BALKHACH LAC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le lac Balkhach est situé dans le centre-est du Kazakhstan, à peine 1 000 kilomètres à l'est de la mer d'Aral. Occupant le vaste bassin du Balkhach et de l'Alakol, à 342 mètres d'altitude, il s'étend sur 605 kilomètres d'est en ouest. Sa superficie varie fortement selon le bilan hydrologique. Lorsque l'eau est abondante (comme au milieu du xxe siècle et lors des années 1958-1969), le lac peut atteindre entre 18 000 et 19 000 kilomètres carrés. En période de sécheresse (fin du xixe siècle et lors des décennies 1930 et 1940), sa superficie peut se réduire à entre 15 500 et 16 300 kilomètres carrés. Le niveau de l'eau peut ainsi varier de plus ou moins 3 mètres. La péninsule de Sarymsek, qui forme une longue avancée dans le lac, sépare le Balkhach en deux ensembles hydrologiques distincts : une partie occidentale, large (de 27 à 74 kilomètres) et peu profonde (11 mètres maximum), et une partie orientale, étroite (de 10 à 19 kilomètres) et relativement profonde (jusqu'à 26 mètres). Les deux ensembles sont reliés par un mince détroit, l'Uzun-Aral, d'une profondeur d'environ 6 mètres.

La large rivière Ili se déverse, depuis le sud, dans la partie ouest du lac. Avant la construction d'un barrage hydroélectrique à la fin du xxe siècle, l'Ili représentait entre 80 et 90 p. 100 de l'apport en eau du lac. Seuls de petits cours d'eau, comme le Karatal, l'Aksu, l'Ayagoz et le Lepsy, alimentent le lac à l'est. Les deux parties du lac ayant une superficie quasi égale, l'eau afflue continuellement d'ouest en est. Si à l'ouest, l'eau était autrefois presque douce et, de ce fait, exploitable pour l'industrie et la consommation, à l'est, elle est saline depuis longtemps.

Au nord, les rives élevées et rocailleuses présentent des traces nettes d'anciennes terrasses. Les rives sud sont basses et sableuses, recouvertes en de nombreux endroits par de petits lacs peuplés de roseaux. Peu élevées, ces rives sont périodiquement inondées par les eaux du Balkhach.

Les conditions climatiques tranchées, avec des étés caniculaires et des hivers très rigoureux, affectent fortement le régime du lac. La température annuelle moyenne de l'eau est, à l'ouest, de 10 0C, et à l'est, de 9 0C. Les précipitations moyennes s'établissent autour de 430 millimètres. Le lac reste gelé de fin novembre à début avril.

Au sol, le carbonate se retrouve en grande quantité dans les dépôts sédimentaires. La faune, très riche à l'origine, s'appauvrit depuis les années 1970 à cause de la détérioration de la qualité de l'eau. Avant ce déclin, 20 espèces de poisson peuplaient le lac, dont six étaient spécifiques au Balkhach. Les autres espèces, introduites par l'homme, comprenaient la carpe, l'esturgeon, la brème, le brochet et le barbeau. Les principaux poissons comestibles étaient la carpe, le brochet et la perche du Balkhach.

L'importance économique du lac s'est considérablement accrue pendant la première moitié du xxe siècle. La pêche et la pisciculture notamment se sont développées dans les années 1930, en même temps qu'un service de fret maritime très actif. Un autre temps fort du développement économique de la région a été la construction de l'usine de raffinage de cuivre de Balkhach, autour de laquelle la grande ville du même nom s'est créée, sur la rive nord. Dans les années 1970, la centrale hydroélectrique de Kapchagay a été mise en service sur l'Ili. La dérivation de l'eau pour alimenter son réservoir et assurer l'irrigation a fortement diminué le débit de la rivière. Conséquence, entre 1970 et 2008, la surface du Balkhach a baissé de plusieurs mètres tandis que les eaux devenaient de plus en plus salines. Ces dernières sont également polluées par les fuites des dépôts de stockage de combustible ainsi que par l'exploitation des mines de cuivre le long des rives. Une partie des prises de pêche est aujourd'hui impropre à la consommation. Les forêts et les terres humides autour du lac ont cédé beaucoup de terrain. La dégradation écologique subie par le Balkhach et ses alentours est dramatique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  BALKHACH LAC  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Asie centrale »  : […] L'Asie centrale est formée par un ensemble homogène de plissements calédoniens et hercyniens appartenant à la grande ceinture qui enveloppe le bouclier sibérien et ses annexes. Elle est bordée au sud par les chaînes alpines du Pamir et de l'Himalaya (cf. carte structurale de l'Asie). Le soubassement précambrien affleure ici et là sous forme de nuclei (Tarim, Dzoungarie, Tibet) autour desquels se […] Lire la suite

Pour citer l’article

« BALKHACH LAC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-balkhach/