DÉFICIENCES MENTALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les déficiences mentales ont été reconnues médicalement depuis le début du xixe siècle. Esquirol distinguait l'idiot, qui a toujours été pauvre en intelligence, du dément, qui a perdu tous ses moyens intellectuels (cf. démence). Ce critère départageant processus de déperdition et pathologies originelles et chroniques a été conservé, mais d'autres catégories de déficiences sont apparues : les inhibitions intellectuelles, les troubles instrumentaux et les développements cognitifs dysharmoniques. Ces quatre catégories de déficiences ont en commun d'importantes difficultés à l'acquisition, à la conservation ou à la mise en œuvre des apprentissages, et des anomalies du développement ou de la décroissance de l'intelligence.

Les différentes déficiences mentales constituent un domaine important des maladies mentales. Elles sont fréquentes : en moyenne, 2 à 3 p. 100 de la population sont touchés. En France, elles touchent plusieurs millions de personnes. Elles sont rarement réversibles. Presque tous les enfants qui en sont atteints trouvent de grands avantages à suivre une scolarité tenant compte de leurs possibilités d'apprentissage, d'éducabilité et de scolarisation. Toutefois, leur insertion dans des classes banales pose des problèmes multiples, en particulier en raison, d'une part, de leur impossibilité de suivre le programme, et, d'autre part, de leur difficulté à accepter et comprendre les règles de la vie en société.

Le coût social des déficiences mentales est très lourd, tant sur le plan financier que sur celui des ressources institutionnelles et sociales mises en œuvre pour les accompagner, les protéger et leur venir en aide dès la petite enfance. La compréhension et la prise en charge de ces troubles nécessite de vastes connaissances médicales, une bonne familiarité avec les processus de développement psychologiques, et une bonne maîtrise de la psychopathologie. On commence seulement à savoir traiter et guérir quelques formes de ces maladies, mais le plus grand nombre d'e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, docteur ès lettres et ès sciences humaines, professeur émérite de psychopathologie

Classification


Autres références

«  DÉFICIENCES MENTALES  » est également traité dans :

ALCOOLISME FŒTAL

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 896 mots

Depuis 2007, toutes les bouteilles d'alcool en France comportent un pictogramme pour mettre en garde les femmes enceintes sur les risques de la consommation d'alcool pour le fœtus. Bien qu'à peine visible, ce dessin a constitué une petite révolution dans notre pays viticole, en symbolisant le message que toute consommation d'alcool peut être dangereuse pendant la grossesse. Repoussée pendant plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcoolisme-foetal/#i_4051

CARYOTYPE HUMAIN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-François MATTEI, 
  • Marie-Geneviève MATTEI, 
  • Anne MONCLA
  •  • 4 780 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La trisomie 21 »  : […] En 1959, Lejeune, Gautier et Turpin, décrivant la première observation chromosomique en pathologie humaine, rapportent le « mongolisme » ou « syndrome de Down » à la présence d'un chromosome 21 en triple exemplaire dans les cellules des patients. La trisomie 21 est l'anomalie chromosomique la plus fréquente. Les estimations de son incidence dans la population générale sont comprises entre 1,5 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caryotype-humain/#i_4051

MALADIES MENTALES

  • Écrit par 
  • Paul SIVADON
  • , Universalis
  •  • 5 762 mots

Dans le chapitre « Divers types de maladies mentales »  : […] On dit qu'il y a arriération mentale lorsque le développement des fonctions mentales est freiné par un trouble précoce du fonctionnement cérébral. Les causes en sont variées : héréditaires, métaboliques, infectieuses, traumatiques, etc. On distingue divers degrés d'arriération. La plus profonde, l' idiotie, correspond à l'incapacité d'apprentissage de la parole. L'imbécillit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-mentales/#i_4051

MANNONI MAUD (1923-1998)

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 924 mots

Dans le chapitre « Psychanalyste d'enfants »  : […] En s'intéressant, lors de son premier travail, à ce que la psychanalyse elle-même rejetait, la débilité mentale – un certain niveau culturel étant exigé pour le traitement –, elle met au jour l'importance de la place de l'enfant dans le fantasme parental ( L'Enfant arriéré et sa mère , 1964). Dès lors, la cure avec un enfant ne peut se concevoir sans interroger le « discours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maud-mannoni/#i_4051

PSYCHIATRIE

  • Écrit par 
  • Jean AYME, 
  • François CAROLI, 
  • Georges LANTERI-LAURA, 
  • Jean-Michel THURIN
  •  • 17 779 mots

Dans le chapitre « L'approche neurobiologique »  : […] Pour ce qui concerne la pathologie mentale en rapport avec des lésions cérébrales circonscrites ou diffuses, ce sont évidemment les connaissances neuropsychologiques qui s'avèrent les plus précieuses, sans oublier les apports de l'épidémiologie ; mais il s'agit là davantage de regroupements étio-pathogéniques que de théorisation proprement dite (cf. le traité de Henri Hécaen et Martin L. Albert, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychiatrie/#i_4051

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Alfred Binet, psychologue de la mémoire, de l’attention et de l’intelligence »  : […] L’approche psychophysiologique de Charcot établissant un lien entre la neurologie et la psychologie se trouvait en opposition avec celle de Wundt centrée sur l’étude de sujets normaux entraînés aux procédures expérimentales de laboratoire. L’opposition des méthodes était manifeste et c’est le psychologue français Alfred Binet qui établira un lien entre ces deux écoles de pensée et initiera de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-psychologie/#i_4051

TRISOMIE 21 ou SYNDROME DE DOWN ou MONGOLISME

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 035 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Responsabilité d’un chromosome 21 surnuméraire  »  : […] Le médecin britannique John Langdon-Down (1828-1896) publie en 1866, dans son ouvrage intitulé Observations on a E thnic C lassification of I diots , la description d’un syndrome nouveau (bien qu’ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trisomie-21-ou-syndrome-de-down-ou-mongolisme/#i_4051

TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT

  • Écrit par 
  • Bernadette ROGÉ
  •  • 1 554 mots

Dans le chapitre « Déficiences intellectuelles »  : […] Les déficiences intellectuelles sont des troubles du développement dans lesquels c’est la sphère du développement cognitif qui est la plus atteinte. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-du-developpement/#i_4051

TROUBLES DU LANGAGE ORAL CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Catherine BILLARD
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les trois critères de définition des TSLO »  : […] Un déficit avéré du langage oral est le premier critère caractéristique. Le déficit langagier doit être confirmé par une évaluation standardisée, effectuée par un professionnel spécialisé (médecin spécialiste ou orthophoniste le plus souvent). Le plus difficile reste de fixer la limite à partir de laquelle on considère un score comme déficitaire ou non. La persistance du déficit au cours du temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-du-langage-oral-chez-l-enfant/#i_4051

ZIKA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Lutte contre le virus Zika »  : […] Il n’existe aucun traitement spécifique de la fièvre Zika. L’hydroxychloroquine, utilisée pour se protéger du paludisme, semble avoir un effet protecteur. Des molécules actives contre les virus de l’hépatite C et Ebola semblent, du moins in vitro, affecter le cycle du virus. Des anticorps spécifiques du virus Zika ont également été testés. Toutefois, il n’existe pas encore de vaccin mais plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-zika/#i_4051

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard GIBELLO, « DÉFICIENCES MENTALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/deficiences-mentales/