LACS

Médias de l’article

Lacs artificiels les plus grands

Lacs artificiels les plus grands
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Lacs naturels les plus profonds

Lacs naturels les plus profonds
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Lacs naturels les plus grands

Lacs naturels les plus grands
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Seiches dans le Léman

Seiches dans le Léman
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Tous les médias


L'étude scientifique des lacs, et, par extension, des étangs, mares, marais et lagunes, fait l'objet d'une discipline appelée limnologie. Ainsi, ce terme que créa en 1892 le Suisse F. A. Forel et qu'il a défini comme l'« océanographie des lacs » désigne aujourd'hui l'étude statique et dynamique des eaux continentales ou intérieures séparées du monde océanique. La caractéristique essentielle de ce dernier est la constance relative de sa composition, tandis que les premières présentent une variété extraordinaire, allant de l'eau pure, naturellement distillée ou désionisée, à des saumures chlorurées, sulfatées ou carbonatées.

Au sens strict, la limnologie se limite donc aux collections d'eaux dormantes plus ou moins naturelles et durables, quelles que soient leur importance (lacs, étangs, flaques d'eau...) et leur dépendance éventuelle avec le milieu strictement marin (lagunes, par exemple). C'est une forme d'écologie spécialisée et régionalisée s'apparentant méthodologiquement et conceptuellement à l'océanologie, science des océans et de leurs frontières. Tout comme l'océanologie, elle permet non seulement l'étude des organismes vivants qui colonisent une unité géographique, mais surtout de comprendre les liens existant entre ces êtres, d'en étudier l'évolution dans le temps et d'en prévoir le devenir.

Les lacs, du fait qu'ils sont constitués d'un ensemble de milieux juxtaposés dans une même cuvette naturelle – ainsi, leur zone littorale s'apparente beaucoup à une portion d'étang, voire à toutes les parties qui le composent –, seront pris comme exemple.

Quels que soient leur origine et leur type d'évolution, la complexité des phénomènes qui les caractérisent a conduit les spécialistes à se regrouper par disciplines, tout en restant conscients de l'unité du milieu naturel qu'ils étudient ; on parle ainsi de limnophysique, de limnogéologie, de paléolimnologie, de limnochimie, de limnobiologie, de limnobiochimie. De fait, si l'analyse des facteurs de milieu est une première approche indispensable à l'étude d'un lac et de ses abords, l'


pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : maître de recherche au C.N.R.S., Station biologique des Eyzies, université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  » est également traité dans :

BAÏKAL LAC

  • Écrit par 
  • Laure ARJAKOVSKY, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 4 057 mots
  •  • 2 médias

Le lac Baïkal, situé au sud de la région géographique de Sibérie orientale, est l'un des plus vastes lacs du monde : il se place au septième rang pour sa surface (31 500 km2), au deuxième pour le volume des eaux (23 000 km3), qui est égal à celui de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-baikal/#i_23188

BALATON LAC

  • Écrit par 
  • Gyorgy ENYEDI
  •  • 352 mots
  •  • 1 média

Avec 600 kilomètres carrés de superficie, le Balaton est le plus grand lac de l'Europe centrale. Ce lac hongrois s'allonge dans un fossé tectonique au pied de la dorsale de Transdanubie sur 77 kilomètres de longueur ; sa largeur maximale est de 14 kilomètres. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-balaton/#i_23188

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 735 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Primauté du Nord dans la géographie canadienne »  : […] un paysage fortement homogène. Ce fait prend une signification particulière au niveau des lacs autant que des littoraux. On suppose que rien, ou presque, ne différencie les lacs, si ce n'est la taille ; la réalité est tout autre même si le cas général associe aux plans d'eau une parure fournie de forêt d'épinettes (épicéas). Dans les montagnes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-cadre-naturel/#i_23188

CONSERVATOIRE DU LITTORAL

  • Écrit par 
  • François LETOURNEUX
  •  • 2 033 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’enracinement du Conservatoire du littoral »  : […] La loi de 1975 définit le domaine d’intervention du Conservatoire : les cantons côtiers et les communes riveraines des lacs de plus de mille hectares. Ce domaine sera élargi au fil des ans. Si elle lui confère des capacités d’intervention larges (acquisition amiable, préemption avec révision de prix, expropriation), la loi ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservatoire-du-littoral/#i_23188

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 880 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les réactions dans les écosystèmes continentaux »  : […] la fraction dissoute peut interagir avec les systèmes biologiques ou minéraux. Les lacs constituent un important réservoir de phosphore continental, qui permet le développement des algues en été. Celles-ci tombent en profondeur avec les particules et le phosphore n'est pas renouvelé en raison de la stratification estivale. Les floraisons épuisent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-biogeochimiques/#i_23188

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 5 452 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Écologie de la biodiversité et environnement »  : […] les savanes humides parmi les écosystèmes terrestres les plus productifs de la planète (aux environs de 40 t/ha/an). Dans les lacs, la dominance relative des poissons chasseurs à vue (comme la perche à l'état juvénile) et des poissons filtreurs (comme l'alose à gésier ou la brême) détermine la transparence de l'eau. Les premiers diminuent, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosystemes/#i_23188

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 530 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'Europe alpino-méditerranéenne »  : […] témoignage de cette gigantesque force d'érosion est sans doute constitué par les grands lacs qui s'allongent dans les vallées, soit à l'intérieur, soit à la périphérie des hautes montagnes : lacs Majeur (dont le fond s'abaisse à 175 m au-dessous du niveau de la mer), de Côme (— 212 m), de Garde (— 295 m) et tous les autres grands lacs d'Italie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/#i_23188

EYRE, lac

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 463 mots

Plus grand lac salé d'Australie méridionale, entre les monts Flinders et Musgrave, d'une superficie totale de 9 300 kilomètres carrés, le lac Eyre est situé dans le sud-ouest du Grand Bassin artésien, vaste cuvette d'environ 1 140 000 kilomètres carrés, qui abrite d'autres lacs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eyre-lac/#i_23188

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 479 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Contraintes et atouts d'un pays nordique »  : […] et 700 5′ 30″ de latitude Nord, couvre 338 127 kilomètres carrés. Les paysages finlandais sont très largement marqués par les lacs qui occupent 33 474 kilomètres carrés et par le couvert forestier largement représenté (57 p. 100 de la surface totale), qui correspond à la forêt de conifères ou forêt boréale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_23188

GARDE LAC DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots
  •  • 1 média

Le lac de Garde est le plus grand lac d'Italie, avec une superficie de 370 kilomètres carrés. Il borde la Lombardie au sud-ouest et à l'ouest, la Vénétie à l'est et au sud-est, et le Trentin-Haut-Adige au nord. Dans la région alpine, seuls […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-de-garde/#i_23188

GLACE

  • Écrit par 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 7 963 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Glace de rivière et de lac »  : […] Dans un lac qui se refroidit, la surfusion cesse à partir des bords et de cristaux de neige tombant à la surface. Une fois la surface couverte d'une pellicule de glace, les cristaux croissent vers le bas. Ceux qui ont leur axe optique vertical étouffent progressivement leurs voisins. Il se forme ainsi une belle glace sans bulles et à gros cristaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glace/#i_23188

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 13 000 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effets morphologiques »  : […] peut, au lieu d'un recul du front, voir apparaître sur la langue des mares surglaciaires qui grossissent et se réunissent pour former un grand lac surglaciaire (cf. fig.), puis un lac emprisonné entre le glacier et une moraine frontale en arc (vallum morainique). À la suite d'infiltrations croissant exponentiellement (renards), ou d'un débordement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_23188

GRAND LAC SALÉ

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 164 mots
  •  • 1 média

Au contact de la sierra Nevada et des grands plateaux du centre des montagnes Rocheuses (Columbia, Grand Bassin, Colorado) se multiplient, élément original de diversification des paysages, les formes de cuvettes intérieures. La plus importante, véritable playa de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-lac-sale/#i_23188

GRANDS LACS AFRICAINS

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 1 987 mots
  •  • 4 médias

Les gigantesques effondrements qui ont donné naissance aux fosses tectoniques de l'Afrique orientale sont à l'origine de la formation des grands lacs africains. La fosse orientale, passant, à l'est du lac Victoria, dans une zone climatique à saison sèche marquée, englobe quelques lacs et lagunes aux eaux saumâtres ou salées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-lacs-africains/#i_23188

GRANDS LACS AMÉRICAINS

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 2 893 mots
  •  • 4 médias

Les Grands Lacs américains, situés à la frontière entre les États-Unis et le Canada, au centre de la partie orientale de l'Amérique du Nord, constituent une véritable anomalie physique ; ils couvrent 245 000 kilomètres carrés, c'est-à-dire une surface presque égale à la moitié de celle de la France. On compte cinq grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-lacs-americains/#i_23188

ISSYK-KOUL LAC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 676 mots

L'Issyk-Koul, ou Issyk-Köl, est un lac sans émissaire du nord-est du Kirghizstan. Situé dans le nord de la chaîne du Tianshan, c'est l'un des plus grands lacs de haute montagne du monde, réputé pour ses paysages exceptionnels et son intérêt scientifique unique. Il s'inscrit au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-issyk-koul/#i_23188

LADOGA LAC

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 372 mots

Situé au nord-est de Saint-Pétersbourg, le lac Ladoga est le plus vaste des lacs européens : son plan d'eau couvre 17 700 kilomètres carrés — 18 400 kilomètres carrés s'il est tenu compte de la superficie des six cent soixante îles de plus d'un hectare qui le parsèment — et renferme 908 kilomètres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-ladoga/#i_23188

LÉMAN LAC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 339 mots
  •  • 2 médias

Plus grand lac alpin d'Europe, le lac Léman s'étend entre le sud-ouest de la Suisse et le département de Haute-Savoie. Il couvre une superficie de 581 kilomètres carrés, dont la majeure partie (environ 347 kilomètres carrés) se trouve en Suisse. Le lac, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-leman/#i_23188

LOMBARDIE (géographie)

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 676 mots
  •  • 2 médias

Région la plus peuplée (9 700 000 hab. pour 23 851 km2, selon les estimations de 2008) et la plus industrialisée d'Italie. Collines subalpines et plaine du Pô concentrent, sur 60 p. 100 de sa superficie, 90 p. 100 de la population, avec des densités de l'ordre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie-geographie/#i_23188

MAJEUR LAC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 273 mots

Le lac Majeur, lago Maggiore ou Verbano en italien, est le deuxième plus grand lac d'Italie (212 kilomètres carrés). Il se partage entre la Lombardie à l'est et le Piémont à l'ouest, tandis que la pointe nord s'étend dans le canton suisse du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-majeur/#i_23188

MARAIS & VASIÈRES

  • Écrit par 
  • Fernand VERGER
  •  • 3 093 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les marais intérieurs »  : […] Les marais intérieurs ont des conditions de formation assez semblables à celles des lacs auxquels ils succèdent souvent. Quelques-uns d'entre eux sont dus à des causes internes, comme la subsidence (marais de la cuvette du Tchad, en Afrique). Les causes ressortissant à la géodynamique externe sont plus variées. Certains marais sont provoqués par l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marais-et-vasieres/#i_23188

MICROCLIMATS

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 2 987 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Types de milieu à caractères microclimatiques accentués »  : […] Les surfaces liquides, lacs et rivières, sont plus froides le jour, car elles réfléchissent une part importante du rayonnement et sont affectées par l'évaporation et la diffusion de la chaleur dans la masse liquide. Celle-ci restitue de la chaleur la nuit, mais comme les lacs et marais sont dans des creux, l'accumulation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microclimats/#i_23188

MORTE MER

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 597 mots
  •  • 1 média

La mer Morte est aujourd'hui un lac salé sans accès à la mer, partagé entre Israël et la Jordanie. Situé à environ 420 mètres au-dessous du niveau de la mer, il constitue un des points les plus bas à la surface de la Terre. Sa rive orientale se trouve en Jordanie, tandis que la moitié sud de sa rive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-morte/#i_23188

NICARAGUA

  • Écrit par 
  • Marie-Chantal BARRE, 
  • David GARIBAY, 
  • Lucile MÉDINA-NICOLAS, 
  • Alain VIEILLARD-BARON
  •  • 8 797 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le « pays des lacs et des volcans » »  : […] : 1 745 m, Momotombo). Le Nicaragua est connu comme le « pays des lacs et des volcans » car, outre les lagunes circulaires de certains cratères, deux grands lacs occupent la dépression centrale : le lac de Managua ou Xolotlán (1 025 km2) et le lac du Nicaragua ou Cocibolca (8 200 km2), le plus étendu de l'Amérique latine après le lac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicaragua/#i_23188

ONEGA LAC

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 432 mots
  •  • 1 média

Dans le nord-ouest de la Russie, en Carélie, le lac Onega occupe une cuvette d'origine tectonique surcreusée par les glaciers quaternaires ; il reçoit les eaux d'un bassin versant de 51 540 kilomètres carrés, s'étend sur 9 720 kilomètres carrés (auxquels il faut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-onega/#i_23188

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 852 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Pollution « chimique » »  : […] La plupart des lacs et même les fleuves à débit très lent (le Rhône dans la région de Lyon, par exemple) sont exposés à une dystrophisation chronique. Celle-ci résulte de l'apport direct ou secondaire de ces sels minéraux aux eaux superficielles par suite de l'usage des engrais en agriculture, mais aussi de divers effluents industriels, et surtout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_23188

RIFT EST-AFRICAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques TIERCELIN
  •  • 6 229 mots
  •  • 2 médias

ponctués de grands volcans, dont certains occupent l'axe du rift. Des alignements de lacs, plus de quarante, de dimensions très variables, de morphologie généralement allongée, de quelques kilomètres à plusieurs centaines de kilomètres de longueur, les jalonnent. Cette complexité vaut à l'ensemble de la structure le nom de « système de rift est- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rift-valleys-africains/#i_23188

TCHAD LAC

  • Écrit par 
  • Isabelle CRUCIFIX
  •  • 554 mots

Véritable mer intérieure située à une altitude de 281 mètres, le lac Tchad s'étend aux confins de quatre États : le Tchad, le Niger, le Nigeria et le Cameroun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-tchad/#i_23188

TURBIDITÉ COURANTS DE

  • Écrit par 
  • Marcel LANTEAUME
  •  • 2 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réalité des courants de turbidité actuels »  : […] ne se développent pas seulement dans le domaine marin. On a constaté l'existence de phénomènes comparables dans les grands lacs et dans les bassins réservoirs des grands barrages, où différents types de courants de turbidité apparaissent d'une manière stricte à différentes périodes de l'année et sont liés aux conditions climatiques saisonnières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courants-de-turbidite/#i_23188

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 530 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Les formes liées aux laccolites »  : […] géomorphologiques du volcanisme, il convient d'ajouter les perturbations qu'il provoque dans l'hydrographie, exprimées par différents types de lacs. Certains, circulaires, se perchent dans les cratères de volcans éteints (lac du Bouchet, Haute-Loire) ou seulement en repos (Kelud, Java). D'autres, moins réguliers mais souvent plus vastes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcanisme-et-volcanologie/#i_23188

Voir aussi

VIE AQUATIQUE    BEINE    VIE BENTHIQUE    BIOMES    BIOTECTON    COURANT hydrologie    DYSTROPHISATION écologie    ENDORÉISME    ÉTANGS    HOLOMICTICITÉ limnologie    LAGUNE    LÔNES    MARE    MÉROMICTICITÉ limnologie    NECTON    NEUSTON    NOUES    VIE PÉLAGIQUE    PÉRIPHYTON    PHYTOPLANCTON    PISCICULTURE    PLEUSTON    PRODUCTION écologie    PSAMMON    RIVIÈRES    SALINITÉ    SÉDIMENTATION LACUSTRE    SEICHE limnologie    SELS MINÉRAUX    TEMPÉRATURE    VARVES    VIE VÉGÉTALE    ZONES HUMIDES écologie    ZOOPLANCTON

Pour citer l’article

Bernard DUSSART, « LACS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lacs/