MANTEAU TERRESTRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Structure du manteau et du noyau terrestres

Structure du manteau et du noyau terrestres
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échantillon de péridotite

Échantillon de péridotite
Crédits : T. Boyes/ Shutterstock

photographie

Changements de phase minéralogiques dans le manteau

Changements de phase minéralogiques dans le manteau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Modélisation numérique de la convection thermochimique

Modélisation numérique de la convection thermochimique
Crédits : Cinzia Farnetani

photographie


Comme l'ensemble des planètes telluriques de notre système solaire, et contrairement aux corps astronomiques de petite taille comme les astéroïdes, la Terre est une planète différenciée. Entre quelques dizaines et une centaine de millions d'années après le début de sa formation par accrétion, l'énergie apportée par les impacts des météorites – en particulier l'énergie apportée par la collision géante avec l’astéroïde géant Théia, qui donnera naissance à la Lune – a entraîné une fusion quasi complète de la planète et la formation d'un océan magmatique. Le métal dense contenu dans le matériau primitif s'est extrait de l'océan magmatique pour former le noyau au centre du globe. La partie résiduelle du matériau a donné après sa cristallisation la partie silicatée de la Terre, que l'on nomme le manteau. La structure du manteau est étudiée par les méthodes géophysiques, alors que sa composition et dynamique font l'objet d'études interdisciplinaires impliquant l'ensemble des sciences de la Terre et notamment la géochimie et la sismologie.

Structure du manteau

La structure du manteau est en premier lieu déterminée à partir des variations des vitesses de propagation des ondes sismiques à l'intérieur du globe obtenues en mesurant les temps d'arrivée des ondes aux stations de mesure à la surface. À partir de cette cartographie 3D, on définit un modèle moyen d'une Terre à symétrie radiale, c'est à dire une Terre où les vitesses des ondes ne dépendraient que de la distance au centre de la Terre. Ce modèle, nommé P.R.E.M. (Preliminary Reference Earth Model) par ses concepteurs en 1981, demeure, depuis lors, le modèle de référence où sont définies les principales couches internes du globe. La vitesse réelle en un point de la Terre correspond alors à une « anomalie » – positive ou négative –par rapport au modèle P.R.E.M. ; ce sont ces anomalies de vitesse qui sont représentées dans les images tomographiques et qui nous renseignent sur la dynamique du manteau.

La structure radiale du manteau

La structure radiale du manteau se décrit comme une série de couches « en pelure d'oignons » ( [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités à l'Institut de physique du globe de Paris, volcanologue

Classification


Autres références

«  MANTEAU TERRESTRE  » est également traité dans :

EAU DU MANTEAU TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 2 658 mots
  •  • 3 médias

On qualifie souvent la Terre de « planète bleue » parce que l'eau des océans recouvre plus des deux tiers de sa surface. Les géologues spécialistes de l'intérieur de la Terre pourraient la qualifier plutôt de « planète verte », car le manteau – enveloppe la plus importante de la planète qui s'étend de la base de la croûte jusqu'à la surface du noyau métallique à 2 900 kilomètres de profondeur – es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-du-manteau-terrestre/#i_38758

ATLANTIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 8 380 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Dorsale médio-atlantique »  : […] La dorsale médio-atlantique est un relief vigoureux, dont la largeur totale peut atteindre 2 000 km, et dont le commandement est ordinairement de 1 500 m. Deux chaînes parallèles, qui culminent vers 2 500 m de profondeur, encadrent fréquemment un fossé axial, le rift , dont le fond, large d'une à trois dizaines de kilomètres, est généralement entre 3 0 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-atlantique/#i_38758

DÉRIVE DES CONTINENTS

  • Écrit par 
  • John Tuzo WILSON
  • , Universalis
  •  • 3 387 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Paléomagnétisme et expansion océanique »  : […] Dès le début du xx e  siècle, on avait montré que certaines roches, notamment les basaltes et les grès rouges, conservaient la trace du champ magnétique régnant au moment de leur genèse. Les travaux se développèrent peu à peu et se perfectionnèrent jusqu'en 1956, époque à laquelle plusieurs auteurs purent affirmer, indépendamment les uns des autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents/#i_38758

DÉRIVE DES CONTINENTS (modélisation numérique)

  • Écrit par 
  • Nicolas COLTICE
  •  • 791 mots
  •  • 1 média

C'est en 1912 que l'astronome et climatologue allemand Alfred Wegener introduit dans la science moderne l'hypothèse, déjà émise au xvi e  siècle, d'une dérive des continents, et l'existence d'un ancien supercontinent, la Pangée. Pour autant, les forces motrices du mouvement des continents et la reconstitution de leurs trajectoires restent encore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents-modelisation-numerique/#i_38758

DIETZ ROBERT SINCLAIR (1914-1995)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 524 mots

Le géophysicien et océanographe américain Robert Sinclair Dietz est surtout connu pour avoir formulé avec son compatriote et collègue, le géologue Harry Hammond Hess (1906-1969), l’hypothèse de l’expansion des fonds océaniques ( seafloor spreading ). Robert Sinclair Dietz naît le 14 septembre 1914, à Westfield (New Jersey). Il étudie à l’université d’Illinois, où il obtient u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-sinclair-dietz/#i_38758

DORSALES OCÉANIQUES

  • Écrit par 
  • Jean FRANCHETEAU
  •  • 5 368 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le manteau sous la dorsale »  : […] Il y a peu de renseignements directs sur la structure profonde des dorsales. La pétrologie et la géochimie des laves et des péridotites apportent cependant des contraintes sur la composition du manteau (source des magmas mis en place à l'axe des dorsales) et sur les conditions physiques des premiers stades de sa fusion. Dans les zones de divergence des plaques, le manteau asthénosphérique remonte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorsales-oceaniques/#i_38758

EAU TERRESTRE (ORIGINE DE L')

  • Écrit par 
  • Francis ALBARÈDE, 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 117 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Estimer la quantité d'eau sur Terre »  : […] Pour comprendre d'où vient l'eau de la Terre, il faut d'abord en faire l'inventaire et déterminer où et sous quelle forme cette eau est stockée sur notre planète. La quantité d'eau en surface est estimée à 1 360 000 000 km 3 , dont plus de 97 p. 100 d'eau océanique, 2 p. 100 d'eau stockée sous forme de glaces (inlandsis, banquise, glaciers) et environ 0,5 p. 100 d'eau douc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-terrestre-origine-de-l/#i_38758

ÉCLOGITES

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 1 520 mots
  •  • 3 médias

Les éclogites – ainsi désignées par l'abbé Haüy pour indiquer la « sélection » (ἐκλογή) singulière de leurs minéraux – sont des roches essentiellement formées de grenat et de clinopyroxène particuliers ; leur composition chimique, généralement analogue à celle de basaltes et de gabbros, est souvent déficitaire en silice. Loin de constituer une famille homogène, les éclogites traduisent des condi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclogites/#i_38758

ÉRUPTIONS VOLCANIQUES

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 3 926 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Processus de fusion partielle et contexte géodynamique »  : […] On peut définir trois modes principaux de production de magma, associés chacun à différents contextes géodynamiques, et qu'on peut ainsi replacer dans le cadre de la théorie de la tectonique des plaques. Le processus physique principal est la décompression adiabatique des matériaux mantelliques, laquelle résulte des mouvements ascendants de matière chaude au sein du manteau convectif, sous les do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eruptions-volcaniques/#i_38758

GÉOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 060 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le manteau »  : […] Le manteau terrestre est constitué de péridotite, une roche composée en majorité d'olivine, un silicate ferromagnésien, et d'autres minéraux riches en fer (Fe) et en magnésium (Mg), notamment des pyroxènes. Cette roche appartient au domaine des assemblages ultrabasiques (SiO 2   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochimie/#i_38758

GÉODÉSIE

  • Écrit par 
  • Anny CAZENAVE, 
  • Pascal WILLIS
  •  • 7 311 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Champ de gravité et structure profonde de la Terre »  : […] On sait depuis longtemps que la Terre est aplatie aux pôles, ou, ce qui est équivalent, renflée à l'équateur. Cet aplatissement résulte pour l'essentiel de sa rotation sur elle-même. En effet, à l'échelle des temps géologiques, la Terre se comporte comme un fluide qui s'aplatit à cause de la force centrifuge due à sa rotation. La différence entre le rayon polaire et le rayon équatorial est de l'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geodesie/#i_38758

GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL
  •  • 3 405 mots

Dans le chapitre « Les causes de la dynamique interne »  : […] On peut tenter d'estimer l'ordre de grandeur de la puissance mécanique mise en jeu par la déformation ; cette estimation peut être faite, soit en évaluant l'énergie sismique, soit en considérant l'énergie mise en jeu dans la déformation tectonique (pour laquelle on peut obtenir l'ordre de grandeur de l'énergie potentielle du relief créé, à défaut de pouvoir calculer l'énergie absorbée par la défor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geodynamique/#i_38758

GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 5 630 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Pétrologie expérimentale et minéralogie »  : […] La pétrologie expérimentale, que l'on peut définir comme l'étude des transformations des matériaux géologiques à haute pression et à haute température, est l'aboutissement de la pétrographie classique qui s'intéressait à décrire seulement la composition minéralogique des roches. La pétrographie a joué un rôle central en géologie en formulant une classification des roches en grandes familles, que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-contemporaine/#i_38758

GÉOMAGNÉTISME ou MAGNÉTISME TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Arnaud CHULLIAT
  •  • 4 858 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le champ magnétique des autres sources »  : […] Les roches aimantées de la croûte et du manteau supérieur sont à l’origine d’anomalies magnétiques qui peuvent s’étendre sur plusieurs milliers de kilomètres, et dont l’amplitude peut atteindre plusieurs milliers de nanoteslas au sol. Ces anomalies forment ce que l’on appelle le champ magnétique crustal (ou lithosphérique). L’aimantation d’une roche disparaît lorsque sa température excède la te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomagnetisme-magnetisme-terrestre/#i_38758

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 585 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La distribution des températures dans l'intérieur du globe »  : […] De ce qui précède, il résulte qu'on ne sait pas quelle est la valeur du flux à la base de l'écorce, lequel correspond à une fraction seulement de sa valeur à la surface, compte tenu de la chaleur produite par les éléments radioactifs contenus dans celle-ci. Il n'est pas non plus possible d'affirmer que ce flux est constant, car ses variations éventuelles, à cause de l'inertie thermique de l'écorc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_38758

GRANITES ET RHYOLITES

  • Écrit par 
  • Bernard BONIN, 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Georges PÉDRO, 
  • Michel ROBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre «  Granites et continents »  : […] Les granites participent à la croissance et au recyclage des continents. À l'échelle du globe, la production de magmas provenant du manteau est estimée à 30 km 3 par an en moyenne. Parmi ces 30 km 3 , 75 p. 100 sont émis au niveau des dorsales océaniques sous forme de produits tholéïtiques dont au maximum 3 p. 100 de granites (0,6 km […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granites-et-rhyolites/#i_38758

GRENATS

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD, 
  • Ramanathan KRISHNAN
  •  • 4 299 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Signification pétrologique et conditions de gisement »  : […] La nature et la composition des grenats dépendent de la composition chimique globale des roches où ils sont apparus et des conditions physiques (température, pression, potentiel d'oxygène) régnant au moment de leur formation. A. Miyashiro a, le premier, souligné le rôle de la température et de la pression sur la composition des grenats. Passant en revue les conditions de gisement, il a montré que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grenats/#i_38758

HADÉEN

  • Écrit par 
  • Hervé MARTIN
  •  • 1 134 mots

L' Hadéen est une période de temps qui débute lors de l'accrétion de notre planète, il y a 4,568 milliards d'années (Ga), et qui se termine vers 4 Ga, âge des plus anciennes roches connues. Il correspond au premier éon de l'échelle des temps géologiques terrestres et est chronologiquement suivi par l'Archéen, le Protérozoïque et enfin par le Phanérozoïque. Le terme Hadéen a été inventé en 1972 par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadeen/#i_38758

HISTOIRE DES BASSINS OCÉANIQUES (H. H. Hess)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 266 mots

Dans son ouvrage majeur, Histoire des bassins océaniques , l'Américain Harry Hammond Hess (1906-1969), professeur à l'université de Princeton, soutient que le plancher océanique se forme au niveau des dorsales, y dérive de part et d'autre à la manière d'un double « tapis roulant », puis plonge au niveau des fosses qui bordent certains continents. De plus, Hess attribue le d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-bassins-oceaniques/#i_38758

ISOSTASIE, géologie

  • Écrit par 
  • Anny CAZENAVE
  •  • 743 mots
  •  • 3 médias

Le terme « isostasie » (du grec isos , égal, et stasis , arrêt) traduit l'état d'équilibre des roches de la croûte terrestre par rapport au manteau sous-jacent. Ce phénomène implique que, au-dessus d'une certaine profondeur, appelée niveau de compensation, la masse des roches crustales superficielles est partout la même quelle que soit l'altitude des re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isostasie-geologie/#i_38758

LA DÉCOUVERTE DU MOHO

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 200 mots

En étudiant les ondes sismiques P et S générées lors du séisme du 8 octobre 1909 en Croatie, le géologue yougoslave Andrija Mohorovičić (1890-1936) constate l'existence d'une surface de discontinuité, située à une cinquantaine de kilomètres de profondeur, marquée par une brusque augmentation de la vitesse des ondes sismiques : au-dessus de cette limite, ces ondes se propagent à des vitesses faible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-decouverte-du-moho/#i_38758

LITHOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Marc DAIGNIÈRES, 
  • Adolphe NICOLAS
  •  • 6 961 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Naissance de la lithosphère océanique »  : […] L' expansion qui se produit le long des diverses dorsales océaniques et des rifts est due à une montée sous-jacente de manteau chaud, asthénosphérique, qui fond partiellement par décompression adiabatique pour produire du basalte . La cristallisation de ce basalte produit la croûte océanique tandis que le manteau se refroidit en s'écartant de l'axe de sa montée. La lithosphère océanique est const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithosphere/#i_38758

LITHOSPHÈRE OCÉANIQUE (MICROBIOLOGIE DE LA)

  • Écrit par 
  • Bénédicte MÉNEZ
  •  • 640 mots
  •  • 1 média

Les premières photos des sources hydrothermales océaniques ramenées par le sous-marin Alvin en 1979 ont bousculé l'idée que la vie ne pouvait se développer qu'à la faveur de l'énergie lumineuse prodiguée par le Soleil. Ces oasis, où prolifère la vie, prouvent ainsi l'existence d'écosystèmes indépendants de la photosynthèse qui puisent leur énergie dans des processus géolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithosphere-oceanique-microbiologie-de-la/#i_38758

LUNE

  • Écrit par 
  • Pierre THOMAS
  •  • 8 406 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre «  Origine et histoire »  : […] L'origine de la Lune a toujours posé un problème et l'on proposait, pour le résoudre, trois scénarios bien distincts : – l'hypothèse de la fission suppose que la Lune est un morceau du manteau terrestre qui s'en serait détaché, par exemple sous l'effet de marées ; les différences notables de composition chimique entre la Lune et la « patrie » supposée infirment complètement ce modèle  ; – la deuxi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lune/#i_38758

MAGMA TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Chrystèle SANLOUP
  •  • 1 931 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les magmas sont formés en profondeur »  : […] La source essentielle des magmas est mantellique. Leur présence est confinée à la base de la lithosphère et du manteau. C'est en effet dans ces zones que la température approche au plus près celle de fusion des roches et peut la dépasser ; elles constituent des couches limites thermiques où la chaleur s'évacue par conduction ; le gradient de température y est élevé. Le solidus – c'est-à-dire l'ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magma-terrestre/#i_38758

MARGES CONTINENTALES

  • Écrit par 
  • Gilbert BOILLOT
  •  • 4 316 mots
  •  • 9 médias

Les marges continentales sont situées en bordure des continents, à la frontière du domaine océanique . Pour en comprendre l'origine et l'évolution géologique, un rappel des données de base de la tectonique des plaques et de la physique du globe est nécessaire. L'enveloppe superficielle de la Terre est la lithosphère, rigide, qui glisse lentement (quelques centimètres par an) sur l' asthénosphère, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marges-continentales/#i_38758

MATÉRIAU PRIMITIF TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 327 mots

Les profondeurs de la Terre cachent des mystères encore insondables, et la chimie du manteau « inférieur », entre 660 et 2 900 kilomètres, reste très mal connue. Les indices apportés par de rares diamants de très haute pression suggèrent une composition différente de celle du manteau supérieur. Les compositions isotopiques de l'hélium de laves de « points chauds » montrent également que celles-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiau-primitif-terrestre/#i_38758

MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Christian NICOLLET
  •  • 5 987 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Répartition géographique des roches métamorphiques »  : […] Un rapide aperçu d’une carte géologique des continents montre une répartition aléatoire de lithologies variées, des roches magmatiques, plutoniques et métamorphiques de tous âges, à la surface de la croûte continentale. La croûte continentale contient les archives de la Terre : en effet, si la croûte océanique est très « récente » (moins de 200 millions d’années [Ma]), la croûte continentale cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphisme-et-geodynamique/#i_38758

OPHIOLITES

  • Écrit par 
  • Michelle ERNEWEIN, 
  • Hubert WHITECHURCH
  •  • 3 836 mots

Dans le chapitre « Mode de formation et origine des ophiolites »  : […] C'est autour des années 1970 que le parallèle entre ophiolite et croûte océanique a été fait, et cela à partir de deux constatations majeures. En premier lieu, il existe une bonne corrélation entre la structure géophysique de la croûte océanique actuelle et les ophiolites. En effet, les profils sismiques de croûte océanique indiquent que celle-ci est stratifiée et peut être divisée en différentes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ophiolites/#i_38758

PÉRIDOTS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 1 463 mots
  •  • 3 médias

Les péridots tiennent une place essentielle dans la minéralogie du manteau terrestre (péridotites) et dans les phénomènes liés au volcanisme basique (basaltes). Ce sont, dans leur immense majorité, des nésosilicates de fer et de magnésium (olivines), mais des minéraux plus rares, contenant, en proportions variables, du nickel, du manganèse, du plomb, du calcium, font aussi partie de cette famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peridots/#i_38758

PÉROVSKITES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 774 mots
  •  • 4 médias

Les pérovskites sont des cristaux très courants dans le manteau inférieur de la Terre . Leurs propriétés électroniques particulières permettent d’envisager leur utilisation dans l’élaboration de nombreux composants en microélectronique, en particulier dans le domaine des cellules photovoltaïques pour l’utilisation de l’énergie solaire. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perovskites/#i_38758

POINTS CHAUDS, géophysique

  • Écrit par 
  • Cinzia FARNETANI
  •  • 2 444 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Tectonique des plaques, points chauds et panaches mantelliques »  : […] La théorie de la tectonique des plaques permet d'expliquer la distribution de la plupart des 540 volcans actifs sur la Terre : le volcanisme se concentre aux marges des plaques lithosphériques. Aux dorsales océaniques, là où les plaques divergent à des vitesses de 2 à 8 centimètres par an, la remontée du manteau solide induit la fusion partielle par décompression adiabatique. Que signifie « décom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/points-chauds-geophysique/#i_38758

ROCHES (Classification) - Roches magmatiques

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE
  •  • 7 493 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Origine des roches magmatiques »  : […] Les lois de l'évolution magmatique montrent que les roches magmatiques peuvent se former, par des processus variés, à partir de magmas basaltiques ou ultrabasiques ; bien que toutes ces roches n'aient pas nécessairement une telle origine, la formation des magmas basaltiques apparaît comme le problème essentiel. La composition de l'écorce terrestre et les conditions de température-pression qui y r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-magmatiques/#i_38758

SÉISMES ET SISMOLOGIE - Ondes sismiques

  • Écrit par 
  • Michel CARA
  •  • 4 880 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Structure globale de la Terre »  : […] Le fait que des ondes sismiques peuvent se propager sur de grandes distances fut une surprise pour les physiciens qui ont observé le phénomène pour la première fois au début du xix e  siècle à l'aide de pendules sensibles (Fréchet et Rivera, 2012). Plus tard en 1889, Rebeur Paschwitz observa des ondes sismiques provenant d'un séisme du Japon en Al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seismes-et-sismologie-ondes-sismiques/#i_38758

SUBDUCTION

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 6 283 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Subduction et collision »  : […] Une certaine contradiction existe entre le fait que la subduction est un phénomène relativement continu et/ou de variation lente à l'échelle des grands océans et le fait que la formation des chaînes de montagnes résulte de crises tectoniques relativement rapides, que l'on appelle « phases tectoniques » d'une manière peut-être trop systématique. À la continuité de la subduction semble s'opposer la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subduction/#i_38758

SUPERCONTINENTS

  • Écrit par 
  • Nicolas COLTICE
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

La dérive des continents est la manifestation de la dynamique interne de la Terre. Les mouvements de la croûte sont l’expression en surface de la convection du magma du manteau terrestre : les roches profondes se déforment à la manière d’un fluide très visqueux pour transporter la chaleur interne vers la surface. Les déplacements crustaux sont très importants et observables . Alfred Wegener propo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supercontinents/#i_38758

TECTONIQUE DES PLAQUES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 7 545 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les modalités et les conséquences de la théorie des plaques »  : […] Les mouvements des plaques, que nous avons considérés jusqu'à maintenant comme des translations, sont en fait des rotations , du fait que la Terre est, en première approximation, une sphère. L'axe de rotation, perpendiculaire aux cercles décrits par les différents points de la plaque en mouvement, définit des pôles de rotation, que l'on dit « pôles eulériens » (du nom du mat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectonique-des-plaques/#i_38758

TERRE - La planète Terre

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean KOVALEVSKY, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 12 049 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Structure du globe terrestre »  : […] La densité des roches superficielles, égale à 2,7, très différente de celle de la Terre dans son ensemble, égale à 5,52, a conduit à conjecturer une composition variant avec la profondeur . En combinant la nature surtout granitique des roches de surface, celle, surtout basaltique, des roches issues des magmas rejetés par les volcans et la composition en fer-nickel de la majorité des météorites, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-la-planete-terre/#i_38758

TERRE (ORIGINE MÉTÉORITIQUE DE LA)

  • Écrit par 
  • Caroline FITOUSSI
  •  • 606 mots

La Terre s'est formée par accrétion, l'agglomération de matériaux et d'objets rocheux présents dans le disque protoplanétaire. Au cours de son accrétion, suffisamment énergétique pour fondre les roches et créer un « océan de magma », la Terre s'est différenciée, la phase métallique plus dense, plongeant en son centre pour former le noyau et reléguant à la périphérie la partie silicatée qui, en re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-meteoritique-de-la-terre/#i_38758

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Turbulence interne et volcanisme »  : […] À l'échelle des temps géologiques, le magma se comporte dans le manteau comme un fluide d'une viscosité excessivement élevée . La stratification en densité instable résultant du flux ascendant de la chaleur provenant de l'asthénosphère et de son flux de masse dû au fait que le magma s'appauvrit en éléments lourds à sa base et en éléments légers à son sommet, est responsable de l'apparition de mou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/#i_38758

ULTRABASIQUES ROCHES

  • Écrit par 
  • Fernand CONQUÉRÉ, 
  • André-Bernard DELMAS, 
  • Jacques KORNPROBST, 
  • Georges PÉDRO
  •  • 4 053 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les enclaves dans les basaltes et dans les kimberlites »  : […] Les enclaves de roches ultrabasiques observées dans les laves épanchées à la surface sont de deux types : – Elles résultent de l'accumulation des cristaux les premiers formés dans le magma, à des profondeurs variées ; elles possèdent alors les caractères texturaux et minéralogiques des péridotites et pyroxénites des intrusions stratifiées. Ces enclaves, ou « cumulats », s'observent aussi bien dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-ultrabasiques/#i_38758

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 516 mots
  •  • 38 médias

Dans le chapitre « Origine »  : […] L'hypothèse d'une origine unique des magmas, qui proviendraient tous d'une couche en fusion située sous la lithosphère, a fortement prévalu au début du xx e  siècle. Elle est rejetée à cause des informations fournies par la géophysique, la géochimie et la pétrologie. Les connaissances actuelles font supposer l'existence de nombreux groupes de magm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcanisme-et-volcanologie/#i_38758

Voir aussi

Pour citer l’article

Édouard KAMINSKI, « MANTEAU TERRESTRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/manteau-terrestre/