DZOUNGARIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom que les Européens ont donné au second khānat fondé au xviie siècle en Asie centrale par les Mongols occidentaux ou Oirat, dénommés à cette époque les Jüngar (ou, en transcription vulgaire, Djoungar, ou encore Dzoungar). La Dzoungarie (ou Jüngarie) est située dans la région du Tarbagatai et de l'Ili (à l'est du lac Balkhach). Après s'être étendu de la région occidentale du bassin de Tarim jusqu'aux monts Tianshan, et de l'Altaï jusqu'aux cours supérieurs de l'Ob et de l'Irtych, l'Empire jüngar a été totalement anéanti en 1755-1759 par l'empereur Qianlong. Le nom de Dzoungarie a alors perdu toute réalité politique, mais il est resté comme terme géographique pour désigner la dépression de quelque 700 kilomètres carrés, qui s'étend, sur le territoire de la république populaire de Chine, entre l'Altai mongol au nord, la chaîne orientale des Tianshan au sud et celle du Tarbagataï à l'ouest.

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

vidéo

Les nouveaux conquérants : Hollande, Angleterre, France, Russie. Guerre de Trente Ans. Louis XIV.La prépondérance de l'Espagne et du Portugal s'achève au cours du XVIIe siècle devant les appétits commerciaux des autres grandes puissances européennes.Les Provinces-Unies calvinistes, dont... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

On dénomme aussi « Alataou de Dzoungarie » le système montagneux qui se développe à la frontière orientale du Kazakhstan et du Turkestan chinois, entre le lac Alakol et l'Ili ; on appelle aussi « portes de Dzoungarie » une passe, de 10 kilomètres de large environ à son point le plus resserré, qui traverse la muraille formée par les chaînes de l'Alataou au sud et de Barlyk et de Maili au nord pour joindre la dépression du lac Ebi-nur (au sud-est, en république populaire de Chine) à celle du lac Alakol (au nord-ouest, au Kazakhstan). Depuis les temps les plus anciens, c'est par cette passe que les hordes nomades d'Asie centrale se sont déversées dans les steppes de l'actuel Kazakhstan, et, de là, dans la Sibérie occidentale et la Russie méridionale.

—  Françoise AUBIN

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S. et à la Fondation nationale des sciences politiques (C.E.R.I)

Classification


Autres références

«  DZOUNGARIE  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

L'Asie est le plus vaste des continents : 44 millions de kilomètres carrés. Elle s'étend sur 75 degrés de latitude et, en tenant compte des îles, sur 92 degrés (de la Severnaïa Zemlia, ou Terre du Nord, 81 0 de latitude nord, à l'île Roti, 11 0 de latitude sud) ; elle couvre 164 degrés de longitude du cap Baba en Asie Mineure au cap Dejnev en Sib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_38981

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La topographie »  : […] Dans ses délimitations territoriales actuelles, la Chine possède parmi les terres les plus hautes du monde. Le relief est aux dimensions de cet immense pays : 19 p. 100 du territoire se situe à une altitude supérieure à 5 000 mètres ; 37 p. 100 à plus de 2 000 mètres ; 35 p. 100 à moins de 1 000 mètres ; et 16 p. 100 à moins de 500 mètres. Une pente d'orientation générale d'ouest en est se compos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_38981

GOBI DÉSERT DE

  • Écrit par 
  • Guy S. ALITTO, 
  • Mikhail Platonovich PETROV
  •  • 2 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Géographie physique »  : […] Le Gobi comprend le Gobi-Altaï, le Gobi dzoungare et le Gobi transaltaïque à l'ouest, le Gobi est-mongol dans le centre et l'est, ainsi que le désert d'Alashan dans le sud. Le Gobi-Altaï est délimité par le piémont du Tianshan à l'ouest et les montagnes du Beishan au sud. Il s'élève parfois à plus de 1 500 mètres d'altitude. Sa surface est légèrement ondulée, et forme de vastes couloirs labyrinth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-de-gobi/#i_38981

KALMOUKS

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 485 mots

Dans le chapitre « L'exode »  : […] Sans doute cette mission de Tulišen avait-elle contribué à réveiller la nostalgie de la terre ancestrale ; car, de ce moment, les Kalmouks supportent de moins en moins bien les intrusions des Russes dans le gouvernement du khānat et redoutent de plus en plus une sédentarisation obligatoire. Finalement, en janvier 1771, le khān Ubaši, petit-fils d'Ayuqa, décide, sous la pression de ses conseillers, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalmouks/#i_38981

OÏRAT

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 2 091 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les grandes migrations »  : […] À compter des dernières décennies du xv e  siècle, les Mongols orientaux reprenant force sous le long règne de Dayan-khan (cf.  mongolie -Histoire), les Mongols occidentaux sont peu à peu rejetés vers l'ouest, où ils accentuent leur pression sur leurs voisins turcs – nomades des steppes (Kirghiz-Qazaq) et sédentaires des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oirat/#i_38981

XINJIANG [SIN-KIANG] ou TURKESTAN CHINOIS

  • Écrit par 
  • Évelyne COHEN, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 7 000 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le milieu naturel »  : […] La plus occidentale des régions de la Chine, le Xinjiang, en est aussi la plus vaste unité administrative (1 646 900 km 2 ) et, avec 19,2 millions d'habitants au recensement de 2000 (21,3 estimés en 2008), la moins densément peuplée (13 hab./km 2 ), après le Tibet (2 hab./km 2 ) et le Qinghai (7,2 hab./km […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xinjiang-turkestan-chinois/#i_38981

Pour citer l’article

Françoise AUBIN, « DZOUNGARIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dzoungarie/