LIBERTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le troisième discours : liberté et ontologie

Être de l'acte et éthique de l'action

C'est dans les termes suivants qu'on a, au début de cet article, introduit le troisième discours : comment la réalité dans son ensemble doit-elle être constituée pour que l'homme y soit un agent, c'est-à-dire l'auteur de ses actes, au double sens du pouvoir psychologique et de l'imputation morale que les deux premières recherches ont permis d'élaborer ? Cette question ouvre un type d'investigation qui n'est contenu ni dans la description de l'action intentionnelle, ni dans la dialectique de l'action sensée. Mais ces deux discours renvoient, par des marques expresses, à un fond qui excède aussi bien les traits descriptifs que la structure dialectique de la liberté humaine.

De ce renvoi le langage même est témoin. Acte, action, activité : ces mots disent plus que mouvement, geste, comportement, opération, effectuation, voire pratique ou praxis. Ou plutôt ils signalent, dans la conduite humaine, une épaisseur de sens que les deux précédents discours n'épuisent pas ; on dira : la révélation d'un caractère d'être. À ce caractère d'être, à ce mode d'être ne rendent justice ni la théorie morale, ni la théorie politique ; celles-ci, en effet, ne rendent raison de l'activité libre que pour autant qu'elle est reprise dans un sens susceptible d'être récapitulé dans un savoir. Mais cette fuite en avant vers le sens, si l'on ose s'exprimer ainsi, n'épuise pas le sens. Une autre dimension se creuse, que la métaphore de l'épaisseur ou de la profondeur indique, celle du fond ou du fondement. C'est précisément l'expérience de l'action libre qui creuse, mieux que celle de la perception ou de la connaissance, cette troisième dimension ; c'est l'action libre qui révèle quelque chose de l'être comme acte.

Ce renvoi du discours éthico-politique au discours ontologique se laisse surprendre dans la philosophie d'Aristote qui est ainsi le témoin des trois discours. Toute l'éthique, dit Aristote, témoigne de ce que l'homme a une œuvre ou une tâche (ἔργον) qui ne s'épu [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-X, professeur à l'université de Chicago

Classification

Autres références

«  LIBERTÉ  » est également traité dans :

LIBERTÉ (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 519 mots

Dans l’Antiquité, des adolescents d’Athènes ou de Rome qui auraient été soumis à l’épreuve de philosophie du baccalauréat, et qui auraient dû disserter sur un sujet portant sur la liberté, auraient pu se contenter d’écrire ces quelques lignes : « Être libre, c’est ne pas être enchaîné. Est libre tout homme qui n’es […] Lire la suite

ABSOLU

  • Écrit par 
  • Claude BRUAIRE
  •  • 4 206 mots

Dans le chapitre « Absolu et humanisme »  : […] La négation de Dieu est donc le principe d'une renaissance du discours, d'une reconquête de soi. L'homme, assuré de son existence, inséré dans la réalité de son monde et de son histoire, revenu de l'aliénation religieuse, est redonné à lui-même. La « mort de Dieu » signifie la naissance de l'homme. Mais l'humanisme ne s'érige en doctrine et en système exclusif qu'en souscrivant à la même concepti […] Lire la suite

ALIÉNATION

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 7 998 mots

Dans le chapitre « Le mot français »  : […] Il faut tenir compte d'un fait majeur : le terme français « aliénation » est, d'une part, un mot appartenant au fonds français, d'autre part, la traduction approchée d'un groupe de mots allemands qui véhiculent une tout autre tradition de pensée. Il importe donc d'isoler d'abord la fibre de sens qui est de notre fonds et de chercher le principe de limitation propre à cette tradition. La chose est […] Lire la suite

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 333 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La liberté »  : […] L'anarchisme s'efforce en outre d'inscrire l'autonomie personnelle dans un cadre social ; il est ainsi amené à rejeter toute liberté purement individuelle. Chacune des libertés individuelles se suffisant à elle-même et tirant son origine d'elle-même, la liberté de chacun ne peut, en effet, se manifester qu'en niant celle de tous les autres ; elle constitue la base de cette morale aristocratique d […] Lire la suite

ANGOISSE EXISTENTIELLE

  • Écrit par 
  • Jean BRUN
  •  • 2 547 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Péché et liberté »  : […] Si l'angoisse naît d'une interrogation sur le primordial , elle peut se déployer vers le terminal où l'action se trouve impliquée. Nul mieux que Kierkegaard, à qui de nombreux philosophes contemporains doivent beaucoup, n'a analysé les présupposés de cette implication. La perspective chrétienne du philosophe danois ne se contente pas d'un dogmatisme étroit s'appuyant sur des récits. Au premier de […] Lire la suite

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'homme et la liberté »  : […] Cette question, primordiale, fut posée à Augustin par le pélagianisme. Les tenants de cette doctrine – qu'il faut considérer comme l'une des tendances fondamentales de l'esprit humain – professaient que l'homme seul est l'artisan de sa destinée terrestre et spirituelle. Les pélagiens insistaient avec vigueur sur la responsabilité du libre arbitre de l'homme, s'appropriant ainsi l'héritage lointai […] Lire la suite

AUTONOMIE

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 4 121 mots

Dans le chapitre « Autonomie et liberté stoïcienne »  : […] Indépendance de toute régulation et de toute contrainte venant de l'extérieur, suffisance de besoins satisfaits sans que la cité ou l'individu ait à se constituer dans la dépendance de qui que ce soit, achèvement et perfection, tels sont les sens principaux attachés à la notion d'autonomie par la réflexion classique. Mais c'est sans doute chez les stoïciens – bien que le terme d'autonomie ne figu […] Lire la suite

BAÏUS MICHEL DE BAY dit (1513-1589)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 700 mots

Né à Meslin, dans le Hainaut, Michel de Bay, dit Baïus, doit sa célébrité à la polémique qu'il engagea sur la question de la grâce et de la prédestination. La controverse allait, après sa mort, connaître un éclatant rebondissement avec la querelle du jansénisme. Étudiant à l'université de Louvain, président, en 1541, du collège de Standonck, docteur en théologie en 1550, successeur de Hasselius, B […] Lire la suite

BALIBAR ÉTIENNE (1942- )

  • Écrit par 
  • Patrice MANIGLIER
  •  • 1 058 mots
  •  • 1 média

Étienne Balibar est une des plus grandes figures internationales de ce qu'on a parfois appelé « post-marxisme ». Après avoir connu très tôt la notoriété par sa contribution à l'ouvrage dirigé par Louis Althusser Lire le Capital (1965), qui permit à toute une génération d'apprendre à concilier la référence politique au marxisme avec la modernité intellectuelle alors incarnée par le structuralisme […] Lire la suite

BERDIAEV NICOLAS (1874-1948)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Marie-Madeleine DAVY
  •  • 2 300 mots

Dans le chapitre « Une philosophie religieuse »  : […] Berdiaev a tenté de réaliser une intégration chrétienne de la révolte moderne, surtout celle de Marx et de Nietzsche. Sa pensée s'enracine dans la tradition orthodoxe, marquée par l' apocatastase origéniste, la gnose anthropocosmique de Grégoire de Nysse, la libre réalisation spirituelle d'un Syméon le Nouveau Théologien. En Russie, de Khomiakov à Soloviev, cette tradition s'était éveillée à sa v […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Union européenne – Hongrie. Lancement d’une procédure en infraction contre la Hongrie. 18 février 2021

de l’Union européenne (CJUE) avait censuré cette loi, estimant qu’elle violait la liberté de circulation des capitaux et la garantie de protection des données personnelles. […] Lire la suite

Espagne. Violences à la suite de l’arrestation du rappeur Pablo Hasél. 16 février 2021

révision des « délits liés à des excès dans l’exercice de la liberté d’expression », alors que Podemos, membre de la coalition au pouvoir, avait affirmé que l’Espagne n’était pas une « pleine démocratie ». Les jours suivants, des manifestants affrontent violemment les forces de l’ordre, notamment en Catalogne d’où est originaire le rappeur. […] Lire la suite

Portugal. Censure de la légalisation de l’euthanasie par la Cour constitutionnelle. 29 janvier - 15 mars 2021

(PSD), principale formation d’opposition, avaient laissé la liberté de vote à leurs élus. La loi permet aux majeurs de dix-huit ans « en situation de souffrance extrême » ou atteints d’une « maladie incurable » de faire une demande d’euthanasie. Celle-ci doit être validée par un comité regroupant deux […] Lire la suite

Maroc. Condamnation de l’historien Maâti Monjib. 27 janvier 2021

Un tribunal de Rabat condamne l’historien et défenseur des droits humains Maâti Monjib, arrêté en décembre 2020, à un an de prison pour « fraude » et « atteinte à la sûreté de l’État ». Son procès, qui vise des malversations liées à la gestion d’un centre créé pour promouvoir notamment le journalisme d’investigation, était ouvert depuis 2015. Le 23 mars, Maâti Monjib, qui avait entamé une grève de la faim, sera remis en liberté provisoire. […] Lire la suite

Royaume-Uni – États-Unis. Rejet de la demande d’extradition de Julian Assange. 4 janvier 2021

en danger de personnels militaires par la révélation de leur identité. La cour ne justifie pas sa décision par la défense de la liberté d’expression, mais par l’état psychologique du lanceur d’alerte. Julian Assange avait été arrêté en avril 2019 dans l’ambassade de l’Équateur à Londres, où il était réfugié depuis mai 2012. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul RICŒUR, « LIBERTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/liberte/