Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MARÉES OCÉANIQUES

Articles

  • ADRIATIQUE MER

    • Écrit par Universalis
    • 692 mots

    La mer Adriatique est un bras de la mer Méditerranée situé entre les péninsules italienne et balkanique. À son extrémité sud-est, le canal d'Otrante la relie à la mer Ionienne. Elle mesure environ 800 kilomètres de longueur, avec une largeur moyenne de 160 kilomètres, une profondeur maximale de...

  • ATLANTIQUE OCÉAN

    • Écrit par Jean-Pierre PINOT
    • 8 378 mots
    • 7 médias
    Lesmarées de l'Atlantique sont presque partout semi-diurnes, ou tout au moins à prépondérance semi-diurne. L'Atlantique sud se comporte comme un canal par rapport à une onde de marée formée dans l'océan Austral, et la marée s'y propage du sud vers le nord, avec un marnage faible au départ (0,6 m en...
  • BARRE, océanographie

    • Écrit par Jean-Pierre PINOT
    • 1 388 mots
    ...Le phénomène est dû, soit aux eaux fluviales proprement dites, soit, plus souvent, au reflux des eaux marines entrées dans l'estuaire à la faveur de la marée. Le fait se produit d'ailleurs avec une particulière netteté devant les rias qui ne reçoivent guère d'eaux continentales. Ces barres rendent l'entrée...
  • EMBOUCHURES

    • Écrit par Jean-Pierre PINOT
    • 3 334 mots
    Dans les mers àmarée, le débit dans les embouchures est très supérieur au seul débit fluvial : en effet, l'eau de mer entre et sort périodiquement en fonction de la surface couverte par l'embouchure. La surface ainsi desservie par l'eau étant de plus en plus grande vers l'aval, la section mouillée...
  • FLUIDES MÉCANIQUE DES

    • Écrit par Jean-François DEVILLERS, Claude FRANÇOIS, Bernard LE FUR
    • 8 791 mots
    • 4 médias
    Les marées sont des oscillations forcées causées par l'attraction conjuguée de la Lune et du Soleil, et de ce fait possèdent les mêmes périodes que le mouvement de ces astres par rapport à la Terre. Ces périodes se comptent en heures et, par conséquent, les « vagues » associées ont des longueurs...
  • GÉOPHYSIQUE

    • Écrit par Michel CARA
    • 3 809 mots
    • 5 médias
    ...déforme de façon « élastique ». Le sol monte et descend périodiquement de plusieurs dizaines de centimètres chaque jour. C'est la marée terrestre. La marée océanique résulte de la différence entre la marée terrestre et la figure d'équilibre de la surface de l'eau des océans soumis à l'attraction luni-solaire....
  • INDIEN OCÉAN

    • Écrit par Universalis, Jean-Pierre PINOT
    • 6 078 mots
    • 4 médias
    Dans la plus grande partie de l'océan Indien,la marée semi-diurne prédomine : elle pénètre dans l'océan par le sud, à peu près simultanément des deux côtés. Les deux ondes, dont l'une contourne l'Australie et l'autre l'Afrique, ont des marnages de l'ordre du mètre. Elles se rejoignent vers les Kerguelen,...
  • MANCHE

    • Écrit par Jean-Pierre PINOT
    • 2 493 mots
    • 1 média
    Les marées de la Manche sont fortes et originales. L'onde lunaire principale semi-diurne aborde de front l'entrée de la Manche, et y pénètre lentement, tout en renforçant très sensiblement son marnage du fait des faibles profondeurs. Un grand nombre de phénomènes de résonance, dus à la forme et à la...
  • MARÉES

    • Écrit par Françoise COMBES, André GOUGENHEIM, Christian LE PROVOST, Jean-Paul ZAHN
    • 9 720 mots
    • 14 médias

    Le mot marée désigne, dans son acception la plus courante, le mouvement oscillatoire du niveau de la mer résultant des attractions de la Lune et du Soleil sur les particules liquides ; le phénomène est donc une conséquence de la gravitation universelle. Les divers bassins océaniques, en raison...

  • MÉCANIQUE CÉLESTE

    • Écrit par Bruno MORANDO
    • 6 044 mots
    • 4 médias
    Depuis ces mêmes années soixante, on a étudié en détail les effets de marée dans le système solaire. On sait que les marées océaniques sont dues à la différence entre l'attraction gravitationnelle exercée par la Lune sur le centre de la Terre et sur les gouttes d'eau situées à sa surface....
  • NORD MER DU

    • Écrit par Alain PERRODON, Jean-Pierre PINOT
    • 4 391 mots
    • 11 médias
    Les marées de la mer du Nord sont dues, pour l'essentiel, à l'onde lunaire principale semi-diurne, qui pénètre par le nord-ouest et longe les côtes britanniques avant de se scinder en deux branches, dont l'une tourne en baie Flamande autour d'un point amphidromique situé entre Yarmouth et le Helder,...
  • OCÉANOGRAPHIE

    • Écrit par Patrick GEISTDOERFER
    • 10 052 mots
    • 11 médias
    Dès l’Antiquité, un phénomène aussi complexe que la marée océanique fut, sinon réellement compris, du moins décrit, et ses variations périodiques associées aux phases de la Lune par divers auteurs – tel Pline l’Ancien (23-79) – et navigateurs – en particulier le grec Pythéas qui, au ...
  • RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

    • Écrit par Catherine BLAIS, René LAFONT, Bernard MILLET, Alain REINBERG
    • 15 576 mots
    • 11 médias
    Les animaux et les végétaux vivant dans la zone de balancement des marées (zone intertidale) sont soumis à des cycles d'exondation et d'immersion. Ces cycles se produisent deux fois par jour lunaire (24,8 h) et entraînent des fluctuations de nombreux facteurs différents (température, pression, agitation...

Médias

Force génératrice des marées - crédits : Encyclopædia Universalis France

Force génératrice des marées

Marées. Composante déclinationnelle diurne - crédits : Encyclopædia Universalis France

Marées. Composante déclinationnelle diurne

Marées. Composante lunaire semi-diurne - crédits : Encyclopædia Universalis France

Marées. Composante lunaire semi-diurne

Marées de la mer du Nord - crédits : Encyclopædia Universalis France

Marées de la mer du Nord

Marées de l'Atlantique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Marées de l'Atlantique

Marées - crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Marées

Réponse statique à la force génératrice des marées - crédits : Encyclopædia Universalis France

Réponse statique à la force génératrice des marées