Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RIFT EST-AFRICAIN

Le rift est-africain est une déchirure d'échelle lithosphérique qui parcourt sur plusieurs milliers de kilomètres la partie orientale de l'Afrique, depuis le golfe de Tadjourah à son extrémité nord, où il se connecte aux deux rifts océaniques du golfe d'Aden et de la mer Rouge, jusqu'aux fossés Dombe et Sud-Mozambique (fig. 1). Deux branches principales, orientées nord-sud à nord-nord-est - sud-sud-ouest, constituent ce rift : une branche orientale, et une branche occidentale, dont les liens structuraux apparaissent complexes et sont à ce jour l'objet de nombreuses hypothèses. À ces deux branches principales s'adjoignent deux branches annexes : une branche dite « branche sud-est » qui prolonge la branche orientale dans l'océan Indien à l'extrémité nord du canal du Mozambique, et une branche dite « complexe sud », orientée nord-est - sud-ouest, qui s'étend jusqu'au bassin du delta de l'Okavango au Botswana. S'y ajoutent de petits couloirs tectoniques essentiellement orientés nord-est - sud-ouest, tels les fossés des lacs Mweru, Mweru Wantipa et Upemba, liés à la partie médiane de la branche occidentale (fig. 1).

Ces branches du rift sont divisées en segments de rift, eux-mêmes divisés en ensembles plus petits, les bassins de rift. Segments et bassins de rift sont régulièrement ponctués de grands volcans, dont certains occupent l'axe du rift. Des alignements de lacs, plus de quarante, de dimensions très variables, de morphologie généralement allongée, de quelques kilomètres à plusieurs centaines de kilomètres de longueur, les jalonnent. Cette complexité vaut à l'ensemble de la structure le nom de « système de rift est-africain ». L'association avec le rift de la mer Rouge, les rifts du golfe de Suez et du golfe d'Aqaba, les fossés de la mer Morte et de la vallée du Jourdain, forme le « système de rift afro-arabique ».

Deux dômes topographiques de grande amplitude, le dôme éthiopien au nord, le dôme du Kenya au sud (fig. 1), traduisent la présence en profondeur d’un ou de deux grands panaches mantelliques. Les deux branches du rift se développent dans une croûte continentale amincie, de 30 à 35 kilomètres d'épaisseur. Depuis 45 millions d'années, le système de rift est-africain est une structure en extension active, montrant actuellement des vitesses d'ouverture variables, de l'ordre de 2-3 millimètres jusqu'à 3-4 centimètres par an. La sismicité est présente sur l'ensemble du rift, localement marquée par des tremblements de terre de forte magnitude tel le séisme de novembre 2005 (magnitude 7,9), avec un épicentre situé sous le fossé central du lac Tanganyika. Les très grands volcans du rif t sont considérés comme dormants, à l'exception de quelques appareils actifs tels le redoutable volcan Nyiragongo, le volcan Erta'ale en dépression de l'Afar, ou le volcan carbonatitique Ol Doinyo Lengai. L'activité hydrothermale, importante en de nombreuses régions, témoigne aussi de la continuité de l'activité du rift.

La branche orientale

Schéma structural du système de rift est-africain - crédits : Encyclopædia Universalis France

Schéma structural du système de rift est-africain

La branche orientale du système de rift est-africain s'étend sur plus de 2 000 kilomètres depuis sa jonction avec les rifts océaniques de la mer Rouge et du golfe d'Aden jusqu'aux bassins des lacs Natron, Eyasi et Manyara en Tanzanie. Elle montre quatre grands segments, du nord vers le sud : la dépression de l'Afar, le rift éthiopien, le rift du Kenya, et la divergence nord-tanzanienne (fig. 1).

La dépression de l'Afar

Le premier segment de la branche orientale est connu sous le nom de dépression de l'Afar. Cette région très particulière est interprétée comme la zone de rencontre entre trois plaques tectoniques, la plaque africaine, la plaque arabique et la plaque somalienne. Les auteurs distinguent parfois un bloc Danakil[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jean-Jacques TIERCELIN. RIFT EST-AFRICAIN [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le

Médias

Schéma structural du système de rift est-africain - crédits : Encyclopædia Universalis France

Schéma structural du système de rift est-africain

Vue schématique d'un bassin de rift - crédits : Encyclopædia Universalis France

Vue schématique d'un bassin de rift

Autres références

  • AFAR DÉPRESSION DE L'

    • Écrit par
    • 499 mots
    • 1 média

    Vaste dépression située au sud de la mer Rouge en Érythrée et en Éthiopie et qui se poursuit au Kenya, en Tanzanie et au Mozambique. Ce nom est celui des nomades qui habitent cette région, les Afars, appelés Danakil par les Arabes et les Abyssins. « Danakil » est également employé pour...

  • AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par
    • 18 789 mots
    • 22 médias
    ...oriental de l'Afrique. Il est accompagné par l'émission d'une masse considérable de produits volcaniques, avec des volcans dont certains sont encore actifs, et forme ce que l'on désigne sous le nom de « grandsrifts africains » qui dessinent une grande balafre nord-sud, de la mer Rouge au Mozambique.
  • AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

    • Écrit par
    • 21 496 mots
    • 29 médias
    ...par les Grands Lacs : lacs Albert, Édouard, Kivu, Tanganyika, ce dernier long de 700 kilomètres. La branche orientale se compose principalement de la Rift Valley au Kenya, dans le prolongement du lac Turkana (ex-Rodolphe). Entre les deux, le lac Victoria forme une véritable mer intérieure à 1 133...
  • AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

    • Écrit par
    • 6 326 mots
    • 3 médias
    Les plus anciens outils en pierre ont été découverts dans un petit nombre de sitesle long de la Rift Valley, qui s'étire de Djibouti à la Tanzanie, en Afrique orientale. C'est le cas le long de la rivière Gona, dans le membre Kada Hadar de la formation Hadar au nord de l'Éthiopie...
  • Afficher les 19 références