PSYCHOSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les magistrales descriptions des états psychotiques par les auteurs classiques ont dégagé une série d'entités cliniques sur le modèle de la nosographie médicale traditionnelle. Sous l'influence prépondérante mais non exclusive de l'anthropologie psychanalytique, le vingtième siècle a vu la remise en question de cette forme de savoir psychiatrique qui avait pourtant paru bien établie. L'époque actuelle se caractérise ainsi par certains flottements conceptuels dont on ne peut rendre compte sans réduction ni clivages. Mais la conception psychanalytique des psychoses elle-même, depuis ses conditions d'élaboration chez Freud et à partir des notions avec lesquelles celui-ci l'a mise en rapport, fait l'objet de développements théoriques qu'il importe d'évoquer. D'autre part, la psychiatrie a reconnu pour sa part certains traits spécifiques des psychoses infantiles, dont l'étude et la thérapeutique ne sont pas sans relation avec les actuels efforts de systématisation de l'approche psychanalytique.

Le concept de psychose

C'est à Ernst von Feuchtersleben que l'on attribue la paternité, en 1845, du terme de psychose au sens très global de « maladie de l'esprit » (Seelenkrankheit), alors que celui de névrose désignait « toutes ces affections étranges du sentiment ou du mouvement qui sont sans fièvre » (William Cullen, 1776), et dont certaines seulement se traduisaient par des troubles mentaux. Le terme gagna progressivement les nations germanophones dans la seconde moitié du xixe siècle, puis la France. De remarquables observateurs comme Emil Kraepelin et les grands cliniciens de l'école française dégagèrent les cadres principaux de ces états et, par là même, entreprirent leur épurement. Ainsi se créa en particulier un couple d'opposition pertinente entre psychose et névrose. Cette distinction se fit encore plus nette après que le second groupe se fut débarrassé de certaines conditions organiques, avant tout neurologiques, qu'il eut incorporé les ob [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages





Écrit par :

  • : professeur de psychopathologie à l'université de Paris-VII, directeur du Laboratoire de psychopathologie, directeur de formation doctorale, chargé de mission pour la création de l'Institut interuniversitaire européen, codirecteur de la Revue internationale de psychopathologie
  • : médecin-général inspecteur, ancien professeur du Val-de-Grâce, directeur central du Service de santé des armées
  • : docteur en médecine, docteur ès lettres et sciences humaines, professeur de psychologie clinique et anthropologique à l'université de Paris-IV-Sorbonne-René-Descartes

Classification


Autres références

«  PSYCHOSE  » est également traité dans :

AFFECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Marc RICHIR
  •  • 12 253 mots

Dans le chapitre « La disjonction de l'affectivité et de la subjectivité : Heidegger »  : […] Ce n'est pas le lieu, ici, de redéployer toute la problématique, difficile par sa subtilité et par sa nouveauté, d' Être et Temps . Rappelons que, au lieu de caractériser l'homme par la subjectivité ou la conscience – ce qui sous-tend toujours, par l'autonomie de ce que ces concepts sont censés désigner, l'équivoque d'un être qui pourrait être tout autant hors du monde qu'être dans le monde ou au […] Lire la suite

AUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques HOCHMANN
  •  • 3 356 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diversité de formes cliniques et extension de la notion »  : […] Classiquement, on admet que le syndrome autistique existe dès les premiers jours de la vie, associant aux troubles du contact des troubles du comportement alimentaire et des troubles du sommeil, avec longues insomnies, entraînant des pleurs ou pouvant, au contraire, se manifester par une « insomnie tranquille » prolongée, inhabituelle chez un très jeune bébé. Mais la banalisation des films ou des […] Lire la suite

BION WILFRED R. (1897-1979)

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 4 813 mots

Dans le chapitre « La psychose »  : […] Bion a élaboré ses conceptions concernant la psychose pendant les années 1950-1962 et les a explicitées dans Second Thoughts (1967). Il reprend au modèle de l'appareil psychique, présenté par Freud dans l'aporétique chapitre VII de L'Interprétation des rêves (1900), le thème de la conscience comme organe de perception périphérique, en double contact, centripète et centrifuge, avec la réalité ex […] Lire la suite

CLÉRAMBAULT GAËTAN GATIAN DE (1872-1934)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 481 mots

Psychiatre français né le 2 juillet 1872 à Bourges et mort le 17 novembre 1934 à Malakoff, Gaëtan Gatian Clérambault est surtout connu pour ses travaux cliniques à la fameuse Infirmerie spéciale du dépôt, à Paris, où il succéda à son maître Dupré, en 1920. Après des études sur les psychoses toxiques et les troubles mentaux consécutifs à des intoxications chroniques (en particulier celle de l'alcoo […] Lire la suite

CONFUSION MENTALE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 009 mots

Dans le chapitre « Rôle des facteurs extérieurs »  : […] La psychose confusionnelle appartient au groupe des psychoses exogènes aiguës , dont elle représente la variété la plus fréquente, la mieux caractérisée. On peut la concevoir comme une modalité réactionnelle de l'organisme à toute agression brutale et massive compromettant l'activité d'intégration du cerveau. Tous les désordres cérébraux, localisés ou généralisés, de quelque nature qu'ils soient […] Lire la suite

CORPS - Le corps et la psychanalyse

  • Écrit par 
  • Monique DAVID-MÉNARD
  •  • 3 959 mots

Dans le chapitre « Le corps dans les troubles psychosomatiques, dans l'hypocondrie et dans la psychose »  : […] Parce que les symptômes hystériques se situent au plus près de cette articulation paradoxale du corps et du langage dans l'inconscient, on peut attendre que l'hystérie permette de penser, par différence, d'autres modes d'incidence du corps que la psychanalyse rencontre indirectement ou directement : les troubles psychosomatiques, l'hypocondrie, la désarticulation du corps dans la psychose. Si l'hy […] Lire la suite

DÉFICIENCES MENTALES

  • Écrit par 
  • Bernard GIBELLO
  •  • 3 791 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Inhibitions intellectuelles »  : […] Les inhibitions intellectuelles consistent en la non-utilisation par le sujet de compétences intellectuelles normalement développées. De telles inhibitions se produisent dans plusieurs circonstances. On peut les classer en quatre types différents. L'inhibition transitoire sous l'effet d'un état de panique – incendie, naufrage, action de guerre par exemple – au cours duquel le sujet agit sans son […] Lire la suite

DÉLIRE

  • Écrit par 
  • Gabriel DESHAIES
  •  • 2 910 mots

Dans le chapitre « Les structures délirantes »  : […] Parler de structures délirantes ne veut pas dire qu'une espèce de forme sui generis habite ou parasite la personnalité, comme un ver le fruit. Cela signifie que la personnalité elle-même, en particulier le moi, se trouve submergée par une certaine dynamique affective, et elle tend à s'organiser ou à se réorganiser selon une structuration nouvelle, en l'occurrence délirante, à la fois déficiente, […] Lire la suite

ÉTATS LIMITES ou BORDERLINE

  • Écrit par 
  • Rémi TEVISSEN
  •  • 1 357 mots

Dans le chapitre « Émergence d'un repérage des états limites »  : […] La notion d'états limites est née aux États-Unis au milieu du xx e  siècle lorsque des psychanalystes tentèrent de réunir sous une même catégorie des patients apparemment névrosés, mais dont les modes de fonctionnement psychique constatés lors des cures psychanalytiques s'avéraient proches de ceux rencontrés ordinairement en cas de psychose, malgré la préservation d'une bonne appréhension de la ré […] Lire la suite

FÉTICHISME, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 690 mots

L'attention portée par Freud à ce phénomène « du plus haut intérêt » qu'est le fétichisme, et qu'attesteront les remaniements successifs apportés aux premiers développements des Trois Essais sur la théorie de la sexualité , trouverait son emblème dans la double orientation du génie de Léonard de Vinci, partagé entre l'exigence du décryptage scientifique et la culture artistique du fantasme. Aussi […] Lire la suite

FOLIE

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 4 743 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La thérapeutique de la folie »  : […] En réalité, toute thérapeutique de la folie, et cela jusqu'au xix e siècle, se ramène à trois moments essentiels. Il faut d'abord réveiller le malade, le secouer, l'arracher à lui-même, à quoi s'emploient une foule de techniques plus ou moins brutales. On s'efforce aussi de transposer son délire dans le réel pour en faire éclater l'absurdité ou les contradictions, ou encore pour le corriger de l' […] Lire la suite

FORCLUSION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jacques SÉDAT
  •  • 709 mots

Tiré du vocabulaire juridique, où il désigne la déchéance d'un droit qui n'a pas été exercé dans les délais prescrits, le terme de forclusion a été introduit dans le langage psychanalytique contemporain par Jacques Lacan pour traduire le mot freudien Verwerfung , très précisément dans le cadre d'une théorie de la psychose, la forclusion constituant même le mécanisme originaire de cette dernière. E […] Lire la suite

HALLUCINATIONS

  • Écrit par 
  • Henri FAURE
  •  • 3 279 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Onirisme et psychoses »  : […] Quelles que soient leurs variétés séméiologiques, les troubles psychosensoriels s'inscrivent, schématiquement, dans la double perspective évolutive suivante : tantôt les symptômes sont ceux d'un état hallucinatoire aigu ; tantôt ils sont liés à une perturbation durable. Dans la première hypothèse, il s'agit en général d'onirisme. L'onirisme est fait de visions et de scènes hallucinatoires complex […] Lire la suite

HYPOCONDRIE

  • Écrit par 
  • Michel GOUREVITCH
  •  • 1 293 mots

Dans le chapitre « Hypocondrie névrotique et hypocondrie psychotique »  : […] Il est classique d'opposer une hypocondrie névrotique et une hypocondrie psychotique. Mais il convient, avant d'en énumérer les principaux aspects, d'insister sur une prédisposition, un « complexe hypocondriaque universel » (H. Ey) et, par conséquent, normal. Chaque fois qu'une perception fortuite, voire une simple idée, rapportée à notre corps, est interprétée comme ayant une signification lés […] Lire la suite

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 557 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Apport critique de la psychose »  : […] Portée par le commentaire du cas Schreber au cœur de la réflexion freudienne, l'analyse de la psychose a renouvelé l'analyse de l'intérêt, en la situant dans une perspective nouvelle, qui est celle de l'analyse du moi. Renouvellement profond dans la mesure où il affecte plusieurs aspects de l'intérêt – que laisserait dans l'ombre le legs de l'analyse de la névrose. Le problème est de comprendre d […] Lire la suite

KRAEPELIN EMIL (1856-1926)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 546 mots

Psychiatre allemand né à Neustrelitz (Mecklembourg), Kraepelin fut élève de Wundt et de Gudden. Professeur de psychiatrie à Dorpat en 1886, puis à Heidelberg en 1890, et enfin en 1903 à Munich, il dirigea pratiquement jusqu'à sa mort la Königlische Psychiatrische Klinik. Dans son enseignement et par les neuf éditions successives de son Traité de psychiatrie ( Psychiatrie : ein Lehrbuch für Studie […] Lire la suite

MAHLER MARGARET (1897-1985)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 139 mots

Psychanalyste américaine d'origine autrichienne, Margaret Mahler compte parmi les plus grands théoriciens du développement du très jeune enfant. Née à Sopron (actuellement en Hongrie), elle s'installa comme pédiatre à Vienne, où elle poursuivit son analyse avec Helen Deutsch et fréquenta le cercle des disciples et des proches de Freud. Lors de l'Anschluss, elle gagna New York, où elle s'établit co […] Lire la suite

MALADIES MENTALES

  • Écrit par 
  • Paul SIVADON
  • , Universalis
  •  • 5 762 mots

Dans le chapitre « Divers types de maladies mentales »  : […] On dit qu'il y a arriération mentale lorsque le développement des fonctions mentales est freiné par un trouble précoce du fonctionnement cérébral. Les causes en sont variées : héréditaires, métaboliques, infectieuses, traumatiques, etc. On distingue divers degrés d'arriération. La plus profonde, l' idiotie, correspond à l'incapacité d'apprentissage de la parole. L'imbécillité situe l'arriération […] Lire la suite

MANIACO-DÉPRESSIVE PSYCHOSE

  • Écrit par 
  • Maurice BAZOT
  •  • 3 920 mots

Connue depuis l'Antiquité, la survenue chez un même sujet d'états de dépression et d'états d'excitation a inspiré au cours des siècles la veine descriptive et classificatoire des médecins et des psychiatres. En 1899, E. Kraepelin fait la synthèse des travaux consacrés à ce trouble de l'humeur : la psychose maniaco-dépressive est née. Il l'oppose à la démence précoce (bientôt dénommée schizophréni […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

20-29 décembre 2014 • France • Acte terroriste à Joué-lès-Tours.

psychose. Le 29, l'État islamique revendique sur Internet l'attentat de Joué-lès-Tours comme une mise en application de ses exhortations à commettre des attentats, notamment en France.  [...] Lire la suite

2-29 novembre 2000 • Europe • Extension de la crise de la « vache folle ».

animales et de la généralisation du dépistage de l'encéphalopathie spongiforme bovine (E.S.B.). Le 8, le gouvernement français dénonce les propos du chef de l'État qui, selon lui, en plus de constituer un accroc à la cohabitation, entretiennent la « psychose ». Le 9, l'A.F.S.S.A. déclare qu'il n'y [...] Lire la suite

6-31 octobre 1995 • France • Nouveaux attentats islamistes à Paris.

nationale, le Premier ministre Alain Juppé appelle à une céder « ni à la psychose ni à la fatalité des attentats » et réaffirme que la France « ne capitulera pas face à la barbarie ». Le 20, la Cour suprême fédérale suédoise se prononce contre l'extradition vers la France d'Abdelkrim Deneche, arrêté à [...] Lire la suite

2-21 avril 1986 • États-Unis - Libye • Attentats libyens contre les pays occidentaux

ce « nouveau crime monstrueux », mais se contente d'annuler la rencontre entre Edouard Chevardnadze et George Shultz, qui venait d'être annoncée pour la mi-mai afin de préparer un sommet Reagan-Gorbatchev. Cependant, une psychose des attentats se répand dans les pays occidentaux : les mesures de sécurité [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre FÉDIDA, Pierre JUILLET, Hélène STORK, « PSYCHOSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychose/