HOLLIGER HEINZ (1939- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Choisir un instrument aussi méconnu, malgré ses origines lointaines, que le hautbois n'est certainement pas prendre le chemin le plus sûr qui mène à la célébrité. Son répertoire soliste reste finalement bien étroit et, ignorant superbement toute la période romantique, saute d'un bond des voluptés baroques aux aventures contemporaines naissantes. Les ensembles à vent et l'orchestre des xviiie et xixe siècles ne sauraient se passer de son chant mais lui accordent rarement la vedette. Amoureux de l'une des plus riches sonorités qui soient, les hautboïstes se consacrent à la musique avec une abnégation que ne vient troubler aucun rêve de gloire. Heinz Holliger n'échappe au sort commun que par l'extraordinaire perfection de son jeu et par sa soif inextinguible d'horizons sonores nouveaux.

Il naît le 21 mai 1939 à Langenthal (Suisse). Il commence ses études musicales aux Conservatoires de Berne et de Bâle (1955-1959), où il aborde la composition avec Sándor Veress. Au Conservatoire de Paris (1962-1963), il travaille le hautbois avec Émile Passagnaud et Pierre Pierlot, ainsi que le piano avec Yvonne Lefébure. Pierre Boulez s'intéresse à ses premières compositions dès cette époque. Hautbois solo de l'Orchestre symphonique de Bâle (1959-1964), il se distingue en remportant brillamment le premier prix du concours international d'exécution musicale de Genève (1959) et le premier prix du concours de Munich (1961).

L'exceptionnel talent de Heinz Holliger est d'abord fait de maîtrise : précision et clarté absolues des attaques, phénoménale virtuosité digitale, contrôle parfait des couleurs et de l'ampleur du son. Mais que seraient toutes ces qualités sans ce phrasé qui allie simplicité de la ligne et force de la déclamation, sans cette émotion contenue qu'il faut découvrir sous la sobriété des moyens, sans cette respiration sensu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  HOLLIGER HEINZ (1939- )  » est également traité dans :

HAUTBOIS

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 770 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Œuvres majeures »  : […] Le répertoire pour hautbois est extrêmement varié. Parmi les œuvres les plus importantes, on citera, au xviii e  siècle, les trois concertos pour hautbois de Haendel ainsi que le Quatuor pour hautbois et cordes , en fa majeur, de Mozart (1781). L'instrument tient un rôle important dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hautbois/#i_95881

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « HOLLIGER HEINZ (1939- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinz-holliger/