Littérature française du xxe s. et du xxie s.


ABSURDE THÉÂTRE DE L'

  • Écrit par 
  • Christophe TRIAU
  •  • 1 044 mots

Pris dans une acception large et diffuse, « absurde » peut être employé pour caractériser des œuvres littéraires qui témoignent d'une angoisse existentielle, celle de l'individu égaré dans un monde dont l'ordre et le sens lui échappent. Ainsi des romans de Kafka, par exemple. Mais la principale incarnation littéraire du terme reste l'expression « théâtre de l'absurde » qui, pour communément reçue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-de-l-absurde/#i_0

ACÉPHALE, revue

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 504 mots

Avant d'être une revue (Religion, Sociologie, Philosophie, cinq livraisons de juin 1936 à juin 1939), Acéphale voulut être une expérience, la recherche d'un mode de vie exemplaire fondé sur la méditation, le rituel et l'extase. Georges Bataille, le maître d'œuvre — avec Georges Ambrosino et Pierre Klossowski — de cette aventure spirit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acephale-revue/#i_0

ARTS POÉTIQUES

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 5 916 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La modernité »  : […] Au xixe siècle, nous ne trouverons plus guère qu'un Art poétique qui se déclare tel : celui de Verlaine. Mais précisément le titre est employé par antiphrase puisque l'auteur refuse toute technique et par là même tout « art ». Telle est en effet la grande question qui se pose pendant toute la période. Elle conduira jusqu'au surréal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-poetiques/4-la-modernite/

AUTOMATISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • José PIERRE
  •  • 977 mots

« Dans le monde organique, dans la mesure où se fait plus obscure ou plus faible la réflexion consciente, plus rayonnante et triomphante s'avance la grâce. » Cette affirmation de Kleist (Sur le théâtre de marionnettes, 1810) pourrait être tenue pour la charte originelle de l'automatisme. Certes, la notion de « fureur poétique » telle qu'elle apparaît déjà chez Platon ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automatisme-art-et-litterature/#i_0

CAHIERS DU CHEMIN LES

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 595 mots

Les Cahiers du Chemin, trente livraisons parues de 1967 à 1977, font partie de ces revues littéraires qui sont destinées à graviter autour d'une collection éditoriale, ici préexistante. En l'espèce, les éditions Gallimard, qui disposent de la prestigieuse N.R.F. nourrissant la Collection blanche, créent la collection Le Chemin, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cahiers-du-chemin/#i_0

CAHIERS DU SUD, revue

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 672 mots

La préhistoire des Cahiers du Sud commence en 1913, à Marseille. Marcel Pagnol et quelques amis, bientôt rejoints par Jean Ballard, créent la revue littéraire Fortunio. La guerre interrompt la publication, reprise en 1919 sous l'égide de Jean Ballard. Fortunio cherche alors son identité, prenant ses distances avec la félibrige d'une part, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cahiers-du-sud-revue/#i_0

COMMERCE, revue littéraire

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 562 mots

La revue Commerce, « Cahiers trimestriels publiés par les soins de Paul Valéry, Léon-Paul Fargue, Valery Larbaud », donna vingt-neuf livraisons, de 1924 à 1932. Cette revue littéraire naît à l'ombre de la princesse de Bassiano et de ses proches. Outre les trois « phares » susnommés, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-revue-litteraire/#i_0

CORRESPONDANCE 1954-1968 (P. Celan, R. Char) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 976 mots

Ce volume de correspondance rassemble les quarante-cinq lettres, les onze cartes postales, les quarante dédicaces de livres, opuscules, poèmes, traductions et les quelques autres documents que s’adressèrent, de juillet 1954 à octobre 1968, le poète juif d’Europe orientale Paul Celan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/correspondance-1954-1968/#i_0

CRITIQUE, revue

  • Écrit par 
  • Sylvie PATRON
  •  • 626 mots

Moins disparate que Documents, moins offensive que Les Cahiers de Contre-Attaque, moins turbulente qu'Acéphale, et partant plus durable qu'aucune d'entre elles, Critique est la dernière des revues fondées par Georges Bataille. Elle a la particularité d'être une revue de bibliographie. L'éditorial du no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-revue/#i_0

DADA

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR, 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 5 760 mots
  •  • 1 média

C'est miracle qu'on puisse aujourd'hui voir et lire des œuvres du mouvement dada, en dépit de sa persécution par le régime nazi (il est le seul mouvement explicitement désigné par Hitler dans Mein Kampf), des autodafés qui ont consumé « l'art dégénéré », de la fragilité et du caractère périssable des matériaux utilisés, et surtout de son hostilité envers la bourgeoisie de son t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dada/#i_0

DRAME - Drame bourgeois

  • Écrit par 
  • René POMEAU
  •  • 3 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prolongements contemporains »  : […] D'autres prolongements sont discernables dans le théâtre du xxe siècle. Jean Anouilh fait défiler de grotesques figures dans la tradition du drame antibourgeois. Selon l'esprit du genre, la caricature fréquemment suggère ou dégage des idées. Le Voyageur sans bagages (1936) traite à ce ni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-bourgeois/3-prolongements-contemporains/

ENGAGEMENT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE, 
  • Jacques LECARME, 
  • Christiane MOATTI
  •  • 11 633 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La littérature engagée »  : […] La littérature engagée est un phénomène qui n'appartient pas exclusivement à notre temps. Mais la prise de conscience, à la fin du xixe siècle, de la spécificité de la « littérature », en opposition avec le langage utilitaire, va conduire le siècle suivant à des attitudes extrêmes. Écrivains et critiques oscillent entre une conception de l'œuvre comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engagement/2-la-litterature-engagee/

GRAND JEU LE

  • Écrit par 
  • Patrick KRÉMER
  •  • 1 941 mots

Trop souvent rattaché à un surréalisme alors à son apogée, le Grand Jeu va, entre 1927 et 1932, mener une recherche qui lui appartient en propre. Bien sûr, on ne peut nier une certaine parenté entre les jeunes gens à l'origine d'une revue appelée, en dépit de son existence éphémère, à figurer parmi les plus prestigieuses du xxe siècle, et les amis d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-grand-jeu/#i_0

LITTÉRATURE ENGAGÉE

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 426 mots

En 1948, avec Qu'est-ce que la littérature ?, Jean-Paul Sartre (1905-1980) tente de déterminer ce qu'est la littérature engagée. Mais si l'expression connaît une théorisation, tardive et singulière, à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, le fait même n'est pas nouveau. Il existe dans l'histoire littéraire et politique nombre d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-engagee/#i_0

MERCURE DE FRANCE LE

  • Écrit par 
  • Claude DAUPHINE
  •  • 456 mots
  •  • 1 média

Le Mercure de France, dont le premier numéro parut le 1er janvier 1890, fut fondé par un groupe de jeunes écrivains (G. Albert Aurier, J. Court, L. Denise, E. Dubus, L. Dumur, R. de Gourmont, J. Leclercq, E. Raynaud, J. Renard, A. Samain) qui, « ayant découvert les capacités administratives d'Alfred Vallette, avaient décidé de se mettre sous sa direction  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mercure-de-france/#i_0

N.R.F. (Nouvelle Revue française)

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 927 mots

De toutes les revues, La Nouvelle Revue française fut certainement la plus convoitée et la plus imitée. Réussite suprême, ses seules initiales, N.R.F., sont devenues familières et suffirent longtemps à désigner une haute ambition littéraire. À la fois revue de création et revue de critique, La N.R.F. s'est d'emblée imposée comme une revue ouverte, notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-revue-francaise/#i_0

OULIPO (Ouvroir de littérature potentielle)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 023 mots

La complicité intellectuelle de Raymond Queneau, écrivain frotté de mathématiques et de François Le Lionnais, homme de science passionné de littérature, marque la véritable origine de l'Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle). Autour d'eux, en novembre 1960, se rassemblent écrivains et mathémat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oulipo/#i_0

PATAPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Noël ARNAUD
  •  • 1 836 mots

Science des exceptions ; science des solutions imaginaires. Deux notions fondent la 'pataphysique : celle des équivalences, et le clinamen ou légère déclinaison des atomes dans leur chute. Elle s'ébauche au lycée de Rennes dans la classe de physique du professeur Hébert entre 1885 et 1888. Alfred Jarry, un des élèves, aperçoit très vite l'importance de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pataphysique/#i_0

POÈME EN PROSE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 016 mots

La frontière qui sépare la poésie de la prose n'est guère indiscutable qu'aux yeux de ceux qui réduisent la poésie à la seule versification. Pourtant, cette frontière — son tracé ou bien son existence même — n'a jamais cessé d'être contestée de toutes parts, à toutes les époques. Le poème en prose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-en-prose/#i_0

PO&SIE, revue

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 622 mots

En juin 1997, la revue Po&sie fêta son vingtième anniversaire en publiant un quatre-vingtième numéro spécial ainsi qu'une anthologie des livraisons antérieures. Si « au milieu du mot „poésie“ un homme se gratte la tête et ronchonne » (Eluard), c'est que la poésie est devenue à elle-même question. Et c'est bien le projet de cette revue que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/po-sie-revue/#i_0

REVUE DE PARIS

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 537 mots

Sous le titre de Revue de Paris, on trouve en fait, entre 1829 et 1970, avec discontinuité, plusieurs publications successives qui vont connaître tour à tour succès et avanies. La première Revue de Paris, en 1829, est celle fondée par l'original docteur Véron dans l'intention de produire un « nouveau recueil littéraire dans le genre des magazines ou revues a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revue-de-paris/#i_0

REVUE DES DEUX MONDES LA

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 675 mots
  •  • 1 média

La longévité est certainement la première caractéristique de La Revue des Deux Mondes : créée en 1829, elle paraît encore aujourd'hui, présentant chaque mois, sur une immuable couverture saumon, des sommaires diversifiés où membres de l'Institut et académiciens côtoient des chroniqueurs littéraires et des penseurs politiques pour la plupart fort conservateurs. La véritable carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-revue-des-deux-mondes/#i_0

REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 5 779 mots
  •  • 3 médias

Innombrables, les revues se remarquent tant par la diversité de leurs projets et de leurs formes que par le rôle irremplaçable qu'elles jouent depuis plus d'un siècle dans la vie littéraire. Elles ont su anticiper, accompagner et exprimer les mouvements de création et de critique littéraires les plus novateurs avec un remarquable pouvoir de fécondation et de diffusion. Une capacité qui tient aux s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-litteraires/#i_0

ROMAN - De Balzac au nouveau roman

  • Écrit par 
  • Michel RAIMOND
  •  • 5 097 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De Zola à Proust »  : […] Cette belle confiance dans les destinées du genre paraît se tarir vers 1890. On a alors le sentiment que le roman n'a plus d'avenir, peut-être parce qu'il a un trop beau passé. Le « sol philosophique » sur lequel reposait la création romanesque tend à s'effondrer. Le renouveau du spiritualisme, l'attrait pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-balzac-au-nouveau-roman/2-de-zola-a-proust/

ROMAN - Le nouveau roman

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 4 674 mots
  •  • 1 média

On groupe sous l'expression « nouveau roman » des œuvres publiées en France à partir des années 1950 et qui ont eu en commun un refus des catégories considérées jusqu'alors comme constitutives du genre romanesque, notamment l'intrigue – qui garantissait la cohérence du récit – et le personnage, en tant qu'il offrait, grâce à son nom, sa description physi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-nouveau-roman/#i_0

ROMAN - Le roman français contemporain

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 7 980 mots
  •  • 4 médias

Au tournant des années 1970-1980, le roman français a vécu une profonde mutation esthétique. Après deux décennies dominées par les explorations formelles des dernières avant-gardes, la hantise de l'écrivain était de n'avoir plus d'autre horizon que l'innovation pratiquée pour elle-même, variation à l'infini de fonctionnements textuels désormais trop bien connus et déjà poussés à leur plus extrême […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-roman-francais-contemporain/#i_0

ROMAN POPULAIRE

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 4 069 mots

C'est au moment où la narration hésite entre différentes formes d'expression que s'effectue un retour aux sources populaires, à cette littérature qui privilégia l'imagination aux dépens de l'intelligence, le style direct contre le langage obscur, le respect des valeurs établies face à la remise en question de la société.Cette infralittérature, selon l'expressi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-populaire/#i_0

ROMAN SENTIMENTAL

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI
  •  • 2 482 mots
  •  • 1 média

En 2015, tandis que 12 p. 100 des Français se déclarent lecteurs de romans sentimentaux (Les Français et la lecture, mars 2015), Marc Levy est l’auteur français contemporain le plus lu dans le monde (sondage Opinionway, 18 mars 2015). Roman à l’eau de rose, littérature sentimentale, romance : voici autant de manières de caractériser des fictions qui ont pour intrigue centrale u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-sentimental/#i_0

SÉRIE NOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 647 mots

Célèbre collection policière lancée en 1945 par la maison d'édition Gallimard et créée par Marcel Duhamel. Sous ce nom générique (dû à Jacques Prévert) ont été publiés plus de deux mille titres, qu'on peut rattacher au thriller, mais qui se répartissent selon un éventail très vaste : de la bouffonnerie ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serie-noire/#i_0

SIMULTANÉISME, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 420 mots

La « vision multiple et totale de l'Individuel, du Collectif, de l'Humain et de l'Universel » débouche sur le chant polyphonique d'une nouvelle poésie dont le programme fut élaboré par Henri-Martin Barzun : son « dramatisme » (devenu simultanéisme par la suite) se veut la synthèse de diverses tendan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simultaneisme-litterature/#i_0

SITUATIONNISTES

  • Écrit par 
  • Rémi HEISS
  •  • 1 008 mots

Revue qui a marqué profondément les années 1960, l'Internationale situationniste a eu douze numéros entre 1958 et 1969 (repris en volume, Champ libre, 1975) et a influé, par ses critiques idéologiques, sociales et politiques, sur le mouvement de mai 1968. Le principal animateur du groupe situationniste fut Guy Debord (1931-1994), qui découvrit dans les années 1950 la pensée du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/situationnistes/#i_0

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 436 mots
  •  • 1 média

Le surréalisme domine l'histoire de la sensibilité du xxe siècle. Rares sont les domaines de la vie culturelle qui aient échappé à son activisme passionné. Au point de nous faire oublier aujourd'hui le mouvement, historiquement déterminé, qu'il fut un demi-siècle durant. Pourtant, ce mouvement a peut-être moins inventé une sensibilité nouvelle – quelq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_0

SURRÉALISME - Les revues surréalistes

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 217 mots

Quelque peu à l'étroit dans la langue et l'imaginaire institués, le surréalisme le fut aussi à l'intérieur des genres littéraires dominants et des apparences traditionnelles du livre. D'où l'ampleur de l'offensive conduite : naissance du livre-objet, qui en appelle à une étroite collaboration avec les peintres ; recours immédiat et permanent au tract, au « pap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-les-revues-surrealistes/#i_0

TEL QUEL, revue

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 816 mots
  •  • 1 média

Lorsque paraît en 1960 le premier numéro de la revue Tel Quel, le texte placé en exergue, qui éclaire le choix du titre, n'est pas emprunté à Paul Valéry, mais à Nietzsche : « Je veux le monde et le veux TEL QUEL, et le veux encore... » À ses débuts — alors que le comité de rédaction est constitué par Philippe Sollers, Jean-René Hugue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tel-quel-revue/#i_0

TEMPS MODERNES LES

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 770 mots

Revue par excellence de l'« intellectuel de gauche » des années 1950-1960, Les Temps modernes furent à la fois la revue de Sartre et le lieu d'expression privilégié d'un mouvement vite dominant dans la vie intellectuelle et littéraire d'alors : l'existentialisme. Dès le premier numéro, publié en octobre 1945 chez Gallimard, Sartre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps-modernes-les/#i_0

UNANIMISME, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 485 mots

Avec le naturisme, l'intégralisme et l'école romane, l'unanimisme est l'un des mouvements poétiques qui s'engouffrent dans le vide ressenti après la disparition du symbolisme et avant l'apparition du surréalisme en France. Jules Romains en fut le promoteur : il racontera à André Cuisenier comment il eut, en 1903, « l'intuition d'un être vaste et élémentaire, dont la rue, les voitures et les passan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unanimisme-litterature/#i_0