Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

KAZAKHSTAN

Nom officiel

République du Kazakhstan (KZ)

    Chef de l'État et du gouvernement

    Président : Kassym-Jomart Tokaïev (depuis le 20 mars 2019). Premier ministre : Oljas Bektenov (depuis le 6 février 2024)

      Capitale

      Astana

        Langues officielles

        Kazakh, russe

          Unité monétaire

          Tengué (KZT)

            Population (estim.) 20 485 000 (2024)
              Superficie 2 724 900 km²

                Le Kazakhstan, ancienne république soviétique indépendante depuis décembre 1991, est situé en Asie centrale. Ce pays vaste (2,7 millions de kilomètres carrés) compte une population de 16 millions d'habitants (recensement de 2009), dont le caractère multinational est surtout hérité des périodes tsariste et soviétique. Le cœur du territoire kazakhstanais, qui est constitué de déserts froids et de steppes, fut, jusqu'à la colonisation russe, le domaine des grandes confédérations nomades. Toutefois, c'est dans le cadre de l'U.R.S.S., qui a mené une politique d'aménagement du territoire très active, que le Kazakhstan a été fondé. Une profonde crise économique et sociale a accompagné les premières années de l'indépendance. Alors que le Kazakhstan, dirigé par Noursoultan Nazarbaïev de 1989 à 2019, a adopté les principes de l'économie de marché, le pays connaît désormais un développement rapide fondé sur l'exploitation des ressources naturelles (pétrole, uranium). Dans le cadre de la politique de consolidation de l'État, le Kazakhstan utilise ces revenus pour investir dans la nouvelle capitale, Astana.

                Kazakhstan : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                Kazakhstan : carte physique

                Kazakhstan : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                Kazakhstan : drapeau

                Géographie

                Un pays vaste, écartelé et enclavé

                Tianshan - crédits : 	Artem Miussov/ 500px/ Getty Images

                Tianshan

                Au cœur du continent asiatique, le Kazakhstan s'étend sur 2 717 000 kilomètres carrés, superficie qui le classe au huitième rang mondial ; 3 000 kilomètres séparent les rives de la mer Caspienne, à l'ouest, de l'Altaï, à l'est ; 1 600 kilomètres, les montagnes du Tianshan et les oasis du Turkestan, au sud, de la Sibérie méridionale, au nord. Ce territoire a été délimité dans les années 1920 et 1930, dans le cadre de la réforme politique et territoriale menée par les autorités soviétiques qui fonda le Kazakhstan et en fit une république socialiste soviétique en 1936. Organisé suivant une disposition zonale des ensembles agroclimatiques, le pays est centré sur une grande étendue constituée de déserts continentaux froids (par exemple le Kyzyl-Koum, « les sables rouges ») et de steppes (Betpak-Dala, « la steppe de la faim ») qui furent, jusqu'au xxe siècle, le domaine des nomades kazakhs. Cette région de la cuvette aralo-caspienne, qui occupe la majorité du territoire, est marquée par l'endoréisme : le Tchou se perd dans le désert du Mouyoun-Koum, l'Ili se jette dans le lac Balkhach, tandis que l'Oural coule vers la Caspienne et que le Syr-Daria s'achève dans l'Aral, lac désormais divisé dont le volume a diminué de 80 % depuis 1960, à la suite de l'essor des périmètres irrigués dévolus à la culture du coton. Seul le nord du pays, drainé par l'Irtych et ses affluents (Ichim, Tobol), appartient au bassin versant de l'océan glacial Arctique. Les plaines et les plateaux du bouclier kazakh sont dominés par des petits massifs dont l'altitude n'excède pas 1 600 mètres. En revanche, au sud-est, une barrière montagneuse discontinue mais puissante, formée du Tianshan, où se situe le point culminant du pays (Khan Tengri 6 995 m), de l'Alatau de Dzoungarie, du Tarbagataï et de l'Altaï, ceinture le pays au niveau de la frontière chinoise.

                Alors que la population kazakhstanaise s'élève à 16,9 millions d'habitants (2013), les inégalités du peuplement conditionnent des discontinuités majeures au sein du territoire. Deux foyers de peuplement séparés par la zone désertique et steppique, dont la densité est inférieure à 0,1 habitant par kilomètre carré, concentrent la majorité de la population. Celle-ci réside prioritairement dans les oasis et les piémonts méridionaux, où est localisée Almaty, la première ville (1,475 million d'hab.), et dans les régions septentrionales, où se trouve notamment Astana, la nouvelle capitale (officiellement 778 000 hab.). Malgré la forme compacte du territoire, les discontinuités du peuplement[...]

                La suite de cet article est accessible aux abonnés

                • Des contenus variés, complets et fiables
                • Accessible sur tous les écrans
                • Pas de publicité

                Découvrez nos offres

                Déjà abonné ? Se connecter

                Écrit par

                • : docteure en histoire, chargée de recherche au CNRS
                • : anthropologue, chercheur à l'Institut français d'études sur l'Asie centrale
                • : professeur émérite d'études ouraliennes et altaïques, professeur d'histoire à l'université d'Indiana, Bloomington
                • : docteur en géographie, chargé de recherche au C.N.R.S., membre de l'U.M.R. 7528 Monde iranien et indien (C.N.R.S., Sorbonne nouvelle, EPHE, INALCO)
                • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                Médias

                Kazakhstan : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                Kazakhstan : carte physique

                Kazakhstan : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                Kazakhstan : drapeau

                Tianshan - crédits : 	Artem Miussov/ 500px/ Getty Images

                Tianshan

                Autres références

                • KAZAKHSTAN, chronologie contemporaine

                  • Écrit par Universalis
                • ALMATY ou ALMA-ATA, anc. VIERNYÏ

                  • Écrit par Pierre CARRIÈRE
                  • 311 mots
                  • 1 média

                  Appelée Viernyï jusqu'en 1921, la ville d'Almaty (nommée Alma-Ata pendant la période soviétique), ville principale de la république du Kazakhstan, située au pied des monts Ala-Taou, sur le cône de déjection construit en commun par la Grande et par la Petite Almaatinka, comptait 1,5 million...

                • ARAL MER D'

                  • Écrit par Universalis, Yves GAUTIER
                  • 2 372 mots
                  • 1 média

                  Partagé par la frontière entre le Kazakhstan au nord et l'Ouzbékistan au sud, la mer d'Aral occupe, au milieu de déserts sableux, une partie basse de la dépression touranienne ou aralo-caspienne ; elle a communiqué avec la mer Caspienne jusqu'à une époque géologique récente (quelques...

                • ASIE (Structure et milieu) - Géologie

                  • Écrit par Louis DUBERTRET, Universalis, Guy MENNESSIER
                  • 7 933 mots
                  ...le bouclier précambrien de l'Aldan. Les plissements calédoniens se trouvent à l'ouest où ils dessinent un V ouvert vers le nord-ouest (partie ouest du Kazakhstan central et chaînons septentrionaux du Kazakhstan). On y trouve de grands anticlinoriums à noyau précambrien, séparés par des synclinoriums remplis...
                • ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

                  • Écrit par Pierre CARRIÈRE, Jean DELVERT, Xavier de PLANHOL
                  • 34 872 mots
                  • 8 médias
                  Partout, les sables tiennent une grande place, la topographie variant selon qu'ils sont fixés par la végétation ou demeurent libres. Dans les secteurs les moins arides, Betpak-Dala et Semiretché kazakhes, les sables sont retenus par l'uvette ou l'erkek ou, même, le saxaoul. Le Kyzyl-Koum ne présente...
                • Afficher les 23 références

                Voir aussi