EXTASE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dès 1901, l'extase a été décrite comme un état morbide par Pierre Janet. La psychologie pathologique la rattache à des états d'hystérie à composante mystique : immobilité du malade, joie mêlée d'angoisse, contemplation intense, perte de contact avec le monde extérieur en sont les signes apparents. Mais l'extase peut affecter des sujets sains, dont la sensibilité vient à défaillir provisoirement, sans que le retour au réel, l'aptitude à l'action, au raisonnement se trouvent compromis : c'est le cas des vrais mystiques, comme l'ont reconnu Henri Delacroix et Henri Bergson. Ces vrais mystiques, plus rares que les faux, appartiennent au christianisme (dans lequel Bergson trouvait les seuls mystiques qui fussent complets, aussi actifs que contemplatifs), mais aussi à d'autres religions. Le paganisme antique, notamment à la période hellénistique, a pu en connaître. Porphyre, le biographe de Plotin, attribue à son maître trois extases, trois ravissements. En fait, avec le néo-platonisme, dont Plotin est le grand initiateur, le mot extase revêt une acception technique qui, au plan philosophique, signifie autre chose qu'un rapt de l'esprit. Pour Plotin, c'est l'intelligence qui est extasiée en permanence, c'est-à-dire, au sens étymologique, tirée hors de soi, unie à son principe, centrée et ramassée sur l'Un, lequel est supra-intellectuel. C'est pourquoi l'extatique néo-platonicienne ne fait pas allusion à un état second de la conscience éveillée, à des expériences paranormales ; elle renvoie au rapport originaire de l'intelligence à l'ineffable. En dehors du néo-platonisme, l'emploi philosophique des termes extase, extatique est peu fréquent. Il faut cependant signaler le sens phénoménologique : pour Sartre, par exemple, la conscience est ek-statique : elle sort de soi, elle est conscience d'autre chose que soi, d'un au-delà de soi.

—  Henry DUMÉRY

Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  EXTASE  » est également traité dans :

CHAMANISME

  • Écrit par 
  • Roberte Nicole HAMAYON
  •  • 4 966 mots

Dans le chapitre « Un système de pensée »  : […] La diversité des phénomènes attribués au chamanisme a valu à l'étude de celui-ci bien des vicissitudes. Religion, tendaient à penser les sociologues du xix e  siècle, mais comment la cerner, dépourvue qu'elle est de dogme, d'Église, de clergé et même de liturgie, à la fois quasi universelle et infiniment variable de société à société comme de cham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chamanisme/#i_4028

ENFERS ET PARADIS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Mircea ELIADE
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'autre monde en Sibérie et en Asie centrale »  : […] Les peuples de l'Asie septentrionale conçoivent l'autre monde comme une image inversée de celui-ci. Tout s'y passe comme ici-bas, mais à rebours : quand il fait jour sur la terre, il fait nuit dans l'au-delà (c'est pourquoi les fêtes des morts ont lieu après le coucher du soleil : c'est alors qu'ils se réveillent et commencent leur journée). À l'été des vivants correspond l'hiver dans le pays des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfers-et-paradis/#i_4028

L'EXPÉRIENCE INTÉRIEURE, Georges Bataille - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 880 mots

Dans le chapitre « Une expérience des limites »  : […] Dans le prière d'insérer de l'édition de 1944, Bataille présente ainsi son projet : « Ne peut-on dégager de ses antécédents religieux la possibilité, demeurée ouverte, quoi qu'il semble, à l'incroyant, de l'expérience mystique ? la dégager de l'ascèse du dogme et de l'atmosphère des religions ? la dégager en un mot du mysticisme – au point de la lier à la nudité de l'ignorance ? » Ce que les relig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-experience-interieure/#i_4028

GRÉGOIRE DE NYSSE saint (330 env.-env. 395)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 874 mots

Dans le chapitre « Le mystique »  : […] Pour Grégoire, comme pour Origène, le progrès dans la vie spirituelle correspond aux étapes successives que constituent les trois parties de la philosophie : l'éthique, qui ébauche la purification de l'âme ; la physique, qui lui apprend à dépasser le monde sensible ; la métaphysique, qui la fait pénétrer dans le monde intelligible et prendre contact avec le divin. Trois livres de la Bible correspo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-nysse/#i_4028

JEAN DE LA CROIX (1542-1591)

  • Écrit par 
  • Louis COGNET, 
  • Bernard SESÉ
  •  • 3 742 mots

Dans le chapitre « Les poèmes »  : […] Les trois poèmes majeurs ( Cantique spirituel, Nuit obscure, Vive flamme d'amour ) recueillent la quintessence de l'expérience humaine et mystique de Jean de la Croix : la rencontre avec Dieu. Leur commentaire en prose fait l'objet des quatre grands traités doctrinaux, expressément écrits à l'intention des religieuses dont Jean de la Croix était le directeur spirituel : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-la-croix/#i_4028

MARABOUTISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 140 mots

Dans le chapitre « Islamisation des anciens cultes »  : […] Dans l'évolution du maraboutisme, l'influence des vieilles croyances et pratiques berbères est considérable. Fondamentalement, il faut noter la croyance aux génies : ils se tiennent près des sources, dans les arbres et les grottes, prennent la forme d'animaux, s'attachent aux pierres. Nombreux sont, au Maghreb, les tas de pierres ( kerkour ) qui inspirent encore des sentiment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maraboutisme/#i_4028

MARGUERITE PORÈTE (morte en 1310)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 677 mots

Brûlée le 1 er juin 1310 à Paris, Marguerite Porète a laissé avec Le Miroir des simples âmes l'un des rares témoignages de première main sur les opinions qui caractérisent le mouvement du Libre-Esprit. Son enseignement, perpétué par Bloemardinne de Bruxelles (morte en 1335) et peut-être inspiré par Hadewijch d'Anvers (milieu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-porete/#i_4028

MYSTIQUE

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 8 610 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'événement »  : […] Les faits psychosomatiques classés comme mystiques posent quelque chose de particulier. Des phénomènes extraordinaires semblent spécifier d'abord la mystique. Ils tranchent sur la vie ordinaire. Ils se découpent dans l'observable comme les signes d'une langue étrangère. Mais cette irruption de symptômes étranges signalise seulement des moments et des seuils qui, de fait, sont particuliers. La vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mystique/#i_4028

PLOTIN

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 4 962 mots

Dans le chapitre « La philosophie de l'Un »  : […] Certes subsiste l'issue d'un « premier Un », parfaitement simple, situé, comme le Bien de Platon, « au-delà de l'essence et de l'être » ( Rép. , 509 b). Mais ce principe lui-même ne peut être ni solitaire ni infécond ; « puissance de tout », comment serait-il « le plus parfait » s'il demeurait « en lui-même » ? (V, iv , 1) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plotin/#i_4028

TAOÏSME

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 8 929 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le Dao du « Vieux Maître » »  : […] S'il n'y a pas eu, dans l'Antiquité, une école taoïste à proprement parler, d'où proviennent alors les maximes et aphorismes qui composent le Daode jing  ? On ignore, à vrai dire, presque tout des origines de ce texte si célèbre, qui compte non seulement des centaines de commentaires en Chine même, mais est encore, depuis sa traduction en sanskrit en 661 apr. J.-C., le livre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taoisme/#i_4028

Pour citer l’article

Henry DUMÉRY, « EXTASE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/extase/