de l'après-guerre, qui voit la montée du communisme et, bientôt, la formation de la Démocratie chrétienne. Ce petit prêtre, qui lutte contre le communisme et contre le péché, deviendra mondialement connu, et toute un […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-21 avril 1992 • Pérou • Coup de force du président Alberto Fujimori.

opposants appartenant pour la plupart à l'Alliance populaire révolutionnaire américaine (sociale-démocrate) sont arrêtés, et la presse est soumise à la censure. Ce « coup d'État civil », déploré notamment par les États-Unis, la C.E.E. et le secrétaire général de l'O.N.U., est approuvé par la majeure [...] Lire la suite

7-24 septembre 1991 • U.R.S.S. • Troubles dans la plupart des républiques.

Le 7, Petre Roman, Premier ministre roumain, s'entretient avec Mircea Snegur, président de Moldavie qui a déclaré son indépendance le 27 août. Cette république, constituée de territoires arrachés à la Roumanie et annexés par Staline en 1940, est peuplée aux deux tiers de roumanophones [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean TULARD, « ROMAN POPULAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-populaire/