ALMATY ou ALMA-ATA, anc. VIERNYÏ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appelée Viernyï jusqu'en 1921, la ville d'Almaty (nommée Alma-Ata pendant la période soviétique), ville principale de la république du Kazakhstan, située au pied des monts Ala-Taou, sur le cône de déjection construit en commun par la Grande et par la Petite Almaatinka, comptait 1,5 million d'habitants en 2013 (elle en comptait 928 000 en 1980, se classant alors au vingt-sixième rang des villes les plus peuplées de l'Union soviétique).

Kazakhstan : carte administrative

Kazakhstan : carte administrative

carte

Carte administrative du Kazakhstan. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Fondée en 1854 sur l'emplacement d'un village kazakh appelé Almaty (« village des pommiers »), la ville a grandi d'abord en tant que modeste chef-lieu d'une oasis cultivée, doté de rares industries alimentaires et ne comptant que 22 700 habitants en 1897. Après son élévation au rang de capitale de la jeune République socialiste soviétique kazakh, la cité a connu une croissance fort rapide de sa population, qui est passée de 45 400 habitants en 1926 à 221 600 en 1939 et 456 500 en 1959, car elle cumulait les fonctions de capitale politique, administrative, culturelle et industrielle du Kazakhstan. Elle a perdu en 1998 cette fonction au bénéfice d’Astana (renommée Noursoultan en 2019), moins excentrée.

Elle abrite l'Académie des sciences du Kazakhstan, une université, un opéra, trois théâtres célèbres, ainsi qu'un centre de télévision et des studios cinématographiques fort actifs.

Considérée comme l'une des plus belles villes de l'ex-l'Union soviétique, Almaty se distingue par l'étendue de ses espaces verts et l'abondance des eaux de ses nombreux canaux. Son célèbre plan en damier, d'une régularité parfaite, lui vaut de disposer d'immenses avenues bordées d'allées piétonnières et de jardins souvent plantés d'arbres fruitiers, parmi lesquels les pommiers occupent la première place.

—  Pierre CARRIÈRE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ALMATY ou ALMA-ATA, anc. VIERNYÏ  » est également traité dans :

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Urbanisation et développement »  : […] Avec plus de 73 millions d'habitants chacun, la Turquie et l'Iran regroupent à eux seuls plus de la moitié de la population de toute la région et confirment ainsi leur place économique et politique dominante. Troisième pays de la région par sa population, l'Afghanistan (28,4 millions d'habitants en 2009) est aussi le plus pauvre de la région, avec les taux de natalité et de mortalité les plus éle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_39123

KAZAKHSTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 8 815 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un pays vaste, écartelé et enclavé »  : […] Au cœur du continent asiatique, le Kazakhstan s'étend sur 2 717 000 kilomètres carrés, superficie qui le classe au huitième rang mondial ; 3 000 kilomètres séparent les rives de la mer Caspienne, à l'ouest, de l'Altaï, à l'est ; 1 600 kilomètres, les montagnes du Tianshan et les oasis du Turkestan, au sud, de la Sibérie méridionale, au nord. Ce territoire a été délimité dans les années 1920 et 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazakhstan/#i_39123

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « ALMATY ou ALMA-ATA, anc. VIERNYÏ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/almaty-alma-ata-viernyi/