NEGRO SPIRITUAL ET GOSPEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Marian Anderson

Marian Anderson
Crédits : London Express/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Sister Rosetta Tharpe

Sister Rosetta Tharpe
Crédits : Charles Peterson / Archive Photos

photographie


Aux origines : les spirituals

L'esclavage a signifié, pour les Africains enlevés et transbordés en Amérique du Nord, l'obligation de s'adapter aux conditions d'une société nouvelle, elle-même encore inachevée. D'origines très diverses, dispersés autant que faire se pouvait pour que ne se reforment pas des communautés homogènes, ils ont dû fusionner les survivances des civilisations où ils étaient nés pour inventer une sorte de culture panafricaine en exil. Il leur a fallu, également, acquérir certains éléments de la culture des maîtres pour communiquer avec eux. Ainsi, la communauté afro-américaine des États-Unis s'est-elle formée au fil de processus d'innovation complexes qui entrelacèrent des éléments venus de nombreuses sociétés africaines et d'autres pris dans le « stock », lui-même divers, des colons blancs. La religion a fourni un des premiers domaines dans lesquels cette fusion a été réalisée. Le protestantisme, issu, aussi bien dans sa filiation luthérienne que dans son courant méthodiste, d'un souci de rendre la religion au peuple, s'exprimait en des formes (prédication, musique) susceptibles de toucher des individus déportés. Ses messages d'espoir (amour, malgré le racisme, sur la Terre ; rédemption conduisant à un monde meilleur) pouvaient procurer un certain réconfort, d'autant plus que les textes tirés des Livres d'Israël en exil, les récits de la marche vers la Terre promise semblaient recouper l'expérience des esclaves.

Ainsi, quelle qu'ait été la politique officielle quant à l'évangélisation des Noirs, ceux-ci s'emparèrent du christianisme ; à leurs pratiques et à leurs besoins, ils adaptèrent ses chants rituels. Les Awakenings (« réveils ») religieux qui scandèrent la vie américaine après 1740 (et notamment entre 1780 et 1830) suscitèrent des rencontres (au cours des Camp Meetings) et des échanges qui jouèrent probablement un rôle important dans la création des premiers chants noirs. Il est possible que, dès 1760, des répertoires propres aux Afro-Américains aient existé. À la fin du xviiie siècle, en tout ca [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  NEGRO SPIRITUAL ET GOSPEL  » est également traité dans :

GOSPEL

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 806 mots

Version discographique des negro spirituals, le gospel prend son essor aux États-Unis dans les années 1930. Il est à l'origine de nombreuses musiques vocales noires américaines comme le doo-wop et la soul.Dans les pratiques musicales des esclaves, le shout*, survivance vivace des traditions africaines, occupe une place ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gospel/#i_18182

ANDERSON MARIAN (1897-1993)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 246 mots
  •  • 1 média

Bien sûr, lorsqu'on évoque la contralto américaine Marian Anderson, il y a le mythe et une vie entière consacrée à la lutte pour l'égalité des droits civiques. L'Amérique d'avant guerre n'est pas tendre pour ces Noirs qui ont la témérité de revendiquer leur part de Constitution, leur morceau de ce rêve américain qui était l'espérance du monde. Imaginons ce qu'est alors la réaction de ces ligues t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marian-anderson/#i_18182

ARMSTRONG LOUIS

  • Écrit par 
  • Michel-Claude JALARD
  •  • 1 682 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques de son art »  : […] Si l'on excepte les années d'enfance et d'adolescence (1901-1918), la vie de Louis Armstrong – engagements, disques, tournées – se soumet presque entièrement à sa carrière, à son itinéraire musical. Il est donc licite de recenser les données principales de sa musique avant même de suivre sa biographie. Instrumentiste – d'abord au cornet à pistons, puis, à partir de la fin des années vingt, à la t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-armstrong/#i_18182

BLUES

  • Écrit par 
  • Francis HOFSTEIN
  •  • 3 664 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origine et définition »  : […] Lorsque les chants, les musiques et les langues des terres africaines razziées par les marchands d'esclaves, mais coupés de leur fonction rituelle, sociale et culturelle, fragmentés par l'oubli, déformés par l'interdit et le refoulement, rencontrent les sons, danses, chants et musiques des terres américaines, langues anglaise, française, allemande, berceuses, comptines, hymnes, chansons et ballade […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blues/#i_18182

DOO-WOP

  • Écrit par 
  • Frederick Dennis GREENE
  • , Universalis
  •  • 921 mots

Style musical vocal hérité des negro spirituals, variante du rhythm and blues et du rock and roll populaire dans les années 1950 et 1960, le doo-wop est généralement interprété par de petits ensembles vocaux comportant un soliste ténor qui chante la mélodie tandis que trois ou quatre autres chanteurs produisent des harmonies en arrière-plan. Le terme doo-wop est une onomatopée évoquant les son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doo-wop/#i_18182

DORSEY THOMAS ANDREW ou GEORGIA TOM (1899-1993)

  • Écrit par 
  • Denis Constant MARTIN
  •  • 1 090 mots

Gospel signifie en anglais Évangile. Les gospel songs sont donc, littéralement, des “chants évangéliques”. En réalité, cette expression en est venue à désigner un répertoire particulier de chansons religieuses interprétées dans les Églises noires des États-Unis. La diffusion de ces black gospels (il existe un gospel blanc, très p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorsey-georgia-tom/#i_18182

Lead me on and on, GOLDEN GATE QUARTET

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 215 mots

Le Golden Gate Quartet commence sa carrière en Virginie en 1936, sous le nom de Golden Gate Jubilee Quartet. Ce quatuor vocal va faire circuler la bonne parole du gospel jusqu'en Europe. Son répertoire a cappella, très ouvert, reste toutefois ancré dans la musique religieuse: il est composé de negro spirituals, de gospels, de chansons populaires comprenant des imitations d'instruments dans la trad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lead-me-on-and-on-golden-gate-quartet/#i_18182

MUSIQUES AFRO-AMÉRICAINES ou MUSIQUES NOIRES AMÉRICAINES

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 011 mots

Les esclaves déportés sur le continent nord-américain mêlent à leurs chants ancestraux la musique de leurs maîtres, qu'ils acclimatent. De cette rencontre entre la tradition africaine et les musiques savantes, populaires et religieuses occidentales vont naître des formes d'expression nouvelles : le cake-walk, le blues, les negro spirituals, le ragtime et bientôt le jazz. En près de trois siècles, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musiques-afro-americaines/#i_18182

SOUL

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 535 mots
  •  • 1 média

Issue du gospel, du blues et du rhythm and blues, la soul music fait connaître les grandes voix de la communauté noire américaine, comme Ray Charles , Otis Redding et Aretha Franklin. C'est à l'église que la plupart des chanteurs noirs de l'après-Seconde Guerre mondiale ont appris les rudiments de la technique vocale. Les racines de la soul music sont les ring* shouts, les negro spirituals et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soul/#i_18182

Voir aussi

Pour citer l’article

Denis Constant MARTIN, « NEGRO SPIRITUAL ET GOSPEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/negro-spiritual-et-gospel/