MERVEILLES DU MONDE LES SEPT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Expression désignant les sept ouvrages que les Anciens considéraient comme les plus parfaits réalisés, tant en sculpture qu'en architecture. Cette notion de merveille du monde apparaît pour la première fois dans le De septem orbis miraculis, généralement attribué à Philon de Byzance (iiie s.). La liste de ces monuments très célèbres comprend : le mausolée d'Halicarnasse, la pyramide de Khéops, le phare d'Alexandrie, le colosse de Rhodes, les jardins suspendus de Babylone, la statue de Zeus Olympien à Olympie et, enfin, le temple d'Artémis à Éphèse.

C'est pour le grand satrape de Carie, Mausole (~ 377-~ 363), que fut élevé dans la seconde moitié du ~ ive siècle le monument funéraire appelé mausolée d'Halicarnasse. Sa construction fut entreprise par Satyros et Pythéos, auteur par ailleurs du temple d'Athéna à Priène. Le bâtiment se composait, selon toute vraisemblance, d'une large plate-forme servant de socle à l'édifice péristyle, de plan presque carré, monté sur un haut podium et couronné par une pyramide à degrés. Des éléments de sculpture, tant en ronde bosse qu'en relief, ornaient richement le sommet de la toiture, les entrecolonnements, la plate-forme et la célèbre frise du podium. Quatre des plus grands sculpteurs du ive siècle, Timothéos, Scopas, Bryaxis et Léocharès, collaborèrent à cette grandiose réalisation.

La pyramide que fit élever Khéops, pharaon de la IVe dynastie (environ ~ 2800), devait mesurer initialement 146 m de hauteur sur environ 233 m de côté. Aujourd'hui plus dégradée que sa voisine, la pyramide de Kephren, elle était plus élevée qu'elle. Les Anciens l'appelaient Akouit (« la brillante », « la lumineuse ») à cause de son éblouissant revêtement de calcaire blanc, aujourd'hui disparu. Cet édifice était célèbre non seulement pour sa beauté, mais aussi pour sa rigoureuse orientation et pour ses caractéristiques numériques et géométriques.

C'est à Sostratos de Cnide que revient la construction du phare d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : archéologue, rédacteur en chef de la Revue archéologique, ingénieur du C.N.R.S., Institut de recherche sur l'architecture antique, Centre de documentation photographique et photogrammétrique

Classification


Autres références

«  MERVEILLES DU MONDE LES SEPT  » est également traité dans :

ALEXANDRIE

  • Écrit par 
  • André BERNAND, 
  • Jean-Yves EMPEREUR, 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 5 654 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Monuments et nécropoles »  : […] Les monuments d'Alexandrie furent à l'échelle de la ville. Rien d'étonnant donc que le plus célèbre fut le Phare, ainsi nommé de l'île de Pharos où il était installé. Par sa hauteur, son élégance, ses proportions, avec ses tritons en bronze ornant les angles, la statue se dressant au sommet, le feu que des miroirs réfléchissaient au loin, le Phare, que nous font connaître les monnaies et un gobel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandrie/#i_39649

CHARÈS DE LINDOS (2e moitié IVe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 238 mots

Sculpteur rhodien de l'école de Lysippe, Charès de Lindos est l'auteur du célèbre Colosse de Rhodes , gigantesque statue d'Hélios, protecteur de l'île de Rhodes. Exécutée en bronze, haute de soixante-dix coudées, ou cent cinq pieds (31 à 35 m) selon les textes, elle était placée à l'extrémité du môle de Mandraki, à l'entrée du port de Rhodes. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chares-de-lindos/#i_39649

COLOSSAL, art et architecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 3 271 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Mythologie du colossal »  : […] Sur un thème comme celui de la statue colossale, le mythe compte autant que la réalité, les projets et rêves utopiques sont aussi révélateurs que les réalisations concrètes, évidemment moins nombreuses. Les relations des historiens antiques (Strabon, Philon de Byzance) sur Rhodes, l'île aux mille statues colossales, toutes légendaires qu'elles aient pu être, ont eu autant de résonance pour les es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colossal-art-et-architecture/#i_39649

ÉROSTRATE (IVe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Pierre BRIANT
  •  • 104 mots

Éphésien qui chercha à acquérir la notoriété en incendiant le grand temple d'Éphèse (l'Artemision) la nuit même où naquit Alexandre le Grand (21 juillet ~ 356). Ce temple géant (cent vingt-sept colonnes), très représentatif de l'architecture ionienne archaïque, était considéré comme l'une des sept merveilles du monde. Érostrate fut condamné par les Éphésiens à être supplicié ; on interdit égalemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erostrate/#i_39649

MAUSOLÉE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 312 mots
  •  • 1 média

Devenu générique à partir du i er siècle, pour désigner tout monument funéraire de vastes proportions et de riche apparence, le terme mausolée fut d'abord spécifique et s'appliquait au monument de Mausole, satrape de Carie au milieu du ~ iv e  siècle, que le prince fit élever et que son épouse Ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mausolee/#i_39649

PATRIMOINE, art et culture

  • Écrit par 
  • Jean-Michel LENIAUD
  •  • 10 147 mots

Dans le chapitre « Intentionnalité du monument ; acceptation de l'héritage »  : […] Qu'il s'agisse d'un acte de piété ou de curiosité scientifique, la fouille correspond à un geste précis : retrouver ou confirmer la filiation. Car il ne suffit pas de l'intentionnalité du fondateur pour établir la filiation, il faut qu'un processus d'acceptation se mette en place. Cette intentionnalité du fondateur est déjà explicitement posée dans le chapitre précité de la Genèse : après l'épisod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-art-et-culture/#i_39649

PHARES

  • Écrit par 
  • Ian C. CLINGAN
  •  • 8 879 mots

Dans le chapitre « Phares de l'Antiquité »  : […] Les ancêtres des phares proprement dits étaient des feux à ciel ouvert allumés en haut d'une colline. La plus ancienne trace de ces brasiers se trouve dans L'Iliade et L'Odyssée (vers le viii e  siècle av. J.-C.). Les restes des plus anciens phares identifiés ont été découverts au Pirée ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phares/#i_39649

PHIDIAS (Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 2 747 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les statues chryséléphantines »  : […] Ces œuvres en bronze, quelle qu'ait été leur qualité, n'auraient pas suffi à assurer la prééminence artistique de Phidias : elles participent du « style sévère » (480-450 av. J.-C.), qui voit s'établir la suprématie du bronze dans la sculpture grecque, une fois maîtrisée la fonte en creux à la cire perdue, qui permet seule des bronzes de grandeur naturelle. En fait, c'est la technique chrysélépha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phidias/#i_39649

PYRAMIDE

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe LAUER
  •  • 8 778 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les grandes pyramides de la IVe dynastie »  : […] Le roi Snéfrou fit édifier à Dahchour, à quelques kilomètres au sud de Saqqarah, deux très grandes pyramides, la « rhomboïdale » et la pyramide septentrionale, qui à elles deux représentent un cube de pierre d'un volume très nettement supérieur à celui de la grande pyramide de Guizeh, soit plus de 3 000 000 de mètres cubes au lieu de 2 600 000 mètres cubes. La rhomboïdale, construite la première, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyramide/#i_39649

SÉPULTURE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 4 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Signes extérieurs de la tombe. Les monuments funéraires »  : […] La tombe en elle-même, avec ses aménagements et son décor, ne constitue qu'une partie de la sépulture. À toutes les époques et dans toutes les religions, elle est pourvue d'une « marque », d'un « signe » qui jalonne les tombes des nécropoles ; elle est associée à certains rites funéraires et accentue certains des caractères déjà signalés dans l'agencement de la tombe : le développement monumental, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sepulture/#i_39649

Pour citer l’article

Martine Hélène FOURMONT, « MERVEILLES DU MONDE LES SEPT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sept-merveilles-du-monde/