OURAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme « Oural » s'applique aujourd'hui à deux entités qui ne se recouvrent pas. L'Oural est à l'origine un ensemble de chaînons montagneux allongé du nord au sud sur plus de 2 500 kilomètres, qui coupe toute la Russie, de la frontière kazakhe à la mer de Kara et se prolonge en mer par l'archipel de Nouvelle-Zemble. Peu élevé, facilement franchissable par ses cols bas, il est cependant assez visible dans le paysage pour être souvent désigné comme limite concrète entre Europe et Asie.

Ce doigt de gant de 100 à 150 kilomètres de largeur n'a jamais entravé la circulation est-ouest. Sa forme et son peuplement peu important n'ont jamais permis la constitution d'une région bien identifiée.

La région de l'Oural, quant à elle, s'étend donc pour l'essentiel sur les plaines avoisinantes. Dans le découpage administratif en vigueur de 1965 à 2000, elle comprenait une partie montagneuse (oblasts de Sverdlovsk et de Tcheliabinsk, parties montagneuses du Bachkortostan et de l'oblast d'Orenbourg), mais plus de la moitié de la région s'étendait sur les plateaux de Cisouralie, les parties peuplées de l'oblast d'Orenbourg, du Bachkortostan, ainsi que sur l'oblast de Perm. La région s'étendait donc majoritairement sur le bassin de la Kama, à l'ouest de la chaîne, alors que sa capitale, Sverdlovsk – qui a repris son nom de Iekaterinbourg après la chute de l'U.R.S.S. –, se trouvait à l'est. Dans le système soviétique, les « régions économiques » n'étaient cependant que des cadres statistiques sans réalité fonctionnelle.

Depuis 2000, la création des « okrougs fédéraux » a inversé la situation. L'okroug fédéral de l'Oural s'étend un peu sur la montagne (oblasts de Sverdlovsk – l'oblast a gardé le nom soviétique – et de Tcheliabinsk, 283 000 km2 à eux deux), mais surtout à l'est, sur l'immense plaine de Sibérie occidentale (oblasts de Kourgan et Tioumen, districts autonomes des Khantys-Mansis et des Iamalo-Nenets, 1,5 millio [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : agrégé de géographie, docteur d'État ès lettres
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Nanterre, journaliste scientifique
  • : professeur à l'université de Lyon-II, chercheur au Centre Magellan, Université de Lyon-III
  • : professeur titulaire de la faculté des sciences de l'université de Picardie

Classification


Autres références

«  OURAL  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre «  Grands traits structuraux »  : […] L'état des connaissances géologiques permet de définir avec assez de précision les grands ensembles structuraux asiatiques, ceux-ci offrant à leur tour la possibilité de mieux préciser les limites de l'Asie géologique . Celle-ci résulte d'une longue histoire, dont le début demeure et risque de rester longtemps fort mal connu, et au cours de laquelle des chaînes de montagnes se sont succédé, se su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geologie/#i_42803

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Dépression aralo-caspienne et massif central kazakhe »  : […] La dépression aralo-caspienne occupe l'emplacement d'un secteur faible du domaine plissé paléozoïque asiatique. Sur la surface d'aplanissement qui nivèle les structures anciennes affaissées, les transgressions mésozoïques et cénozoïques ont déposé des couches de sédiments généralement minces et restées horizontales, au moins dans la moitié septentrionale de la cuvette. Par places, dans le quart s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_42803

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La limite Europe-Asie »  : […] La limite occidentale de l'Asie est celle qui soulève le plus de problèmes géographiques. Elle pose intrinsèquement et relativement la question de la limite orientale de l'Europe, que l'élargissement politique et économique de l'Union européenne a relancée depuis l'effondrement du bloc soviétique. Le consensus est loin de régner à ce sujet, bien que la géographie soit régulièrement convoquée de f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-espaces-et-societes/#i_42803

BACHKORTOSTAN

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 278 mots
  •  • 1 média

La Bachkortostan est, depuis 1992, une république constitutive de la Fédération de Russie. Il a pris la suite de la république socialiste soviétique autonome des Bachkirs ou de Bachkirie, créée le 23 mars 1919 et qui a cessé d'exister en 1990 lorsqu'elle a proclamé sa souveraineté sous le nom de Bachkortostan. Située sur le versant occidental de l'Oural, la république rassemblait en 2002, sur un t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bachkortostan/#i_42803

EKATERINBOURG, anc. SVERDLOVSK

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 391 mots
  •  • 1 média

Avec une population de 1 293 500 habitants en 2002, Ekaterinbourg (Sverdlovsk de 1924 à la chute du régime communiste) est la plus peuplée des villes ouraliennes et la cinquième ville de la fédération de Russie. Au début du xix e  siècle, Ekaterinbourg rivalisa avec Perm pour la prééminence dans l'Oural ; si elle l'a emporté sur sa rivale traditio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ekaterinbourg/#i_42803

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Fin du Paléozoïque : l'Europe incluse dans la Pangée »  : […] Dernier épisode de l'orogenèse hercynienne, le plissement de l'Oural (« phase saalienne ») soude l'Asie à l'ensemble déjà constitué par la réunion du continent euraméricain et du Gondwana. Toutes les masses de croûte continentale du monde sont alors pratiquement réunies en une Pangée unique. Dans ce mégacontinent, le domaine océanique s'avance en coin depuis l'est jusque dans le futur domaine a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_42803

KOURGANES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Huguette MEUNIER
  •  • 957 mots

vi e  siècle avant notre ère Kourgane de Kelermès (Kouban) découvert en 1903. La célèbre panthère d'or abrite, sous ses pattes et tout au long de sa queue, dix petites panthères roulées en boule. C'est un des motifs récurrents de l'art scythe. v e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kourganes-reperes-chronologiques/#i_42803

MAGNITOGORSK

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 338 mots

Située dans l'oblast de Tcheliabinsk (fédération de Russie), Magnitogorsk fut, durant les années 1930 et 1940, la plus célèbre des villes-champignons de l'Union soviétique. Située au pied du versant oriental de l'Oural du Sud, à proximité du gisement de fer à forte teneur de la Magnitnaïa Gora (Montagne Magnétique), la ville a grandi en même temps que l'entreprise sidérurgique qui est à son origin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnitogorsk/#i_42803

OUFA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 307 mots

Capitale de la république de Bachkirie (membre de la fédération de Russie, ex-république socialiste soviétique autonome de Bachkirie), Oufa (1 022 600 hab. en 2007), a grandi le long des rives de la rivière Bielaïa, affluent de la Kama, au voisinage de sa confluence avec la rivière Oufa. Cette dernière, qui descend d'un col donnant accès à Tcheliabinsk, a donné son nom à la ville . Forteresse russ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oufa/#i_42803

PATRIMOINE MINIER EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 673 mots

Dans le chapitre « Trois zones pionnières »  : […] Trois microrégions de l'Europe sont aujourd'hui engagées dans ce dialogue entre des partenaires naguère considérés comme inconciliables : l'héritage de l'industrialisation, qui n'est après tout que celui d'une des formes de la créativité humaine, et « l'art » ou « la nature ». À l'ouest de l'Europe, il s'agit de la Cornouaille britannique (autour de Camborne), où se poursuit le programme grâce auq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-minier-en-europe/#i_42803

PERM

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 405 mots

De toutes les villes de l'Oural, Perm est celle qui a connu le passé le plus brillant : dès la célèbre expédition guerrière entreprise par Ermak Timofeïevitch en 1580 à destination de l'Est, un petit poste fut créé dans la vallée moyenne de la Kama, avantageusement situé sur la terrasse fluviale de la rive gauche, non loin de la confluence de la Tchoussovaïa. Bien que les gisements de sel et de fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perm/#i_42803

PIERRE Ier LE GRAND (1672-1725)

  • Écrit par 
  • Roger PORTAL
  •  • 4 120 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le développement industriel »  : […] Les besoins nés de la guerre ont suscité un développement industriel qui a inauguré une période nouvelle de l'histoire économique de la Russie. Auparavant tributaire de la Suède pour la fourniture de ses armes, la Russie acquiert dans ce domaine une indépendance qu'elle doit à l'action systématique du tsar, action qui s'inscrit dans le cadre du mercantilisme européen. Pratiquant un « étatisme de n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-le-grand-1672-1725/#i_42803

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARCHAND
  •  • 8 550 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Avantages et contraintes de l'immensité »  : […] De Kaliningrad au détroit de Béring, la Russie s'étend sur 10 000 kilomètres ; des îles Severnaïa Zemlia (îles de la Terre du Nord) à la frontière chinoise, sur 3 500 kilomètres. Une telle étendue multiplie les ressources minières, mais de telles distances ne peuvent qu'en contrarier la mise en valeur. À l'ouest, la plate-forme russe alterne vastes dépressions (100 à 200 m d'altitude) et immenses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_42803

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « La révolution industrielle »  : […] La Russie ne put entrer vraiment dans l'ère industrielle que par l'intervention de l'État et l'emprunt de capitaux à l'étranger. Les changements profonds de ses structures économiques sont un fait tardif, postérieur à 1880. La faiblesse du marché de consommation paysan qui s'élargissait trop lentement, autant que le manque de capitaux privés, a contraint le gouvernement à devenir, par la voie des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_42803

STROGANOV LES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 298 mots

Le nom de la famille Stroganov, dont la cohésion a triomphé des différends les plus graves, est attaché à la colonisation de l'Oural et de la Sibérie. Les ancêtres de la famille (Anika Stroganov, mort en 1570) appartenaient à la paysannerie libre et étaient membres d'une communauté de petits sauniers paysans. Leur fortune a été édifiée, avec l'appui du gouvernement, sur le commerce du sel. En 1574 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-stroganov/#i_42803

TCHELIABINSK

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 386 mots

Créée dès 1736, donc avant la plupart des villes de l'Oural d'aujourd'hui, la cité de Tcheliabinsk resta pourtant à l'état de petite bourgade jusqu'au moment où, en 1892, le Transsibérien, prolongé au cours des deux décennies suivantes jusqu'au Pacifique, allait en faire la porte d'entrée de la Sibérie moderne. Dès lors, dans une ville située au pied d'un col donnant accès à l'ouest à la vallée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tcheliabinsk/#i_42803

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, André BLANC, Pascal MARCHAND, Guy MENNESSIER, « OURAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oural/