NORD MER DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le pétrole

La mer du Nord n'a vraiment retenu l'attention des pétroliers qu'à partir de 1960, lorsqu'on prit conscience de l'importance de la découverte de Groningue, le plus important champ de gaz jamais trouvé en Europe, et l'un des plus grands du monde. Avant cette date, les très modestes gisements de pétrole et de gaz découverts en Allemagne du Nord et dans la région des Midlands en Grande-Bretagne n'incitaient guère à s'aventurer sur une mer connue pour ses tempêtes. Comme pour l'exploration saharienne, une décennie plus tôt, la géologie des pays bordiers posait plus de problèmes qu'elle n'apportait d'encouragements. La Norvège est entièrement constituée de terrains éruptifs et métamorphiques, dépourvus de toute possibilité pétrolière. Les îles Britanniques sont, dans leur partie septentrionale, traversées par des chaînes calédoniennes également métamorphisées ; leur partie centrale est occupée par de petits bassins paléozoïques présentant plus de possibilités charbonnières que pétrolières. Seule la partie sud ainsi que les régions des Pays-Bas et de l'Allemagne du Nord sont couvertes de formations quaternaires, tertiaires et secondaires pouvant masquer des bassins plus prometteurs.

Au début des années 1960, les compagnies pétrolières commencent à quadriller l'ensemble de la mer du Nord de profils sismiques destinés à orienter leurs demandes de permis, pour être prêtes lorsque les pays riverains ouvriront les zones leur revenant. Très rapidement, ces profils mettent en évidence une épaisse série sédimentaire, condition première de la richesse d'un bassin, puis une grande variété de structures, anticlinaux, horsts, dômes de sel et plusieurs discordances, indices favorables à la présence de gisements.

La ratification de la convention de Genève (signée le 29 mars 1958 et entrée en vigueur le 10 juin 1964) permet la délimitation des zones britannique, norvégienne, danoise et hollandaise, la zone allemande n'étant définie qu'en 1970. Les premiers permis sont attribués en 1963 au large du Danemark, en 1964 dans les zones allemande et anglaise. Ce sont des rectangles de 250 km² en Grande-Bretagne, de 420 km² aux Pays-Bas, de 520 km² en Norvège, attribués pour des durées initiales de cinq à six ans.

Plate-forme offshore en mer du Nord

Photographie : Plate-forme offshore en mer du Nord

Une plate-forme pétrolière dans la zone norvégienne, en mer du Nord. Les zones revenant à chaque pays avaient été délimitées par la convention de Genève de 1958, et c'est au sud de cette zone norvégienne que le gisement d'Ekofisk a été découvert en 1969. 

Crédits : Mark A Leman/ Stone/ Getty Images

Afficher

Le premier forage vraiment au large est implanté en 1964, en zone allemande : il trouve du gaz, malheureusement non combustible. La première découverte d'hydrocarbures gazeux est réalisée en zone britannique, à la fin de 1965, au troisième forage. Ce succès entraîne l'année suivante l'exécution d'une vingtaine de forages, amenant plusieurs découvertes, dont celle de Leman, toutes situées dans la partie méridionale de la zone britannique ; elles confirment l'intérêt de ce bassin permien, révélé par la découverte de Groningue.

Le premier forage dans la partie nord est exécuté en 1967 au large de l'Écosse, sans succès. La première découverte économique, dans ce secteur, n'a lieu qu'en décembre 1969, à l'extrémité sud de la zone norvégienne : c'est le gisement d'Ekofisk, le premier champ de pétrole géant découvert en Europe. L'exploration, qui commençait à s'essouffler, notamment à la suite de la faiblesse des prix du gaz dans la zone sud, reprend énergiquement. Le rythme d'exécution des forages d'exploration passe ainsi progressivement de 44 en 1970 à 112 en 1975 et à environ 130 par an dans les années 1980. Le rythme diminue ensuite à environ 100 forages par an au cours de la décennie de 1990.

La première production de pétrole à Ekofisk arrive à la côte en 1971. En 2000, la production des zones britannique et norvégienne atteint 330 millions de tonnes (Mt) et quelque 150  gigamètres cubes (Gm3) de gaz.

Cadres géologiques et principaux gisements

La province de mer du Nord correspond à plusieurs bassins sédimentaires s'étageant du Dévonien au Tertiaire, bien développé dans le graben central et le fossé Viking. L'ensemble couvre une superficie de l'ordre de 500 000 km², avec une épaisseur sédimentaire atteignant souvent de 5 à 7 kilomètres de puissance ; les discordances hercynienne, cimmérienne tardive et laramienne affectent ce complexe sédimentaire.

Champs d'hydrocarbures

Dessin : Champs d'hydrocarbures

Répartition des principaux champs d'hydrocarbures de la mer du Nord. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Critères géologiques

La série sédimentaire débute par des formations dévoniennes puis carbonifères qui constituent le cycle hercynien. Ces formations se sont déposées dans un b [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Partage de la mer du Nord entre puissances riveraines

Partage de la mer du Nord entre puissances riveraines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lac proglaciaire

Lac proglaciaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Rias en bouteille et ombilics de surcreusement

Rias en bouteille et ombilics de surcreusement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marées de la mer du Nord

Marées de la mer du Nord
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  NORD MER DU  » est également traité dans :

ABERDEEN

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 201 mots
  •  • 2 médias

Située sur la mer du Nord, à l'embouchure ( aber ) de la Dee, Aberdeen, troisième ville d'Écosse (206 800 hab. en 2006), est la grande ville la plus septentrionale de Grande-Bretagne (57 0 de latitude nord). Premier port de pêche écossais , Aberdeen est un centre de communications important (route, chemin de fer, transports maritimes et aériens) ; ses activités commerciales sont orientées essenti […] Lire la suite

BRAER MARÉE NOIRE DU (janv. 1993)

  • Écrit par 
  • Christophe ROUSSEAU
  •  • 529 mots
  •  • 1 média

Dans la nuit du 4 au 5 janvier 1993, ayant choisi la route la plus courte, mais aussi la plus dangereuse, pour se rendre de la Norvège au Canada, le pétrolier libérien Braer est pris dans une violente tempête au nord de l'Écosse. Il subit une panne totale du moteur principal à la suite d'une infiltration d'eau dans les soutes à combustibles. L'équipage est évacué le 5 janvier au matin et, après […] Lire la suite

BRUGES

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 865 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor »  : […] Le nom de Bruges (en néerlandais : Brugge ) provient de Brucciam (en vieil islandais), « embarcadère ». Le site est mentionné pour la première fois dans un texte de 892. C'était alors une fortification en terre entre deux bras de la rivière Reie, érigée contre les Normands par Baudouin I er , comte de Flandre. Après la période des Normands, le site se développa et le comte y attira des marchands. […] Lire la suite

DÉCOUVERTE D'HYDROCARBURES EN MER DU NORD

  • Écrit par 
  • Bernard BENSAID, 
  • Guy MAISONNIER
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

La mer du Nord est divisée en cinq secteurs biens distincts qui appartiennent respectivement au Royaume-Uni, à la Norvège, au Danemark, aux Pays Bas et à l'Allemagne. Les zones britannique et norvégienne concentrent à elles seules 90 p. 100 des réserves pétrolières et gazières de la région. L'intérêt des compagnies pétrolières pour la mer du Nord a débuté avec la découverte, en 1959, dans la zo […] Lire la suite

DUNKERQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 716 mots
  •  • 2 médias

Dunkerque, ville de 92 510 habitants, est le centre d'une agglomération industrielle et portuaire de 180 000 habitants (en 2012) qui s'étend en bordure de la mer du Nord, entre l'estuaire de l'Aa et la frontière belge. D'abord petit port de pêche, Dunkerque a supplanté Bergues, ancien siège de l'amirauté de Flandre, aujourd'hui à l'intérieur des terres, à mesure que la poldérisation comblait la Pl […] Lire la suite

EKOFISK ACCIDENT PÉTROLIER D' (22 avril 1977)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 492 mots

En fin de journée du 22 avril 1977, la plate-forme Bravo du champ pétrolier d'Ekofisk, au centre de la mer du Nord, entrait en éruption, libérant sans retenue le gaz et le pétrole du gisement exploité. Située dans le secteur norvégien, la plate-forme Bravo appartient à un consortium international de sociétés pétrolières et est exploitée sous la responsabilité de l'entreprise américaine Philips P […] Lire la suite

ÉPICONTINENTALES MERS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 835 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hydrologie »  : […] Les échanges d'eau des mers épicontinentales avec l'océan mondial se font par des ouvertures relativement étroites, soit que la mer forme un cul-de-sac n'ayant qu'une seule communication avec l'océan (mer Baltique), soit qu'elle forme un couloir ouvert aux deux bouts (ensemble Manche-mer du Nord), soit encore qu'elle ait des issues multiples (mer de la Sonde). Les eaux océanographiques qui pénètre […] Lire la suite

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 015 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'avant-pays »  : […] Au nord, l'avant-pays, soulevé et émergé dans son ensemble depuis la fin du Crétacé, de même que l'Ibérie, est soumis à l'altération sous un climat à dominante chaude et humide avec un couvert végétal corrosif dans lequel abondent les palmiers et où s'installent les premières faunes de Mammifères. C'est ainsi que naît la nouvelle surface d'érosion paléogène. Elle est polygénique, moins bien finie […] Lire la suite

GAZ NATUREL

  • Écrit par 
  • Bernard CLÉMENT, 
  • François DEBIEN, 
  • Évrard DE FOSSEUX, 
  • Jean-Pierre PERRET, 
  • Odile PUYRAIMOND, 
  • Patrick de RENÉVILLE, 
  • Michel RICHARD
  •  • 16 822 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] Les plus anciens documents que l'on possède sur les manifestations du gaz naturel concernent les « feux éternels » de Sumer (III e  millénaire avant notre ère) et du Caucase ( vii e  siècle avant notre ère). L'apparition soudaine de gaz naturel s'enflammant brutalement était assimilée à des sources ardentes et considérée comme des manifestations divines, voire des objets de culte ou des lieux sacr […] Lire la suite

NORD-PAS-DE-CALAIS

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 4 691 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'espace naturel »  : […] Ici domine un paysage naturel tout en douceur, tout en nuances, qu'animent de grands ciels tourmentés. On les dit trop gris, mais, souvent, la gamme infinie des jeux de lumière, qui ont inspiré tant de peintres, y illumine les nuages. Certes, le relief peut paraître bien plat à celui qui vient de contrées montagneuses, mais il n'est nulle part uniforme. Même la plaine flamande, ce « plat pays » ch […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 mai 2022 Ukraine – Russie. Évacuation des derniers combattants de Marioupol.

 » Le 13, le ministre ukrainien de la Défense Oleksii Reznikov évoque « un tournant stratégique dans la guerre en faveur de l’Ukraine » au sujet du recul des troupes russes qui assiégeaient depuis mars Kharkiv, dans le nord-est du pays. La contre-offensive victorieuse des forces ukrainiennes avait débuté en avril. Ailleurs sur le front de l’Est, l’armée russe progresse lentement dans le Donbass où elle fait face à une forte résistance. […] Lire la suite

1er-30 avril 2022 Ukraine – Russie. Mise au jour de massacres de civils dans la région de Kiev évacuée par les troupes russes.

Le 20, Vladimir Poutine annonce le succès du premier tir d’essai du missile balistique intercontinental Sarmat, réalisé depuis l’aire de lancement de Plessetsk, dans le nord-ouest de la Russie. Il qualifie ce missile d’« arme unique », capable de « déjouer tous les systèmes antiaériens modernes » et « qui fera réfléchir à deux fois ceux qui essayent de menacer notre pays ». […] Lire la suite

2-28 février 2022 Ukraine – Russie. Intervention militaire russe en Ukraine.

Le 12, la marine russe débutera des manœuvres en mer Noire. Le 10 également, le président américain Joe Biden, continuant à dramatiser la menace russe, appelle ses concitoyens à quitter l’Ukraine « maintenant ». De nombreux États agiront de même. Le 11, la Maison-Blanche met en garde contre une invasion « imminente » de l’Ukraine par la Russie, redoutant « la création d’un prétexte » par Moscou. […] Lire la suite

3 février 2022 Royaume-Uni. Démission du Premier ministre d'Irlande du Nord.

Ce texte régit le statut de l’Irlande du Nord et instaure une frontière douanière en mer d’Irlande entre celle-ci, qui reste intégrée au marché européen pour les biens, et la Grande-Bretagne. Des élections législatives sont prévues en mai. […] Lire la suite

24 novembre - 17 décembre 2021 France – Royaume-Uni. Mort d'au moins vingt-sept migrants dans la Manche.

Le 17 décembre, l’association d’aide aux migrants Utopia 56 porte plainte contre le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez et les garde-côtes britanniques pour « omission de porter secours » et « homicide involontaire », les accusant de n’avoir pas répondu aux demandes de secours du bateau naufragé. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain PERRODON, Jean-Pierre PINOT, « NORD MER DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-du-nord/