QUECHUA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'économie

La législation espagnole instituant la communauté prévoyait que celle-ci devait être pourvue d'une assise foncière suffisante pour satisfaire aux nécessités de la population. Les pâturages demeuraient indivis. Les terres de cultures étaient réparties au début de chaque cycle agraire entre les ménages. À la fin du cycle, les parcelles réintégraient le fonds commun qui était à nouveau alloti et distribué au début du cycle suivant. Toutefois, les menaces que ne cessèrent de faire peser les grands propriétaires métis ou blancs sur les tenures collectives, pourtant protégées par la loi jusqu'au xixe siècle, amenèrent peu à peu les Quechua à se saisir privativement des lopins qu'ils détenaient en usufruit et dont ils n'avaient qu'une jouissance précaire. Ce mouvement d'individualisation de la propriété foncière et les modalités par lesquelles elle allait dorénavant se transmettre ont provoqué l'atomisation de bien des terroirs. L'héritage est en effet égalitaire et bilatéral. Les enfants des deux sexes possèdent des droits égaux sur les biens de leur père et de leur mère, et souvent chaque champ compris dans la succession est divisé en autant de lots qu'il y a d'ayants droit.

Le fond des vallées, exposé à des précipitations relativement moins abondantes et protégé du gel et de la grêle, est consacré à la culture du pois, de la fève et du haricot, ainsi qu'à celle de diverses variétés de maïs dont les unes servent à la confection de la kanča (maïs grillé) et d'autres à la préparation du mote (maïs bouilli). Sur les flancs, jadis savamment aménagés en terrasses, s'étagent le blé et l'orge que les Quechua ont empruntés très tôt aux Européens et qu'ils apprécient pour leur résistance aux rudes conditions du climat. Blé et orge sont réduits en poudre, ou mačka, qui est ensuite grillée. Enfin, aux confins de la steppe prend place l'agriculture andine traditionnelle. Elle est caractérisée par une céréale, la kinwa (Chenopodium quinoa) et par plusieurs espèces de tubercules comme la pomme de terre, la mašwa (Tropaeolum tuberosum), l'ulluku (Ullucus tuberosus) et l'uka [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Médias de l’article

Femmes quechua, Bolivie

Femmes quechua, Bolivie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Contestation des cocaleros boliviens, 1998

Contestation des cocaleros boliviens, 1998
Crédits : PA Photos

photographie





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

3 juin 2001 • Pérou • Élection d'Alejandro Toledo à la présidence de la République.

L'économiste centriste d'origine quechua Alejandro Toledo remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 52,8 p. 100 des suffrages, contre 47,2 p. 100 pour l'ancien président social-démocrate Alan García, en exil de 1992 à janvier 2001. Les deux candidats se situent au centre gauche [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Henri FAVRE, « QUECHUA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/quechua/