PROUVÉ JEAN (1901-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Héritier de l'école de Nancy, Jean Prouvé est l'un des grands inventeurs de structures de l'architecture du xxe siècle. Il a défini, à partir de la tôle d'acier, un langage constructif élégant et rationnel qu'il n'a cessé de perfectionner tout au long de sa carrière. D'abord ferronnier d'art, puis ingénieur et industriel, il a mis au point, dans ses ateliers nancéiens, de nombreuses solutions techniques innovantes. Ses créations, qu'il s'agisse de mobiliers, de panneaux de façade ou de bâtiments complets, comptent parmi les témoignages les plus significatifs de la période moderne.

L'apprentissage

Né le 8 avril 1901 à Paris, Jean Prouvé passe son enfance à Nancy dans un milieu intellectuel et artistique imprégné d'idées réformatrices. Son père, Victor Prouvé, et son parrain, Émile Gallé, ont fait de la capitale lorraine l'un des hauts lieux du rapprochement de l'art et de l'industrie. Pour ces protagonistes du mouvement Art nouveau, la pensée créatrice, quel que soit son domaine, doit s'appuyer sur une solide connaissance des techniques. Jean Prouvé retiendra la leçon de ses aînés. En 1917, il entre en apprentissage chez le ferronnier parisien Émile Robert, dont il devient le meilleur forgeron. « J'étais alors capable de forger n'importe quelle pièce, petite ou grosse, de me servir d'un marteau-pilon. » Après un passage chez Raymond Subes, il complète sa formation chez le ferronnier hongrois Szabo. Durant toute cette période, il mène une existence double, partageant, le jour, le labeur des ouvriers, côtoyant, le soir, dans le salon familial, des intellectuels et des artistes qui rêvent de bâtir un monde plus juste. Jean Prouvé gardera des attaches dans ces milieux en apparence si opposés.

En 1924, il fonde son propre atelier de ferronnerie à Nancy (rue du Général-Custine). Il travaille d'abord pour le compte d'architectes locaux tels que Paul Charbonnier, Pierre Le Bourgeois, Jean Bourgon, puis, à partir de 1926, pour Robert Mallet-Stevens. L'architecte parisien lui commande une grille pour la maison Reifenberg, ainsi que divers éléments (poig [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : architecte, professeur à l'École nationale supérieure d'architecture de Nancy, chercheur au Laboratoire d'histoire de l'architecture contemporaine

Classification


Autres références

«  PROUVÉ JEAN (1901-1984)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 7 906 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les ambiguïtés contemporaines »  : […] réintégration que vont pourtant s'atteler toute une lignée d'architectes, d'ingénieurs et d'autodidactes, comme Jean Prouvé ou Buckminster Fuller, qui cherchent à renouer avec une certaine pureté de l'invention constructive. La beauté des profilés métalliques conçus par Prouvé ou le caractère saisissant des dômes géodésiques de Fuller […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-sciences-et-techniques/#i_34630

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 646 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Une protection inégale »  : […] Cette expression technologique trouvait son sens dans la continuité des travaux de Jean Prouvé qui, depuis la maison du peuple de Clichy (1937-1939), avait poursuivi son inlassable recherche sur les murs-rideaux. La démolition de ce bâtiment nous a privés d'un jalon important pour comprendre le cheminement intellectuel d'un des grands inventeurs du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-une-architecture-plurielle/#i_34630

BEAUDOUIN EUGÈNE (1898-1983)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 1 263 mots

devait rencontrer la démarche d'un inventeur œuvrant exactement dans le même sens, Jean Prouvé. En 1936, les trois hommes s'associent pour édifier le pavillon de l'aéroclub de Buc. C'est une structure légère, en acier, préparée en usine et montée sur place. La souplesse du système mis au point se manifesta dans la modification très tardive du plan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-beaudouin/#i_34630

INDUSTRIALISATION DE L'ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Bernard HAMBURGER
  •  • 2 489 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « mécano » léger »  : […] en béton est une opération relativement primaire et les produits qui en sont issus sont peu élaborés. Pour Jean Prouvé, l'industrialisation suppose l'emploi d'une technologie évoluée et ne peut progresser que grâce aux matériaux « nobles » (acier, verre, plastique). Ses recherches, commencées dès avant la guerre (Maison du peuple à Clichy, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/industrialisation-de-l-architecture/#i_34630

MUR-RIDEAU

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 545 mots

Il y a toujours eu des murs-rideaux, c'est-à-dire des séparations non porteuses, au moins depuis les maisons japonaises et la cathédrale de Chartres (avec ses vitraux). Cependant la notion de mur-rideau telle qu'elle est employée actuellement signifie exclusivement : mur extérieur non porteur (la plupart du temps fixé comme une plaque à des poutres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mur-rideau/#i_34630

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 097 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Esthétiques fonctionnelles »  : […] réalisé avec Paul Chemetov et Jean Deroche, est l'occasion pour Jean Prouvé de réaliser l'un de ses derniers murs-rideau ; l'un des plus spectaculaires aussi, car épousant la forme courbe donnée par l'architecte brésilien au bâtiment implanté en fond de parcelle – au premier plan émerge discrètement la calotte blanche de la salle d'assemblée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_34630

PROUVÉ CLAUDE (1929-2012)

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM
  •  • 1 036 mots

à laquelle il doit, dit-il, sa « première initiation artistique, en noir et blanc ». Il lit Le Corbusier, dont il découvre les livres dans la bibliothèque de son père – le célèbre constructeur Jean Prouvé – et cette lecture le captive : « J'admirais Le Corbusier à la mesure de l'estime qu'en avait mon père, et cela fut peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-prouve/#i_34630

RATIONALISTE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis AVRIL
  •  • 4 314 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Principes rationalistes du « mouvement moderne » »  : […] historique, l'architecture rationaliste s'est nourrie des inventions des ingénieurs les plus créatifs et des travaux de personnalités situées à mi-chemin entre l'ingénieur et le plasticien, tels Jean Prouvé (1901-1984) et Richard Buckminster Fuller (1895-1983) qui n'ont pas hésité à donner aux « machines à habiter » leur premier visage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-rationaliste/#i_34630

Voir aussi

Pour citer l’article

Joseph ABRAM, « PROUVÉ JEAN - (1901-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-prouve/