PUCCINI GIACOMO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Giacomo Puccini

Giacomo Puccini
Crédits : Hulton Getty

photographie

Maria Callas et Tito Gobbi

Maria Callas et Tito Gobbi
Crédits : Hulton Getty

photographie

 Turandot

Turandot
Crédits : Hulton Getty

photographie


Parce que la carrière de Puccini s'est déroulée pendant la période postverdienne et que le compositeur n'a pas été indifférent au nouveau visage de l'opéra italien, on le considère généralement comme un vériste. Le choix de ses sujets et l'éloquence passionnée de leur traduction musicale ne sont, du reste, pas étrangers à cette classification, en raison de la trajectoire qui va des légendaires Villi à la légendaire Turandot. Mais bien des différences surgissent quand on compare son œuvre à celle de Pietro Mascagni ou de Ruggero Leoncavallo : une tendance à exploiter l'émotion plus que la violence, une sollicitation permanente de l'élément poétique ou de la fantaisie et surtout un raffinement du style, de l'orchestration et de l'harmonie qui se manifeste de plus en plus au détriment du « bel canto ». L'évolution de Puccini est, à cet égard, de la plus haute importance. Il a fait la synthèse, à l'italienne, de l'art de Verdi et du wagnérisme, tout en rejoignant les subtilités debussystes et en montrant une audace de pionnier (gammes par tons entiers, polytonalité, tentatives sérielles) à laquelle Arnold Schönberg lui-même rendra hommage. Si son œuvre laisse, par ailleurs, une impression d'aisance et de cordialité que perçoivent les auditoires les moins connaisseurs, c'est qu'il n'a jamais caché son désir de plaire en se gardant de tout intellectualisme et en s'efforçant de « donner, de toutes ses forces et par tous les moyens, le sens de la vie ». Cependant, l'examen approfondi de ses partitions lui a peu à peu gagné les suffrages d'un public plus exigeant, et l'audience universelle qui est aujourd'hui celle de La Bohème, de Tosca et de Madame Butterfly confirme, en Puccini, le dernier grand maître de l'opéra italien.

Giacomo Puccini

Giacomo Puccini

Photographie

Le compositeur italien Giacomo Puccini (1858-1924) en 1880. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Maria Callas et Tito Gobbi

Maria Callas et Tito Gobbi

Photographie

La soprano Maria Callas (1923-1977) et le baryton Tito Gobbi interprètent Tosca, l'opéra de Puccini, monté par Franco Zeffirelli à Covent Garden en 1964. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Musique religieuse ou opéra ?

Héritier de quatre générations d'organistes et maîtres de chapelle, Puccini, né à Lucques, semble tout naturellement destiné à la musique religieu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PUCCINI GIACOMO (1858-1924)  » est également traité dans :

PUCCINI GIACOMO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 430 mots
  •  • 9 médias

22 décembre 1858 Giacomo Puccini naît à Lucques, en Toscane.31 mai 1884 Son premier opéra, Le Villi, sur un livret de Ferdinando Fontana d'après Les Willis d'Alphonse Karr, est créé au Teatro dal Verme de Milan (version en un acte).1er février 1893Manon Lescaut, opéra en quatre actes sur un livret de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puccini-reperes-chronologiques/

LA BOHÈME (G. Puccini), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

La Bohème, opéra de Giacomo Puccini, est créé au Teatro Regio de Turin le 1er février 1896. En 1890, la création de Cavalleria Rusticana de Mascagni marque l'acte de naissance d'un nouveau courant dans l'histoire de l'opéra, le vérisme, pendant musical du natura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-boheme-g-puccini-en-bref/#i_34730

LA BOHÈME (G. Puccini)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 772 mots
  •  • 1 média

Opéra en quatre tableaux sur un livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica d'après le roman Scènes de la vie de bohème d'Henri Murger (paru en feuilleton de 1845 à 1848) et l'adaptation théâtrale qui en a été tirée par l'auteur et Théodore Barrière en 1849, La Bohème est composé par Giacomo Puccini en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-boheme/#i_34730

GIACOMO PUCCINI (M. Marnat)

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 019 mots

Auteur de nombreux livres sur la musique et la peinture, Marcel Marnat est bien connu pour l'ouvrage qu'il a consacré à Maurice Ravel, considéré à juste titre comme une référence. Son Giacomo Puccini (Fayard, Paris, 2005) est aussi utile que décapant. Utile parce que la bibliographie en français de ce musicie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-puccini/#i_34730

ALBANESE FELICIA (1909-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 328 mots

Cantatrice américaine d’origine italienne, Licia Albanese sut captiver son public par sa gestuelle nuancée, l’intensité passionnée et la profonde sensibilité avec lesquelles elle a incarné les héroïnes tragiques des compositeurs italiens Giacomo Puccini et Giuseppe Verdi. De cette soprano lirico spinto , on a pu dire qu’elle avait été la dernière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felicia-albanese/#i_34730

LEONCAVALLO RUGGERO (1857-1919)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 176 mots
  •  • 1 média

Avec le Mascagni de Cavalleria rusticana et le Puccini de La Bohème , Ruggero Leoncavallo est le principal représentant de l'école dite vériste. Ses deux œuvres principales, Pagliacci ( Paillasse , 1892) et La Bohème (1897), cette dernière postérieure d'un an à l'opéra du même nom composé par Puccini, se situent dans le monde pittoresque des sal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruggero-leoncavallo/#i_34730

OPÉRA - Histoire, de Peri à Puccini

  • Écrit par 
  • Jean-Vincent RICHARD
  •  • 9 136 mots
  •  • 32 médias

Dans le chapitre « Vers le XXe siècle »  : […] On a dit de Carmen que c'était le premier opéra vériste. Si l'on veut. L'œuvre va, il est vrai, à l'encontre aussi bien des mythologies wagnériennes que des mélodrames romantiques aux intrigues surchargées. Mais elle dépasse de loin les mélodies molles et les « effets » de toutes les œuvres, françaises ou italiennes, qui ressortissent à ce genre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-peri-a-puccini/#i_34730

OPÉRA - Histoire, de Pelléas à nos jours

  • Écrit par 
  • Harry HALBREICH, 
  • Christian MERLIN
  •  • 6 138 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La postérité de « Pelléas » »  : […] Si la musique moderne est née avec le Prélude à l'après-midi d'un faune (1894) – avec le recul du temps, cette césure se confirme, elle est plus décisive même que celle du Sacre du printemps ou des premières œuvres atonales de Schönberg –, il est légitime de faire partir une histoire de l'opéra moderne de Pelléas et Mélisande , dont la première r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-pelleas-a-nos-jours/#i_34730

VÉRISME

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER, 
  • Angélique LEVI
  •  • 5 009 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Puccini et les derniers véristes »  : […] Le premier grand triomphe de Puccini, Manon Lescaut (1893), a pu spontanément s'inscrire dans la lignée de ses devanciers par le réalisme de son sujet – ses personnages appartenant à l'humanité moyenne –, le pathétique poignant de ses situations et de son dénouement. Bien que sollicité par le climat légendaire qui était celui des Villi (1884) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verisme/#i_34730

Voir aussi

Pour citer l’article

André GAUTHIER, « PUCCINI GIACOMO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/puccini-giacomo-1858-1924/