JUSTICEJustice politique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Giulio Andreotti

Giulio Andreotti
Crédits : PA Photos

photographie

Affaire Monica Lewinsky

Affaire Monica Lewinsky
Crédits : Getty

photographie

Fernando Collor de Mello

Fernando Collor de Mello
Crédits : Hulton Getty

photographie

Procès de Pétain, 1945

Procès de Pétain, 1945
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Tous les médias


De l'ordre interne à l'ordre international

La justice est traditionnellement l'une des composantes majeures de la souveraineté de chaque État. Néanmoins, l'intensité des conflits internationaux contemporains et les crimes de guerre commis ont soulevé le problème de la responsabilité de ceux qui les ont ordonnés ou perpétrés.

La fin de la Première Guerre mondiale a posé le principe de la mise en accusation de l'ex-empereur Guillaume II (article 227 du traité de Versailles) ainsi que le jugement des auteurs de crimes de guerre par une juridiction allemande ou militaire interalliée (articles 228-229). Le résultat pratique fut dérisoire : l'ex-empereur ne fut ni extradé ni jugé et 8 condamnations seulement à des peines mineures furent prononcées.

La Société des Nations, malgré divers projets d'institution d'une justice pénale internationale, ne parvint pas à fonder une instance juridictionnelle répressive.

Les Alliés, vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale, après avoir constitué dès 1942 une commission des crimes de guerre, bénéficiant de l'autorité souveraine sur les vaincus et de la disparition temporaire des États allemand et japonais, fondèrent le Tribunal militaire international de Nuremberg (traité du 8 août 1945) et le Tribunal militaire de Tōkyō pour l'Extrême-Orient (décret de Mac Arthur du 22 janvier 1946), chargés de juger les grands criminels de guerre. Ces deux juridictions ont appliqué la loi pénale internationale fixée par le traité de Paris de 1928 condamnant la guerre d'agression, les Conventions de La Haye (notamment celle de 1907) et de Genève sur les crimes de guerre et les « principes généraux du droit pénal tels qu'ils dérivent du droit pénal de toutes les nations civilisées » sanctionnant les crimes contre l'humanité.

Pour la première fois dans l'histoire des relations internationales, il était admis que la protection par le droit international des représenta [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages




Écrit par :

  • : professeur agrégé de droit public à l'université de Nice

Classification


Autres références

«  JUSTICE  » est également traité dans :

JUSTICE - Les institutions

  • Écrit par 
  • Loïc CADIET
  •  • 13 654 mots
  •  • 3 médias

Il était une fois l'injustice... Ainsi faudrait-il commencer par présenter la justice, car c'est par son contraire que la justice se laisse d'abord saisir. Serments trahis, partages iniques, punitions injustifiées tissent dès l'enfance ce sentiment d'injustice que ressent l'homme adulte au spectacle quotidien des injures et des inégalités qui enlaidissent la société des hommes. C'est sur ce terrea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-les-institutions/

JUSTICE - Justice constitutionnelle

  • Écrit par 
  • Francis HAMON, 
  • Céline WIENER
  •  • 10 087 mots
  •  • 1 média

Dans tous les pays qui se sont dotés d'une Constitution écrite – ce qui est de loin le cas le plus fréquent –, celle-ci est considérée comme la norme nationale suprême. En cas de conflit, elle doit donc prévaloir sur toute règle de valeur inférieure, quel qu'en soit l'auteur. Pour s'assurer qu'il en soit ainsi, un contrôle est généralement prévu : tantô […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-justice-constitutionnelle/

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 467 mots

Dans le chapitre « Un « mouvement pour la justice globale » »  : […] Cette hétérogénéité, mais aussi l'instabilité intrinsèque des regroupements militants qui varient selon la nature des mobilisations (campagnes, manifestations ou forums) expliquent que la dénomination du mouvement reste changeante. Aujourd'hui encore, certains activistes français préfèrent se reconnaître dans l'appellation « antiglobalisation », par distinction vis-à-vis d'Attac et de son projet d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altermondialisme/#i_7970

ANTIQUITÉ - Naissance de la philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 11 115 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les présocratiques »  : […] La philosophie n'est pas née à proprement parler en Grèce, mais dans les colonies grecques d'Asie Mineure. C'est à Milet qu'une lignée de physiciens, souvent appelés ioniens en raison de leur origine, commencent à spéculer, dès le début du vi e  siècle avant J.-C., sur la nature profonde des choses, c'est-à-dire sur ce qui, derrière les apparences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-naissance-de-la-philosophie/#i_7970

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Réhabilitation des victimes »  : […] Au début de son mandat, Néstor Kirchner souffre d'un manque de légitimité. Il n'a obtenu que 23 p. 100 des suffrages exprimés lors d'une élection marquée par une forte abstention et un vote blanc massif, et où il n'y eut pas de second tour, son adversaire Carlos Menem ayant préféré se retirer devant une défaite prévisible. Issu lui-même des milieux péronistes touchés par la répression, Kirchner a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/#i_7970

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les vertus »  : […] Resterait à analyser le dernier caractère attribué par Aristote au Bien, qui est d'être l'acte ( ergon , energeia ) propre de chaque être. Il y a ici deux idées. L'une est que le bonheur réside dans l'activité et non dans une potentialité, qui pourrait être en sommeil ; il est usage, et non simple possession ; il ne consiste pas à être, mais à faire. Mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristote/#i_7970

BADINTER ROBERT (1928- )

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 1 325 mots

Dans le chapitre « Un combat contre la peine de mort »  : […] Inscrit au barreau de Paris en 1951, Robert Badinter est d'abord un spécialiste de droit civil : après sa thèse soutenue à la Sorbonne sur « les conflits en matière de responsabilité civile dans le droit des États-Unis » et un ensemble de contributions au droit de l'automobile, il fonde en 1966, avec son ami Jean-Denis Bredin, un cabinet spécialisé en droit des affaires. Mais c'est aux assises qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-badinter/#i_7970

BENTHAM JEREMY (1748-1832)

  • Écrit par 
  • Pierre TROTIGNON
  •  • 1 930 mots
  •  • 1 média

Jeremy Bentham a connu la grande crise révolutionnaire qui transforma l'Europe. Son œuvre, trop souvent et très injustement oubliée, est une des sources idéologiques de la grande pensée bourgeoise du xix e siècle. Bien qu'il eût reçu une formation juridique complète, il refusa de devenir avocat : les contradictions, les incertitudes du droit, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeremy-bentham/#i_7970

CARE, philosophie

  • Écrit par 
  • Sandra LAUGIER
  •  • 3 849 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La question de la justice »  : […] La perspective du care , on l'a dit, élabore une analyse des relations sociales organisées autour de la dépendance et de la vulnérabilité. Son approche a pour vocation de donner forme à des questions qui ne trouvaient pas leur place dans le débat public et d'infléchir ou de transformer la définition de ce qui compte d'un point de vue éthique et politique. L'intérêt de cette c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/care-philosophie/#i_7970

DEL PONTE CARLA (1947- )

  • Écrit par 
  • Florence HARTMANN
  •  • 987 mots

« Jamais je n'aurais imaginé que le travail d'un procureur international serait à ce point aussi différent de celui d'un procureur national, tant les pressions et les tentatives d'ingérence des politiques furent nombreuses. » Par cette confidence livrée à l'issue de son mandat, Carla Del Ponte n'hésite pas à lever un coin du voile sur la vie sous haute surveillance qu'elle a menée pendant plus de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carla-del-ponte/#i_7970

DERRIDA JACQUES (1930-2004)

  • Écrit par 
  • Catherine MALABOU
  •  • 3 353 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La question théologico-politique »  : […] Les textes tardifs de Jacques Derrida interrogent avec insistance les motifs du possible et de la croyance, de la foi et de la promesse, toutes questions comprises, dès Spectres de Marx (1993), sous le terme « messianique ». Derrida découvre le lien structurel qui existe entre possibilité , croyance et dénégation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-derrida/#i_7970

DROIT - Sociologie

  • Écrit par 
  • Jacques COMMAILLE
  •  • 3 920 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le retour à la sociologie générale »  : […] Le fait marquant concernant les développements actuels de la sociologie du droit française est certainement, par rapport à cette tradition de science pratique, une inflexion forte caractérisée par un retour à la sociologie générale. Déjà en 1990, la Société française de sociologie consacrait son colloque annuel à la question du droit ( Normes juridiques et régulation sociale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-sociologie/#i_7970

DROIT - Économie du droit

  • Écrit par 
  • Bruno DEFFAINS
  •  • 3 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les fondements analytiques de l'économie du droit »  : […] L'analyse micro-économique du droit est donc une discipline récente. Elle a toutefois connu une histoire mouvementée au cours des dernières décennies (Cooter et Ulen, 1996 ; Fluet, 1990 ; Hovenkamp, 1995). Durant la période des années 1960, elle a été principalement marquée par des travaux appliquant la théorie des prix aux notions de base de la common law  : propriété, contr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-economie-du-droit/#i_7970

DROIT, LÉGISLATION ET LIBERTÉ, Friedrich von Hayek - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 296 mots

Dans le chapitre « Information et ordre spontané du marché »  : […] Pour Hayek, comme il l'affirme dès le premier tome de l'ouvrage ( Règles et Ordre ), le monde économique est radicalement incertain et complexe, car l'information n'y existe que sous forme partielle et fragmentée. La prise en compte de cette opacité informationnelle invite d'abord à rompre avec la représentation microéconomique traditionnelle de l'action économique comme le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-legislation-et-liberte/#i_7970

DROIT ET CITOYENNETÉ AU DÉBUT DU XXIe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Renaud DEMOYEN
  •  • 2 536 mots

Dans le chapitre « Le règlement extrajudiciaire des conflits »  : […] Sous l'impulsion notamment européenne (directive 2008/52), une réflexion s'est engagée sur la répartition des contentieux et, singulièrement, sur leur éventuelle déjudiciarisation (commission « Guinchard » et groupe de travail « Magendie », 2008). L'idée de favoriser le règlement amiable des conflits est ancienne (création des juges de paix en 1790). Elle avait survécu, mais de manière limitée en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-et-citoyennete-au-debut-du-xxie-siecle/#i_7970

ÉLÉMENTS D'ÉCONOMIE POLITIQUE PURE, Léon Walras - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 965 mots

Dans le chapitre « Le tournant axiomatique de l'analyse walrasienne »  : […] Les Éléments sont conçus par Walras comme une vaste théorie de l'échange et des prix qui doit s'articuler à une théorie de la distribution et de la propriété, en conformité avec un idéal de justice. La science pure morale établit la justice de la distribution initiale des biens ; l'économie pure démontre que l'échange des biens (et par extension leur usage et leur transform […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elements-d-economie-politique-pure/#i_7970

ESCHYLE (env. 525-456 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacqueline de ROMILLY
  •  • 4 654 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La justice »  : […] Eschyle croit à la justice divine. Et en particulier lorsqu'il s'agit de fautes mettant en cause soit le respect des dieux soit la vie des humains. Ses vers résonnent un peu partout du nom des Érinyes, les déesses vengeresses attachées à poursuivre le crime. Et à chaque instant il répète que toute faute est un jour châtiée. « Nul rempart ne sauvera celui qui, enivré de sa richesse, a renversé l'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eschyle/#i_7970

ESCLAVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE, 
  • Maurice LENGELLÉ, 
  • Claude NICOLET
  •  • 8 798 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les justifications de l'inégalité entre les hommes »  : […] Si l'on met à part le système « doux », le niveau de vie des esclaves organisés en troupeaux est donc réduit au point d'obtenir la plus forte rentabilité de la production agricole, pour le profit des maîtres. Or, cette inégalité se doublait du racisme, qui doit être considéré, selon nous, comme un essai de justification pseudo-scientifique de l'inégalité sociale. La richesse des maîtres ne pouvait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esclavage/#i_7970

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 6 285 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Philosophie analytique et philosophie continentale »  : […] Les quelque trente années pendant lesquelles la philosophie analytique a acquis une position dominante, en particulier dans certaines universités comme Princeton ou Harvard, ont aussi contribué à creuser un fossé avec la philosophie européenne, largement dominée dans le même temps par la phénoménologie, l'herméneutique et l'existentialisme ou le structuralisme. Ce fossé est à la source de l'opposi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-philosophie/#i_7970

ÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 5 714 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La constitution de la notion de valeur »  : […] Partons d'un terme de notre vocabulaire éthique ou moral (à ce niveau, la différence n'est pas encore marquée) qui est encore proche de la constitution primaire de l'intention éthique : le terme de valeur . Nous l'employons en relation avec des entités telles que la justice, l'égalité, la tempérance l'amitié, etc. Les Anciens ont été les premiers à essayer de fixer ces entité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethique/#i_7970

FOUCAULT MICHEL (1926-1984)

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 5 262 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le règne de la norme »  : […] Le premier champ d'études est celui de la justice : Foucault tente, dans ses premiers cours au Collège de France, d'articuler historiquement le passage, dans la Grèce antique, d'une vérité judiciaire d'ordre divin (et dont la vérité se donnerait à lire sous la forme d'un événement, par exemple une bataille) à une vérité judiciaire obtenue par l'appel à un témoignage humain (vérité-constat, vérité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-foucault/#i_7970

GILLIGAN CAROL (1936- )

  • Écrit par 
  • Sandra LAUGIER
  •  • 1 120 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers un élargissement de la notion de justice »  : […] Prendre la mesure de la centralité du care non seulement comme dimension de la moralité mais comme dimension de la forme de vie humaine permet de reconnaître que la dépendance et la vulnérabilité ne sont pas des accidents de parcours qui n’arrivent qu’aux « autres » : ce sont des traits propres à la condition de chacun. Si le terme vulnérabilité n’est pas central dans la fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carol-gilligan/#i_7970

HÉRACLITE (VIe-Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 2 334 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Divine justice »  : […] Il n'est pas question de projeter dans ce schéma l'opposition de l'esprit et de la matière, et encore moins l'opposition cartésienne de l'étendue et de la pensée. Ce Feu auquel se substitue une âme dans certaines formules (DK 36 et 77) est un Feu pensant. Les mêmes formules contiendraient donc des délinéaments d'une ascétique et d'une épistémologie. Pour une âme, se maintenir sèche et disponible à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heraclite/#i_7970

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Les usages sociaux de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 3 820 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Au tribunal de l'histoire »  : […] Déjà, les historiens dreyfusards jouent un rôle essentiel pour démontrer l'inanité des preuves matérielles contre Dreyfus au cours du procès Zola en 1898, puis devant la cour de Rennes lors de la révision du procès l'année suivante. Depuis l'affaire Dreyfus , la judiciarisation croissante des rapports sociaux et l'appel systématique aux experts ont préparé l'entrée des historiens dans les prétoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-les-usages-sociaux-de-l-histoire/#i_7970

HONNETH AXEL (1949- )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 858 mots

Dans le chapitre « Repenser l’idée de justice »  : […] Dans les conflits sociaux, Honneth voit avant tout l’effet de la discrépance croissante entre les représentations du droit et de la justice de ceux qui sont partie prenante du système et de ceux qui sont rejetés à ses marges ou carrément en dehors. Mais ce qui est décisif est surtout leur nature : à la différence des représentations élaborées de la justice (au nombre desquelles force est de compt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-honneth/#i_7970

HONNEUR

  • Écrit par 
  • Marie-France MURAWA-WULFING
  •  • 2 340 mots

Dans le chapitre « Manifestations de l'honneur »  : […] L'honneur est, en effet – et c'est essentiel –, une qualité qui s'acquiert par la naissance ou le mérite (honneur-vertu ou honneur-préséance des anthropologues), mais surtout qui se perd. Elle se perd à partir du moment où le comportement de celui qui est considéré comme homme d'honneur ne répond plus aux critères fixés par le code de la société dans laquelle il vit. Une « dette d'honneur » se do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honneur/#i_7970

JUSTICE DISTRIBUTIVE

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 810 mots

Cette justice ne consiste pas à « récompenser les bons et punir les méchants ». La notion fait intervenir l'idée d'une inégalité ou, plus exactement, d'une proportionnalité dans la « distribution » des biens, des récompenses ou des honneurs qui tient compte de la valeur de chacun. Particulièrement mise en évidence par Aristote, qui, reprenant l'analyse de la vertu de justice, à laquelle s'était at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-distributive/#i_7970

MÉDIATION, droit

  • Écrit par 
  • Antoine ADELINE
  •  • 3 161 mots

La médiation, et plus généralement les « modes alternatifs de règlement des conflits », souvent désignés sous l'abréviation de M.A.R.C., peuvent se définir comme des processus non juridictionnels de traitement des litiges. Le thème est en faveur. Les colloques, séminaires et articles sur le sujet se multiplient aussi rapidement que les déclarations de certains hauts magistrats ou hommes politiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mediation-droit/#i_7970

MEXIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Henri ENJALBERT, 
  • Roland LABARRE, 
  • Cécile LACHENAL, 
  • Jean A. MEYER, 
  • Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, 
  • Philippe SIERRA
  •  • 32 124 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Justice et démocratie »  : […] L'un des défis majeurs de la démocratisation au Mexique réside dans l'amélioration de l'appareil de justice et du système de police. Si un certain nombre de mesures ont été prises telles que la réorganisation de la police fédérale, ces institutions souffrent du manque de confiance de la population. Sur la base de chiffres officiels, l'impunité, due à l'inefficacité de la police judiciaire et du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mexique/#i_7970

NADAL JEAN-LOUIS (1942- )

  • Écrit par 
  • Peimane GHALEH-MARZBAN
  •  • 954 mots

« L' indépendance est quelque chose de plus que la liberté. » C'est en citant André Dupin, un de ses plus illustres prédécesseurs à ce poste, que Jean-Louis Nadal, procureur général près la Cour de cassation, conclut son dernier discours de rentrée, avant de quitter ses fonctions le 30 juin 2011. Au terme d'une carrière commencée en 1970, il livre sa conception de l'avenir de la justice. C'est à S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-nadal/#i_7970

NAPOLÉON Ier BONAPARTE (1769-1821) empereur des Français (1804-1814 et 1815)

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT
  • , Universalis
  •  • 8 302 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le programme de réformes »  : […] Le travail de réforme administrative du Consulat, entrepris à l'instigation de Bonaparte, devait se révéler plus durable que la Constitution. À la tête du gouvernement se trouvait le Conseil d'État , nommé et présidé par le Premier consul. C'était à la fois la source des nouvelles lois et un tribunal administratif. À la tête des départements se trouvaient les préfets qui, succédant aux intendants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ier-bonaparte/#i_7970

NATUREL DROIT

  • Écrit par 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  •  • 5 966 mots

Dans le chapitre « Le droit et la justice »  : […] Le droit, objet de la justice, établit des rapports entre les hommes et les choses de manière à rendre juste la situation qu'ils entretiennent. Or, la relation juridique n'est pas immédiate, interpersonnelle ; elle est médiatisée par une res (qui désigne non seulement la chose, mais aussi bien un acte humain ou un service). C'est précisément par la médiation de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-naturel/#i_7970

PEINE DE MORT

  • Écrit par 
  • André DUMAS, 
  • Michel TAUBE
  •  • 7 983 mots
  •  • 1 média

La société a-t-elle le devoir et le droit de condamner à mort ceux qui violent ses lois et qui portent atteinte à leur prochain ? Peut-on venger le crime illégal par le meurtre légal ? Pendant des siècles, ces questions ont rencontré une réponse unanimement positive, soit que la condamnation à mort ait été ressentie comme une réparation indispensable de l'ordre des choses, soit que le corps socia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peine-de-mort/#i_7970

PLATON

  • Écrit par 
  • Monique DIXSAUT
  •  • 13 741 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'unité de la vertu »  : […] Le problème de la valeur de l'âme et de l'État est donc de nature hiérarchique ; leur justice dépend de la juste réponse à cette question : qui doit gouverner, et qui obéir ? Éduquer, c'est d'abord soumettre à la partie intelligente, qui n'a autorité à commander que parce qu'elle se soumet à l'intelligible. S'il existe des vertus partielles, la sagesse pour la partie rationnelle, le courage pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platon/#i_7970

PSYCHOLOGIE EN MILIEU CARCÉRAL

  • Écrit par 
  • Nathalie PRZYGODZKI-LIONET
  •  • 1 639 mots

Le rôle de la justice ne s’arrête pas à la fin du procès  : une fois le jugement prononcé, elle doit veiller à son exécution, tant pour la victime que pour l’auteur de l’infraction. Si celui-ci est condamné à une peine de prison ferme, il sera écroué dans un établissement pénitentiaire. La double mission de l’administration pénitentiaire, qui consiste à la fois à participer au maintien de la sécu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-en-milieu-carceral/#i_7970

RAWLS JOHN (1921-2002)

  • Écrit par 
  • Catherine AUDARD
  •  • 862 mots
  •  • 1 média

Né le 21 février 1921 à Baltimore, John Rawls commence en 1939 des études de philosophie à l'université de Princeton que la guerre interrompt. Celle-ci, et en particulier, son expérience directe des conséquences du bombardement sur Hiroshima aura une profonde influence sur lui. En 1946, il retourne à Princeton pour travailler à son doctorat qu'il obtient en 1950 et qui est consacré à la question […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-rawls/#i_7970

LA RÉPUBLIQUE, Platon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 821 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sur la justice »  : […] La discussion s'engage avec le vieillard Céphale, puis avec son fils, le bouillant Polémarque. Qu'est-ce que la justice ? « Rendre à chacun ce qu'on lui doit » ? « Faire du bien à ses amis et du mal à ses ennemis » ? Une intervention brutale du sophiste Thrasymaque contraint Socrate à se demander si la justice apporte quelque avantage au juste : est-elle alors désirée pour elle-même, ou pour le bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-republique/#i_7970

STRAUSS LEO (1899-1973)

  • Écrit par 
  • Miguel ABENSOUR, 
  • Michel-Pierre EDMOND
  •  • 3 825 mots

Dans le chapitre « Un philosophe politique »  : […] Quiconque avoue, face à la prise en charge par les sciences de la politique dans les États modernes et face à l'expérience totalitaire de notre temps, qu'une des tâches de la pensée consiste à redécouvrir le politique, à le repenser dans sa consistance propre et dans son rapport au philosophique ne peut faire l'économie d'une confrontation avec l'œuvre de Leo Strauss. Lire les textes de Strauss ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-strauss/#i_7970

TAUBIRA CHRISTIANE (1952- )

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  •  • 1 098 mots
  •  • 1 média

Christiane Taubira est une figure singulière de la vie politique française tant par ses origines, son parcours militant, que par son style oratoire éloquent et lettré, au lyrisme presque suranné, tranchant avec les discours technocratiques qui dominent l’arène politique. Aussi, sa nomination au poste de ministre de la Justice en mai 2012, à la suite de l’élection de François Hollande à la présid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christiane-taubira/#i_7970

THÉORIE DE LA JUSTICE, John Rawls - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 253 mots
  •  • 1 média

En écrivant Théorie de la Justice en 1971, John Rawls (1921-2002) entend porter « à un plus haut niveau d'abstraction la théorie bien connue du contrat social ». C'est d'abord pour lutter contre l'utilitarisme, alors dominant, que Rawls ressuscite le contractualisme. Mais, par rapport aux œuvres de ses illustres prédécesseurs comme John Locke, Jean-Jacques Rousseau ou Emmanu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-la-justice/#i_7970

TRUCHE PIERRE (1929- )

  • Écrit par 
  • Antoine GARAPON
  •  • 1 521 mots

L'image de Pierre Truche est spontanément associée au procès Barbie. L'y réduire constituerait non seulement une injustice mais surtout un contresens. Il aime à rappeler, en effet, que les procès extraordinaires doivent se traiter « à l'ordinaire », c'est-à-dire comme les autres. Il a abordé le crime contre l'humanité comme n'importe quel procès : voilà peut-être la raison de sa réussite. Pour lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-truche/#i_7970

L'UTILITARISME, John Stuart Mill - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une morale utilitariste et altruiste »  : […] Ouvrage d'une centaine de pages, L'Utilitarisme s'ouvre sur un très court chapitre dans lequel Mill, après avoir fait remonter la tradition utilitariste à Socrate, critique les philosophies intuitionnistes et invite à dépasser la définition kantienne de l'obligation morale au nom de son conséquentialisme. Le chapitre ii affirme que « les actions so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-utilitarisme/#i_7970

VALEURS, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre LIVET
  •  • 10 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les « sphères de justice » »  : […] Il est évident que le contenu de nos jugements de valeurs est souvent spécifique à des domaines institutionnels. Michael Walzer, Luc Boltanski et Laurent Thévenot soutiennent qu'il existe des « sphères de justice » différenciées, des régimes de valeurs qui ne se mélangent pas plus que l'huile et l'eau, même s'ils coexistent. Plus exactement, nous passons une grande partie de notre temps à tenter d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-philosophie/#i_7970

WALZER MICHAEL (1935- )

  • Écrit par 
  • Joël ROMAN
  •  • 1 050 mots

Michael Walzer est né le 13 mars 1935 à New York. Philosophe, professeur à l'Institute for Advanced Study de Princeton, codirecteur de la revue Dissent , il représente une des figures les plus marquantes de la gauche intellectuelle aux États-Unis. Philosophe politique, il est aussi un penseur engagé, depuis la guerre du Vietnam jusqu'à des événements tels que les attentats du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-walzer/#i_7970

ZWINGLI HULDRYCH (1484-1531)

  • Écrit par 
  • Jacques Vincent POLLET
  •  • 7 184 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Idées sociales et politiques »  : […] La doctrine sociale de Zwingli est le corollaire de sa christologie : Mundum veni non modo redimere, sed etiam mutare (« Je ne suis pas venu seulement racheter le monde, mais bien le changer »). Le pivot en est la doctrine de la double justice divine et humaine, qui occupe dans ce système une place analogue à celle des deux règnes ( Zwei-Reiche-Lehre ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huldrych-zwingli/#i_7970

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert CHARVIN, « JUSTICE - Justice politique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-justice-politique/