LUNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Planètes internes

Planètes internes
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Lune

Lune
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

La Lune

La Lune
Crédits : Courtesy NASA

photographie

Mers de la face visible de la Lune

Mers de la face visible de la Lune
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Tous les médias


Chimie

Les descriptions morphologiques et pétrographiques de la Lune ont permis de connaître les manifestations externes de son évolution. Mais ce sont surtout les études géochimiques qui ont contribué à la connaissance de son origine et de sa dynamique interne.

Terrains lunaires

Terrains lunaires

Photographie

Cette image en fausses couleurs élaborée à partir de 15 images acquises par la sonde Galileo le 8 décembre 1992 met en évidence les différents types de terrains lunaire : le rouge correspond généralement aux continents, les bleus et l'orange aux mers ; les mers bleues, comme Mare... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

La principale source d'information chimique est fournie par l'analyse des échantillons rapportés par les missions Apollo et Luna. Ces analyses portent sur les éléments majeurs (les plus abondants), mais aussi sur les éléments en traces (comme les terres rares) et sur la composition isotopique des différents éléments. Ces analyses extrêmement fines, portant sur de toutes petites quantités de matériaux, ont d'ailleurs nécessité le développement de techniques analytiques nouvelles et ont fait accomplir de très importants progrès à la géochimie dans son entier.

L'analyse chimique poussée d'une roche permet, par application des lois de la thermodynamique, de connaître les conditions physico-chimiques du lieu où elle a pris naissance. Par exemple, l'analyse d'une lave permet de déduire la nature exacte du corps dont la fusion lui a donné naissance et de savoir la température et la profondeur auxquelles s'est faite cette fusion. On a pu ainsi déterminer, dès le retour des premiers échantillons, que les basaltes lunaires s'étaient formés entre 300 et 600 kilomètres de profondeur, à 1 200 0C, au détriment de la fusion partielle d'un manteau péridotitique de composition chimique légèrement différente de celle du manteau de la Terre. Les modèles de chimie de ce manteau qui ont été élaborés indiquaient également que ce dernier avait subi une fusion antérieure qui en avait « extrait » certains éléments, comme l'europium. Les missions Apollo ultérieures ont confirmé toutes ces déductions ; en particulier, on a « retrouvé » dans les continents l'europium manquant dans le manteau.

De plus, si la composition superficielle de la Lune n'est connue avec une extraordinaire précision qu'à l'endroit des neuf sites d'atterrissage, on a cepen [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

  • : professeur de géologie à l'École normale supérieure de Lyon

Classification


Autres références

«  LUNE  » est également traité dans :

ÂGE DE LA LUNE

  • Écrit par 
  • Maud BOYET
  •  • 392 mots

Lorsde la mission Apollo-16 en 1969, un échantillon d'une masse de 1,8 kilogramme (échantillon 60025) a été récolté et son étude pousse à reconsidérer l'âge de la Lune. Cette mission fut la seule à permettre l'échantillonnage de la croûte anorthositique lunaire, car située dans une zone à relief escarpé. Toutes les autres missions d'échantillonnage ont aluni à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-lune/#i_20601

PREMIERS ATTERRISSAGES SUR LA LUNE

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 554 mots
  •  • 1 média

C'est le 3 février 1966 que, pour la première fois, une sonde se pose en douceur sur la Lune, dans l'océan des Tempêtes. Il s'agit de la sonde soviétique Luna-9, qui avait été lancée le 31 janvier de Baïkonour. Avec ce succès, les Soviétiques devancent une nouvelle fois les Américains; celui-ci intervient cependant après dix tentatives infructueuses, et il se d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-atterrissages-sur-la-lune/#i_20601

PREMIERS HOMMES SUR LA LUNE

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 384 mots
  •  • 1 média

Le 25 mai 1961, le président des États-Unis John Fitzgerald Kennedy lance aux Soviétiques – qui jusqu'alors ont affirmé leur domination en matière spatiale – mais aussi à la nation américaine tout entière, un gigantesque défi : dans un discours au Congrès, il déclare que « cette nation doit se fixer pour objectif de faire atterrir un homme su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-hommes-sur-la-lune/#i_20601

APOLLO PROGRAMME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 1 803 mots
  •  • 4 médias

19 janvier 1959 La N.A.S.A. signe un contrat avec Rocketdyne, division de la société North American Aviation, Inc., pour développer un moteur-fusée de très forte poussée, le F-1.15 mars 1960 L'équipe de Wernher von Braun qui opérait au sein de l'U.S. Army est tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apollo-reperes-chronologiques/#i_20601

ROCHES LUNAIRES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Le dernier débarquement lunaire de la série des vols Apollo a eu lieu le 4 décembre 1972. Lors des vols américains Apollo-11, 12 et 14 à 17, ont été recueillis 390 kg de roches et de poussières du sol, et les trois sondes automatiques soviétiques Luna en ont rapporté quelques centaines de grammes. Aucun des échantillons recueillis n'était en place, c'est-à-dire adhérent à la formation rocheuse ini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-lunaires/#i_20601

ALDRIN EDWIN EUGENE dit BUZZ (1930- )

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 706 mots
  •  • 1 média

Deuxième homme à avoir foulé le sol de la Lune, après Neil A. Armstrong, l'Américain Edwin Eugene (« Buzz ») Aldrin, Jr. naît le 20 janvier 1930 à Montclair, dans le New Jersey. En 1951, il devient bachelor ès sciences de l'Académie militaire des États-Unis à West Point. L'année suivante, il devient pilote dans l'U.S. Air Force. Durant la guerre de Corée, il effectue 66 missions sur des chasseurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldrin-edwin-eugene-dit-buzz/#i_20601

ARMSTRONG NEIL ALDEN (1930-2012)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 1 023 mots
  •  • 3 médias

Premier homme à avoir foulé le sol de la Lune, l'Américain Neil Alden Armstrong naît le 5 août 1930 à Wapakoneta, dans l'Ohio. Très tôt attiré par l'aviation, il obtient en 1946, à l'âge de seize ans, son brevet de pilote, avant même d'avoir le permis de conduire les automobiles. En 1947, il termine sa scolarité à la Blume High School de sa ville natale ; ses études vont dès lors être prises en c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neil-alden-armstrong/#i_20601

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 308 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'école d'Alexandrie »  : […] Aristarque de Samos (env. 310-230 av. J.-C.) est le premier grand astronome de l'école d'Alexandrie. C'est aussi le précurseur de Copernic, de dix-sept siècles en avance sur ses contemporains quand il affirme que la Terre, loin d'être fixe, non seulement tourne sur elle-même comme l'a proposé Héraclide, mais aussi décrit une orbite circulaire autour du Soleil, qui devient le centre de tous les mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_20601

BRAUN WERNHER VON (1912-1977)

  • Écrit par 
  • Hubert CURIEN
  •  • 1 845 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le rêve assouvi »  : […] Le voici donc à Fort Bliss, au Texas, avec une centaine de ses collaborateurs de Peenemünde, tous les plans de ses réalisations antérieures et le matériel transféré d'Allemagne dans le cadre de l'opération Paperclip. L'U.S. Army le nomme directeur de projet. Il réassemble un V2 : le premier est lancé le 16 avril 1946 de la base de White Sands, au Nouveau-Mexique. Wernher von Braun a trente-quatre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wernher-von-braun/#i_20601

CALENDRIERS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul PARISOT
  •  • 9 872 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Calendriers lunaires et calendriers solaires »  : […] La mesure du temps étant essentiellement astronomique, ce sont la Lune et le Soleil qui sont à la base de la constitution des calendriers. L'intervalle de temps qui sépare le passage de la Lune dans la même zone du ciel étoilé – ce que l'on appelle période sidérale  – vaut 27,3217 jours = 27 jours 7 heures 43 minutes 11,42 secondes. La période qui est associée aux phases ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendriers/#i_20601

CONJONCTION, astronomie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BRISSAUD
  •  • 224 mots
  •  • 1 média

Position de deux astres dont les longitudes célestes géocentriques ou héliocentriques sont égales. La conjonction est dite conjonction vraie lorsque les deux astres ont également même latitude et se trouvent donc sur un même rayon visuel. L'astre médian provoque alors, le plus souvent, une éclipse . À chaque nouvelle Lune, l'astre est en conjonction avec le Soleil. La Lune invisible nous présente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conjonction-astronomie/#i_20601

CONRAD CHARLES (1930-1999)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 734 mots
  •  • 3 médias

Troisième homme à avoir marché sur la Lune, après Neil A. Armstrong et Edwin E. (« Buzz ») Aldrin, Charles Peter Conrad Jr. naît le 2 juin 1930 à Philadelphie, en Pennsylvanie. En 1953, il est diplômé en sciences de l'aéronautique de l'université de Princeton et s'engage dans l'U.S. Navy, où il devient pilote d'avion de combat. Il suit ensuite la formation de pilote d'essai à Patuxent River, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-conrad/#i_20601

DELAUNAY CHARLES EUGÈNE (1816-1872)

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 593 mots

Né à Lusigny (Aube), l'astronome français Charles Eugène Delaunay meurt accidentellement à Cherbourg, noyé au cours d'une promenade en barque. Son père, géomètre, et sa mère, fille de cultivateur, s'établirent à Ramerupt en 1818. Charles Delaunay fit ses études au collège de Troyes et entra à l'École polytechnique en 1834. Il en sortit major en 1836 et opta pour l'École des mines. Ayant reçu, à ti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-eugene-delaunay/#i_20601

ÉCLIPSES

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 2 365 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Éclipses de Lune »  : […] La figure 1 a montre les cônes d'ombre et de pénombre portés par la Terre. Quand la Lune est dans la région 1, il y a éclipse par l'ombre, totale si la Lune y est tout entière plongée, partielle si une partie seulement de la Lune s'y trouve. Dans la région 2, il y a éclipse par la pénombre, les points qui s'y trouvent n'étant pas éclairés par tous les points du Soleil (il y a éclipse partielle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclipses/#i_20601

ÉCLIPSE SOLAIRE DU 11 AOÛT 1999

  • Écrit par 
  • Jean Claude FALQUE
  •  • 347 mots

L'étude du halo de gaz ionisé – la couronne – qui entoure notre étoile n'a longtemps été possible que durant une occultation totale de l'astre du jour par la Lune, phénomène qui est improprement qualifié d'éclipse totale de Soleil. Mais, depuis l'invention du coronographe par le Français Bernard Lyot, en 1930, cette couronne est régulièrement observée en dehors des « éclipses », en particulier gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclipse-solaire-du-11-aout-1999/#i_20601

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'espace et l'homme

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 024 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  L'espace demain »  : […] L'avenir des activités spatiales s'inscrit dorénavant dans un contexte de domination américaine, de montée en puissance de la Chine, d'une Europe qui cherche sa place et de l'arrivée de nouveaux pays. En ce qui concerne les applications terrestres, la continuité est de mise. Plus que jamais, les satellites vont être des sentinelles observant la planète pour apporter des informations utiles à la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-l-espace-et-l-homme/#i_20601

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 608 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « La Lune »  : […] Le décryptage de l'Univers par des moyens spatiaux commence dès 1958, quelques mois après le lancement de Spoutnik-1. La Lune, astre le plus proche de la Terre, est d'abord visée. Avec les sondes automatiques envoyées et avec les acquis scientifiques d'Apollo, les caractéristiques de notre satellite naturel, son origine et les particularités du système Terre-Lune sont mieux compris. En 1994 et 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-pionniers-a-la-fin-de-la-guerre-froide/#i_20601

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Le droit de l'espace

  • Écrit par 
  • Simone COURTEIX
  •  • 11 475 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'accord sur la Lune »  : […] Le Traité sur l'espace de 1967 ne fait aucune distinction entre l' exploration et l'utilisation de l'espace extra-atmosphérique et celles de la Lune – sauf en ce qui concerne les utilisations militaires. Compte tenu des nouvelles perspectives offertes à l'humanité par la conquête de la Lune, l'adoption de règles spécifiques aux activités des États sur la Lune s'est imposée. L'originalité de l'acco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-le-droit-de-l-espace/#i_20601

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 876 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'espace demain »  : […] L'avenir des activités spatiales s'inscrit dorénavant dans un contexte de domination américaine, de montée en puissance de la Chine, d'une Europe qui cherche à se positionner et de l'arrivée de nouveaux pays. Rappelons qu'en 2008 le budget spatial américain était de l'ordre de 60 milliards de dollars, dont 64 p. 100 pour l'espace militaire : un Américain dépense annuellement pour l'espace dix fois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-succes-et-desillusions/#i_20601

EXOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • François RAULIN
  •  • 6 918 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « De Mercure à la Terre »  : […] Mercure, planète la plus proche du Soleil, n'a pratiquement pas d'atmosphère. Il est probable qu'aucune chimie organique complexe ne se déroule à sa surface. Son intérêt exobiologique est donc très limité. Il en est de même de Vénus, planète très chaude possédant, au contraire de Mercure, une atmosphère très dense avec une pression au sol très élevée. Les conditions qui règnent actuellement sur V […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exobiologie/#i_20601

EXPLORATION DU SYSTÈME SOLAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 511 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L’exploration spatiale »  : […] Dès les débuts de l’aventure spatiale, les scientifiques profitent de ce nouveau moyen d’observation pour étudier la Terre. Rapidement, l’exploration de la Lune et des planètes proches est envisagée. Dès 1958, on envoie un satellite artificiel autour de la Lune (Pioneer-0), puis des sondes vers Mars (Marsnik-1, 1960) et vers Vénus (Spoutnik-7, 1961). Les sondes spatiales se différencient des satel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exploration-du-systeme-solaire/#i_20601

GALILÉE (G. GALILEI)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 4 181 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « « Le Messager céleste » »  : […] Informé, en juin 1609, par le Français Jacques Baudouère, des propriétés d'un instrument d'optique récemment apparu aux Pays-Bas, Galilée s'appliqua aussitôt à le construire à partir des données sommaires qui lui étaient communiquées : association de deux lentilles, l'une convergente, l'autre divergente. Il ne tarda pas à obtenir un résultat supérieur à celui des artisans hollandais, avec un gros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galilee-1564-1642/#i_20601

GRIMALDI FRANCESCO MARIA (1618-1663)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 374 mots

Né le 2 avril 1618 à Bologne (Italie) et mort le 28 décembre 1663 dans cette même ville, Francesco Maria Grimaldi fut un prêtre jésuite italien qui, après avoir terminé des études de philosophie et de théologie, enseigne la philosophie puis les mathématiques au collège jésuite de Bologne. Encore étudiant, il entreprend des expériences précises de mécanique, sous la direction de Giovanni Riccioli, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-maria-grimaldi/#i_20601

INTERPLANÉTAIRE MILIEU

  • Écrit par 
  • Pierre COUTURIER, 
  • Jean-Louis STEINBERG
  •  • 4 644 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  La turbulence dans le vent solaire »  : […] La description fluide ou magnétohydrodynamique de l'écoulement du vent solaire que nous venons de présenter est largement idéalisée : elle ne serait valable que si le libre parcours moyen des particules était inférieur aux dimensions des structures formées dans l'écoulement. Un des points les plus discutés du modèle de Parker fut précisément que les libres parcours moyens dans le milieu interplan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interplanetaire/#i_20601

LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 3 282 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Théorie du mouvement et de la figure elliptique des planètes » »  : […] Le premier grand ouvrage de Laplace, intitulé Théorie du mouvement et de la figure elliptique des planètes (1784), utilise le fruit de recherches antérieures sur l'intégration des systèmes d'équations différentielles et la théorie des séries. Ces recherches préparaient bien leur auteur à s'intéresser au problème des trois corps reconnu par Leonhard Euler, Alexis Clairaut et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-de-laplace/#i_20601

MARÉES

  • Écrit par 
  • Françoise COMBES, 
  • André GOUGENHEIM, 
  • Christian LE PROVOST, 
  • Jean-Paul ZAHN
  •  • 9 694 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La marée sur la Lune »  : […] Entre la marée subie par la Terre et celle que subit la Lune, il existe deux différences importantes. Tout d'abord, à cause de la masse beaucoup plus grande de la Terre, l'intensité de la force génératrice des marées est nettement plus élevée sur la Lune, surtout si on la compare à la force de gravité produite par l'astre lui-même. Mais cela est compensé en partie par le fait que la Lune présente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees/#i_20601

MAYER TOBIAS (1723-1762)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 349 mots

Né le 17 février 1723, à Marbach, près de Stuttgart, l'astronome allemand Johann Tobias Mayer étudie les mathématiques en autodidacte puis entre en 1746 dans l'atelier d'un célèbre cartographe de Nuremberg, Johann Baptist Homann. Il y améliore considérablement la réalisation des cartes géographiques. Sa réputation s'établit, et il est nommé en 1751 professeur d'économie et de mathématiques à l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tobias-mayer/#i_20601

MÉCANIQUE CÉLESTE

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 6 163 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effets de marées »  : […] Depuis ces mêmes années soixante, on a étudié en détail les effets de marée dans le système solaire. On sait que les marées océaniques sont dues à la différence entre l'attraction gravitationnelle exercée par la Lune sur le centre de la Terre et sur les gouttes d'eau situées à sa surface . Le frottement de l'océan sur le fond des mers qui en résulte provoque un lent ralentissement de la rotation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-celeste/#i_20601

MÉCANIQUE SPATIALE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CARROU
  •  • 6 668 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les perturbations »  : […] On s'intéressera ici au mouvement elliptique, qui est celui de la quasi-totalité des satellites d'application. Le mouvement d'un satellite artificiel autour d'un astre homogène et sphérique obéit aux trois lois de Kepler ; pour cette raison, il est qualifié de képlérien. En réalité, l'accélération du satellite subit des perturbations d'origines diverses mais de faibles amplitudes devant l'accélér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-spatiale/#i_20601

MERCURE, planète

  • Écrit par 
  • Pierre THOMAS
  •  • 4 683 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Observations »  : […] Une des originalités géologiques de Mercure est constituée par de longues falaises appelées escarpements lobés ou arqués. Ces falaises, de 500 à 3 000 mètres de hauteur et de 50 à 500 kilomètres de longueur, sont présentes sur toute la surface de la planète, surtout sur les plaines intercratères mais également parfois sur les plaines lisses. Elles traversent souvent des cratères et, dans deux cas, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercure-planete/#i_20601

MÉTÉORES

  • Écrit par 
  • André VIAUT
  •  • 3 338 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Photométéores »  : […] Les photométéores ont pour origine la lumière émise par le Soleil ou par la Lune. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteores/#i_20601

ONDES GRAVITATIONNELLES

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 6 832 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Des barres résonantes comme détecteurs »  : […] La détection d’ondes gravitationnelles à l’aide de barres résonantes a été proposée en janvier 1960 par le physicien américain Joseph Weber (1919-2000), de l’université du Maryland. Il argumenta que des ondes gravitationnelles pouvaient – si elles avaient une fréquence appropriée – exciter les modes de vibration d’un solide. Il fabriqua un premier détecteur fait d’un cylindre d’aluminium de 1,5 mè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondes-gravitationnelles/#i_20601

OPPOSITION, astronomie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BRISSAUD
  •  • 135 mots

Deux astres sont dits en opposition lorsque, soit leurs longitudes géocentriques, soit leur ascensions droites diffèrent de 180 0 . À la pleine lune, la Lune et le Soleil sont en opposition par rapport à la Terre. La Lune passe au méridien à minuit environ. Une planète est en opposition quand sa longitude diffère de 180 0 de celle du Soleil. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opposition-astronomie/#i_20601

PHASES, astronomie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BRISSAUD
  •  • 312 mots

Apparences lumineuses diverses sous lesquelles se présentent successivement les corps célestes éclairés par un astre (le Soleil dans le cas du système solaire). Les phases de la Lune sont les plus remarquables. Si L et l sont les longitudes géocentriques de la Lune et du Soleil, les phases de la Lune sont définies par des relations précises. À la nouvelle lune (conjonctio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phases-astronomie/#i_20601

POINCARÉ HENRI (1854-1912)

  • Écrit par 
  • Gérard BESSON, 
  • Christian HOUZEL, 
  • Michel PATY
  •  • 6 143 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mécanique céleste et systèmes dynamiques »  : […] Étudiant, en 1885, le comportement d'une masse fluide en rotation dans un champ de forces, Poincaré analysa de manière systématique les conditions d'équilibre, en utilisant le développement en séries des périodes d'une fonction elliptique. Il put mettre en évidence que, dans une même série, ces figures dépendent d'un paramètre variable, qui détermine le type de la figure d'équilibre. À chaque fig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-poincare/#i_20601

RADIOASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • James LEQUEUX
  •  • 9 771 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rotation et caractéristiques physiques des planètes »  : […] La radarastronomie est l'unique technique qui ait permis de déterminer la période de rotation de Vénus, qui est extrêmement lente (243 jours). En effet, seule la couche nuageuse entourant la planète est visible en optique (et il n'y avait aucune raison d'admettre qu'elle tourne avec la même vitesse que la surface ; cf.  vénus ). Même dans le cas de Mercure, les mesures r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioastronomie/#i_20601

TERRE - La planète Terre

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean KOVALEVSKY, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 12 049 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Formation de la Terre et des planètes telluriques »  : […] Dans la capture gravitationnelle, l'énergie libérée par la chute des planétésimales a pour effet de produire une planète chaude. Les silicates terrestres ont donc probablement été fondus au moment de la formation de la Terre. Le refroidissement s'est ensuite effectué lentement, en raison de la présence des éléments radioactifs, en plus grande abondance qu'aujourd'hui. Les conditions ont pu être fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-la-planete-terre/#i_20601

THÉORIE HÉLIOCENTRIQUE D'ARISTARQUE DE SAMOS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 220 mots

L'observation du ciel conduit tout naturellement à penser que c'est le Soleil qui tourne autour de la Terre : c'était l'opinion d'Aristote (385 env.-322 avant J.-C.) et de ses contemporains. Un siècle après Aristote, Aristarque de Samos (310 env.-env. 230 avant J.-C.) émet l'hypothèse que c'est en fait la Terre qui tourne autour du Soleil. En étudiant les phases lunaires et les éclipses, il avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-heliocentrique-d-aristarque-de-samos/#i_20601

Pour citer l’article

Pierre THOMAS, « LUNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lune/