MÉLANCOLIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mélancolie, avant de se trouver réduite à la psychose maniaco-dépressive de la psychiatrie classique, a recouvert de nombreuses manifestations symptomatologiques, dont l'éventail, depuis Hippocrate, s'étend de la notion de folie passagère à l'installation de la tristesse la plus pernicieuse. De μ́ελας (noir) et χολ́η (bile), elle constitue l'une des quatre humeurs de la physiologie grecque du ive siècle avant J.-C., avec le sang, la lymphe et la bile jaune ; et c'est le déséquilibre provoqué par l'accumulation de « substances noires » néfastes qui amène anxiété, tristesse et même frénésie. « Si crainte et tristesse durent longtemps, un tel état est mélancolique », lit-on dans les Aphorismes d'Hippocrate. L'étude complète de la mélancolie, en tant que manifestation essentielle des fluctuations de la relation de l'âme et du corps dans la tradition médico-philosophique antique, a été excellemment traitée par J. Pigeaud.

Mélancolie, E. Degas

Mélancolie, E. Degas

Photographie

Edgar Degas (1834-1917), Mélancolie, 1874. Huile sur toile (H. 0,19 m ; L. 0.24 m). Phillips Collection, Washington. 

Crédits : AKG

Afficher

Ce qui, de cette tradition grecque, présente de nos jours un intérêt clinique bien au-delà des périodes du Moyen Âge et de la Renaissance qu'elle a dominées entièrement, c'est non seulement la finesse des analyses portant sur la succession d'épisodes à la fois dépressifs et maniaques chez un même sujet – déjà signalé par Arétée de Cappadoce – mais encore la pertinence d'observations que l'on tend actuellement à négliger, à force peut-être de les avoir écartées par une classification réductrice : l'aura de « génialité » qui accompagne généralement le sujet mélancolique et le débordement d'humeur qui le submerge. La « génialité », sur laquelle insistent les péripatéticiens, toucherait au mécanisme de la mélancolie et le débordement d'humeur au caractère des procédés thérapeutiques, si toutefois on s'accorde à bien vouloir considérer, sous le terme de mélancolie, la variété des manifestations dépressives qui vont de la [...]

La Mélancolie, L. Cranach l'Ancien

La Mélancolie, L. Cranach l'Ancien

Photographie

Lucas Cranach l'Ancien, La Mélancolie, 1532. Huile sur bois, 76 cm × 56 cm. Musée d'Unterlinden, Colmar. S'il emprunte des motifs à une gravure de Dürer sur le même thème (1514), Lucas Cranach les transpose pour illustrer à son tour un thème qui, au Moyen Âge puis à la Renaissance,... 

Crédits : Musée d'Unterlinde, Colmar

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Médias de l’article

Mélancolie, E. Degas

Mélancolie, E. Degas
Crédits : AKG

photographie

La Mélancolie, L. Cranach l'Ancien

La Mélancolie, L. Cranach l'Ancien
Crédits : Musée d'Unterlinde, Colmar

photographie





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Claude LAMBOTTE, « MÉLANCOLIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/melancolie/