LISSITZKY ELIEZER dit EL (1890-1941)

Lazar Mordukhovitch Lissitzky, architecte, peintre, photographe et typographe, est né à Potchinok (province de Smolensk) en 1890, au sein d'une famille juive. Refusé à l'Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg, en raison des quotas raciaux pratiqués, il s'inscrit en 1909 à l'École polytechnique de Darmstadt, pour être ingénieur architecte. De 1909 à 1914, Lissitzky parcourt la France, l'Italie et l'Allemagne, où il étudie les édifices religieux. Quand la guerre l'oblige à regagner la Russie, il approfondit en autodidacte sa maîtrise des arts graphiques et de la peinture. Son œuvre s'engage d'abord dans la renaissance de la culture nationale juive qui, avec la participation notoire de Marc Chagall, prend son essor dans les années 1910. À l'automne de 1919, sa rencontre avec Kasimir Malévitch provoque cependant une réorientation profonde de ses préoccupations esthétiques. Dans le contexte postrévolutionnaire, Lissitzky rejoint les rangs des opposants à la peinture de chevalet, pratique jugée bourgeoise et individualiste : avec ses œuvres interdisciplinaires appelées prouns, il entreprend de repenser l'architecture, l'urbanisme et le design à partir des expériences spatiales de la peinture abstraite. Architecte n'ayant jamais construit, il figure pourtant parmi les catalyseurs du constructivisme international des années 1920. Outre ses contributions majeures à l'histoire du graphisme et ses innovations muséographiques, il a été l'un des principaux théoriciens d'une nouvelle synthèse des arts qui, fondée sur la notion d'environnement, s'attache à redéfinir la place du spectateur.

Primitivisme et premiers travaux d'illustration

Les gouaches peintes avant la guerre, des « souvenirs » de Ravenne, de Venise ou de Vitebsk, ainsi qu'un projet de scène pour Le Navire de Gabriele D'Annunzio (1914) adoptent un style décoratif, sous l'influence de l'Art nouveau russe. La couverture dessinée pour le recueil du poète Konstantin Bolchakov, Solntse na izlete (Soleil en vol, 1916), en revanche, témoigne par son graphisme dynamique et sa thématique prométhéenne d'un engouement pour le futurisme [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en histoire de l'art, responsable de programmation au musée du Louvre

Classification


Autres références

«  LISSITZKY ELIEZER dit EL (1890-1941)  » est également traité dans :

ABSTRAITS DE HANOVRE

  • Écrit par 
  • Isabelle EWIG
  •  • 2 599 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le réveil de Hanovre »  : […] aux arts non occidentaux ainsi qu'aux nouvelles technologies (photographie et film). De 1922 à 1924, El Lissitzky disposa au sein même de la Kestner-Gesellschaft d'un atelier et ancra par sa présence un peu plus encore le constructivisme dans la ville. Toute une série d'initiatives privées amplifia l'action de cette association : la fondation d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstraits-de-hanovre/#i_8377

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 819 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les avant-gardes »  : […] Avec Battez les blancs avec le coin rouge (1919), El Lissitzky livre un manifeste visuel qui ouvre la voie aux expérimentations des artistes constructivistes, portés en avant par la révolution d'Octobre. Ceux-ci proclament la mise au service du peuple des recherches artistiques. L'affiche est un formidable moyen de concrétiser ces aspirations : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_8377

CONSTRUCTIVISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 3 375 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Enseignement et pratique »  : […] (1930). En 1921, l'exode des artistes russes commence : Kandinsky, Gabo, Pevsner, El Lissitzky et Malevitch trouvent en Allemagne un terrain propice à leurs idées. Les expositions berlinoises de 1922, 1923 et 1927 font connaître aux artistes européens l'avant-garde du constructivisme russe. L'activité du mouvement De Stijl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructivisme/#i_8377

FUTUR ANTÉRIEUR. L'AVANT-GARDE ET LE LIVRE YIDDISH (exposition)

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 1 289 mots
  •  • 1 média

des modernismes yiddish, auquel s'ajoute les représentations végétales et animales. Le peintre majeur de ce premier mouvement d'avant-garde issu de l'expédition ethnologique est El Lissitzky avec notamment sa création picturale de Had Gadya, ses illustrations pour Yingl-Tsingl Khvat (Filourdi le Dégourdi) de Mani Leib, et ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/futur-anterieur-l-avant-garde-et-le-livre-yiddish/#i_8377

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 445 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les avant-gardes constructivistes »  : […] El Lissitzky et Kurt Schwitters, dans leurs Thèses sur la typographie, présentées dans le no 11 de la revue Merz, en 1924, appellent à forger une « nouvelle typographie » se préoccupant de clarté et de lisibilité, en tenant compte des nouveaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/#i_8377

INSTALLATION

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 3 500 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une mise en situation du spectateur et du lieu »  : […] de l'émergence de cet art spécifique. Il faut pour cela remonter jusqu'aux accrochages artistiques du russe El Lissitzky (1890-1941) à l'occasion de la foire de Berlin, en 1923 (Salle Proun). La modeste salle d'exposition y avait été investie totalement, l'accrochage des œuvres abstraites et géométriques empiétant sur les angles, le contrôle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/installation/#i_8377

MOHOLY-NAGY LÁSZLÓ (1895-1946)

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 2 380 mots

Dans le chapitre « Art et industrie »  : […] En décembre 1921, l'installation à Berlin d'El Lissitzky, porte-parole du constructivisme russe, a produit un impact certain sur l'évolution de Moholy-Nagy. C'est la disparition du tableau lui-même qui est annoncée dans les Prouns de l'artiste russe : définis comme « stations d'aiguillage entre peinture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laszlo-moholy-nagy/#i_8377

PHOTOGRAPHIE (art) - Photographie et peinture

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DAVAL
  •  • 5 272 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La « photographie pure » »  : […] Les Russes comme El Lissitzky et surtout Rodtchenko arriveront à une utilisation semblable de la photographie après avoir dépassé les limites de la peinture, dans les derniers tableaux de Rodtchenko, des monochromes datés de 1921. Voulant mettre la création au service de la vie quotidienne, dans le contexte du constructivisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-photographie-et-peinture/#i_8377

PHOTOGRAPHIE (art) - Le statut esthétique

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 5 136 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La fin de la photographie-peinture »  : […] préalable « toutes les apparences de quelque chose de réel qui a été photographié », se sont trouvés intégrés d'emblée dans le courant de renouvellement des formes qui commença avec le cubisme et au cours de la période 1910-1920. D'une fantaisie parfois laborieuse, ils sont passés à la propagande politique avec John Heartfield et El Lissitzky […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-le-statut-esthetique/#i_8377

PHOTOMONTAGE

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 220 mots

L'entre-deux-guerres fut la période glorieuse de l'histoire du photomontage qui fut alors exploité par de nombreux peintres, photographes, graphistes, typographes et publicitaires. Pratiqué sporadiquement au cours du xixe siècle sans que son usage soit sous-tendu par une réflexion sur la spécificité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photomontage/#i_8377

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 583 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'épanouissement de l'avant-garde russe de 1910 à 1922 »  : […] pouvoir de libérer l'imagination. Proche de Malevitch par l'esprit et l'inspiration, El Lissitzky, auteur d'un conte suprématiste, L'Histoire de deux carrés, se rapproche en 1919 de l'école constructiviste. Sous ce nom sont réunis, à l'origine, de jeunes artistes révolutionnaires, dévoués aux idées sociales, soucieux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-dans-les-pays-socialistes/#i_8377

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcella LISTA, « LISSITZKY ELIEZER dit EL - (1890-1941) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lissitzky-eliezer-dit-el/