NORD MER DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hydrologie

Marées

Les marées de la mer du Nord sont dues, pour l'essentiel, à l'onde lunaire principale semi-diurne, qui pénètre par le nord-ouest et longe les côtes britanniques avant de se scinder en deux branches, dont l'une tourne en baie Flamande autour d'un point amphidromique situé entre Yarmouth et le Helder, alors que l'autre tourne autour d'un point amphidromique situé au large du Jutland. Les marnages sont systématiquement plus forts du côté britannique, mais des deux côtés ils subissent des renforcements locaux dans les estuaires et les baies : ils ne dépassent 6 mètres que dans les baies britanniques, atteignent 4 mètres dans les baies du continent, sont sensiblement plus faibles sur les côtes d'Est-Anglie et de Hollande, et très faibles sur les côtes norvégiennes et dans les détroits danois.

Marées de la mer du Nord

Dessin : Marées de la mer du Nord

Les marées de la mer du Nord (onde lunaire semi-diurne principale) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les courants de marée, faibles au centre et sur les côtes du Nord-Est, sont plus vigoureux le long des côtes britanniques, où leur direction est méridienne, et le long des côtes de Frise, où elle est zonale ; là, ils dépassent un nœud (0,5 m/s) ; dans la baie Flamande, ils atteignent 2 nœuds, et peuvent dépasser 3 nœuds.

De grands cataclysmes résultent en mer du Nord des ondes de tempête engendrées par les vents du nord et de l'ouest dus à des dépressions passant sur le nord de la mer : les eaux repoussées vers le sud, puis vers l'est, par ces vents peuvent provoquer des surélévations de niveau supérieures à 2 mètres, qui sont catastrophiques lorsqu'elles coïncident avec des pleines mers de vive-eau. Les inondations qui ont affecté la Zélande le 1er février 1953 ont été les plus dévastatrices du siècle, et ont incité à prendre des mesures protectrices de très grande ampleur.

Inondations aux Pays-Bas

Photographie : Inondations aux Pays-Bas

Les îles de Goeree et Overflakkee (Pays-Bas) dévastées par des inondations (1953). 

Crédits : Reg Birkett/ Getty Images

Afficher

Vents et houles

Les perturbations du front polaire règlent la circulation des vents, qui sont surtout de secteur ouest, avec, en outre, des vents du nord au printemps et en été. Les houles qu'ils soulèvent ont une course trop brève pour pouvoir contrebalancer l'action morphologique des houles longues atlantiques, qui, entrées de part et d'autre des Shetland, viennent du nord-ouest ou du nord.

Salinités et températures

Les eaux océaniques pénètrent en mer du Nord, toute l'année, par la région des Shetland ; il en entre aussi, en quantité dix fois moindre, et surtout en hiver, par le pas de Calais. Au printemps et en été, des eaux dessalées parviennent dans le Skagerrak et en baie Allemande. Les eaux océaniques forment deux langues salées dont chacune longe le littoral situé à sa droite, encerclant un tourbillon sénestrogyre complexe centré sur le Dogger Bank, tandis que les baies sont le siège de tourbillons accessoires.

La répartition des salinités est surtout liée au courant venu des Shetland, et les eaux les plus salées (plus de 35 ‰) sont au nord-ouest et au centre, où il n'y a généralement pas de stratification haline à cause de la faible profondeur, qui favorise le brassage. Cette eau se dilue latéralement, et, près des côtes (surtout dans le Skagerrak et en baie Allemande), la salinité peut s'abaisser jusqu'à 31 ‰. Au nord-est, les profondeurs sont plus grandes, et il apparaît une stratification haline : les eaux océaniques profondes, salées, sont surmontées, surtout en été, d'eaux relativement dessalées, en route vers le large.

Courants et salinités

Dessin : Courants et salinités

Courants généraux et salinités, en février 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

À leur entrée de part et d'autre des Shetland, les eaux océaniques ont une amplitude annuelle des températures assez modérée : 6 0C environ (7 0C en hiver et 13 0C en été) ; en allant vers le sud-est et vers de plus faibles profondeurs, elles sont de plus en plus assujetties aux températures de l'air, et l'amplitude dépasse 12 0C le long des côtes d'Europe continentale, atteignant même 15 0C dans le fond de la baie Allemande (2 0C en hiver, 17 0C en été). C'est là, et en mer des Wadden, que l'on observe le plus souvent la formation de glaces de mer, qui cependant ne prennent jamais une grande extension.

Températures des eaux de surface

Dessin : Températures des eaux de surface

Températures des eaux de surface dans la mer du Nord. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Partage de la mer du Nord entre puissances riveraines

Partage de la mer du Nord entre puissances riveraines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lac proglaciaire

Lac proglaciaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Rias en bouteille et ombilics de surcreusement

Rias en bouteille et ombilics de surcreusement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marées de la mer du Nord

Marées de la mer du Nord
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  NORD MER DU  » est également traité dans :

ABERDEEN

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 201 mots
  •  • 2 médias

Située sur la mer du Nord, à l'embouchure ( aber ) de la Dee, Aberdeen, troisième ville d'Écosse (206 800 hab. en 2006), est la grande ville la plus septentrionale de Grande-Bretagne (57 0 de latitude nord). Premier port de pêche écossais , Aberdeen est un centre de communications important (route, chemin de fer, transports maritimes et aériens) ; ses activités commerciales sont orientées essenti […] Lire la suite

BRAER MARÉE NOIRE DU (janv. 1993)

  • Écrit par 
  • Christophe ROUSSEAU
  •  • 529 mots
  •  • 1 média

Dans la nuit du 4 au 5 janvier 1993, ayant choisi la route la plus courte, mais aussi la plus dangereuse, pour se rendre de la Norvège au Canada, le pétrolier libérien Braer est pris dans une violente tempête au nord de l'Écosse. Il subit une panne totale du moteur principal à la suite d'une infiltration d'eau dans les soutes à combustibles. L'équipage est évacué le 5 janvier au matin et, après […] Lire la suite

BRUGES

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 865 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor »  : […] Le nom de Bruges (en néerlandais : Brugge ) provient de Brucciam (en vieil islandais), « embarcadère ». Le site est mentionné pour la première fois dans un texte de 892. C'était alors une fortification en terre entre deux bras de la rivière Reie, érigée contre les Normands par Baudouin I er , comte de Flandre. Après la période des Normands, le site se développa et le comte y attira des marchands. […] Lire la suite

DÉCOUVERTE D'HYDROCARBURES EN MER DU NORD

  • Écrit par 
  • Bernard BENSAID, 
  • Guy MAISONNIER
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

La mer du Nord est divisée en cinq secteurs biens distincts qui appartiennent respectivement au Royaume-Uni, à la Norvège, au Danemark, aux Pays Bas et à l'Allemagne. Les zones britannique et norvégienne concentrent à elles seules 90 p. 100 des réserves pétrolières et gazières de la région. L'intérêt des compagnies pétrolières pour la mer du Nord a débuté avec la découverte, en 1959, dans la zo […] Lire la suite

DUNKERQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 716 mots
  •  • 2 médias

Dunkerque, ville de 92 510 habitants, est le centre d'une agglomération industrielle et portuaire de 180 000 habitants (en 2012) qui s'étend en bordure de la mer du Nord, entre l'estuaire de l'Aa et la frontière belge. D'abord petit port de pêche, Dunkerque a supplanté Bergues, ancien siège de l'amirauté de Flandre, aujourd'hui à l'intérieur des terres, à mesure que la poldérisation comblait la Pl […] Lire la suite

EKOFISK ACCIDENT PÉTROLIER D' (22 avril 1977)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 492 mots

En fin de journée du 22 avril 1977, la plate-forme Bravo du champ pétrolier d'Ekofisk, au centre de la mer du Nord, entrait en éruption, libérant sans retenue le gaz et le pétrole du gisement exploité. Située dans le secteur norvégien, la plate-forme Bravo appartient à un consortium international de sociétés pétrolières et est exploitée sous la responsabilité de l'entreprise américaine Philips P […] Lire la suite

ÉPICONTINENTALES MERS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 835 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hydrologie »  : […] Les échanges d'eau des mers épicontinentales avec l'océan mondial se font par des ouvertures relativement étroites, soit que la mer forme un cul-de-sac n'ayant qu'une seule communication avec l'océan (mer Baltique), soit qu'elle forme un couloir ouvert aux deux bouts (ensemble Manche-mer du Nord), soit encore qu'elle ait des issues multiples (mer de la Sonde). Les eaux océanographiques qui pénètre […] Lire la suite

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 015 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'avant-pays »  : […] Au nord, l'avant-pays, soulevé et émergé dans son ensemble depuis la fin du Crétacé, de même que l'Ibérie, est soumis à l'altération sous un climat à dominante chaude et humide avec un couvert végétal corrosif dans lequel abondent les palmiers et où s'installent les premières faunes de Mammifères. C'est ainsi que naît la nouvelle surface d'érosion paléogène. Elle est polygénique, moins bien finie […] Lire la suite

GAZ NATUREL

  • Écrit par 
  • Bernard CLÉMENT, 
  • François DEBIEN, 
  • Évrard DE FOSSEUX, 
  • Jean-Pierre PERRET, 
  • Odile PUYRAIMOND, 
  • Patrick de RENÉVILLE, 
  • Michel RICHARD
  •  • 16 822 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] Les plus anciens documents que l'on possède sur les manifestations du gaz naturel concernent les « feux éternels » de Sumer (III e  millénaire avant notre ère) et du Caucase ( vii e  siècle avant notre ère). L'apparition soudaine de gaz naturel s'enflammant brutalement était assimilée à des sources ardentes et considérée comme des manifestations divines, voire des objets de culte ou des lieux sacr […] Lire la suite

NORD-PAS-DE-CALAIS

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 4 691 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'espace naturel »  : […] Ici domine un paysage naturel tout en douceur, tout en nuances, qu'animent de grands ciels tourmentés. On les dit trop gris, mais, souvent, la gamme infinie des jeux de lumière, qui ont inspiré tant de peintres, y illumine les nuages. Certes, le relief peut paraître bien plat à celui qui vient de contrées montagneuses, mais il n'est nulle part uniforme. Même la plaine flamande, ce « plat pays » ch […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-28 février 2022 Ukraine – Russie. Intervention militaire russe en Ukraine.

Le 12, la marine russe débutera des manœuvres en mer Noire. Le 10 également, le président américain Joe Biden, continuant à dramatiser la menace russe, appelle ses concitoyens à quitter l’Ukraine « maintenant ». De nombreux États agiront de même. Le 11, la Maison-Blanche met en garde contre une invasion « imminente » de l’Ukraine par la Russie, redoutant « la création d’un prétexte » par Moscou. […] Lire la suite

3 février 2022 Royaume-Uni. Démission du Premier ministre d'Irlande du Nord.

Ce texte régit le statut de l’Irlande du Nord et instaure une frontière douanière en mer d’Irlande entre celle-ci, qui reste intégrée au marché européen pour les biens, et la Grande-Bretagne. Des élections législatives sont prévues en mai. […] Lire la suite

24 novembre - 17 décembre 2021 France – Royaume-Uni. Mort d'au moins vingt-sept migrants dans la Manche.

Le 17 décembre, l’association d’aide aux migrants Utopia 56 porte plainte contre le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez et les garde-côtes britanniques pour « omission de porter secours » et « homicide involontaire », les accusant de n’avoir pas répondu aux demandes de secours du bateau naufragé. […] Lire la suite

21 juillet 2021 États-Unis – Allemagne. Accord sur le gazoduc Nord Stream 2.

Washington et Berlin annoncent avoir conclu un accord sur le gazoduc Nord Stream 2 qui doit acheminer du gaz russe en Allemagne en passant par la mer Baltique. Le chantier, quasiment achevé, était retardé par les sanctions américaines qui visent, depuis décembre 2019, plusieurs entreprises participant au projet. L’accord prévoit la levée totale de ces sanctions, déjà partiellement supprimées en mai, en échange de l’engagement de l’Allemagne à garantir le transit du gaz russe à travers l’Ukraine, qui représente une importante source de revenus pour Kiev, et à soutenir financièrement la transition énergétique en Ukraine. […] Lire la suite

17-20 mai 2021 Russie – États-Unis. Première rencontre des chefs de la diplomatie américain et russe.

Washington annonce à cette occasion la levée des sanctions contre l’entreprise chargée de la construction du gazoduc Nord Stream 2, qui doit transporter le gaz russe vers l’Europe occidentale en passant sous la mer Baltique, et contre son directeur général. Le 20, le Conseil de l’Arctique, qui réunit les États-Unis, la Russie, le Canada, le Danemark, la Norvège, la Suède, la Finlande et l’Islande, adopte un « plan stratégique » pour les dix prochaines années. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain PERRODON, Jean-Pierre PINOT, « NORD MER DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-du-nord/