GAMMA RAYONNEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rayonnement électromagnétique de grande énergie dû à une désexcitation d'un noyau atomique. Il est d'abord observé en 1900 par le chimiste français Paul Ulrich Villard (1860-1934) comme l'émission par un échantillon de radium de rayons au pouvoir pénétrant très supérieur à celui des rayons β. Henri Becquerel confirme très rapidement cette découverte dans son laboratoire du Jardin des Plantes. Villard remarque que ces nouveaux rayons ne sont pas déviés par un champ magnétique. En 1914, Ernest Rutherford et Edward Andrade observent la réflexion des rayons γ par des surfaces cristallines et établissent ainsi leur nature électromagnétique et donc leur étroite parenté avec la lumière et les rayons X.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  GAMMA RAYONNEMENT  » est également traité dans :

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les armes nucléaires »  : […] À masse égale réagissante, la fission de l'uranium 235 ou du plutonium 239 est dix-huit millions de fois plus énergétique que celle d'un explosif courant, comme le T.N.T. (trinitrotoluène). Mais la rapidité de l' explosion met si vite la charge fissile en configuration non critique que le rendement n'est que de un à quelques dixièmes : le rapport tombe à quelque deux à six […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-armes-lourdes/#i_14657

ASTROPARTICULES

  • Écrit par 
  • Pierre BAREYRE
  •  • 2 132 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'astronomie des rayons gamma et des neutrinos de haute énergie »  : […] Au cours des années 1990, des résultats considérables ont été obtenus en astronomie des rayons gamma de haute énergie, grâce aux nombreuses recherches de sources de rayons cosmiques. Parmi les particules de charge électrique nulle qui permettent de remonter à leur source en examinant leur direction d'incidence, les rayons gamma constituent le meilleur traceur, malgré leur faible flux (environ 1 ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astroparticules/#i_14657

COMPTON EFFET

  • Écrit par 
  • Michel BAUBILLIER, 
  • Bernard PIRE
  •  • 2 554 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Aspects physiques et biologiques »  : […] La section efficace de l'effet Compton, c'est-à-dire sa probabilité, dépend de la nature du milieu diffuseur et de l'énergie des photons. Elle est proportionnelle au nombre d'électrons de l'atome et le phénomène est prédominant entre 0,1 et 10 MeV. Dans ce domaine d'énergie, l'effet Compton est donc le principal responsable du pouvoir ionisant des rayons γ. Cette propriété est utilisée pour la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-compton/#i_14657

DIAGRAPHIES, géophysique

  • Écrit par 
  • Oberto SERRA
  •  • 6 080 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Radioactivité naturelle »  : […] La radioactivité naturelle est mesurée à l'aide d'un compteur à scintillation descendu au bout d'un câble (l'unité employée est l'A.P.I., pour American Petroleum Institute). La radioactivité gamma naturelle est liée à la présence dans les roches d'isotopes radioactifs émetteurs de rayons gamma appartenant à la famille des trois éléments radioactifs à longue période – le potassium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diagraphies-geophysique/#i_14657

LUNE

  • Écrit par 
  • Pierre THOMAS
  •  • 8 406 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre «  Chimie »  : […] Les descriptions morphologiques et pétrographiques de la Lune ont permis de connaître les manifestations externes de son évolution. Mais ce sont surtout les études géochimiques qui ont contribué à la connaissance de son origine et de sa dynamique interne. La principale source d'information chimique est fournie par l'analyse des échantillons rapportés par les missions Apollo et Luna. Ces analyses p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lune/#i_14657

MÖSSBAUER EFFET

  • Écrit par 
  • Pierre IMBERT
  •  • 2 154 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Intérêt et conditions d'emploi »  : […] Les raies Mössbauer possèdent la largeur naturelle Γ liée à la vie moyenne T de l'état excité du noyau par la relation d'incertitude Γ. T  =  h /2π ( h étant la constante de Planck), et leur résolution Γ/E 0 approche couramment 10 -13 , ce qui fait du rayonnement gamma émis sans recul l'un des rayonnements électromagnétiques le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-mossbauer/#i_14657

MÖSSBAUER RUDOLF (1929- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 365 mots
  •  • 1 média

Né le 31 janvier 1929 à Munich (Allemagne), Rudolf Ludwing Mössbauer fit ses études à l'Université technique de Munich puis à l'Institut Max-Planck de recherches médicales à Heidelberg. Il étudia à partir de 1953 l'absorption des rayons γ par la matière et soutint sa thèse sur les phénomènes d'absorption résonante par les noyaux atomiques en janvier 1958. Nommé professeur à l'Institut de technolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-mossbauer/#i_14657

NUCLÉAIRE - Applications militaires

  • Écrit par 
  • Paul BOUÉ, 
  • Thierry MASSARD, 
  • François OLIVE
  •  • 8 604 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Manifestations »  : […] Il est possible de caractériser une arme nucléaire par les rayonnements de nature électromagnétique ou corpusculaire émis lorsqu'elle explose, ainsi que par les phénomènes consécutifs à l'explosion, qui dépendent des divers milieux séparant l'arme de la cible. Les principaux rayonnements sont les suivants : rayonnement X mou, directement lié à la température interne atteinte par les matériaux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-applications-militaires/#i_14657

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Les principes physiques

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 108 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La radioactivité »  : […] La radioactivité des noyaux atomiques découverte par Henri Becquerel en 1896 fit rapidement l'objet d'intenses recherches. En 1903, Rutherford énonça la loi mathématique de décroissance radioactive qui donne le nombre de noyaux présents à l'instant t  : N N 0 exp(— t /τ), où N 0 est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-les-principes-physiques/#i_14657

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Détecteurs de particules

  • Écrit par 
  • Pierre BAREYRE, 
  • Jean-Pierre BATON, 
  • Georges CHARPAK, 
  • Monique NEVEU, 
  • Bernard PIRE
  •  • 10 941 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Compteurs de Tcherenkov »  : […] Lorsqu'une particule chargée traverse un milieu avec une vitesse v supérieure à la vitesse de la lumière c / n dans ce milieu, où c est la vitesse de la lumière dans le vide et n l'indice de réfraction du milieu, il y a émission de photons faisant un angle θ avec la trajectoire tel que cos θ = v/ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-detecteurs-de-particules/#i_14657

RADIOACTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard SILVESTRE-BRAC
  •  • 5 422 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Radioactivité γ »  : […] Un noyau dans un état excité, noté X*, retourne à un état de plus basse énergie (un autre état excité ou l'état fondamental), en émettant un rayonnement γ électromagnétique de courte longueur d'onde ou, en vertu de la dualité onde-corpuscule, des photons γ de grande énergie, selon le modèle : Le noyau conserve son « identité », et on parle de désexcitation plutôt que de radioactivité. Néanmoins, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioactivite/#i_14657

RADIOPROTECTION

  • Écrit par 
  • Claude LÉVY
  •  • 2 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Rayons ionisants et matière vivante »  : […] Lors de son parcours dans la matière, le rayonnement (ou la particule ionisante) épuise, partiellement ou totalement, l'énergie cinétique dont il est vecteur. La « densité linéaire de perte d'énergie » est le transfert linéaire d'énergie (TLE). Les rayonnements à parcours limité ( α, β) perdent toute leur énergie en traversant la matière et peuvent donc être éventuellement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioprotection/#i_14657

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons gamma cosmiques

  • Écrit par 
  • François LEBRUN, 
  • Robert MOCHKOVITCH, 
  • Jacques PAUL
  •  • 8 031 mots
  •  • 3 médias

Les rayons gamma cosmiques, photons les plus énergétiques du rayonnement électromagnétique, signent les événements les plus violents de l'Univers. Bloqués par les hautes couches de l'atmosphère terrestre , ils sont détectés presque exclusivement à bord de véhicules spatiaux. L'astronomie des rayons gamma couvre un immense domaine spectral qui s'étend de 0,01 MeV (MeV : mégaélectronvolt) – frontièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-cosmique-rayons-gamma-cosmiques/#i_14657

SOLEIL

  • Écrit par 
  • Pierre LANTOS
  •  • 5 471 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Phénomènes éruptifs »  : […] Les éruptions dans une région active correspondent à la libération brusque (en quelques minutes) d'une énergie importante (jusqu'à 10 25  joules). Cette libération d'énergie donne lieu à l'échauffement du plasma (10 8  K) et à l'accélération de particules (électrons, protons, ions). On détecte alors des émissions intenses dans tout le domaine spect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soleil/#i_14657

SPECTROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 5 066 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Spectroscopie nucléaire »  : […] Le noyau de l'atome est lui-même constitué d'un ensemble de particules : Z protons et N neutrons. Ce système de particules liées entre elles par l'interaction forte constitue un système quantique susceptible d'exister sous plusieurs états d'énergie différente. Comme l'atome, le noyau peut passer spontanément d'un état à un autre de moindre énergie, pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectroscopie/#i_14657

URANIUM

  • Écrit par 
  • Bernard BOUDOURESQUES, 
  • Jean CARALP, 
  • Jeanne LEHMANN, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 230 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Prospection de l'uranium »  : […] Les concentrations d'uranium, pour être exploitables, doivent avoir des teneurs minimales supérieures à 0,2-0,1 p. 1 000. Dans certains cas, lorsque l'uranium coexiste avec un autre métal (en Afrique du Sud, par exemple, où or et uranium sont exploités sensiblement dans les mêmes formations), la teneur limite peut être basse. Les teneurs sont donc bien plus faibles que celles qui sont exigées pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranium/#i_14657

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « GAMMA RAYONNEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-gamma/