KURTÁG GYÖRGY (1926- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur et pianiste hongrois d'origine roumaine (il naît à Lugós, aujourd'hui Lugoj, en Roumanie, le 19 février 1926), György Kurtág commence à travailler la musique sous l'égide de sa mère. Il poursuit ses études musicales à Timişoara avec Magda Kardos (piano) et Max Eisikovits (composition), avant de s'installer à Budapest en 1946 (il adoptera la nationalité hongroise en 1948). Il y étudie à l'académie Franz-Liszt, sous la férule de Pál Kadosa (piano), Leó Weiner (musique de chambre), Sándor Veress et Ferenc Farkas (composition). À Paris (1957-1958), il se perfectionne auprès de Marianne Stein et assiste aux cours de Darius Milhaud et d'Olivier Messiaen.

Ayant commencé à composer dans le style traditionnel (Suite, pour piano, 1951 ; Cantate, 1953 ; Concerto pour alto et orchestre, 1954), Kurtág cesse de créer entre 1954 et 1958 et se consacre à l'étude de la musique des trois Viennois, Schönberg, Berg et Webern. Le fruit de cette réflexion est un quatuor à cordes (1959), qu'il considère comme sa première œuvre véritable, et qui use d'un langage sériel, libre et personnel, aux phrases incisives et à la concision toute wébernienne. Avec ce Premier Quatuor à cordes op. 1, son Quintette à vent op. 2 (1959), ses Huit Pièces pour piano op. 3 (1960) et ses Huit Duos pour violon et cymbalum op. 4 (1961), Kurtág établit sa réputation de porte-drapeau de l'avant-garde hongroise.

Mais c'est à un « concerto pour soprano et piano » intitulé Bornemisza Péter mondásai (« Les Dits de Péter Bornemisza ») op. 7, créé en 1968 lors du festival de Darmstadt, qu'il doit sa renommée internationale. Cette œuvre, sur laquelle il travailla cinq années durant (1963-1968), fait référence au « concerto ecclesiastico » tel que le pratiquèrent Heinrich Schütz, Giovanni Gabrieli ou Lodovico Viadana. Schütz surtout, auquel on pense be [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « KURTÁG GYÖRGY (1926- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gyorgy-kurtag/