EÖTVÖS PETER (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Par son aspiration à se confronter à toutes les réalités, le Hongrois Peter Eötvös produit une œuvre extrêmement diversifiée mettant à profit l'éventail des options qui sont aujourd'hui à la disposition des compositeurs. « Préoccupé par le phénomène musical pur (la composition) autant qu'impur (la diffusion et les choix politiques qui en découlent), Peter Eötvös considère comme un bloc infrangible ses activités de compositeur « sans frontière », de chef d'orchestre et de conseiller musical pour diverses institutions européennes. » (Frank Langlois).

Une entité indivisible : compositeur et chef d'orchestre

Né le 2 janvier 1944 à Székelyudvarhely (alors en Hongrie, aujourd'hui Odorheiu Secuiesc, en Roumanie), en Transylvanie – comme György Ligeti et György Kurtág –, Peter Eötvös est, de 1958 à 1965, élève à l'Académie Franz-Liszt de Budapest, où il étudie plusieurs instruments – le piano, le violon, la flûte, les percussions –, la composition et la direction d'orchestre. Il commence à composer, pour le cinéma, la télévision et le théâtre. Ses influences ? Gesualdo, Bartók, Kodály, Stravinski, Kurtág, Boulez, Stockhausen, le jazz (notamment Miles Davis), Frank Zappa... Ayant obtenu son diplôme de composition en 1965, il obtient une bourse qui lui permet de se perfectionner à la Hochschule für Musik de Cologne (1966-1968), où il étudie avec Wolfgang von der Nahmer (direction d'orchestre) et Bernd Alois Zimmermann (composition) ; il y est, en 1968, diplômé de direction d'orchestre « avec distinction ». De 1968 à 1976, il collabore étroitement avec Stockhausen et, de 1971 à 1979, travaille au studio de musique électronique de la Westdeutscher Rundf [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « EÖTVÖS PETER (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-eotvos/