MASCAGNI PIETRO (1863-1945)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un opéra en un acte, Cavalleria rusticana, représenté à Rome en 1890, inaugure l'ère du vérisme — deux ans avant Paillasse de Leoncavallo et trois avant Manon Lescaut de Puccini : qui aurait prédit le succès à cet obscur petit professeur de province ? Dès lors, l'œuvre de Mascagni, avec celle des deux autres compositeurs cités, poursuivra une carrière éclatante, en dépit de l'évolution du goût et de celle de la technique musicale. La musique de Cavalleria rusticana, pleine d'émotion et évocatrice, exerce un attrait considérable sur les amateurs d'opéra. Pourtant, la veine créatrice de Mascagni semble épuisée après cette œuvre. Il n'en écrira pas moins quinze autres opéras (dont seul L'Amico Fritz, 1891, obtiendra un succès relatif). Mascagni a également composé deux symphonies, de la musique de chambre, un requiem, entre autres œuvres.

—  Philippe BEAUSSANT

Écrit par :

  • : directeur de l'Institut de musique et danse anciennes de l'Île-de-France, conseiller artistique du Centre de musique baroque de Versailles

Classification


Autres références

«  MASCAGNI PIETRO (1863-1945)  » est également traité dans :

VÉRISME

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER, 
  • Angélique LEVI
  •  • 5 009 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les pionniers »  : […] Si l'opéra gardait, dans le dernier quart du xix e  siècle, une évidente primauté sur la salle de concerts, les grandes fresques historiques ou légendaires de Verdi ne pouvaient alors toucher qu'une élite, surtout après Otello (1887), et la conséquence la plus immédiate fut un choix des thèmes et des sujets plus adapté aux goûts et aux tendances d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verisme/#i_48192

Pour citer l’article

Philippe BEAUSSANT, « MASCAGNI PIETRO - (1863-1945) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-mascagni/