ALDRIN EDWIN EUGENE dit BUZZ (1930- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deuxième homme à avoir foulé le sol de la Lune, après Neil A. Armstrong, l'Américain Edwin Eugene (« Buzz ») Aldrin, Jr. naît le 20 janvier 1930 à Montclair, dans le New Jersey. En 1951, il devient bachelor ès sciences de l'Académie militaire des États-Unis à West Point. L'année suivante, il devient pilote dans l'U.S. Air Force. Durant la guerre de Corée, il effectue 66 missions sur des chasseurs F-86 Sabrejet, abattant deux MiG 15. De retour aux États-Unis, il est instructeur de tir aérien à Nellis Air Force Base, dans le Nevada ; il est ensuite affecté à l'Air Force Academy puis dans un escadron de F-100 basé à Bitburg, en Allemagne. En 1961 et 1962, il poursuit ses études au Massachusetts Institute of Technology, où il devient docteur ès sciences avec une thèse intitulée Guidance for Manned Orbital Rendezvous (« Guidage relatif aux rendez-vous orbitaux de véhicules habités »). Il est alors affecté au Gemini Target Office de l'Air Force Space Systems Division, à Los Angeles.

Le 17 octobre 1963, Buzz Aldrin est sélectionné comme astronaute par la N.A.S.A. Le sujet de sa thèse est mis en application pour les vols Gemini. Il fait partie de l'équipage de réserve de la mission Gemini-IX (3 juin - 6 juin 1966). Le 11 novembre 1966, il part à bord de Gemini-XII en qualité de pilote, au côté de James A. Lovell, commandant. Cette mission – la dernière du programme Gemini – consiste à réaliser des amarrages et des désamarrages avec une cible constituée par l'étage supérieur Agena d'une fusée Atlas, d'abord avec puis sans l'assistance du centre de contrôle au sol, afin de simuler les manœuvres en orbite qui seront effectuées lors des missions Apollo. Buzz Aldrin effectue trois sorties extravéhiculaires, d'une durée totale de plus de 5 heures et demie (qui constitue un nouveau record), au cours desquelles il teste des outils et prend des photographies des étoiles et de la Terre. La mission Gemini-XII aura duré au total 94 heures et 34 minutes. Aldrin est ensuite astronaute de réserve de la mission Apollo-8 (21-27 décembre 1968), au cours de laquelle des hommes (Franck Borman, James A. Lovell et William A. Anders) contournent pour la première fois la Lune, le 24 décembre 1968.

Le 16 juillet 1969 commence la mission historique Apollo-11. L'équipage est constitué par Aldrin, pilote du module lunaire Eagle, Neil A. Armstrong, commandant de la mission, et Michael Collins, pilote du module de commande Columbia. Aldrin prendra les commandes du module lunaire Eagle, qui se posera dans la mer de la Tranquillité quatre jours plus tard, le 20 juillet, à 21 h 17 min 43 s (heure française). Le 21 juillet à 3 h 56 min 15 s (heure française ; 2 h 56 min 15 s G.M.T. mais le 20 juillet à 21 h 56 min 15 s pour l'Est des États-Unis), Armstrong devient le premier homme à fouler le sol lunaire. Dix-neuf minutes après, Aldrin marche sur la Lune. La mission s'achève le 24 juillet. Les deux hommes auront passé 21 heures et 36 minutes sur la Lune ; Aldrin aura passé 2 heures et 15 minutes sur le sol lunaire, hors du module Eagle. La mission spatiale Apollo-11 – d'une durée de 8 jours, 3 heures et 18 minutes – sera la dernière d'Aldrin, qui aura au total passé 12 jours, 1 heure, et 53 minutes dans l'espace.

Apollo-11 : l'équipage

Photographie : Apollo-11 : l'équipage

L'équipage de la mission Apollo-11 (1969) : de gauche à droite, Neil A. Armstrong (commandant de la mission et premier homme à fouler le sol de la Lune), Michael Collins (pilote du module de commande Columbia, qui restera en orbite lunaire) et Edwin E. Aldrin (pilote du module lunaire Eagle et... 

Crédits : N.A.S.A.

Afficher

En 1971, Aldrin réintègre l'U.S. Air Force comme directeur de l'Air Force Test Pilot School d'Edwards, en Californie. En proie à des difficultés d'ordre psychologique, il quitte l'U.S. Air Force en mars 1972, avec le grade de colonel. Il reste depuis lors très actif dans le domaine spatial : il est notamment président de Starcraft Enterprises, basée à Laguna Beach (Californie), et président du conseil des gouverneurs de la National Space Society. Il est l'auteur ou le coauteur de plusieurs livres, parmi lesquelles Return to Earth, qui fait état de ses propres difficultés après son retour de la Lune, Men from Earth et un roman de science-fiction, Encounter With Tiber.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : membre de l'Académie de l'air et de l'espace et de l'International Academy of Astronautics, ancien président de l'Institut français d'histoire de l'espace

Classification

Autres références

«  ALDRIN EDWIN EUGENE dit BUZZ (1930- )  » est également traité dans :

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 624 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « 1969-1972 : l'homme sur la Lune »  : […] Mais les États-Unis, humiliés, ont déjà réagi. Le 25 mai 1961, devant le Congrès, le président John Fitzgerald Kennedy déclare : « Je crois que cette nation [les États-Unis] doit se fixer pour objectif de faire atterrir un homme sur la Lune et de le ramener sain et sauf sur la Terre avant la fin de cette décennie. » Le programme Apollo est lancé (cf. encadré Le programme Apollo). Le pari est con […] Lire la suite

PREMIERS HOMMES SUR LA LUNE

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 385 mots
  •  • 1 média

Le 25 mai 1961, le président des États-Unis John Fitzgerald Kennedy lance aux Soviétiques – qui jusqu'alors ont affirmé leur domination en matière spatiale – mais aussi à la nation américaine tout entière, un gigantesque défi : dans un discours au Congrès, il déclare que « cette nation doit se fixer pour objectif de faire atterrir un homme sur la Lune et de le ramener sain et sauf sur la Terre ava […] Lire la suite

APOLLO PROGRAMME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 1 804 mots
  •  • 4 médias

19 janvier 1959 La N.A.S.A. signe un contrat avec Rocketdyne, division de la société North American Aviation, Inc., pour développer un moteur-fusée de très forte poussée, le F-1. 15 mars 1960 L'équipe de Wernher von Braun qui opérait au sein de l'U.S. Army est transférée à la N.A.S.A. 25 juillet 1960 Le nom « Apollo » est choisi pour une future mission de débarquement de l'homme sur la Lune. 25 […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques VILLAIN, « ALDRIN EDWIN EUGENE dit BUZZ (1930- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/aldrin-edwin-eugene-dit-buzz/